Grande Bibliothèque Ducale

Bibliothèque du Bourbonnais-Auvergne ouverte à tous
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Allocution du Duc au peuple du Bourbonnais Auvergne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gypsie

avatar

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: Allocution du Duc au peuple du Bourbonnais Auvergne   Sam 18 Oct - 17:06

Asturion a écrit:
Compte tenu des derniers evenement survenus dans le duché, le duc avait estimé nécéssaire d'apporter quelques explication en place publique.

Habitants du Bourbonnais-Auvergne.

Lors de la loi martiale, plusieurs membres du groupe libertad ont été repérés dans notre duché. J’ai tout d’abord été très inquiet, J’ai donc demandé au Connétable Jardin de se rendre a moulin avec son armée, et de rester a l’extérieur de la ville. Mais il s’avérait que ces personnes allaient rendre visite au Bourgmestre de Moulin, Dame Apolonie.

Apres réflexion j’en suis venu a la conclusion que nous pouvions faire confiance a Apolonie du fait de son implication pour sa ville, mais aussi parce que si le groupe libertad avait voulu pillé moulin, avec un Bourgmestre déjà membre de libertad, ils s’y seraient prix de manière bien plus subtile. D’ailleurs quel intérêt pour eux d’organiser une révolte pour prendre la mairie ? Puisque l’actuelle Bourgmestre est déjà des leur.

Par ailleurs, le groupe libertad n’a jamais commis de méfaits sur les terres du Bourbonnais-Auvergne, et a ma connaissance aucun duché ne nous a demander de les juger dans le cadre d’un traité de coopération judiciaire.

J’ai donc estimé qu’il pouvait être intéressant de maintenir l’actuel statuquo entre notre duché et le groupe libertad, qui par respect pour le Bourgmestre Apolonie s’est toujours refusé à commettre le moindre méfait sur nos terres, et se faisant, décourage d’autres groupes d’importance moindre de le faire sans leur appuis.

J’ai donc accordé une dérogation durant la loi martiale aux quelques membres de libertad qui étaient venus visiter leur amie Apolonie. Ces personnes devaient quitter notre duché aujourd’hui ou demain, mais le Connétable Jardin en a décidé autrement.

L’état major de la COBA a estimé que j’avais fait preuve de faiblesse face au Bourgmestre Apolonie, alors que j’ai voulu faire preuve de finesse, et préservant le statuquo déjà existant entre libertad et le duché.

Toujours est il qu’en dépit des ordres que je lui avais donnés a la caserne, et répétés par MeSaNge, le Connétable Jardin a décidé de faire entrer son armée dans la ville de moulin, alors qu’il savait pertinemment que le Bourgmestre Apolonie l’avait mis en ennemi, et demandait a ce qu’un autre armée se présente pour entrer dans la ville de Moulin.

Je ne peux blâmer ce manque de confiance quand on sait que le Connétable Jardin a profité du fait qu’il soit a la tête de la seule armée opérationnelle du duché pour se livrer a un odieux chantage à la rébellion, afin de me forcer a retirer, au nom du duché, la plainte contre lui pour haute trahison.

Il a donc fait le choix d’entrer dans les murs de Moulin sans consulter qui que ce soit avant, il s’est juste contenté de prévenir l’état major une fois que les ordres d’entrer en ville avaient été donnés et impossibles à annuler. Il a donc agit seul, et a mis tous l’état major devant le fait accomplis.

Ce faisant, Il n’a pas pensé un seul instant aux miliciens et aux maréchaux qui défendaient la ville et a délibérément mis la vie de ces innocents en danger. Afin de minimiser le nombre de victimes, j’ai fait retirer à l’armée Jardin l’agrément du duché, afin que cette armée ne bénéficie pas du bonus lié au prestige du duché.

Malheureusement, le Bourgmestre Apolonie a trouvé la mort dans cette altercation, et deux soldats de l’armée Jardin sont mourants. Il y a probablement des blessés, mais les informations ne me sont pas encore parvenues.

Bien évidement, le décès du Bourgmestre Apolonie a provoqué une envie de vengeance chez les libertad et les sentinelles, deux groupes dont elle était membre, mais aussi de bien d’autres personnes. Ce soir je prie pour qu’ils aient la lucidité de faire la différence entre le Connétable Jardin qui a agit seul, et le Bourbonnais-Auvergne qui se sent infiniment trahis

Malgré tout cela, le Connétable persiste dans sa démarche, et a annoncé qu’il continuerait d’essayer d’entrer en ville, tant qu’il le jugerait nécessaire, toujours au mépris de la vie des miliciens et des maréchaux, refusant a nouveau d’exécuter les ordres donnés.

En conséquence, est actuellement soumis au vote du Conseil Ducal la dissolution de l’armée commandée par le Connétable Jardin. La révocation de Jardin du poste de connétable, et sa révocation du poste de sénéchal de la COBA.


Apres ce long discours, le Duc avait la gorge seche, il s'en retourna au chateau.
Azdrine a écrit:
Accompagnant le duc Asturion en place publique, Azdrine, prévôt des maréchaux du BA, laissa le duc faire son discours devant le peuple. En effet celui ci méritait de connaitre la vérité de ce qu'il s'était passé et de ce qu'il se passait actuellement dans les hautes sphères du BA.

A la fin de son discours, il fut étonné de voir que le duc s'en retournait dans ses appartements privés. Bien qu'il le savait avoir beaucoup de dossier ou de conversations à avoir, il avait pensé qu'il répondrait au moins aux questions qu'il y aurait.

Il se retrouva donc là, attendant les premiers commentaires du peuple.
jullietta, incarné par Benchichi a écrit:
[rp]jullietta ecouta le Duc.

apolonie, oui! Elle se souvenait! une des têtes de files, de la rébellion des sentinelles contre l'ost royal. d'ailleurs elle, pensait que celle ci était parti en touraine rejoindre les lucioles. Peut-être la dissolution de ceux-ci l'a fait revenir dans le BA, pour de nouveau faire ses rebellions contre le Roy et les institutions royales.

beaucoup de noms d'oiseaux venaient, mais bon, rien ne sert de les sortir, c'est encore les sentinelles qu'on applaudira. Pffff!!!!
[/rp]
Thibantik a écrit:
Thib a entendu parler de la mort d'Apolonie par la Vox Populi.

Elle assiste donc au discours du Duc.

Pfffff comment croire qu'Apo aurait pu faire du mal a sa ville ou a ses villageois ? Thib, qui l'a connu a son arrivée en BA, sait que c'etait une personne de confiance, et qu'a mission donnée elle ne faillirait pas.

Trop peu comme elle dans le Duché surement, l'on juge souvent les autres d'après soi même, et beaucoup ici ne méritait pas d'être Bourbonnais-Auvergnats. . .
Anastase a écrit:
[rp]Une gamine quelque peu bouleversée passant par là...

Hey l'ducaillon ! T'en vas pas garçon ! Pourquoi tu fuis ? T'as pas asser d'pelottes pour faire face ? Aller reviens l'ducaillon... C'est ma tante qu'est morte... Assume maintenant et ramène tes miches par là !

Puis elle se tourne vers Thib qui est là elle aussi.

'lu mamie... Ca va ?[/rp]
Thibantik a écrit:
Anastase arrive et interpelle le Duc qui est déjà loin....

- Salut gamine ! Ca pourrais aller mieux, mais je suppose que je vais mieux que toi Wink

N'oublie pas, la môme. Bourbon est le village de ta famille, tu y est chez toi, et là bas on a connu Apo et tout le monde l'aimait bien.
Sofio51 a écrit:
sofio avait ecouté ce discours alléchant si pleins de contradictions elle se rememorait certaines phrases qui sonnaient étranges mesanges???des mots bizarres qu'est ce donc.

Ses pensées divaguaient hésitantes entre le rire et le colére un duc qui plie au chantage, pourquoi se faire donc élire pour être si faible, un duc qui a peur donc aux abois!!et si l'armée jardin était la seule armée du dûché donc c'etait aussi la seule a pouvoir protéger le Ba comme le jour ou il y a pas si lontemps l'armée noire avait failli attaquer, seul aristote aurait pu prévoir qui on saluerait ce jour ci si l'armée jardin n'avait pas été présente......

Les ordres transmis en caserne mais bon sang ou ca le panneau d'affichage du jour était pourtant si lue !!!

Un maire tiens non une mairesse peut décider quelle armée peut entrer en son village tiens donc étrange étrange tout cela.......

Elle leva le doigt non le rabaissa tiens le duc était déja repartie ou cela???se terrer bien sur......

tiens azdrine ben voila

"azdrine mon cher peut tu me dire ce que veut dire par la le duc quand il parle de messange ordre transmis par messange, est ce un langage branché du sud??"

samedi 13 septembre aucune dissolution encore!!!
Azdrine a écrit:
Azdrine entendit le son de plusieurs voix mais parmi le brouhaha naissant, une voix plus aigüe se fit entendre parmi la masse. Il reconnut la voie du sergent chef Sofio, personne on ne peut plus partiale dans cette affaire ou le fautif Jardin n'était autre que l'homme qu'elle aimait.

Sergent chef, ici ce n'est pas de cher Azdrine, c'est au prévôt que tu t'adresses. Et je crains qu'à partir de ce jour, il n'y ai plus de cher. Pour répondre à ta question qui est particulièrement mal formulée, enfin, devrais je dire plutôt formulée de façon a induire le peuple ci présent en erreur ...

Le duc a précisé que les ordres ont été donné à la caserne et que ceux ci ont été confirmé par courrier envoyé par une MeSaNge, un pigeon voyageur en quelques sortes. Par chance, tu es une personne que je connais et je puis donc affirmer avec certitude que tu sais de quoi il s'agit.

Pascale33 a écrit:
La jeune femme aurait mieux fait de ne pas s arreter écouter le discours pompeux qui ne veut rien dire....Le ducaillon avait une fois de plus retourné sa veste...Un coup Libertad est ennemi..Au secours Jardin!...Elle sourit...Et maintenant il le montre du doigt ....Et n a même pas le courage d affronter le peuple...Comme toujours rien dans les braies....Si il savait ce qu Apolonie pensait de lui.....Pascale hausse les épaules...S éloigne....Il fera n importe quoi pour sauver sa peau celui la..
Sofio51 a écrit:
haussement d'epaule qu'importe on en donne du Monsieur par la la situation est ailleure il fallait compter les minutes restantes....

Le froussard etait partie il laisait ses pions comme a son habitude


messange pff elle en rigolait des ordres ca se donne haut et fort sur un panneau prévu a cet effet pas en catimini, encore un pigeon idiot.......
Kjerag a écrit:
Kjerag avait prit part au combat acharné de Moulins, il avait écouté le discours du Duc, discours sans cohérence... En repartant il aperçu son supérieur, il s'approcha de Sofio:

Bonjour mon Sergent chef, content que vous n'ayez pas été blessée...

Je n'arrive toujours pas à comprendre pourquoi on nous a invité à entré pour nous recevoir à coup de flèches...

Pour sur, ça ne peut pas être une erreur, Jardin ne nous aurais jamais précipité dans un tel guêpier, nous avons été trahit, le BA à été trahit...
Depuis des mois nous défendons les nôtres... Je ne comprend pas ce qu'il s'est passé.
Jrag a écrit:
Une vingtaine de miches de pain, de la viande, des vetements de rechange... "Comment faire entrer tout cela dans ce sac, ma parole, Marigny, tu délires... " "Fait comme à l'armée" "Ah non! non, pas comme a l'armée ! Je viens de la quitter, c'est pas pour rien !" "Sois lucide un instant, ca t'aidera, crois moi"...Un long instant de réflexion...Puis empaquetage à la mode COBA, vivres, rechanges, vivres, rechanges, on bouche les trous avec les chaussettes, vivres, rechanges, vivres, la bourse à la ceinture, l'épée au foureau... "Sont pas si cons, finalement, à l'armée ! En tout cas, c'est les seuls qui arrivaient à faire rentrer 30 jours de vivre dans un sac à dos."

Pff, jrag, t'es bête, tu pars que dans quelques jours, tu peux tout défaire de nouveau. Et faut qu'tu repasses par Montlucon encore !

Entendant un attroupement se former sur la grande place, Jrag sortit un instant de ses pensées et de chez lui par la même occasion, "Ca tombe bien, faut que j'achete des légumes !" et se dirigea vers la place ou le duc tennait un discours des plus étranges... Discours d'excuse, discours riche en émotions...Alors comme ca le Sénéchal avait agit seul pour attaquer Moulins, sans raisons apparente ? L'EM n'était au courant de rien ? Le conseil avait été mis devant le fait accomplis ?

Bravo ! Sincèrement Bravo ! Quand je pense qu'il y a deux mois, j'essayais encore de rapprocher par des discussions de financement la COBA et le duché, que la tension était forte, que le liens étaient bien faibles... Voilà qu'un stupide manque de communication et une absence totale de prise de décision a amené le BA à attaquer le BA... C'est la meilleure ! Bel effort ! Alors qu'en plus, selon le duc, l'EM n'a rien pu faire pour maitriser cette affaire ? EM qui avait pourtant parfaitement accès à toutes les données militaires du Capitaine ? Et qu'une attaque de mairie ne s'organise pas en une après midi ! Et que les ordres seraient passés d'un Sénéchal aux Sergent chef et aux Sergents et aux soldats sans être vu par un autre membre de l'Etat Major ? C'est facile...


Il se tourna vers un viellard

Eh ouai, c'est pas pour rien que je suis partit...Quand on devient un peu sénile, c'est normal, mais dans ce cas, on passe la main, les p'tits jeunes à former, c'est pourtant pas ce qui manque...

Tout ca lui paraissait subitement bien loin à présent. La COBA, sans être oubliée bien sûr, faisait partit du passé maintenant...

Et à l'avenir ? J'ai promis à une amie que je lui ramènerai du sable et un coquillage des côtes portugaises, je ferais mieux de ne pas trainer ! A Montlucon, et à moi le Sud ! Pfff, Jrag, tu radotes ! Et tout haut en plus...

Et il repartit vers son village, un grand sourire en tête et du soleil plein les yeux, après avoir salué le viellard pantois.
Sofio51 a écrit:
sofio salua une vieille connaissance et sourit en le voyant une lueur espiegle repensant au bureau du capitaine .......

puis elle se tourna vers son soldat



tu vois soldat la politique ca donne la grosse tête, un jour on veut etre duc puis on en profite pour régler ses comptes n'a tu jamais entendu parler de ce vieux prophete qui un jour a clamé

on es venu chercher les paysans j'ai rien dit j'etais pas un gueux
puis on est venu chercher les forgerons j'ai rien dit je n'etais pas forgeron
puis on a pris les boulangers, j'ai rien dit j'etais pas boulanger
quand on es venu me chercher personne n'a rien dit il restait personne!!

voila soldat ce qu ej'ne pense
Jrag a écrit:
Jrag se retourna rapidement en voyant passer Sofio, qu'il salua avec un sourire... Il s'arréta un instant, la regarda et ne pu s'empécher de lui dire en souriant.

C'est pas moi qui ait embrassé le Capitaine Anyenka dans son bureau, tu le sais très bien, petite manipulatrice.

Puis il se repris sa route sans se retourner.La journée était loin d'être terminée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gypsie

avatar

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: Re: Allocution du Duc au peuple du Bourbonnais Auvergne   Sam 18 Oct - 17:07

Kjerag a écrit:
Vous allez voir moi se que j'en pense:

Kjerag s'avança vers l'estrade, neutralisa les gardes qui l'empêchèrent d'avancer, grimpa dessus et s'adressa à son tour au peuple:

Mesdames messieurs, depuis que je me suis engagé dans la COBA, j'ai été sous les ordres de Jardin. Certain diront que je ne parle pas objectivement mais à ceux là je dirais d'allé cirer les bottes du Duc.

J'ai fais serment de toujours servir le Duc et le duché, mais là, se que nous à ordonné le Duc était contradictoire à mon serment: sans nous le dire, il nous a envoyé à Moulins en sachant pertinemment que nous allions nous défendre si nous étions attaqué.
Il a donc, une fois averti que nous étions en marche, donné l'ordre à la mairesse de défendre sa ville en lui racontant des histoires du genre "Jardin est incontrôlable, il va prendre la ville"!! A en voir le message de la mairesse, le Duc était parfaitement conscient de se qui allait se passer et il s'en réjouissait!!!
Ceci est contradictoire à mon serment car en obéissant au Duc j'ai porté préjudice au duché! J'ai par sa faute porté préjudice au peuple du duché, au peuple de Moulins...

Jardin à passé sa vie entière à l'armée, formant et dirigeant nos soldats, après avoir été lui même formé.
Quand le duché a été en danger, nous avons quitter nos femmes, nos enfants, nous sommes partie sur l'heure au devant des brigand et autre assaillant en tout genre, pour la plupart, nous ne savions pas si nous reverrions nos famille, nos terres...
C'est dans ce contexte que Jardin nous a mener au combat, TOUJOURS dans le but de servir le duché et son peuple.
Et plus particulièrement quand dernièrement nous sommes allé au devant de l'Armée Noire pour la vaincre avant qu'elle ne pénètre dans le duché.

Je trouve scandaleux de laisser Jardin, qui a tant donné comme nous autres soldats de la COBA, se faire calomnier de la sorte.
Depuis quelque temps le Duc le traite comme le derniers des brigands, comme un hors la loi qui voudrais nuire au duché et à son peuple...
Le Duc, qui avant était au pôle économique de notre précédent conseil, préconisait à ce moment là un contrôle renforcé de la COBA et surtout une diminution drastique des moyens de la COBA. Des fois que les prochain assaillant soit des enfants avec des battons...

Mais qui de Jardin ou d'Asturion - car pour moi il n'est plus mon Duc - est nuisible à l'équilibre du duché?
Vous croyez qu'Asturion ira au devant des brigands, l'épée à la main?
Non, il enverra quelqu'un comme d'habitude, votre père, votre fils ou votre mari.

Si notre bon Duc n'était pas un faible, il n'aurais pas manigancé tout ceci pour régler ses différent...
Mais peut être à t-il eu peur, tout simplement... Peur de contrarier la mairesse et les Libertads en laissant l'armée au porte de la ville... Il fallait donc s'en débarrasser!!

Ne croyez pas tout ce que l'on raconte, regardez les faits!

Quoi qu'il advienne, je n'ai confiance qu'en Jardin, pas en Asturion. L'armée Jardin à TOUJOURS servi le duché pour son bien.

Avec ou sans l'appui du conseil, l'armée Jardin va continuer à défendre le peuple, nous serons certainement hors la loi et dans ce cas il n'y aura pas de marche arrière mais nous resterons au service du peuple et de ça sécurité, comme nous l'avons toujours fais. Si t-elle est votre conviction, rejoignez nous.

Merci de m'avoir écouté.


Kjerag descendit de l'estrade, s'excusa auprès des gardes qu'il avait bousculé et rejoignit le Sergent-chef Sofio.
Krups a écrit:
Krups écoutait tous ces gens qui dissertaient sur les derniers événements.

Il commençait à se forger une opinion. En tant qu'intendant de la caserne de Moulins, il avait vu les difficultés à se faire payer les soldes de juin et juillet, sans compter la viande qui n'était plus distribué.

Avec les derniers événements, il était clair que beaucoup de soldat allaient quitter la COBA, même si cela allait être difficile, mais il vaut mieux cela que de servir , mettre son bras armé et sa vie au service d'un pleutre.

Il aurait voulu supprimer la COBA qu'il ne se serait pas prit autrement. Plus de viande, plus de solde, et maintenant il les discréditait aux yeux des habitants qu'ils étaient censés défendre.

Il lança à la cantonade, sachant pertinemment que nul ne faisait attention à lui


Mooonseigneur le Ducaillon, vous êtes peut être ici par le choix du peuple, mais il peut très bien vous en faire partir.
Linoa2901 a écrit:
Elle ne savait quoi penser...des personnes qu'elle aimait débattaient, se discréditaient, s'injuriaient presque....défois cela était le cas...

Les avis divergeaient, il n'y aura pas assez eu de morts pendant la guerre contre la Bretagne, non il aura fallu que les auvergnats se tuent entre eux aussi...elle soupira, des soldats étaient tombés, ainsi que des civils...
Tout s'embrouillait, ce qu'elle entendait et ce qu'elle lisait divergeaient comme toutes ces paroles qui ramenaient à un résultat qui lui ne changeait pas.
Il y avait eu des morts et des morts tués par les leurs, ils se sont défendus contre les personnes venant les protéger, cela était incensé.

Elle mit ses mains autour de sa tête, elle en avait assez de tout ces morts,
non les soldats ne sont pas tous assoiffés de combat! Non ils ne sont pas tous pareil! Ce sont eux qui partent, accompagnant les nobles à la guerre, laissant femmes et enfants derrière, avec une peur qui n'est pas de mourrir mais de ne plus jamais les revoir.

Elle souffla, se calma, serrant ses poings pour y déverser sa colère, sa voix se trouvait parmis tant d'autres et elle se perdit vite dans le brouhaha du débat. La COBA allait souffrir, Moulins souffre, et les auvergnats vont encore pleurer des disparus...
Neo13 a écrit:
Suite à l'allocution de Kjerag sur l'estrade, Neo ne pû s'empecher d'esquisser le premier sourire de satisfaction de ces derniers jours. Enfin quelqu'un qui avait les idées claires !

En effet, Jardin ne méritait pas d'être trainé dans la boue... lui qui avait toujours tout fait pour le bien du duché et qui respectait ses hommes plus que tout... s'est retrouvé au coeur de la pire des manipulations. Un duc au dent longue, avait semblerait-il jugé bon de régler ses comptes avec des vie humaines, donner des ordres sucidaires et contradictoires et cela sans se salir les mains ou celle du conseil, toujours garder les mains propres...
Et laisser Jardin se faire lapider, tout ça parrait d'une telle simplicité !

Mais ça ne se passera pas comme ça, le Duc devait répondre de ses actes maintenant au lieu de prendre le peuple pour des moutons et des pions !
Alivianne a écrit:
la duchesse regardait ce qui ce passait de loin. Elle avait vu un duc qui avait dit quelque chose et rapidement était partie...

Alivianne eut l'impression de voir sa fille lorsqu'elle avait fait un mauvais coup et qu'elle disait que c'était son frère qui l'avait fait. Elle s'enfuyait comme une fautive. Elle fuyait la réalité. Comme le duc...

Elle ne dit qu'une chose....


Lorsqu'il y a des erreurs graves qui se produisent, le seul responsable c'est le chef. Pas le petit chef qui répond aux ordres de quelqu'un. Mais le grand chef , celui qui a manqué de claireté dans ses ordres , de franchise et qui a fait comme résultat ceci. Ce magnifique, mais combien pénible bordel. Ce chef n'était pas à la hauteur.

Lorsqu'on accepte d'être un chef, on accepte de ne pas être parfait et on accepte d'avoir fait des erreurs. Il faut le reconnaitre, c'est d'ailleurs une qualité.

Un chef qui n'est pas à la hauteur, démissionne.
--LaPie a écrit:
Plusieurs affiches était mis sur les murs du village et ce en douce pendant l' élocution de ce Duc dit '' la Couleuvre, ''

la populace devait savoir et ne pas faire les mêmes erreurs.


Citation :

[rp]Il parait que nous sommes aux prises avec des politiciens véreux, menteurs et manipulateurs

Il parait que le Duc fait des bêtises

Il parait qu' il passe des augmentations en douce

Il parait que si les règles stupide passe il y a une raison toute simple : ils sont votées par les amis et complices de notre Duc

Il parait que la COBA va avoir quelque problème

Il parait qu'une (petite) partie de l'Etât Major ne pense qu'à ses petits avantages en cautionnant ce que fait notre Duc actuel.

Il parait que ce Duc va foutre à terre ce que les autres ont pris tant de temps à bâtir.

Il parait que notre Duché est en danger

Il parait que le temps est long avant de lui donner un coup de pied au Cul à la prochaine élection.
[/rp]
Deilayra a écrit:
Deilayra assista au discour, et ne pu s'empecher de sourir, l'inévitable arriverais, Asturion ne pouvait que se faire descendre et ca presageait que du bon.... puis elle se mit a applodir bien fort:

Bravo bravo, je vois que monsieur le Duc a l'élocution fort bien aiguisée lorsqu'il s'agit de mentir a son peuple, ce même peuple qui l' a placé ou il est maintenant, lui qui déclare un état de loi martiale et laisse entrer des groupes armés rebelles contre le roy de france et qui par derrière dit a sa femme de placarder dans toutes les mairies les dates de venue de notre roy qu'il veux acceuillir avec fierté et dignité... Vraiment sir asturion c'est un coup de maitre, dissoudre la seule armée capable de defendre notre duché, piètiner les principes moraux de ses prédécesseurs tout ca pour en tirer profil, et en prime vous avez le culot de venir ici solenellement nous mentir à tous et nous dire que tout ceci n'est que la faute du seul homme qui a protéger nos intérets j'ai nommer messir jardin83, ah il est beau notre duc... Si vous pensez que les soldats que vous venez de piétiner sans vergogne vont vous laisser les mettre aux pas par un de vos sbir et qu'en prime le peuple va vous laisser n'en faire qu'a votre tête au mépris des lois et de notre souverain le roy Levan III je pense que vous faire une grossière erreur et qu'ici tout le monde commence a comprendre que vous élir Duc fut un des plus beau desastre de ce duché...

Longue vie au Roy levan III
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gypsie

avatar

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: Re: Allocution du Duc au peuple du Bourbonnais Auvergne   Sam 18 Oct - 17:07

Ninjaturtel a écrit:
Tranquillement sur une branche d'un arbre, a une hauteur respectable mais caché de tous, Ninja suivait la scène.

Ces derniers jours, beaucoup d'information et de débat. Et malheureusement beaucoup de problème.

Il regarda un homme qui commença a monter sur l'estrade, celui arriva devant des gardes qui ne voulurent pas le laisser passer. Ninja poussa une branche et sortit sa tête pour se faire voir des gardes, leur montrant de ne pas faire de mal au malheureux afin qu'on le laisse s'exprimer puis s'en aller.

Les gardes jouèrent le jeu et laissèrent passer l'individu.
Celui ci parla, puis se fut le tour d'autre personne.

Intéressé, Ninja descendit de son arbre, puis rejoignit la foule et monta sur l'estrade.


Bien le bonjour messieurs dames,

Je suis Ninjaturtel, l'actuel Juge du Bourbonnais Auvergne. Et aussi dans une liste opposé a celle du Duc régnant.

Je me permets d'intervenir car j'entends quelque argument assez faux et aimerai que tous n'ai pas de mauvais renseignement quand ils rentreront chez eux.

Je ne vais pas donné tout les détails, et toute la politique que le Duc a suivit, ça serait bien trop long et je perdrai a coup sur les trois tiers de l'auditoire durant mon explication.
Étant donné que ça m'arrive bien trop souvent, j'ai décidé de faire court cette fois ci. Beaucoup remarqueront que je n'ai toujours rien dit de spécial mais que beaucoup de mot ont défilé, c'est ce qui fait mon charme il parait.

Reprenons.
Le groupe connu sous le nom Libertad n'a pas été mis en Justice par notre Procureur. Pourquoi ? Aucun duché n'a donner de consigne les concernant. A quelque chose près, c'est pareil concernant les sentinelles, pourquoi ne nous les avons nous pas poursuivit en justice lorsqu'ils sont rentré ici après leur combat contre les troupes du Roy, personne n'avait donné l'ordre de les poursuivre. Vous acquiescez ou pas, demandez au moulinois, beaucoup soutiennent leur mairesse et n'en veulent pas a ces brigands.

Jardin la seule armée capable de défendre le duché.
Il me semble que vous manquez cruellement d'information, il est vrai que vous n'êtes que personne du peuple, c'est pourquoi je ne vous en veux pas. Mais sachez qu'il existe d'autre armée dans le BA qui sont la pour notre défense.

Enfin bon, je ne suis pas la pour débattre de la politique du Duc, vous avez l'occasion d'aller lui poser des questions dans le bureau du Porte Parole.
Je me suis donc permit de venir rassurer les personnes, et au passage demander au soldat de ne point faire de folie. Je comprends vos sentiments, mais l'histoire est grande et compliqué, pour preuve cette dame qui est venu parler ne possède pas toute les informations malgré qu'elle l'ai cru.

De plus, il s'avère que la tragédie de Moulin est arrivé, que tous nous regrettons ce qui s'est passé et nous espérons qu'il n'y aura pas de débordement.
Je suis bien désolé de ce qui a pu se passer, mais espère que ça s'arrangera au plus vite.

Libre a vous d'avoir votre avis. Je vous salue tous.
Si vous avez besoin de moi n'hésitez pas, je suis la pour ça.
Bettym a écrit:
Une Moulinoise, douanière de surcroît, écoutait dans son coin tout ce qui était dit. Elle essayait de se calmer avant de prendre la parole tellement elle avait entendu de sottises.

Cela faisait plus de dix jours qu'elle s'égosillait pour expliquer qu'il n'y avait aucune crainte à avoir tant pour la loi martiale qui n'était que faux prétexte pour éloigner Jardin de Clermont que sur la menace éventuelle des Libertad. Groupe inconnu ou presque en Bourbonnais Auvergne. Seuls ceux qui avaient pu les cotoyer auraient pu en parler.

Mais qui pouvait se targuer de les connaitre ? Même Bettym ne pouvait le dire et ce, après plus d'un an et demi à la douane, un an à la maréchaussée et plusieurs mois au conseil ducal. Comment savoir qui était qui si personne n'avait été présenté ? Elle savait que beaucoup de nobles et autres habitants du Bourbonnais Auvergne avaient des pratiques plus que douteuses avec la Bête sans Nom peut-être était-ce la raison de leur connaissance si approfondie des Libertad ? Allez savoir...

Au bout d'un moment, n'y tenant plus, elle se permit de prendre la parole.


Mes Dames et Sieurs... Je suis Bettym, Moulinoise et plus à même de vous dire si ma ville risquait quelque chose. Elle parlait d'une voix calme et posée alors qu'à l'intérieur, elle bouillait. Pour ceux qui ne me connaissent pas, j'ai été adjointe au Prévôt sous le mandat de Messire Althiof et Dame Amadeus, paix à son âme. Durant cette période, j'ai assumée seule tout ce qui était administratif à la Prévôté et ai aidé la Coba quand aux menaces incessantes, menaces qui étaient bien pire que celles que vous décrivez ici.

Je n'ai jamais failli à la sécurité de Moulins et encore moins à celle du Duché. Beaucoup de Prévôt pourront vous le confirmer, malheureusement, le Capitaine avec qui je travaillais est décédé donc vous n'avez que ma parole.

Lorsque le Sénéchal Jardin a estimé que Moulins était en grand danger à cause des Libertad, il n'y avait que deux personnes. Comment pensez-vous qu'une ville puisse être prise avec deux personnes contre quatre miliciens et cinq maréchaux ?

Lorsque le Sénéchal Jardin a été envoyé à Moulins, il savait pertinemment que Moulins ne risquait rien. Apolonie, en bonne foi, a donné le nom des personnes qui viendrait la voir pour une journée parmi lesquels tous n'étaient pas Libertad. Si vraiment, il y avait eu danger, aurait-elle trahi ses amis en les donnant au Duc et au Conseil ?


Elle regarda l'assemblée, tous les uns après les autres puis continua...

Si vous avez un peu de bon sens, vous comprendrez que le Sénéchal Jardin a fait du zèle en outrepassant les ordres. Il savait pertinemment qu'en entrant dans la ville cela aurait été pris comme une provocation et c'est ce qu'il cherchait à faire, sinon pourquoi avoir demandé aux plus anciens soldats Moulinois d'entrer dans son armée si ce n'était pour prendre la ville ou faire des dégâts ? La défense de la ville pouvait très bien se faire aux abords de la ville...

En agissant ainsi qu'a-t-il voulu montrer ? Tout simplement que la voix du peuple n'a aucune valeur. Je vous rappelle que Dame Apolonie a été élue à plus de 60 % des voix. Qui est-il pour estimer que Moulins risquait quelque chose ? Connaît-il les gens de Moulins ? Je peux vous assurer que non...

Alors avant de juger qui que ce soit, posez-vous les bonnes questions. Réfléchissez et n'agissez pas comme les soldats... On tape d'abord et après on se demande si c'est le bon choix.


Bettym les observa... certains se concertaient sur ce qu'elle venait d'expliquer, d'autres souriaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Allocution du Duc au peuple du Bourbonnais Auvergne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Allocution du Duc au peuple du Bourbonnais Auvergne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BOURBONNAIS AUVERGNE
» Feu Carlo Desinor disait les Haitiens Ce peuple à refaire
» QUE VAUT UN PEUPLE SANS MEMOIRE COLLECTIVE?
» Godefroy-Maurice de la Tour d'Auvergne, duc de Bouillon [Terminé]
» Par Mario Barthelot la victoire du peuple

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grande Bibliothèque Ducale :: La Bibliothèque :: Tour Nord-Ouest : La vie du Bourbonnais-Auvergne :: Affaire Jardin (septembre 1456)-
Sauter vers: