Grande Bibliothèque Ducale

Bibliothèque du Bourbonnais-Auvergne ouverte à tous
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Procès opposant Pascale33 au Bourbonnais-Auvergne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gypsie

avatar

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: Procès opposant Pascale33 au Bourbonnais-Auvergne   Sam 18 Oct - 15:59

Lucaa a écrit:
[HRP] Chacun est libre de poster dans ce sujet. Mais pas n'importe quoi, ce sujet est destiné uniquement à un rp et à rien d'autre. Pour toute réclamation ou autre c'est par Message Privée. Merci
Encore une chose, veuillez m'excuser pour la différence de date, de temps et autre entre le procès IG et celui d'ici, merci d'avance !
LJD lucaa [/HRP]


Lucaa prit ses affaires pour le procès de Pascale, il quitta son bureau et se demanda comment allait suivre cette affaire, il aimait beaucoup Pascale mais il se devait être impartial !
Il se dirigea dans le tribunal, et demanda à des gardes d'ouvrir les portes pour que ceux qui voulait assister au procès de Pascale puisse venir....
Il demanda également au gardes d'amener l'accusé à sa dîte place.
Zikzok a écrit:
Zikzok arriva le premier à l'audience, il détestait cette salle, déstestait ce genre de procés, déstestait la raison stupide pour laquelle Pascale allait être jugé une nouvelles fois. Déjà en colère , il s'assit dans les premiers rangs pour être sur que Pascale puisse le voir.
Les deux gardes amenant Pascale semblèrent reconnaitre un instant leur ancien sergent-chef et rechignèrent à s'appocher trop prêt, se souvenant de bien des éclats de voix et de rumeure à son sujet mais le chef des gardes Clermontois Maximilian les surveillait de loin et il restait aussi dangereux que Zikzok par moment, surtout en cas d'erreure.
Le regard d'acier de Zikzok soutenue par son seul oeil parcourait déjà la salle à la recherche d'une quelconque personne à massacrer du regard. Son visage froid reflettait mal la rage qui commencait déjà à exciter ses sens mais il s'était promis de rester calme, quoi qu'il arrive.
Ladyday a écrit:
Lady avait entendue un soldat passant dans le village et assis sur son destrier s'époumoner et crier qu'un procès était entrain de se dérouler dans le village contre la dite Gente Dame Pascale.

Lady l'avait rencontré dans une taverne , et l'avait trouvé de très bonne compagnie et elle se demandait se qu'il lui arrivée .

Qu'avait elle fait ! pour attiser ses juges qui semblaient vouloir la torturer par toutes les manières possibles et horrible .


Elle se précipita vers la salle d'audience avec son panier et sa tenture qu'elle était entrain de broder .

Elle espérait apercevoir et croiser le regard de Dame pascale pour la soutenir et lui exprimer tout le courage qu'elle devait avoir pendant ce procès.


Lady rabattu le capuchon de sa cape , et montât les marches des gradins de la salle , en s'asseyant près d"un sire de très forte corpulence dont le nez aquilin , lui faisait penser à un guerrier fier et grand venue d'une contrée lointaine .
Pascale33 a écrit:
le regard de jade de Pascale , froid ,droit , déterminé, démontre une fois de plus le courage de la jeune femme face a ses détracteurs..elle ne baisse pas les bras et c est tête haute qu elle entre dans le tribunal,lourds bracelets de fers aux poignets.Les gardes n' ont pas osés lui mettre les entraves aux pieds. Elle n est pas encore condamnée...La première personne qu elle distingue...Et pour cause ...est le chef des gardes de Clermont...Une lueur de haine passe rapidement dans le fond du vert de ses yeux quand elle voit sa silhouette..deux autres personnes.....
le vert de ses yeux croise celui de la jeune femme..Pascale lui adresse un sourire de reconnaissance.La voir présente lui donne du baume au coeur..
Elle avance dans l allée de cette salle qu elle connait par coeur.
La tête haute elle a relevé ses cheveux malgré quelques mèches récalcitrantes, ,revêtu une robe bleue qui pour la première fois, découvre ses épaules.Le décolleté légèrement échancré, ne dévoile que peu de chose...mais aprés qu elle soit soit passée, chacun peut voir le dessin rougit par le fer sur le dos de son épaule droite, la marque qu elle arbore avec grandeur et arrogance.
Cette fois ci, malgré les deux gardes qui l escortent jusqu'au banc desaccusés, elle ne baisse pas la tête et c est avec grandeur qu elle s avance.
Arrivée à la hauteur des premiers rangs , elle le voit et son sang ne fait qu un tour...Le ravissement de sa présence se dispute à l angoisse de la vision de la fleur de lys.
Elle sourit, malgré tout heureuse qu il soit la...tant pis...Un éclair de joie illumine ses yeux., un sourire emplit de tendresse rien que pour lui..
Elle prend place au bancs des accusés et le regarde..elle n a d yeux que pour lui.
Nyu a écrit:
Nyu arriva dans la salle, elle avait couru des qu'elle avait vu l'affiche.
Elle ne voulait que pascale traverse cet énième jugement sans elle bien qu'elle savait que désormais elle n'était plus seule.
Nyu vit sa marraine traverser la salle dignement, son cœur battait a 100 a l'heure.
Comment osait il la juger elle qui avait été si bonne, elle était d'ailleurs la marraine de Clermont , elle aidait qui avait besoin. L'avaient ils oublié?

Elle salua une dame et vient s'assoir de l'autre coté de zik, même si il était de mauvaise humeur elle voulait être près de lui afin de pouvoir l'arrêter si lui venait un excès de colère.
Elle savait qu'au font de lui sous cette couche de muscle et ce regard froid il souffrait. Il souffrait de voire celle qu'il aimait traité ainsi
Lucaa a écrit:
Quelques personnes étaient déjà rentré dans le tribunal, le Procureur ne les connaissait pas, il resta debout à consulter le dossier pour ne pas faire d'erreur...
Il appréhendé beaucoup car il était déchiré par le côté amical qu'il entretenait avec Pascale et le côté professionnel qui lui disait de traiter cette affaire comme toute les autres.... Quel difficulté, il n'était pas des plus à l'aise, il avait hâte que ça se termine...
Zikzok a écrit:
Zikzok n'était pas non-plus patient et restait calme serait un véritable défi, un effort de volonté monumentale pour cette homme au sang-chaud pouvant éclater à tout moment pour la moindre raison.
Il trouvait un certain apaisement en regardant les yeux vert de Pascale et seulement eux, la présence de deux femmes à ses côtés restait une bonne chose car il pourrait mieux se contenir avec une présence féminine mais il se savait parfois bien brutal. Nyu essayerait surement de l'empêcher d'aller trop loin mais que pourrait-elle faire ? Zikzok était bien trop costaud pour la jeune femme et la quasi totalité des gardes de la salle avaient bien trop peur de l'ancien sergent-chef qui les avaient commandés pendant plus d'un an et demi pour s'en approcher si jamais sa fureure explosait.
Voir Pascale une nouvelle fois assise sur ce banc lui arrachait le coeur, tout ça pour une baffe ? Mais lui aurait dut être pendu alors ! En dehors de son cadre militaire il insultait, frappait ou effrayait sans remords presque tout les gens qui lui parlait un peu trop directement. Son sale caractère lui avait même déjà fait tirer à l'arbalète sur un homme qui venait de lui lancer une pomme ! Qu'allaient-ils lui faire cette fois ? Une autre marque au fer rouge sur sa seconde épaule ? Une semaine de cahot pour ne pas avoir voulu faire ses excuses ? Mais lui ne s'excusait jamais même en étant totalement dans l'erreure avec une mauvaise fois déconcertante ! Pourquoi s'acharner ainsi sur Pascale qui n'avait rien fait d'autre qu'avoir la main leste face à un homme qui le méritait sans aucun doute ? Quelle injustice ! Il fallait rester calme, il le devait mais dans la salle raisonnait déjà le claquement frénétique de ses phalanges sur le bois du bancs où il était assis.
Pascale33 a écrit:
Elle sourit au borgne dans la salle. Elle se veut rassurante...apaisante...Aprés tout , elle n a rien a craindre.Mais l homme peut devenir dangereux. Elle sent un autre regard sur elle beaucoup plus inquiétant.....Pascale regarde à la dérobée le chef des gardes.Le sourire cruel qu il affiche sur ses traits en dit long sur ce qu il est capable de lui faire.Le souvenir de son dernier séjour brûle encore parfois son épaule.Elle redresse la tête avec une certaine noblesse dans le geste.
Le procureur....Elle aurait aimé le revoir dans d autres circonstances.Elle se rappelle son séjour a Murat, un léger sourire aux lèvres, ils avaient travaillé ensemble à la douane, elle avait aussi accepté de faire quelques gardes sur les remparts de la ville...
Lucaa...Il a pris bien des fois son parti à cette époque, il la comprenait.
Mais aujourd hui...tout est différent.Il ne sont plus a se serrer les coudes ,mais face a face.Il est devenu son adversaire.
Malgré cela , elle pose son regard vert sur lui et lui adresse un sourire trés amical.Elle ne peut lui en vouloir, comme elle n a jamais pu se résoudre a gâcher les liens qu elle a avec Beths et Bettym.
Un soupir...tout cela pour rien...Qu ont donc les les conseillers ducaux contre elle? Elle n arrive pas a comprendre pourquoi elle est encore à cette place... cela ne finirait il jamais?
Sa main remonte les mèches de cheveux devant ses yeux. Il ne lui reste plus qu attendre.
Nyu ..sa filleule si débrouillarde et si maline..devenue son amie...Elle s est assise au coté de Zikzok.Pascale lui sourit gentiment. Mais que pourrait elle faire contre la brutalité de l ancien chef de garnison ?
La blonde jeune femme laisse son regard errer un instant dans la salle austère et silencieuse avant de se reposer sur Zikzok.
Peu de choses ont changé depuis la dernière fois...Une si , pourtant, et d importance.
IL est là.
Lucaa a écrit:
Lucaa remarqua le silence qui pesait sur la salle, un silence digne des morts... L'atmosphère dégagée était terrible, il ressentait, tout autant que les quelques personnes déjà présentes, la tension qui y régnait... Lui même était extrêmement tendu...

Seules 3 personnes étaient assises ; en même tant cela ne faisait que 5 minutes que les portes du tribunal avaient été ouvertes....
Deux dames et un messire... Messire qui était plutôt grand, costaud et qui dégagé vraiment un air dur. Son visage lui disait quelque chose mais cela restait vague. Il pensa à un soldat vu à la maréchaussée mais sans certitude.
Puis deux femmes. Comme leurs visages ne lui revenaient pas en tête, il était quasi certain qu'il ne les avait jamais vues.

Puis Il fixa Pascale sur le banc des accusés, regardant autour d'elle... Elle devait trouver ce procès pitoyable, c'était également l'avis de Lucaa. Quelle bêtise et perte de temps...
Mais il se devait d'accomplir son rôle de Procureur.
Puis il croisa le regard de Pascale, elle lui adressa un sourire, un sourire bien plus que naturel, un sourire d'amitié. Elle ne semblait pas lui en vouloir, il aimerait le savoir mais il ne pût rien faire.
Il la regarda puis baissa la tête doucement en poussant un soupir qui voulait en dire beaucoup. Il ne pouvait pas non plus faire des gestes vers Pascale ou d'autre personne, cela pourrait déplaire à quelques-uns. Mais s'il avait souri c'eût été un sourire de Lucaa et non celui du Procureur. Mais personne ne pouvait le comprendre. Il aurait fallu être dans sa situation pour cela...

Il remarqua que les gardes étaient stressés mais il n'en connaissait pas la cause. Il les regarda en les fixant pour qu'ils se reprennent.

Il attendît que d'autre personnes arrivent...
Ladyday a écrit:
Lady assise sur le banc , attendait patiemment que le procureur déclame les accusations envers Dame Pascale .

elle avait sortit de son panier sa tenture et elle s'était mise à broder pour calmer son anxiété.
tout en jetant de temps à temps un oeil sur les gardes qui avaient des mines a faire peur au détour d'un chemin , si on les croiser , leurs casques étaient de travers sur leurs têtes ,et leurs mains serrés les lances crispées sur le manche .


Lady toujours assise près des deux personnes une Damoiselle fort charmante et le Sir qui faisait craquer ses phalanges lui faisait grincer ses dents .

elle tourna son visage vers lui et la Damoiselle et doucement leur demanda en accrochant son aiguille a sa toile de bise :

___ Vous savez se qui va se passer ? et que lui est- il arriver à dame Pascale ? cette atmosphère me glace le sang !
Shel_ezeil a écrit:
Shel entra dans la salle du procès, il se dit que çà n'avait pas lieu d'être ce procès. Mais voilà l'hypocrisie de certains du fait de leur présence au sein du Conseil Ducal faisait qu'il y avait des pressions ce qui n'était pas des plus honnête et respectable, mais voilà la politique faisait tourner les têtes et il trouva cela bien dommage.

En entrant il vit Zikzok, encore un jugé alors qu'il voulait faire bouger les choses.

"Chef Zikzok" dit il avec un regard respectueux malgré le fait qu'il ait dû participer à son jugement.

Il salua les dames en présence, fit un sourire à Lady qu'il connaissait bien et s'assit à son tour. Croisant le regard de Pascale, il lui fit un sourire bienveillant, sa façon de lui dire qu'il serait toujours là pour la soutenir.
Angel_Masta_Wisdom a écrit:
Angel boitillant entre dans le tribunal. Il se trouve un banc, au fond de la salle. Il fouille dans sa poche droite et en sort une petite poignée de maïs grillé. Alors que le procureur mets en ordre ses papiers, que l'accusée attend patiement et que des personnes devant discutent chiffon.

Il mange tranquillement, attendant avec plaisir le début des hostilités...du proçès.

Les gardes ont pas trop l'air en forme. Ou plutôt si mais en forme de quoi. Des tremblements, de la peur. Avec leurs attirailles cela fait un boucan d'enfer !

Il jete un maïs dans l'air et le receptionne avec sa bouche. Il lance un petit regard discret vers l'accusée. Il se demande bien alors qu'il continu ses frasques dans le fond de la salle, ce que la pauvre a bien pu faire. Elle a l'air si innocente...

"J'espère que le plaignant va venir se montrer" pense-t-il tout en grignotant son maïs grillé.
Joker44 a écrit:
Comme par habitude désormais, Joker avait fait le voyage jusqu'à Clermont pour assister à ce nouveau procès. 3 procès en quelques mois, contre Pascale. Celà ressemblait à de l'acharnement. Mais le pouvoir est ainsi fait : Ceux qui ont le pouvoir dans le duché ont aussi pouvoir de vie et de mort sur leurs sujets.

Il retrouva ainsi la grande salle du tribunal de Clermont. Le même prétoire, les même bancs... Seuls les acteurs de cette nouvelle mascarade semblaient avoir changé. Il salua de la tête ses amis présents et posa un regard bienveillant sur son amie... Les fers ne lui allaient définitivement pas.
A coté d'elle, Zikzok... Son ami de Clermont, Le korrigan, lui avait parlé de ce retour miraculeux... Est-ce que sa présence allait changer l'issue du procès ? il est doutait.

Par contre la présence de son ancien collègue Lucaa, le rassurait un peu. Lucaa était un homme juste qui s'était toujours levé contre les injustices.
Pourtant Joker avait appris ces derniers mois que l'issue des procès recelle bien des surprises; La logique laissant bien souvent la place à des considérations dépassant de loin le cadre de la justice.

Joker balaya la salle du regard une dernière fois et trouva un banc de libre où il prit place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gypsie

avatar

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: Re: Procès opposant Pascale33 au Bourbonnais-Auvergne   Sam 18 Oct - 16:00

Alenya12 a écrit:
Alenya entra dans la salle, un peu intimidée. C'était la première fois qu'elle entrait dans ce lieu et tout lui semblait impressionnant : la taille de la salle, les gens - étaient-ils pour ou contre Pascale - et même l'atmosphère !

Alenya se faufilla pour trouver une place et s'assit. Elle chercha Pascale du regard et quand elle la vit, lui fit un petit sourire.

Elle connaissait vaguement la dame et il est vrai que les quelques événements qu'elles avaient vécus ensemble à Clermont avaient été ...particuliers. Mais depuis, beaucoup de choses avaient changé.
Et finalement, Pascale s'était toujours montrée sympathique envers elle, contrairement à d'autres personnes qui se disaient ses amies....

Elle s'assit donc et espéra que sa présence mettrait un peu de baume au coeur de Pascale. Elle ne savait rien du procès en cours. Elle était juste là pour soutenir la dame.

Sett a écrit:
Sett ouvrit la Porte du Tribunal, il laissa entrer les deux gardes charger de le maintenait en Prison ...

Coucou tous le Monde, c'est moi, le Traitre Laughing

Sett repris en main, la Bouteille que tenait l'un des Gardes ... pris une petite gorgée, et Observa le Tribunal ... encore une fois ...

Il chuchota a l'un des Gardes

Bah, comme d'hab, le Juge es pas la ... s'avez ce qui ce passe encore ?

Saluant Pascale d'un petit signe de la Main
Me dites pas que Pascale a de nouveau renversé de la bière sur un de ces Clients ... Elle es si maladroite

Après avoir reprit un peu a boire il s'approcha de la Jeune Nyu, tous en saluant ces amis et prit Place ...
Ninjaturtel a écrit:
Journée normal, comme chaque journée où Ninja sort.
Le temps par contre était un peu plus chaud qu'a l'accoutumée, peut être voir surement dut a l'été qui était des plus présent.

Ninja, ou devrions nous dire maintenant, Docteur Ninjaturtel, Seigneur de Glénat, Doyen du bourbonnais-Auvergne revêtit sa chère robe de Juge, cachant comme a son habitude sa masamune attaché a sa taille. Il avait bien évidemment de l'autre coté son épée au blason de Glénat.

Chemin vers la cour, chemin qu'il connait et où il ne fait plus vraiment attention a ce qui l'entoure. Le paysage d'été est toujours le même, chaleur, lourdeur, récolte jaunit par le soleil qui frape trop; des manants se cachant derrière chaque arbre ou tout ce qui permet d'offrir de l'ombre; gamins qui court et déambulent dans les rues. Bref oui un vrai paysage d'été.


Le pas léger et lent, toujours, de façon a profiter de la vie et d'observer ce qu'il l'entour; le visage haut, il faut en effet qu'il ne soit pas trop bas s'il veut pouvoir regarde a droite a gauche... Démarche élégante, soigné mais qui fait qu'il se laisse piégé par un petit trou nouvellement fait par on ne sait quoi. Il regarde avec attention et voit que sa cheville n'a rien, il poursuit alors a nouveau sa route vers la cour. Salutation, sourire, révérence, voila ce qui l'attendait durant son parcours.. Rien d'extraordinaire il est vrai, mais je l'avais dit au tout début, c'est une journée normal...


Il arrive au tribunal par la porte réservé. Salut les gardes, se permettant même d'en questionner un sur sa nouvelle famille, ou plus exactement sur l'enfant qu'il venait d'avoir. Celui ci très joyeux ne put s'empêcher de fournir des détails et de retenir un peu le Juge qui l'écoutait avec un peu d'admiration, rêvant encore d'un Ninja junior.
Discution terminé, sourire et bon moment partagé, Ninja laissa l'homme enjoué et regagna le tribunal. On lui informa que quelque personne était déjà présente et qu'on l'attendait. Il prit un petit rafraichissement et entra alors dans la salle. Il ne savait pas comme d'habitude quel était l'affaire et avait hâte de voir de quoi il s'agissait.

Quelque regard se posèrent sur lui, bien droit il dit d'une voix forte :


Je vous remercie pour votre présence en ces lieux.
Je suis Ninjaturtel de Glénat, Juge du bourbonnais-Auvergne, asseyez vous je vous pris.

Les mots dit, il prit alors place tout en saluant le procureur et en se mettant a l'aise.
Le procès promettait comme chacun d'eux d'être long, surtout quand il vit que Pascale était la... Une petite interogation se fit sentir... Il se demandait si c'était possible qu'elle soit encore en proces...
Bah, il devait se tromper se disait il. Il rangea donc ses affaires tout en indiquant au procureur qu'il pouvait commencer lorsque tout le monde serait présent.
Sett a écrit:
Sett qui pensait encore a cette Liste ducal ...
au Procès de Ivrel qu'il venait d'apprendre ... a sa cellule pourri ...

Le Juge entra , tous bien habillé le Monseigneur de chez pa d'ou combien de fois ...
En l'observant s'installer, Sett ce leva, il fit un petit sourire au gardes et s'approcha du Duc !


Messir, Enchanté, Moi c'est Sett, enfin bref ...
Il es ou Val1 ? c'est lui le Juge ! Pas vous ...
Ha sa a changé depuis mon procès a moi il y a deux jour ...
Pas mal votre système juridique , une affaire épineuse, un Juge ...
A vous voir, si bien vêtu, je pense que le Duché a déjà du être bien généreux avec vous ...
J'espère juste que vous serez reste impartial lors de ce procès !
Lucaa a écrit:
Lucaa regardait les nouvelles têtes qui allaient assister au procès...
Il ne connaissait pas tout le monde mais avait reconnu Alenya... Mais aussi Sett, celui qui allait mettre de l'ambiance se dit le Procureur puis Joker un ancien collègue et un très bon amis...

Et puis il vît le Juge rentré par la porte réservée, un ptit peu à la bourre mais ça allait. Ils se saluèrent. Puis Ninja prit la parole...


"Je vous remercie pour votre présence en ces lieux.
Je suis Ninjaturtel de Glénat, Juge du bourbonnais-Auvergne, asseyez vous je vous pris. "


Lucaa s'asseya et alors qu'il allait commencer, il entendit :

"Messire, Enchanté, Moi c'est Sett, enfin bref ...
Il es ou Val1 ? c'est lui le Juge ! Pas vous ...
Ha sa a changé depuis mon procès a moi il y a deux jour ...
Pas mal votre système juridique , une affaire épineuse, un Juge ...
A vous voir, si bien vêtu, je pense que le Duché a déjà du être bien généreux avec vous ...
J'espère juste que vous serez reste impartial lors de ce procès ! "


Lucaa prit la parole :

- Messire Sett, je vais vous demander de vous asseoir et de ne plus intervenir de la sorte. Je vous en remercie.
Messire Ninjaturtel a repris sa place de Juge à la sortis de sa retraite de chez les moines hier soir. Ce n'est plus Val1 qui rend les verdicts, il était seulement Juge par interim.


Puis toussota avant de dire d'une voix franche :

Je suis Lucaa, Procureur du Bourbonnais-Auvergne.

Et regarda l'accusé :

- Dame Pascale, veu..illez-vous lever pour que je puisse lire l'acte d'accusation vous concernant.

Il parcourut l'assemblé de ses yeux...
Ninjaturtel a écrit:
Il avait demandé a tout le monde de s'asseoir, puis avait laisser le procureur commençait quand il le souhaitait. Seulement un imprévu arriva.

Un homme que Ninja avait déjà vu se leva et s'approcha.
Il se présenta, bonne entré en matière se dit il... Puis commença a deblatterer ici et la, Ninja l'ecouta et avant de prendre la parole il entendit le Procureur intervenir.
Des explications avaient été donné, et le procureur voulu par la suite enchainé. Ninja soucieux de la bonne distribution des informations, et par ce qu'il avait envie de parler un peu, se tourna vers le procureur et dit :


Si vous me le permettez cher procureur, j'aimerai en finir avec cet homme.

Un visage gentil, des mots énonçaient de façon très calme et posé. Ninja se tourna alors vers l'homme, tout en restant assis. Sa voix devint un peu plus forte, histoire de se faire entendre par la salle également et le regard changea passant du stade souriant a fermer.

Enchanté Messire Sett.
Je suis content que vous ayez remarqué le changement de Juge suite a votre affaire. Cela montre que les condamné porte une attention aux personnes qui les mets en prison.

Passons outre le fait que vous ne devriez point être la, mais dans votre cellule, je suis le Juge de cette affaire et rien n'y changera.
Soit vous retournez sagement sur votre place et regarder le procès sans mot dire a moins que je vous y autorise, soit je demande a ce que les garde vous ramène dans votre cellule directement. J'espère m'être fait comprendre.

Pour complété ce que disait notre Procureur. Je n'étais pas chez les moines mais devais m'occuper de la gestion de mes nouvelles terres. L'administration est parfois prenante. Et puis les moines ne m'ont pas dans leur registre donc ça confirmera mes dires.

Bref, vous avez autorisation a repartir sur votre banc afin de regarder le procès. Il serait dommage de prendre trop de temps a notre procureur.
Donc messire Sett vous pouvez disposé.

Messire le Procureur, dès que tout le monde sera en place nous vous écouterons. Je m'excuse de ce petit contre temps.
Sett a écrit:
Excusé moi Messieurs, mais j'ai juste encore une petite Question !
Si, le Juge qui ma condamné est lui même pire un Traitre que moi,
( vu qu'il vient d'être mis en procès ... et oui encore un ^^ )
Mon procès n'est t'il pas illégal lui même ? Et le Jugement non conforme au loi du BA ?


Z'avez une MéSanGe messir, histoire que je dérange pas trop l'audience en cours ...
Lucaa a écrit:
A peine commençait que Ninja prit la parole.

Si vous me le permettez cher procureur, j'aimerai en finir avec cet homme.


- Oui, bien sûr, Messire le Juge.

Le Juge répondit en profondeur à Sett, une fois finît, Sett répondît aussitôt

Excusé moi Messieurs, mais j'ai juste encore une petite Question !
Si, le Juge qui ma condamné est lui même pire un Traitre que moi,
( vu qu'il vient d'être mis en procès ... et oui encore un ^^ )
Mon procès n'est t'il pas illégal lui même ? Et le Jugement non conforme au loi du BA ?


Lucaa prit la parole :

- Messire, le juge qui vous a condamnez est juste en procès, il n'y a pas eu de verdict encore, il n'est donc ni coupable, ni relaxé pour le moment.

Puis regarda le Juge et Pascale...
Pascale33 a écrit:

Par les immenses battants des portes, Pascale voit arriver ses amis, connaissances, visages connus et nouvelles têtes...
Certains ne pourront pas venir, c est la période de retraite aprés moissons et récoltes.
Son ami de longue date, Shel ezeil...Un des seuls a savoir ce qu il s est vraiment passé..a connaitre tout les tenants et aboutissants de l histoire...Il était présent, a vécu les choses en même temps qu elle...a vu et entendu...Le voir confirmer sa loyauté envers elle la réconforte...Ils échangent un sourire...Elle n oublie pas les moments qu ils ont partagés...
Il est suivi de prés par son ami de toujours...Joker44...Inévitablement, il est là.Leur profonde amitié leur permet de se comprendre sans dire un mot.La jolie jeune femme qui le suit, Alyena, vient lui semble t il de Murat...Elle a un sourire amical sur le visage qui fait plaisir a Pascale.
Puis vient le beau Sett..encadré par deux gardes...Encore un juste en prison...
L annonce de l arrivée imminente du juge calme le brouhaha de la salle.Elle regarde la porte dérobée...manque faiblir en voyant la tête du juge.le Doyen du BA...Le sourire de Pascale disparait immédiatement de son visage, Son regard vert devient glacial, elle le fixe et crache par terre.
L arrogance de sa présentation n a d égale que sa suffisance.Le conseil n est il donc rempli que de prétentieux présomptueux plein de vanité...
L intervention de Sett la distrait de ces quelques vérités qu il vaut mieux penser que dire, au risque de se retrouver à la place qu elle occupe.
Un soupir fataliste s échappe de ses lèvres.Est il bien utile que le jeune procureur Lucaa fasse un réquisitoire?
Le juge en présence l a déja jugé il y a un moment , la traitant de...froncement de sourcils..."macchiavélique", mot dont elle ne connaissait pas la signification mais dont une bonne âme lui avait donné la signification...et ce n était pas vraiment un compliment.
Haussement d épaules...Elle cherche du regard l oeil du borgne..lui sourit.
Le procureur prend a nouveau la parole
- Dame Pascale, veu..illez-vous lever pour que je puisse lire l'acte d'accusation vous concernant.

De bonne grâce, elle se lève prête à entendre l accusation mensongère et ridicule
Sett a écrit:
Lucaa prit la parole :
- Messire, le juge qui vous a condamnez est juste en procès, il n'y a pas eu de verdict encore, il n'est donc ni coupable, ni relaxé pour le moment.

Sett lui repondit :
Le Jour, ou le Juge sera coupable ...
Messir, comment on porte plainte ?
Je Voudrai donc me faire dédommager 3 jour de Travail,
ainsi qu'une prime pour le Préjudice Moral !
Le temps que vous preniez la Plainte, Val1 Sera peut être déjà jugé ...
Angel_Masta_Wisdom a écrit:
Angel qui était venu assister au proçès de la damoiselle, fut très surpris de voir un homme, faire réclamation. Angel continue de manger son maïs grillé. Un de plus lançait en l'air et encore une belle reception avec la bouche. Un peu fatigué par la discussion naissante entre le procureur, le juge et le mendiant, il commence à imiter ces derniers sur son banc.

C'est ainsi qu'il se mets à parler tout seul, en utilisant ses mains comme marionnette.
La main gauche dit :

"Moi, je veux une prime car je suis moche !"

La main droite impérieuse répond :
"Vous aviez qu'a ne pas comettre de délits, sale manant !"

La main gauche à son tour. A ce moment, Angel prend une voix chevrotante afin de donner un coté dramatique à la scène.
"Snif...C'est pas en majeur partie de ma faute...C'est l'annuaire qui a fait un "doigt" d'honneur à l'oriculaire qui était entrain de manger sur le pouce avant de repartir faire des recherches à l'index du Codex pour prouver que j'ai tord..."

Angel s'interrompt et regarde autour de lui. Personne l'a vu entrain de faire ses âneries. "Tant mieux !" pense-t-il assez rassuré. Il prend son maïs et se remet à manger.
Au bout d'un moment, étant un peu assoifé, il demande à l'assistance.


Bon quand vous aurez finis, si le blond qui se plaint pourrait aller me chercher quelque chose à boire, cela ne serait pas de refus.
Ninjaturtel a écrit:
Peu de personne, mais beaucoup d'intervention avant même le début réel du procès.
Il faudrait que ça commence un jour se disait Ninja... Il dit alors a Sett :


Messire.
Aujourd'hui nous ne sommes pas la pour des questions, mais bien pour un procès.
Ceci dit, après celui ci, vous aurez tout le loisir de me poser les questions vous concernant, ou concernant toute autre personne.

Veuillez s'il vous plait, et ce pour la dernière fois, vous rassoir afin de laisser le procès débuter. Comprenez que les personnes qui participe au procès n'espère qu'une chose, que cela se finisse, ne rendez pas la durée du procès plus long s'il vous plait.

Ninja avait vu Pascale se levé, et surtout son regard très chaleureux.
Il regarda alors a nouveau Sett, attendant que celui ci s'assoit pour que le procès puisse commencer.


HRP : mon msn est libre d'accès déjà. Et quand je dis que les questions sont pour après le procès, c'est surtout au niveau du RP. Donc tout dialogue par msn ou mp peut être deja engagé si c'est souhaité. Bon jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gypsie

avatar

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: Re: Procès opposant Pascale33 au Bourbonnais-Auvergne   Sam 18 Oct - 16:02

Lucaa a écrit:
Lucaa laissa faire le Juge, une fois que celui-ci eut finis de s'occuper de Sett, il reprît après que Pascale se soit levé...enchainé...

Il s'exclama :

- Garde ! Veuillez lui retirer ses chaînes s'il vous plaît. Elle n'est pas encore coupable des faits qu'on lui reproche.

Il attendît que le garde le fasse, une fois fait il reprit pour de bon :

- Dame Pascale, vous comparaissez aujourd’hui devant la cour car vous êtes accusée de Trouble à l'ordre public pour défaut d'exécution de peine selon l'article 3, Titre B du Livre III et de l'article 4, Titre B du livre IV du Codex du Bourbonnais Auvergne.
Je rappelle ici à la Cour les lois qui ont été enfreintes :


Il respira puis continua.

Livre III : Du Code pénal
Titre B : Des délits et crimes

Article 3 : du trouble à l'ordre public
Toute atteinte à l'intégrité physique ou morale des personnes commise sur le territoire du Bourbonnais-Auvergne, ainsi que tout agissement ayant pour conséquence de nuire au bon fonctionnement de la communauté, pourront être considérés comme trouble à l'ordre public (brigandage, faux, machination, comportement malséant).
Le trouble à l'ordre public est puni par des peines allant de la simple amende à la peine de mort.


Une nouvelle bouffé d'air puis un regard sur les personnes présentes avant de reprendre.

Livre IV : De la procédure policière et pénale
Titre B : Du procès

Article 4 : Du jugement
Une fois que toutes les parties ont eu la possibilité de s'exprimer, le juge prononce son jugement en son âme et conscience, dans le respect des lois et de la Charte des Juges.

Alinéa a : de la peine
En cas de culpabilité, le juge prononce les sanctions parmi les peines suivantes et par ordre croissant : amende, emprisonnement, condamnation à mort.
Le juge ne peut prononcer une peine supérieure à celle prévue par la loi et la Charte des Juges.
Hormis les peines prévues précédemment, le Juge peut prononcer des peines alternatives complémentaires : demande d'excuses publiques, travail d'intérêt général, ostracisme, inéligibilité, etc.
Pour toute peine alternative le Juge doit motiver la sanction et en préciser ses modalités d'application (durée, délais d'application ...)


Le Procureur marqua une bonne pose puis reprit.

Alinéa b : de l'application des peines
Le refus ou le défaut d'exécution de la peine est passible de poursuites pour Trouble à l'Ordre Public. La peine encourue est alors additionnée à la peine non exécutée.


Le tribunal était calme, bien trop calme, l'ambiance était des plus atroces...

- Je remet le dossier au juge et vais lire les faits reprochés.

Attends un accord du Juge, qui le lui donna.

- Dame Pascale n'a pas respecté le verdict du Juge Sophonxe en date du 24 juin 1456 qui était :

" En ce 24 juin 1456, je déclare l'accusée, Pascale33, coupable de récidive de trouble à l'ordre publique, et ce dans l'exercice de ses fonctions, et la condamne de ce fait, à deux jours de prison dans les geôles du château, à une interdiction d'exercer toute charge municipale ou ducale pendant une durée de 2 mois, et à présenter des excuses publiques, ici même, à la victime Messire Asturion "


Un grand coup et enchaîna sitôt après.

- En effet, après le verdict du juge Sophonxe du 24 Juin de l'an 1456, le Greffier Ducal Zoutzout était dans le tribunal attendant que Dame Pascale effectue sa peine. Soit présenter ses excuses à Messire Asturion
Voyant que Dame Pascale ne disait mots, Messire Zoutzout l’interpella pour qu’elle exécute le jugement.
Voyant qu’elle prenait la chose à la légère, il lui a relu son verdict et lui a redemandé de respecter le verdict. Elle lui répondit qu’elle ne dira point de mots malgré la présence de Messire Asturion.


Il eut finis sa phrase, regarda Pascale, le Juge et l'assemblé avant de dire :

- Si Votre Honneur le permet, nous pouvons maintenant entendre ce qu'à à dire la prévenue pour sa défense.

Et il se taisa...
Ladyday a écrit:
C'était la toute première fois de sa vie que Lady assister à un procès .
elle détaillé chaque personne ,écoutant le timbres des voix , tout en brodant un galon ,sur sa tenture poser sur ses genoux .

elle avait vue arriver passant la porte d'un pas lent , le sergent Shel et elle l'avait saluer d'un sourire sans lui dire un mot .


tout en écoutant l'élocution du procureur , elle observait la trajectoire de grains de maïs qu'un Sire assis pas très loin d'elle grignoter en là faisant saliver .

le grains de maîs voler et atterissez dans sa bouche ouverte ,il était clair que le sire savait faire voler un grains de Maîs .

Son visage s'éclairât d'un sourire quand le sire demandant à boire ...


Citation :
Angel_ Masta_ Wisdom

bon quand vous aurez finis , si le blond qui se plaint pourrait aller me chercher quelque chose à boire , cela ne serait pas de refus.

Lady fit glisser sa broderie a ses pieds et se levant du banc , répondit en souriant :


___ Ben ! moi j'ai un très bon vin épicée dans ma besace , Messire , je vous le fait partager , contre un gros épis de maîs que vous dévorer , vous ! me donnez faim!
j'aimerai bien déguster votre Maîs !!! aller laisser vous tenter par mon vin !



Lady dont les joues s'empourprer légèrement de son audace le regardant dans les yeux.
Ninjaturtel a écrit:
Le procès avait l'air d'être partit, le procureur avait fait sa mise en accusation, Ninja écouta avec attention ce qui était dit, et au moment ou il allait accorder la parole a l'accusé, une dame se leva et commença a s'exprimer...

Ninja l'a regarda, elle parlait de vin épicée, de maïs, d'échange...
Il avait dans son tribunal de sympathique intervenant, de quoi faire changer un peu l'athmosphere peu joyeuse des environs. Mais bon, on était dans un procès, il fallait que cela reste un proces et non pas une foire a n'importe quoi.

Ninja regarda donc la jeune dame et dit d'une voix forte.


Dame, si je peux me permettre, le marchandage de vin contre le maïs est interdit en ces lieux. Petit sourire qui s'accompagne de sa phrase, il reprend.

Ceci dit, si vous tenez vraiment a faire l'échange, je vous incite a sortir de ce lieu. A moins que vous ne préfériez attendre la fin du procès et écouter ce qui s'y passe.

J'aimerai donc un peu de calme s'il vous plait, afin que le procès puisse se dérouler de façon normal.
Je vous remercie.

Dès que Ninja a finit, il se tourne alors vers le Procureur

Je vous remercie pour la mise en accusation.
Que la défense vienne et s'exprime a son tour. Merci bien.
Angel_Masta_Wisdom a écrit:
Angel toujours entrain de grignoter, se disait à lui même que les gens savaient mettre de belles rondeurs à un fait, alors qu'il s'agissait simplement d'une chose tout simplement futile...

Une dame se lève, laissant tomber sa broderie à ses pieds. Elle faisait référence à sa demande ultérieure pour avoir un petit rafraichissement. Mais le blond, n'était plus là. Ah ben si, en fait...


Ben ! moi j'ai un très bon vin épicée dans ma besace , Messire , je vous le fait partager , contre un gros épis de maîs que vous dévorer , vous ! me donnez faim!
j'aimerai bien déguster votre Maîs !!! aller laisser vous tenter par mon vin !


Angel s'arrête de dévorer son maïs. A cet instant, le juge prend la parole d'une voix forte et s'adresse à la dame.
Dame, si je peux me permettre, le marchandage de vin contre le maïs est interdit en ces lieux

Alors, qu'il se justifie, Angel se dresse sur son banc et s'approche de la dame en boitillant, il lui tend un peu de maïs grillé et lui mumure discrètement.

Apparement, le juge n'aime pas trop les pots de vin....

Cela dit, il retourne à sa place, espérant qu'il allait arriver quelque chose d'aussi croustillant que sa petite collation.
Sett a écrit:
Sett avait écouté le juge d'une oreille ... rien de bien interessant, on en savait toujours pas plus ...

Il observa par contre 2 autres personnes qui parlai de nourriture ...
Finissant rapidement le fond de la bouteille, il la posa contre le pied de sa chaise, et sortis un fruit de sa besace ...


Berk du mais, je peux plus en manger

Observant tous autour de lui, il cherchait du regard un Homme, qui n'était pas la ...

Ce tournant vers l'un des garde qu'il l'avait escorté ici
Heu, Faudrai p'tet chercher Asturion, il peux nettoyer son TUBA ici non ?
Ladyday a écrit:
Ladytourna son visage , et commença par foudroyer du regard celui qui l'apostrophait avec aplomb le sire Ninjaturtel .
Sa grosse voix ne lui fit aucunement peur .
Son expression se transforma peu à peu , en le regardant , elle finit par sourire et lui parla aussi fort que lui :


____ Qui vous dit ! Messire que je fait du marchandage ? comme vous venez l'insinuer ! vous avez certainement besoin de lorgnions ! je n'aie point de bouteille dans les mains !




Lady toujours en souriant regarder ses mains , le regarder de ses yeux clairs , et se penchant vers le Sieur Angel _Masta _ Wisdom, qui lui tendait un Maîs vers sa main et qui lui murmurer discrètement , des paroles .

Elle se rassit en sortant discrètement de sa besace une petite fiole en argent et en bue des petites gorgées .


Ben vous savez c'est dommage !il devrait en goûtait de se vin se Messire ! il est bon de se réchauffer le coeur , en ce procès de pacotille , et sinistre !
Lucaa a écrit:
Lucaa regardait le Juge prendre la parole après que des personnes parlent, de nourritures...

Et ils continuèrent alors que Ninja leur avait demandé de se taire, il prit la parole à son tour avec une voix grave.


- Dame, Messire, cela suffît !
Encore une seule remarque de nourriture ou autres qui n'a rien à voir avec le procès et je demande aux gardes de vous mettre dehors !
Est-ce bien clair ?!
Ce n'est déjà pas marrant d'être ici alors s'il vous plaît.
Et les meilleurs blagues sont les plus courtes, donc si on pouvait arrêter les plaisanteries et laisser Dame Pascale faire sa plaidoirie, j'avoue que j'en serais ravis.
Je n'aime pas répéter, donc je vous promet que je ferais ce que j'ai dis.
Je vous en remercie d'avance.


Regardant le Juge, il reprit :

- Laissons donc la parole à l'accusé.
Pascale33 a écrit:
Pascale est amusée de voir Lady ne pas s en laisser compter par le turlupin qui sert de juge.
Elle regarde l ensemble de la salle, croise le regard encourageant de ses amis ,s attarde un peu sur celui du borgne, impassible en apparence, puis fixe le prétentieux assis dans le fauteuil de la justice.
Elle redresse la tête, enlève d un geste gracieux la mèche blonde devant ses yeux.

Monsieur le Juge, Elle ne peut s empêcher de sourire gentiment a Lucaa, Monsieur le Procureur,
Me voici une nouvelle fois dans ce prétoire.pour quelles raisons cette fois ci?
Ah oui! non respect de la sentence...Qui était,

Citation :
" En ce 24 juin 1456, je déclare l'accusée, Pascale33, coupable de récidive de trouble à l'ordre publique, et ce dans l'exercice de ses fonctions, et la condamne de ce fait, à deux jours de prison dans les geôles du château, à une interdiction d'exercer toute charge municipale ou ducale pendant une durée de 2 mois, et à présenter des excuses publiques, ici même, à la victime Messire Asturion "
J ai effectué les jours de prison, je n exerce aucune charge municipale ni ducale et j ai présenté mes excuses, ici même.
Pourquoi un procés alors?
D aprés la déposition du greffier

Citation :
Voyant que Dame Pascale ne disait mots, Messire Zoutzout l’interpella pour qu’elle exécute le jugement.
Voyant qu’elle prenait la chose à la légère, il lui a relu son verdict et lui a redemandé de respecter le verdict. Elle lui répondit qu’elle ne dira point de mots malgré la présence de Messire Asturion.
Il faut remettre les choses dans leur contexte me semble t il.Qui a un peu de mémoire s en souviendra surement.
Aussitot la sentence prononcée, le sieur accusateur qui avait selon le jugement droit a des excuses, a quitté la salle aussitot, sans en attendre l exécution.
Que faut il en penser?
Le greffier m a interpellé, a sortit de sa poche un joli petit sablier, comme un jouet, et a demander a entendre les excuses.
Cela m a amusée, je l avoue..il n y avait plus personne dans le prétoire sauf lui et moi.j ai donc dit
Citation :
mes excuses
devant les murs...j ai respecter le verdict.je ne suis pas fautive du fait que le sieur a qui elles étaient destinées était absent.pourquoi ne pas faire ca dans la bonne humeur?
Le greffier a pris note et m a déclarer qu il ferait part de mes paroles
Citation :
mots pour mots
à la personne concernée.
Celle la même qui est arrivée juste aprés .Trop tard !!! j avais déja fait des excuses publiques .Le greffier a pourtant redemandé l exécution de la sentence, avec son petit sablier, j ai refuser de recommencer.
Le dit greffier a alors répété mes paroles et demandé au sieur en présence si cela était suffisant.Celui ci n a pas souffler mot, signifiant l acceptation de mes excuses par son silence.
Maintenant peut être que le greffier ducal a envie de rajouter quelque chose...si il est la.... Et expliquer ma présence ici...
Un rapide coup d oeil dans le tribunal...Pascale ne l a pas vu entrer...ni lui ni le responsable de toute cette mascarade.Un haussement d épaules imperceptible..des couards..bien sûr...
Ninjaturtel a écrit:
Ninja écoutait la plaidoirie de la défense. Le procès semblait donc prendre son cours normal, plus personne n'avait l'air de vouloir lui tenir tête. Ninja remercia donc les gardes qui lui avait demandé s'ils devaient intervenir, tout continuait normalement.

En effet, l'accusée expliqua sa version des faits. Il semblerait que l'histoire joue sur différent point.
Il écouta donc entièrement la plaidoirie puis vit que l'accusée appela le greffier... Il semblerait qu'elle se soit trompé pensa ninja, c'est a lui d'appeler et non a elle.

Il l'a regarde, elle semblait le chercher, ou alors regarder des proches qui sait. Il prit donc la parole d'une voix forte.


Dame Pascale, il semblerait que vous ayez finit de plaider.
Je vous prierai de laisser le Greffier pour l'instant, son tour viendra s'il a été programmé.

Ninja se tourne alors vers Lucaa

Messire le Procureur, si vous avez des questions a posé a l'accusée, vous pouvez intervenir.
Ceci fait, vous pourrez appelez vos témoins.

Je vous remercie.

Bien installé sur son fauteuil, il regarde Lucaa pour voir comment ça allait évolué.
Sett a écrit:
Un parchemin circulait entre les banc du tribunal ...
Tien c'es pour toi !
Sett, ouvrit la lettre, et ce mit a la lire en diagonale
Il ne pus s'empêcher de sourire , pensant que le Juge ferai mieux d'utiliser ces gardes pour réveiller le procureur ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gypsie

avatar

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: Re: Procès opposant Pascale33 au Bourbonnais-Auvergne   Sam 18 Oct - 16:03

Ladyday a écrit:
Lady était toujours assise , elle buvait de temps ,en temps une petite rasade de son vin , et grignoter le maïs qu'elle avait chiper.


Elle commencer à avoir très chaud dans cette salle surchauffée .


elle rangea sa fiole , et reprenant sa broderie attendit patiemment la fin du procès .
Deilayra a écrit:
Passant par la Deila vu le nouveau procès de Pascale, se dit que déidément ils ne laisseraient pas tombé!!! elle s'ssaoit dans les rang parmis la foule qui était peu calme cette fois et ca la faisait sourir!! elle se dit que finalement la justice devait s'ennuyée pour recommencer de nouvelles mascarades de ce genre et ca la fit sourir!!

Il lui fallait faire quelque chose et il ne lui fallut pas plus d'une minute pour trouver le solution à cette nouvelle mascarade!! sitôt elle s'empara d'une plume de son plus beau papier et écrit!! cette lettre ferait l'affaire...

et la réponse ne se fit pas attendre, et elle eut envie de rire le juge serait furieux de savoir qu'il faisait tout ca pour rien et que Pascale s'en sortirait cette fois!!! il n'y avait plus qu' attendre la fin de cette pénible procédure et aller fêter ca aux pilliers!!
Sett a écrit:
Sett, affaler sur sa chaise, c'était endormis ... Et ce mit a ronfler ...
Deilayra a écrit:
Avec le temps que durait le procès, là elle avait compris que la donne avait changer, le résultat n'était pas prévisible et ça l'angoissait un peu, qu'un tel procès aussi énible reste au point mort, non seulement se procès n'avait aucune raison d'être mais le juge le transformait en torture qui devait surement le ravire au plus au point!!

La justice maintenant voilà l'allure qu'elle avait, un juge qui se fait bourreau en même temps!!! décidément le BA se portait de plus en plus mal, et tout ceci la navrait...

Elle jetta un regard rapide à l'assistance et vis Sett endormi qui romflait, elle ne plus réprimer un sourir en voyant que ce procès était plus efficasse qu'une berseuse
Ninjaturtel a écrit:
Ah que c'est dur la justice, les procès...

Plusieurs problème ici et la, compréhension, incompréhension, tout le monde attendait... quoi ? qui ? personne ne savait plus. C'était l'anarchie total en justice... enfin presque...
Pourquoi ? Par ce que le juge est la, scrutant la salle de son œil droit magique... et de son œil gauche magique... bref de ses yeux magique... Oui je sais j'aurai pu allez plus vite...

Bref, il se leva, frappa deux trois fois sur la table et d'une voix forte il dit :[§/i]

Mesdemoiselles, mesdames, messieurs.

Certes, ce début est celui de mon jugement d'habitude, mais pour une fois je vais faire autrement.
Je m'excuse tout d'abord pour cette attente interminable, en effet comme vous pouvez le voir le procureur Lucaa n'est plus... la.

Pour certaine raison il a du s'absenter et ne pourra plus faire sa tache de procureur. C'est pourquoi, son remplaçant va intervenir.

Afin de lui laisser le temps d'étudier son dossier, nous allons faire une pause de quelque dizaine de dizaine de minute. C'est pourquoi, j'ajourne la séance jusqu'à l'arrivée du prochain procureur qui sera autorisé a l'ouvrir.

Je m'excuse encore pour tout ce dérangement, en espérant que tout cela finisse bientôt.

Pour récapituler donc, nous aurons un nouveau Procureur, Sieur Zoutzout qui sera en charge de faire son réquisitoire.
Viendra ensuite l'accusée qui fera sa dernière plaidoirie, et tout ceci sera clôturé par mon jugement.

Voila, encore mes excuses, et je vous laisse prendre un peu l'air.
Vous serez avertit quand le procès recommencera.

[i]Ninja se lève, salue gracieusement les personnes présente, puis part par la porte de derrière s'enfiler quelque cervoise en attendant le nouveau Procureur.



Hrp : pour expliquerla situation, il semblerait que le procureur de base bahhhh, soit pas venu xD
Un avocat avait été désigné et il était convenu que suite au quiproquo de l'affaire précédente, on attende qu'il explique ça a la CA pour voir ce qui se passe... Seulement la CA c'est simple, on a le résultat l'année prochaine avec eux. Bref, c'était la cata alors je me suis permit de bricoler un peu et on avance.
Désolé pour l'attente, ça m'enchante pas non plus, loin de la même.
Donc, vous pouvez faire une pause en attendant le poste du nouveau procureur.bon jeu et encore désolé.

Ps : si vous avez pas bien compris, normal :=D
Pascale33 a écrit:
Elle étouffe un baillement....Regarde l assistance....Pousse un soupir de lassitude....Perdue dans ses pensées, une légère torpeur envahit la jeune femme...Qui sursaute quand le juge prend la parole.
Pascale écoute....Sourit....Enfin une décision est prise!
Une pause.....Elle jette un regard aux gardes non loin d elle...
Haussements d épaules....Elle profite de ce moment pour aller saluer tout les amis présents....les remercie tous de leur soutien, d être encore la ....
Les choses avancent...tant mieux....Ce procés ridicule n a que trop duré.....Finissons-en et vite!
Aprés s être dégourdie les jambes, toujours suivie par un garde , elle reprend sa place...Cela ne devrait plus être long maintenant....
Zoutzout a écrit:
Averti par l’huissier du tribunal, zoutzout s’empressa de venir au tribunal, il entra dans la salle. La salle était pleine de monde. Respectueusement il salua la cour. Son regard se tourna vers le banc des accusés, et il reconnu dame Pascale 33. Une vieille connaissance, il connaissait l’affaire. Il parcouru vite fait le dossier, puis se leva et se mit face au juge

Bien bien

Votre honneur, nous voici devant un cas très simple. Je m’excuse de ne pas l’avoir décerné et compris aussi tôt.

Dame Pascale ne pouvait comprend le verdict de mère Sophonxe . Eh oui, ce n’est qu’une gueuse qui ne sait ni lire ni écrire. Elle n’a jamais eu l’occasion de s’instruire, de lire les récits de Christos et autre saints. Elle imite les gens sont comprendre ce qu’elle fait

De plus, elle est connue pour errée sur la place du village de Clermont à parler seul, à faire des sourire proche de la béatitude comme si elle voyait des anges autours d’elle.

Nos croyances ne peuvent lui reprocher d’être ainsi. D’être si simple…

Elle est simple, et nous ne devons de protéger les simples d’esprit. Car oui votre honneur, le commun des mortels serait excuser, aurait comprit ce jugement. Aurait fait preuve de plus de discernement. Discernement qui m’a manqué pour comprendre le cas Pascale33.

Il resta un moment silencieux

Donc voilà ce que je réclame comme sentence

Etant donné que nous avons prouvé l’incapacité intellectuelle de l’accusé
Etant donné que l’accusé est une simple d’esprit
Etant donné que notre religion est l’aristotélicienne nous dit de protéger les simples d’esprits
Etant donné que notre duché défend les plus faibles

Je demande que l’accusé consulte un médecin pour savoir si elle a besoin d’aller en maison de repos. Car son état inquiète grandement notre duché.


Merci de m'avoir écouté votre honneur


Il écouta la suite du procès, rejoignant sa place
Ninjaturtel a écrit:
Le procureur avait parlé, c'était signe que le procès continuait.

Ninja qui était revenu pour la suite du procès, regarda alors le procureur.
Le procureur lança des paroles plutôt piquante... Il semblerait qu'il y ai quelque différent, et il ne fallait pas que ça dégénère...

Il prit alors la parole pour la suite du procès.


Je vous remercie Monsieur le Procureur pour tout cela.
Ceci dit, je note que votre dernière intervention est un poil limite tout de même. Bien que cela soit la dernière, veuillez a faire attention la prochaine fois. J'aimerai évité que les procès soient sujet a des règlements de compte, et qu'on s'écarte au final du sujet.

Vous pouvez donc rejoindre votre place, et j'appelle maintenant l'accusé, Dame Pascale.

Nous vous écoutons pour votre dernière plaidoirie.
Notons que je n'aimerai point vous rappelez a l'ordre pour votre dernier passage. Je me permets, sans vouloir paraitre désobligeant, de juste prévenir suite a l'intervention du Procureur. Si vous avez quoi que ce soit a régler entre vous, veuillez le faire en dehors de la cour. Ce discours s'applique a vous deux bien entendu. Merci.
Pascale33 a écrit:
La blonde jeune femme fort amusée du réquisitoire se lève avec le sourire..tant qu a passer pour stupide, autant avoir le sourire niais qui va avec...que les gens la prennent pour une demeurée, elle s en fiche un peu...
Monsieur le Juge, Monsieur le Procureur
Je laisse la parole a mon avocat, Maitre Sebastienpirlet qui causera surement mieux que moi...

Elle adresse un grand sourire béta au procureur....un de plus..juste pour lui faire plaisir....et va se rassoir en attendant l intervention de son avocat
Sebastienpirlet a écrit:
Sébastien, néanmoins surprend par le ton soudainement piquant du procureur, ne laissa rien paraître de sa stupeur. Il n'avait gère eu l'habitude de ce genre de commentaire dans une cours de justice ni de ce vocabulaire.

Après que dame Pascale l'eut appelé, il se leva, s'avança et déclara.


Bonjour messire le Juge, messire le Procureur, mesdames messires les témoins.
J'interviens pour la première fois pour clôturer ce procès qui s'inscrit sous le signe de l'étonnement en tant qu'avocat de l'accusée, dame Pascale33, ici présente.

Le plaignant du précédent procès, messire le Duc Asturion, s'est montré satisfait des excuses proférées par ma cliente, il est donc évident que ce procès n'a pas lieu d'être. Les deux parties sont d'accord pour déclarer que ce prétendu non-respect de verdict n'a pas de raison d'être.

Aux yeux de la défense, il n'y a donc plus de chef d'accusation digne de ce nom et donc plus de raison d'une condamnation.

La demande de l'accusation est que dame Pascale consulte un médecin, certes, elle le fera sans doute la prochaine fois qu'elle tombera malade l'hiver approchant. Cependant je m'oppose à ce que ma cliente soit envoyée en maison de repos ou soit soumise à toute autre mesure de ce type contre sa volonté. Messire le Procureur, je ne sais pas si vous avez déjà eu l'occasion d'aller en dehors de la ville, mais si vous deviez enfermer tous les paysans qui ne savent ni lire ni écrire, vous pourriez céder toutes les demeures du Royaume aux maisons de repos.


Sa plaidoirie finie, Sébastien salua la cours et retourna s'assoir près de dame Pascale.
Ninjaturtel a écrit:
L'accusée lui demanda si son avocat pouvait plaidé...
Ninja avait reçu tout les informations le concernant, et il avait les droits pour parler en ce procès.

Il écouta, puis lorsque c'était finit il se leva


Mesdemoiselles, mesdames, messieurs,

Je remercie toute les personnes d'avoir participé a ce procès, et vais maintenant donné mon verdict.

Du fait que, le greffier ducal qui était en charge de vérifié l'application des peines a décider que la peine n'était pas appliqué.
Du fait que, l'accusé et la victime du procès opposant Sieur Asturion a Dame Pascale ont tout deux étaient d'accord pour dire que la peine avait été .
Aux vues des pièces présentées et des témoignages des deux parties.

Par les pouvoirs qui me sont conférés, moi Ninjaturtel de Glénat, Juge du Bourbon-Auvergne, déclare la relaxe.

Jugement rendu par le Juge Ninjaturtel, le 21 septembre 1456

La séance est levée.


Je vous remercie de votre patience, et vous souhaite une bonne continuation a tous.

Le temps de finir de ranger les dossiers, il était encore la si on avait besoin de lui...
Deilayra a écrit:
et voila on avait encore fait perdre un temps precieux a la justice, un procès bien long pour des bétises et pendant ce temps on faisait campagne pour le même genre de duc que celui qui allait sortir, décidement le duché était en bien mauvaise passe, la politique verreuse la justice qui fonctionne mal et on aurait surement d'uatres choses d'ici la

Deilayra se leva et alla serrer son amie dans ses bras

bien tu vous cette fois c'est bien fini, on se retrouve plus tard



elle lui sourit puis lui fit un bisous et sorti de la salle d'audience
Titan34 a écrit:
titan etait heureux de voir son amie relaxée, il jeta un coup d'oeil alentour.
sourit en entendant sa voisine


bien tu vous cette fois c'est bien fini, on se retrouve plus tard


comment pouvait-elle en avoir douté, Pascale33 etait innocente cela ne faisait aucun doute.
un page s'avança, lui murmura à l'oreille, il se redressa, regarda sa voisine.
sa mine se durcit, comment pouvait-elle le comparer a Asturion, ils ne se connaissait pas, jugement hatif, ah les femmes, toutes les mêmes, une exeption à la réglke, la sienne était différente et c'est pourquoi il l'aimait depuis plus d'un an.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Procès opposant Pascale33 au Bourbonnais-Auvergne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Procès opposant Pascale33 au Bourbonnais-Auvergne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BOURBONNAIS AUVERGNE
» procès opposant 2010-06-28, Le-petit-titi à la Sainte Inquis
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» Qu'est ce qu'un opposant politique en Haiti ?
» Ouverture du procès de Jacob Zuma en Afrique du Sud

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grande Bibliothèque Ducale :: La Bibliothèque :: Tour Nord-Ouest : La vie du Bourbonnais-Auvergne :: Procès-
Sauter vers: