Grande Bibliothèque Ducale

Bibliothèque du Bourbonnais-Auvergne ouverte à tous
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Une dernière rose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gypsie

avatar

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: Une dernière rose   Sam 1 Nov - 23:28

Lady.blueeyes a écrit:
Ces derniers jours avaient été plutôt difficile pour la dame d'Olliergues. À peine s'étaient-ils retrouvés que le destin s'était cruellement chargé de les séparés et ce à jamais...

Lady venait de terminer les multiples parchemins...tous accrochés à une patte de pigeon, ils prirent leur envol. Une première envolée parti dans tous les coins du duché et dans quelques villes du royaume vers ses anciens compagnons des XLV.


[rp]Chers compagnons,

Je ne sais comment vous annoncer cette terrible nouvelle...un des nôtres n'est plus. Suite à une terrible chute, Connor a rejoint Oya et Arthur ainsi que plusieurs des nôtres.

Celui-ci souhaitait être ensevelli auprès de son frère à Aurillac. N'ayant pas eu le temps de recevoir le sâcrement du baptême, dame Agna la diaconesse de Montpensier viendra lire quelques paroles pour sa mise en terre.

Si certains d'entre vous veulent lui rendre un dernier hommâge, la cérémonie aura lieu à Aurillac ce jeudi le vingt-troisième jour du mois d'octobre mille neuf cent cinquante-six.

Au plaisir de vous revoir,

Tocos y se gausos

Lady

[/rp]

Un second pigeon à sa chère amie...

[rp]Ma Dami...

Je ne sais comment te dire...t'annoncer cette terrible nouvelle. Lors de nos retrouvailles, Connor a fait une terrible chute le long de la falaise de la cascade, il a roulé jusqu'en bas de celle-ci. Quoique sonné, il semblait bien aller après mon examen sommaire. Malheureusement, il n'en était pas ainsi...Connor a rejoint Oya et Arthur ainsi que plusieurs des nôtres qui nous ont quitté en Bretagne.

Il souhaitait être ensevelli auprès de son frère à Auri. Je ne connais pas ses connaissances là bas. Je te laisse le soin de leurs annoncer la triste nouvelle. Agna, notre diaconnesse m'accompagnera pour sa mise en terre qui se fera ce jeudi le 23.

J'aurais tellement aimé que nous nous revoyions tous les trois dans un autre occasion mais le tout puissant en a voulu autrement.

je t'embrasse très fort.

Lady

[/rp]

Sa soeur benjamine habitait avec elle à Mp, plusieurs amis étaient maintenant au courant. Une lettre devait partir aussi pour Polignac.

[rp]Soeurette...

Il m'est pénible de t'écrire ses quelques mots alors je ne m'éterniserai pas. Tu te souviens dans une précédente lettre je te faisais part de mes sentiments pour un jeune homme. Jamais je n'aurai l'honneur de te le présenter, le tout puissant a jugé plus utile de le rappeler auprès de lui au lieu qu'il passe sa vie à mes côtés.

Il voulait être ensevelli auprès de son frère Ibn à Aurillac. Agna m'accompagnera pour lire quelques passages avant sa mise en terre. La cérémonie si je puis l'appeler ainsi aura lieu ce jeudi le 23.

J'ai l'impression d'être maudite..il me les enlève tous...

Prends soin de toi, surtout dans ton état.

Je t'aime et t'embrasse !

Ta soeurette Lady

[/rp]

C'est ainsi qu'une bonne dizaine de pigeons prirent leur envol dans le ciel gris sans étoile de Montpensier. Lady se dit que le bouche à oreille propagerait la triste nouvelle.
Lady.blueeyes a écrit:
Depuis quelques jours les douces nuits l'avaient quittées, ses songes étaient peuplés de leurs derniers instants, instants qu'elle gardera à jamais graver dans son coeur et ses souvenirs. Elle revoyait encore son magnifique sourire et l'éclat de ses yeux lorsqu'ils se posaient sur elle. Ils s'aimaient...leur histoire ne faisait que débuter, ils avaient de grands projets tous les deux. Surtout la dame d'Olliergues qui avait décidé d'annoncer à sa soeur la remise de ses terres pour pouvoir unir sa vie à l'irlandais. Il avait réussit à conquérir son coeur...coeur que quelques personnes s'étaient vu refuser, la dame n'étant pas prête à tourner la page sur un passé lointain mais qui lui paraissait encore si proche.

Elle avait revêtu une robe d'un bleu azur, sans chichi pour la cérémonie. Elle n'allait pas à un bal mais allait mettre en terre celui qu'elle aimait. Elle natta ses longs cheveux un ruban assorti à sa robe dans le milieu de celle-ci. Elle mit sa cape et saisit le bouquet qu'elle avait été cueuillir pour fleurir la tombe de Connor...sa tombe. Juste à penser à ce mot, à ce moment, elle se mit à frissonner...

Montée sur Nahara, elle suivit la charette qui portait le cerceuil jusqu'à la forêt des Cris à Aurillac. Agna était non loin d'elle, la diaconnesse de Montpensier l'accompagnait pour cet ultime aurevoir.

Elles arrivèrent au dit lieu. Lady avait suivit les indications de Dami. Celle-ci avait fait creuser la fosse pour l'ensevelissement. Arrivés, le cercueuil fut posé non loin sur des cordes pour qu'il puisse être mis au fond le moment venu.

La Douce mit pied à terre et s'avança vers le cercueuil, elle y posa un bouquet de roses blanches et roses.





Fleurs de passion et de pureté, telle que l'amour qu'elle éprouvait pour lui, un amour pure, sincère et passionné.

Avant que le couvercle du cercueuil soit fermé, Lady y avait mis deux choses que Connor affectionnait particulièrement, une bouteille de whiskey et une bouteille d'eau de lavande. L'irlandais aimait bien posé son nez dans le creu de son coup et hûmer celui-ci avant d'y déposer un baiser.

Son regard se voilà, elle regarda autour espérant voir son amie arrivée. Elle avait besoin d'elle en cette terrible journée, celle qui avait vu naître leur amour allait aujourd'hui être le témoin de la fin de celui-ci.

Agna se préparait...celle-ci allait lire quelques passages en la mémoire de Connor.
Agna a écrit:
Agna installée sous plusieurs couvertures était assise dans sa chariotte tiré par Cadichon et suivait le cortège funèbre. Tout le long du chemin elle ne s'arrèta pas de prier. Elle priait pour le salue de l'âme de cet enfant qui n'avait point eu le temps de se faire baptiser. Elle se souvenait en avoir parler avec lui et il avait dans l'espoire de suivre la pastorale pour pouvoir recevoir les saintes huiles du baptème.

A leur arrivée Agna descendit de la chariotte et se dirigea vers Lady. Elle attendit que Lady est fini de faire ses offrandes et pendant que les employés fermaient le cercueil Agna prit les mains de Lady et la regarda avec ce regard si maternel qu'elle savait si bien faire pendant les moments difficile.


Mon enfant je sais que ta peine est grande; Ton compagnon était un brave homme l'ayant croisé à maintes reprises. Toujours pret à rendre service. le Très haut ne va surement pas laisser cette âme sans maison errer éternellement. Je ne peux point lui donner les saints sacrements mais prions pour le salue de son âme.
Prions ensemble mon enfant et répète après moi la Prière du Souvenir de Christos


Citation :
Christos a souffert et est mort sur la croix
Toute sa vie il nous a donné
Pour qu'avec la divine vérité
Ainsi nous soit montrée la voie
Pour toujours souvenons-nous
De ce sacrifice qui était loin d'être un rien
Ensemble, unis, Aristotéliciens
Pour diffuser sa foi, notre foi, unissons-nous
La mémoire du prophète ainsi préservée
Les enseignements seront diffusés, perpétués
Et la vérité sera connue de tous les fils
Du Très-Haut, prère de la création
Souvenons-nous, croyons
Credo
AMEN
Roseedumatin a écrit:
Elle n'arrivait toujours pas à croire ce qui est arrivé ... La dernière fois que Rosée avait vu O'connor, l'élu du cœur de la Doyenne Montpensieroise au Castel de Morteterre, il débordait d'énergie, était tellement joyeux et en bonne santé ... Ils étaient éperdument amoureux l'un de l'autre et réfléchissaient déjà à leur avenir ensemble, leur mariage, la Douce ... Cette rencontre chez les "45" qui a changé totalement la vie de Lady, en un laps de temps si court ... Lady semblait renaître, connaître l'amour de nouveau, construire une nouvelle famille, Connor et Alshain ...

être auprès de Lady pour la soutenir ... Rosée ne l'avait vu il y a longtemps, juste quelques conversation mésangières occasionnelles ... La jeune femme mis une houppelande sombre et laissa ses cheveux libres, direction la Forêt des Cris, Aurillac ...

Une longue chevauchée depuis Montpensier, cœur brisé à l'idée d'imaginer Lady accablé suite à la perte d'un être si cher . Aurillac, ce village que Rosée avait visité qu'une seule fois pour retrouver son amie la petite Eleonore disparu sans trace . Elle chercha le lieu de l'enterrement et elle n'eut pas de difficulté de le retrouver . Roses en mains, elle chechait des yeux quelqu'un qu'elle connaissait déjà ... Lady !

Elle s'avança à vifs pas pour saluer l'Azayes.


Lady !

Elle la serra très fort dans ses bras, baissa sa tête et posa les Roses qu'elle avait en main.



Elle se retourna et vit Agna son amie, qu'elle n'avait vu depuis des mois , elle ne put lui sourire , elle n'avait guère envie de cela et ce n'était pas le moment, mais elle était tout de même contente de la revoir de nouveau ...

Bonjour Agna ...
Agna a écrit:
Agna très concentrée dans sa prière n'avait pas vue Rosée arriver. Elle fut surprise par une voix qu'elle connaissait bien. Elle leva la tête et vit Rosée serrant dans ses bras Lady. Agna lui fit la bise et l'invita à la prière.

Tu es revenu... Quelle joie de te voir... J'aurai préféré te revoir dans d'autres circonstances...

Agna pris les mains de ses amis et se remit à prier pour le salue de l'âme de O'Connor.

Continuons à prier mes enfants

Pascale33 a écrit:
Aurillac...
Elle connait trop bien le chemin qui mène à son cimetière....
Comme elle l a fait pour Ibneziad, Pascale se met en retrait,à l ombre d un vieux chêne.
Le souvenir d O'connor, croisé pour la première fois a Clermont...du carnet qu il consultait..de sa surprise quand il a prononcé son nom..à elle!!
Leurs routes s étaient à nouveau croisées...
L irlandais sur les traces de son frère disparu...Il n était plu...
La blonde soupire tristement...
La peine encore une fois de voir un être qui méritait de vivre cent fois plus que certain..Le regret de ne pas l avoir mieux connu...
De loin , la cérémonie intime se déroule...Pourquoi déranger les gens dans le désarroi de la perte d un être cher...La jeune femme s éloigne...Le temps grisatre est comme son humeur...Il lui faut rentrer...
...Adieu O'connor!!
Peut être qu un jour quand je disparaitrai à mon tour , nos routes se croiseront-elles encore!...
Damisella a écrit:
Dami avait fait creuser une tombe, à deux pas de celles d'Ibn et de Myra, à l'ombre du vieil arbre qui fut autrefois le lieu de rendez-vous de ses amis et ou ils avaient trouvé la mort.
Les souvenirs remontent, leurs deux corps ensanglantés, enlacés dans la mort, la fureur des villageois qui avaient poursuivis les assassins, ce couteau qui l'avait frappée et qu'elle portait désormais dans une gaine lacée contre son bras.

Elle accueillit tendrement Lady, partageant sa peine. Elle savait l'amour profond qui les unissait, comment Lady avait apprivoisé cet homme sauvage et attachant.

Un 45, droit et honorable, un ami qu'elle regretterait.

Elle joignit sa prière à celles des amis présents.
Natafael a écrit:
Nata s’était recueilli un instant sur le tombe d’Ibn et Myra. Souvenirs…

Puis elle pensa à Connor. Elle l’avait hébergé, lorsqu’il était venu à Aurillac, il avait profité de la chambre d’amis pendant quelques jours.
Elle ne le connaissait pas beaucoup, mais c’était un homme bon et généreux.

Pourquoi le Très-Haut appelle t il les gens si vite auprès de lui?

Nata se tenait là, non loin !
Elle avait salué Agna et Rosée

Après avoir déposé une rose blanche sur le cercueil de Connor, elle adressa un signe de tête à Lady.
Cette femme si belle avait les traits tirés par la tristesse.

D’un pas lent, Nata rejoignit Dami pour prier à ses côtés…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gypsie

avatar

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: Re: Une dernière rose   Sam 1 Nov - 23:29

Clothilde a écrit:

Clothilde avait fait atteler Zéphira au coche. Elle ne pouvait plus effectuer les voyages autrement, la nouvelle naissance étant imminente... Cependant, elle tenait absolument à être présente.

Lentement, furent parcourues les quelques lieues séparant Laveissière d'Aurillac.

Arrivée aux portes du village le coeur de Clothilde se serra lorsque le cocher lui demanda où il devait se rendre exactement.

La forêt... en bas du village... la "forêt des cris".

La jeune femme lui indiqua par de vagues gestes la direction à suivre. Les mots restaient au fond de sa gorge.
Arrivés en lisière de forêt, elle demanda à ce que le coche s'arrête.
Le cocher sauta de son poste, ouvrit la portière, avant de tendre son bras à la Dame de Laveissière, qui descendit doucement, tenant dans sa main libre deux bouquets.

Merci mon ami. Attendez-moi ici, je vous prie. Ce n'est plus très loin, je terminerai à pieds...

Clothilde s'enfonça donc dans la forêt, cette forêt qu'elle connaissait si bien...
Comme un pélerinage...
Vague de souvenirs remontant à la surface.
Gorge nouée elle avançait, enveloppée dans sa capeline.

Bientôt elle arriva à proximité de ce fameux arbre, symbole de celui qui avait tant compté pour elle, comme un grand frère, toujours de bon conseil, toujours à prêter une oreille attentive ; celui qui, dans l'ombre, avait veillé sur le couple qu'elle formait avec son époux, qui avait toujours été là pour eux deux.
Celui qui, avec sa fiancée, était parti bien trop tôt... bien trop brusquement...

Près de cet arbre, les premières personnes déjà arrivées, et un cercueil. Cercueil du frère d'Ibn.
Souvenir d'une rencontre en taverne, tout de suite elle avait compris qui il était.
Il lui avait parlé de ce carnet... et puis lui avait offert ce dessin fait par Ibn... une petite fée... Dessin que Clothilde depuis avait toujours gardé avec elle. Vague d'émotion...

Connor, le frère d'Ibn, dont il avait parlé à Clothilde, et dont la jeune femme avait été si heureuse de faire enfin la connaissance.
Quelqu'un "de bien" lui aussi. De très bien.

Les deux frères, séparés par la vie, allaient être réunis par la mort...
Cruel destinée.

Clothide s'approcha un peu plus, et déposa ses deux bouquets au pied de l'arbre. Un bouquet de roses pour Connor, et un petit bouquet de jasmin pour Ibn. Un murmure :
'Nours, à jamais en nos coeurs. Encore merci pour tout...
Ton frère te rejoint, mon Ami.

Puis Clothilde alla à Lady.

Lady... les mots sont vains, je le sais par expérience. Songez que votre aimé vivra toujours en vous. Courage, dame...

Clothilde salua d'un petit signe de tête les autres personnes présentes, puis alla à côté de Dami, sa soeurette, ainsi que de son amie Natafael. Un long regard embrumé, nul besoin de paroles.

Clothilde suivit l'hommage, et pria pour le disparu, ainsi que pour celle qui restait...
Sunburn71 a écrit:
Elle n'était pas parti en retard pour une fois mais malheureusement , s'était légèrement égarée lors du trajet menant à la forêt des "cris" , curieux nom ...
Donc arrivant en retard , elle descendit d'Orage prestement puis sortit des fontes sa besace .
Elle salua les personnes présentes d'un signe de tête , un léger sourire pour celles qu'elle connaissait ... Dami , Rosée , Clotilde , Pascale et bien sur Agna qui officiait .
Silencieusement , elle effleura d'un baiser la joue de Lady puis s'écarta .
Son regard se posa sur le cercueil de Connor , l'Irlandais comme elle se plaisait de le nommer dès qu'il entrait en taverne .
Rencontre au sein des 45 , amitié solide s'était tissé ... Connor qu'elle avait eut dans sa lance à Fougères , qui pestait car il se décrivait comme une "crevette " dû à son peu de force ...
La force résidait en son coeur , il devait être son filleul devant Aristote mais le temps en avait décidé autrement ... peu importe , elle le considèrerait comme son filleul et comme elle le lui avait dit un soir , chacun de ses filleuls étaient exceptionnels , lui ne dérogeait pas à cette règle .
Tristesse en regardant Lady , songeant à leur amour inachevé et ô combien de toute beauté ...
Elle esquissa un petit sourire en tapotant ce que contenait sa besace .
Un dernier hommage , qui elle l'espérait , lui plairait de là-haut .
Lady.blueeyes a écrit:
Agna l'avait rejointe...les hommes allaient fermer définitivement le cercueil.

Attendez!!!!

Elle porta la main dans la poche de sa cape et en ressortit deux carnets, celui d'Ibn et celui que Connor avait commencé à écrire il y avait de cela quelques temps. Elle vint les poser dans le creu de ses mains jointes. Ses pensées et ses écrits resteront à jamais avec lui. Lady n'avait pas osé les feuilleter...c'était son jardin secret et il le resterait.

Maintenant qu'elle les avait mis près de son coeur, elle fit signe aux hommes de revenir plus tard lorsque tous lui auraient dit aurevoir. Plus tard, ils refermeraient le couvercle...

Agna vint la rejoindre, prit ses mains et l'invita à prononcer quelques paroles. Elle hocha la tête en signe d'assentiment. Elle se mit à répéter les saintes paroles une à une. Parfois, sa voix devenait inaudible, cassée entre deux bouffées d'air pour ravaler les sanglots qui montaient en elle. Malgré toutes les efforts possible, sa vue s'était brouillée.


Christos a souffert et est mort sur la croix
Toute sa vie il nous a donné
Pour qu'avec la divine vérité
Ainsi nous soit montrée la voie
Pour toujours souvenons-nous
De ce sacrifice qui était loin d'être un rien
Ensemble, unis, Aristotéliciens
Pour diffuser sa foi, notre foi, unissons-nous
La mémoire du prophète ainsi préservée
Les enseignements seront diffusés, perpétués
Et la vérité sera connue de tous les fils
Du Très-Haut, prère de la création
Souvenons-nous, croyons
Credo
AMEN


La prière terminée...une voix derrière elle.

Lady!!

Lady se tourna et reconnu sous sa cape Rosée. Elle répondit à l'accolade de son amie...lui dit tout bas.

Merci d'être venue! j'aurais préféré que nos retrouvailles soient dans d'autres circonstances.

Pâle sourire...

Rosée de dirigea vers Agna pour la saluer. La diaconnesse prit leurs mains à nouveau et enchaîna avec d'autres paroles. Les deux jeunes femmes se joignirent à elle.


Dieu est mon berger
Je ne manque de rien
Dans les paysages verdoyants...
Il rassérène mon âme
Même quand je vais dans la vallée de l"ombre de la mort, je ne crains pas le mal, parce que tu es avec moi: ton bâton et ton appui me consolent
Mon verre déborde
C'est le bon et le généreux qui me poursuivent tous les jours de ma vie
Je résiderai dans la maison de Dieu, pour la longueurs des jours.


La seconde prière terminée, Dami arriva. Elle vint la serrer dans ses bras et là, les larmes si longuement refoulées depuis le début de la cérémonie trouvèrent refuge dans la cape de son amie.

C'est si injuste Dami...pourquoi dis-moi?...

Une jeune femme inconnue vint se joindre à elles. Un signe de tête lui était adressé...pâle sourire de la doctoresse. Elle se dit qu'elle irait remercier la jeune femme à la fin et se présenter à elle.

Peu à peu les gens arrivaient pour venir lui rendre un dernier hommâge. La dame de Laveissière vint fleurir la tombe de Ibn et celle de Connor. Elle vint ensuite vers elle.


Lady... les mots sont vains, je le sais par expérience. Songez que votre aimé vivra toujours en vous. Courage, dame...


Merci dame Clothilde! Votre présence à nos côtés me touche. Connor n'est pas la première personne qu'Aristote rappelle à lui, malheureusement...

Grâce à lui, j'ai pu revivre à nouveau un amour pur et sincère. Chose à laquelle je ne croyais plus depuis des années. Je ne l'en remercierai jamais assez. Notre histoire fut courte mais elle restera à jamais en moi.


Elle fit une bise sincère à la jeune dame. Toutes les jeunes femmes présentent se recueuillirent autour de la fosse près du cerceuil où reposait celui qu'elle avait apprit à aimer en laissant peu à peu tomber les barrières qui retenaient son coeur depuis si longtemps.

Une autre bise vint effleurer sa joue...pour une fois une bise chaste et non baveuse. Lady n'eut pas à essuyer sa joue sur la manche de Sunny. Un sourire triste et un merci d'être près de moi lui furent chuchotté.
Magicienne a écrit:
Magic arriva le cœur lourd au cimetière. Il reconnut beaucoup de personne présente, il savait Connor aimé et ne doutais pas une seconde que tous le monde avait le coeur lourd.
Magic avais connu Connor au 45, ils n'étaient pas vraiment proche avant la naissance de Leelou mais sa naissance avait rapproché les deux hommes, il aurai du être le parrain de sa fille. Magic savait qu'il n'avait pas été très présent lors de la fin de Connor et il regrettais ne pas avoir été plus loin dans cette amitié. l'irlandais lui manquerai, il ne doutais pas.

Magic avançait perdu dans ces pensés, il tenait deux rose dans sa main droite, l'une de sa part et une autre de la part d'une amie a lui qui avait connu Connor. Il s'approcha de Lady doucement et posa sa main sur son épaule.


Lady.....je ne sais pas trop quoi dire......juste que.....je sais que Connor t'aimais d'un amour sincère et profond.....je sais qu'il continuera a vivre dans ton cœur.


Magic s'approcha et jeta ses deux rose dans la fosse.


L'un pour l'amitié que je te porte et l'autre de la part de Finute qui t'appréciai énormément même si vous vous connaissiez peut.

Je te regretterai mon amis....

Taniet a écrit:
Tani avait connu Connor lors de son passage à Auri... De suite, ils s'étaient bien entendu... Très étrangement, dès le début de leur rencontre, il semblait la connaitre. Cela avait perturbé Tani. Et puis finalement, il s'était avéré que Connor fut le frère de Ibn... A qui Son ami avait laissé son journal, et c'est ainsi que Connor connaissait Tani.

Elle ne l'avait vu que quelques fois mais elle l'avait trouvé bien sympathique... Il était dans la fleur de l'âge... Qui aurait cru qu'il quitterait ce monde si tragiquement... :?

Connor avait exprimé le désir de se faire enterrer à Auri, près d'Ibn et Myra... Tani n'était plus vraiment là pour l'enterrement d'Ibn et Myra... Elle allait pouvoir se recueillir aussi sur les tombes de ses amis...

Elle arriva dans la forêt le coeur serré... Elle respirait fortement... Bien sûr elle était triste de la perte de ce nouvel ami... Des larmes coulaient doucement le long de ses joues... Que de souvenirs... L'enterrement de son Bittow dans cette même forêt... à peine plus loin.

Elle écoutait les gens sans réellement les entendre... Elle regardait sans réellement voir... Envahie par la tristesse...
Lady.blueeyes a écrit:
Une main sur son épaule, des paroles entendues... Magic! Il y avait si longtemps...blessé sur le chemin du retour, il avait dû rester à Saumure pour se rétablir. Elle ne le savait pas de retour...sourire. Elle se tourna vers son compagnon des XLV...

Je suis heureuse de te revoir, il y a si longtemps! J'aurais préféré en d'autres cirscontances. Triste sourire Merci d'être là, ta présence m'est précieuse.

Celui-ci se tourne vers la fosse, y laisse tomber deux roses...une pensée pour son compagnon et ami.

Une jeune femme inconnue de Lady se joignit à eux, visage triste. Elle irait la remercier de sa présence à la fin de la cérémonie.

Un regard vers Agna...elle était prête à continuer. La présence de ses amis l'aidait à supporter cette terrible journée...bientôt ça serait la fin de cette belle histoire qu'avait été la leur. Elle chérirait de doux souvenirs qui malheureusement avaient été trop éphémères...
Sunburn71 a écrit:
D'autres personnes arrivèrent dont Magic qu'elle n'avait pas vu depuis bien longtemps .
Un léger sourire dans sa direction .
Elle ouvrit sa besace , nul besoin de retarder la cérémonie .
Elle plongea ses mains dans celle-ci , s'accroupissant lentement .
Elle espérait que son geste ne soit pas mal perçu , Connor n'aurait sans doute pas aimé voir sa Douce si triste .
Déposa sur le sol un linge propre , enveloppant des verres et sortit en dernier une bouteille de whiskey , alcool qu'affectionnait particulièrement Connor .
Elle en proposa à chaque personne présente , se servit un fond du breuvage , qu'elle excécrait mais se devait de lui faire honneur ainsi .
La bouteille de whiskey dans une main , son verre dans l'autre , elle dit d'une voix douce :


Connor ,
Toi qui est parti avant que je puisse être ta marraine
Toi , dont j'ai été fière que tu sois dans ma lance à Fougères malgré ton état crevettesque , comprenne qui pourra
Toi que je nommais l'Irlandais
Toi qui buvait cet alcool infect qui se nomme whiskey
Toi qui a su conquérir le coeur de Lady
Toi qui aimait les baisers au cognac qu'elle t'offrait
Toi qui nous faisait sourire ou rire
En ton honneur , je vais boire ce whiskey et la bouteille te suivra là tu iras .
Puisses-tu veiller sur nous de là-haut !


Avala d'un trait l'alcool , retenant une grimace puis déposa la bouteille contenant l'alcool irlandais sur le cercueil de Connor .
Paillard a écrit:
Il était resté en retrait, discret, aux cotés de Tia, durant le début de la cérémonie. Il ne le connaissait pas si bien, en fait, et certaines choses les avaient opposés, fut un temps. Mais il le respectait, et c'était un frère d'armes, courageux et bon buveur.

Il finit par s'approcher, peut-être attiré par le cérémonial de Yellow.

Il saisit le verre tendu, l'avala d'un trait, reprima une grimace, et donna une breve accolade à chacun des présents, un peu plus appuyée pour Lady, qui portait dignement sa peine.

Puis ne trouvant pas vraiment de mots, il dégrafa sa lourde épée de sa ceinture, et la laissant au fourreau il la posa sur le cercueil, pointe aux pieds.

Va en paix, frère.

Il se recula, s'éloignant de quelques pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gypsie

avatar

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: Re: Une dernière rose   Sam 1 Nov - 23:30

Tiamarys a écrit:
[rp]Tia arriva en compagnie de Paillard, les yeux embuées de larmes contenues, la mort de Connor l'a boulversait. Elle le revoyait souriant en taverne à Fougères,
il avait toujours été là pour elle, dans les joies mais aussi et surtout les peines. Il avait compris ses doutes et ses choix...Toujours!
Elle s'approcha serrée contre Paillard, sa présence douce et chaude la réconfortait.
Elle alla embrasser Lady, comprenant sans peine la douleur qui ravageait son coeur en ces temps difficiles. Un regard à paillard...
Non elle ne voulait pas connaitre cette douleur, elle admira la force de la médicastre...
Elle refusa le verre mais comprenait le besoin des autres de "s'étourdir" par l'alcool.
Quelques regards autour d'elle, elle aperçut nombres de ses anciens compagnons chez les 45.
Epoque révolue mais pas dénuée de souvenirs...



Laissant un instant la chaleur tendre de Pail, elle s'approcha du cerceuil, regarda une dernière fois son ami et glissa quelques vers près de la bouteille de wiskey et le flacon de lavande...
Il ne partirait pas au Wallala sans rien

Citation :
"Connor mon ami
Toi qui savait d'un sourire illuminer une journée
Tu es partis sans bruit
Rejoindre ton passé

Tu resteras dans nos coeurs
Un souvenir inébranlable...
Celui d'un homme sans peur
Laissant à beaucoup une douleur palpable

Aujourd'hui je perds un ami
Mon chagrin est grand
Puisses tu ne pas rester dans l'oubli
Mais pres de nous éternellement

Je dépose une rose blanche
Serment de pureté
Je te salue vieille branche
On se reverra dans l'immortalité!"

Elle sourit tristement et murmura

Adieu mon ami...

Et alla se réfugier contre son amour, se serrant contre lui..
[/rp]
Tufsy a écrit:
Tufsy n'avait pas eu la force de se rendre à la mise en terre de Connor.
Un ènième 45 qui mourait, et celui était un rien spécial. Son ami de taverne, son "elle" revisité en masculin, un lever de coude identique.....

Profondément chagrinée par la nouvelle, elle avait eu une pensée pour sa chère et tendre, elle la connaissait peu bien qu'elles aient toutes deux fait partie du même groupe, elles avaient peu partagé, cependant Tufsy se souvenait très bien des mots enflammés qu'utilisait Connor pour parler d'elle.

Elle résolut donc de prendre la plume :


Citation :
Chère Lady,
Je vous envoie toutes mes condoléances et partage votre chagrin. Connor était un homme bon s'il en est. Je sais l'attachement qu'il vous portait. Mes pensées sont avec vous en ces temps sombres !
Cordialement, Tufsy

Une grosse larme vint s'éclater sur le parchemin, Tufsy l'essuya distraitement avant de sceller la lettre, elle attrapa le pigeon qu'elle destinait à cet effet et, après lui avoir attacher le pli à la patte, elle le regarda gagner les cieux.

Adieux mon ami !
Lady.blueeyes a écrit:
Sunny prit à son tour la parole et sortie de sa besace des verres et une bouteille de whiskey. Sourire malgré tout, elle se souvenait des longues cuites en taverne qui les avaient si longtemps opposées elle et Connor. La doctoresse qui pour la première fois avait fait sa connaissance devant le dispensaire, il était en piteux état plein comme une vache pleine et souffrant de l'estomac. Il ne l'écoutait pas et continuait de boire, ce qui leurs avait causé moultes disputes. Un jour pourtant tout changea....certes il continuait d'apprécier ce breuvage comme elle appréciait le cognac mais il préférait s'abreuver de leur amour et leurs tendres baisers échangés.

Lady se dirigea vers Sunny et prit un des verres, montra à Sun la bouteille qu'elle avait calée tout près de Connor.


Il en aura deux à partager...

Léger sourire...

Elle prit le verre tendu par Sunny et l'accompagna dans ce dernier toast en l'honneur de ce bel et doux irlandais qui avait su conquérir son coeur et ranimer la flamme qui s'était terrée tout au fond de son âme. Encore une fois larmes refoulées.

Une bise et une accolade de Paillard et Tia qui venaient de se joindre à eux.


Merci d'être venus les amis...ça me fait chaud au coeur. XLV à jamais...

Sourire et nouvelle accolade.

Près de la fosse un pigeon vint se poser. De gestes délicats, Lady vint détacher le parchemin à sa patte. Elle déroula celui-ci.


Citation :
Chère Lady,
Je vous envoie toutes mes condoléances et partage votre chagrin. Connor était un homme bon s'il en est. Je sais l'attachement qu'il vous portait. Mes pensées sont avec vous en ces temps sombres !
Cordialement, Tufsy

Et oui XLV à jamais se dit-elle...

Merci Tufsy...

Elle laissa s'envoler le pigeon n'ayant rien pour y répondre...chez elle, elle lui écrirait.
Damisella a écrit:
Dami fait un signe à un groupe de musiciens qui attend en retrait.
Ils jouent un vieil air irlandais, un air doux et gai, Connor ne voulait pas de larmes

http://www.youtube.com/watch?v=eI3GC87q6QE

Elle prend à son tour un verre de whiskey, le vide cul sec.

Bonne route vers le Walhalla mon ami, salue Ibn et Myra.
Lady.blueeyes a écrit:
Là regardant tristement le cercueuil qui bientôt serait fermé et mis dans la fosse...une musique doucement s'élevait. Dami qui lui disait un ultime aurevoir.

Fermant les yeux, elle se laissa bercer par les sons de flûtes et autres instruments... Ils étaient dans le salon de la Douce dansant. Leurs yeux plongés dans ceux de l'aimé brillants de milles éclats, leur nez se caressant et leurs lèvres qui s'unissaient. Elle jouait de ses doigts sur sa nuque.

Encore une fois...une dernière fois.

Ses joues baignées de larmes, elle vint et s'agenouilla près du cercueil. Elle joua de ses mains dans sa chevelure, caressa le bout de son nez froid, effleura ses lèvres qui ne répondèrent plus. Une larme roula et vint mourir aux coin des lèvres de Connor.

Dans un murmure inaudible...


Aurevoir mon ange, mon bel irlandais...Merci de m'avoir montré le chemin, de m'avoir fait revivre et redécouvrir la femme terrée tout au fond de mon être.

Va...va en paix. Rejoins ta famille...ils sont là et te tendent la main. Saisi là sans remord. Tu vivras toujours parmi nous, dans nos coeurs et nos pensées. Oya et Arthur t'accueuilleront sûrement aussi...une énorme bise de ma part.

Pourquoi je te dis tous ça...

Un besoin j'imagine...


Une dernière caresse sur sa joue.

Je t'aime...

Du revers de la main elle essuya ses joues. Un signe de tête vers les hommes, ils pouvaient refermer le cercueuil. Un regard vers Agna...celle-ci comprit qu'elle pouvait lirs ses dernières paroles pour que Connor puisse reposer en paix auprès de son frère Ibn et sa douce Myra.
Mikan a écrit:
Ces cérémonies n'étaient vraiment pas sa tasse de thé... comme tout le monde....pourtant il était là, en retrait certe mais là, vêtu de son plus belle uniforme. Mais ne sachant quoi dire, il préféra garder le silence.

De longs mois passé à ses cotés, il avait connus Connor au mauvais moment, loin très loin d'ici. A fougère ou rien n'allait, et pourtant lui souriait , nombreux fut les tonneaux de boisson vidé en sa compagnies...

Un de moins parmi les 45... se sont toujours les mauvaises personnes qui partent en première.

Sortant une petite fiole d'un liquide douteux, il en bus une gorger et se retourna pour reprendre sa route..
Agna a écrit:
Agna qui était toujours près du cercueil commença à dire à haute voix une prière pour son ami O'Connor en souvenir des discutions qu'ils avaient eu en taverne.

Citation :
Je veux mourir pour tes beautés, Sagesse,
Pour ce bel oeil qui sait voir le destin,
Pour ce doux ris, pour la Cité enfin
De pierre et de bois, de la vie la Maîtresse.

Je veux mourir pour cette forteresse,
Pour les légumes de ce bien beau jardin,
Pour la rigueur de cette Juste Main,
Qui soigne les gentils, et les méchants blesse.

Je veux mourir pour le bon entretien
De cette mine dont le produit devient
Économie, cette richesse dispose.

Je veux mourir aristotélicien,
Donnant mon sang, la Cité défendant,
Protégeant la vie de la belle chose
Roseedumatin a écrit:
Derniers adieux ... Une grosse larme qui coule sur la joue même si elle ne connaissait guère l'ancien "45". L'ambiance triste et mélancolique faisait de drôles d'effets. Regard dans le vide ... Puis soutenant son amie ... Quelques visages familiers qu'elle salua d'un triste sourire et d'un geste de la tête, croisement de bras puis prières, presque murmures ...

Se relevant, regardant l'horizon, puis se rappelant d'une longue route qui attendait l'Azayes et Rosée pour rejoindre la Grande Amazone et l'escorte Royale, il fallait préparer le voyage ...
Wonderanny a écrit:
Cachée sous son voile effiloché, la mort a encore une fois frappé.

Un porteur
Une gerbe de fleurs
Une missive pour la Douce.



Citation :
Ma tendre sœur, ma Douce Lady,

J’ai peu connu Connor, mais j’ai croisé sa joie de vivre, son investissement pour notre sécurité, tout cela me laisse à penser combien cet homme était bon. A voir la façon dont tu le regardais, à la façon dont il veillait sur toi, à entendre vos rires, cela me laisse à penser que votre amour est profond & sincère. Un homme dans la force de l’âge, parti trop tôt… Ce fort sentiment d’injustice qui est le nôtre. Tant de souvenirs resteront gravés, en nous, à jamais ! Il laissera un vide, un très grand vide, nos cœurs saigneront longtemps, puisse le temps apaiser nos rancœurs et la profonde tristesse qui nous envahissent.

Si je ne puis être à tes côtés en ce dur moment, sache que mon âme, mon cœur, sont à tes côtés en cette difficile épreuve. Je pense fort à toi ma douce, je sais que bientôt, nous serons ensemble. Sois forte ma sœur, je suis à tes côtés, je t’embrasse.

W


Lady.blueeyes a écrit:
La voix d'Agna se fit entendre à nouveau.

Citation :
Je veux mourir pour tes beautés, Sagesse,
Pour ce bel oeil qui sait voir le destin,
Pour ce doux ris, pour la Cité enfin
De pierre et de bois, de la vie la Maîtresse.

Je veux mourir pour cette forteresse,
Pour les légumes de ce bien beau jardin,
Pour la rigueur de cette Juste Main,
Qui soigne les gentils, et les méchants blesse.

Je veux mourir pour le bon entretien
De cette mine dont le produit devient
Économie, cette richesse dispose.

Je veux mourir aristotélicien,
Donnant mon sang, la Cité défendant,
Protégeant la vie de la belle chose

Tous étaient là se recueillant près du cercueuil. Le timbre de voix d'Agna doucement s'était éteind. Lady regarda toutes les personnes présentent, serra fortement les mains de la diaconnesse. D'une voix vibrante d'émotions trop longtemps contenue...

Je tiens à remercier chacun d'entre vous qui êtes venus rendre un dernier hommâge à Connor, qui êtes venus me soutenir dans cette épreuve que le très haut m'envoie. Notre histoire venait à peine d'éclore, elle n'avait pas eu le temps de pleinement s'épanouir. Je l'aimais. Grâce à Connor, à sa tendresse, ses valeurs, son être entier...il m'a démontré, prouvé qu'un amour pure et sincère pouvait encore existé malgré les différentes épreuves de la vie...de la mort.

Je ne l'en remercierai jamais assez...

Agna, merci pour ces paroles...pour que son passage de l'autre côté soit plus facile. Je sais que tu ne pouvais faire plus étant donné la situation. encore merci...


Les hommes saisirent chacun une des cordes et doucement glissèrent le cercueil de Connor au-dessus de la fosse, le laissant doucement descendre jusqu'à ce que celui-ci atteigne le fond. Ils laissèrent glisser les cordes dans le fond de la fosse et se retirèrent. Plus tard, ils reviendraient pour recouvrir celui-ci de terre.

Lady s'approcha et prit deux des roses de son bouquet, les embrassant et doucement les jeta sur le couvercle. Le restant du bouquet ornerait le dessus de la tombe une fois recouverte.

Elle recula de quelques pas faisant face à un porteur qui lui tendit un magnifique bouquet de roses et de lys blancs. Une missive qu'elle ouvrit et parcourue. Nouvelles larmes sur ses joues...sa Nanny n'avait pu être présente mais en pensées elle était tout près d'elle. Elle hûma les délicates fleurs avant de venir les poser près des siennes.

Encore quelques minutes pour un adieu ultime... elle fit le tour de ses amis présents, remercia les amies de Connor, se présenta...

Trop de souvenirs dans le cabinet de la Douce, brèves retrouvailles ponctuée par la mort de son ange. Elle avait besoin de changer d'air. À son retour à la Douce, elle plierait bagages et rejoindrait Nanny. Elle allait lui offrir ses services pour l'escorte royale. Oui voir du pays, s'occuper à autre chose...elle en avait besoin.
Damisella a écrit:
Au pied de la tombe, Dami fit planter un rosier buisson, ainsi ses fleurs rappelleraient à tous la pureté des sentiments qui unissaient Connor Oconnor à la douce Lady.
Il grandirait, s'étofferait et un jours ses fleurs laisseraient tomber leurs pétales sur la tombe mitoyenne d'Ibnziad.


Demain, elle viendrai faire sceller une pierre portant l'écusson des 45.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gypsie

avatar

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: Re: Une dernière rose   Mer 5 Nov - 0:13

Alivianne a écrit:
Lorsqu'on déménage, on doit penser à tout et à rien oublier surtout.

L'avantage d'un déménagement était de retrouver de vieux souvenirs parmi ceux qui c'était accumulés au fil du temps.

Alivianne allait déménager et elle se devait de tout préparer.

C'était donc en demandant de reprendre ses vieilles robes dans une des malles qu'elle était tombé sur sa robe de mariage. La duchesse de la tour d'auvergne avait pensé à sa soeur Lady qui lui avait fait pour ce jour si important...

Lady...




Car...

Perdu dans ses préparations pour son déménagement,

perdu dans ses papiers et missives qui s'accumulaient,

perdu dans plusieurs conflits qui l'intéressait par son statu de pair...

quelle perdait l'essentielle....

sa soeur... sa soeur Lady qui encore une fois avait perdu l'être aimé.

Alivianne ne savait pas pourquoi elle avait oublié. Elle aurait du être avec sa soeur. Elle n'aurait jamais du la laisser seule.

Elle s'en voulait terriblement.






LADY!!!!!!!!!!!
Hurla-t-elle à l'Eglantine qui fit un bond de peur tant le silence c'était installé entres-elles durant le ménage qu'occasionnait le rangement de ses vieux habits....
LADY!!! J'ai oublié ma soeur!!!!!!!!!!!

L'Eglantine laissa tomber la chemise qu'elle tentait de défroisser tant qu'elle était secoué par le saut que la duchesse lui avait fait subir.

L'Eglantine, réalistes-tu la terrible erreur que j'ai fais? MA soeur vient de perdre celui qu'elle aimait et moi je suis ici en train d'aider à faire mes bagages!!!

Je l'ai oublié!!


Voyant l'Eglantine reprendre ses couleurs de vivante, elle lui jeta un coup d'œil et une lueur tel une étoile filante lui fit comprendre qu'elle avait aussi oublié...

Elle reprit la chemise n'osant rien dire car elle aurait pu aussi lui faire penser..

Alivianne se tappa la tête viollemment avec sa main...

Que faire???

Comment se faire pardonner?

Lui écrire?....

Partir, elle arriverait de toute manière en retard... et puis bientôt elle déménagerait à Montpensier vivre proche de ses soeurs.

Lui écrire, c'est ce qu'elle va faire oui !


Rapidement une feuille.... rapidement les mots pour s'excuser, pour lui dire combien, elle l'aime combien elle est désolée de cette oublie...



Citation :
Lady,

Je te transmets par courrier mes sincères condoléances et saches que je suis de tout cœur avec toi durant de moment difficile. Il est vrai que j’aurai du me trouver avec toi. D’ailleurs ma lettre arrive avec beaucoup trop de retard à mon goût.

Tu sais la vie nous apporte trop souvent son lot de tristesse, mais souvent nous avons de bons moments. Perdre celui qu’on aime n’est guère facile. Cette douleur passera comme le reste. Le soleil reprendra ton coeur et ta vie connaitra encore plusieurs bonheurs.

Je t'aime si fort ma soeur... je suis vraiment désolé d'être si loin de toi en ce moment si important. Une soeur moins égoïste que moi, aurait été à tes cotés..

Je regrette car tu méritais que j'y sois...

Je t’annonce par la même occasion que j’arrive bientôt à Montpensier pour m’installer définitivement. Je suis heureuse de retrouver mes sœurs comme dans le bon vieux temps. Malheureusement, il manquera notre grande sœur Oya… nous la porterons dans notre cœur à tout jamais comme tu porteras dans ton cœur Connor et les autres…

Ta soeur Ali.... qui t'embrasse fort et sera prêt de toi bientôt
Lady.blueeyes a écrit:
Doucement elle s'éloignait...dernier regard vers la fosse, vers le lieu où reposerait à jamais celui qu'elle aime. Un jardinier discutait avec Dami, un magnifique rosier fût planté près de la fosse. Fleurs que Connor aimait et respectait tant. Celles-ci viendrait fleurir sa tombe du printemps à l'automne.

Malgré le chagrin qui l'accablait...un sourire. Il devait être heureux de cette délicate attention. Au fil des années ce petit rosier prendrait un peu plus d'ampleur et embaûmerait les alentours de son délicieux parfum.

Elle marchait le long du sentier lorsqu'un petit cri en haut d'une branche se fit entendre. Elle leva les yeux vers le pigeon, celui-ci se laissa tomber en vol plané à ses pieds. Un message à sa patte, elle se pencha et délia le petit ruban. Elle commença à parcourir le parchemin et reconnu l'écriture de Ali. Sa soeur qui se confondait en excuses de ne pas être à ses côtés dans cette nouvelle épreuve.

On avait tous nos lots de soucis se dit-elle...

Un déménagement...elle revenait à Mp. Les soeurs Azayes à nouveau réunies à Montpensier...Oya leur manquerait terriblement surtout lorsque les trois soeurs se retrouveraient pour la première fois dans le salon de la Douce.

Elle plia le parchemin qu'elle mit dans sa poche avec l'autre reçu. Elle se devrait de répondre lorsqu'elle serait de retour à la Douce.

À nouveau elle se retourne...un murmure....


Aurevoir mon ange...un jour...à nouveau...réunis.
Silec a écrit:
Un pigeon, arriva. Il se posa sur son épaule. Secouant sa patte il fit tomber le message.
Citation :
Mon ami, c’est avec grande tristesse que j’apprends que tu nous à quitté.
Les voyages forment la jeunesse qu’ils disent, j’espère que tu retrouveras la haut ta jeunesse dans ton voyage.

Tu manqueras aux 45 assurément, au Bourbonnais Auvergne et à ses habitants, Ils s’en rendront compte que plus tard. Mais plus que tout tu manquera à mon amie.
Je te souhaite bon voyage qu’Aristote veille sur toi.

Je t’en sers cinq, à la revoyure.


Ma lady, je n’ai appris que récemment le drame qui te frappe, je suis de tout cœur avec toi.
Reçois toutes mes condoléances. Je t’embrasse.


Silec
Lady.blueeyes a écrit:
Elle marchait droit devant sans se retourner lorsqu'un pigeon vint se poser sur son épaule et roucouler à son oreille. Il laissa tomber un message avant de repartir à tir d'aile.

Lady déroula celui-ci et le parcouru.


Citation :
Mon ami, c’est avec grande tristesse que j’apprends que tu nous à quitté.
Les voyages forment la jeunesse qu’ils disent, j’espère que tu retrouveras la haut ta jeunesse dans ton voyage.

Tu manqueras aux 45 assurément, au Bourbonnais Auvergne et à ses habitants, Ils s’en rendront compte que plus tard. Mais plus que tout tu manquera à mon amie.
Je te souhaite bon voyage qu’Aristote veille sur toi.

Je t’en sers cinq, à la revoyure.

Ma lady, je n’ai appris que récemment le drame qui te frappe, je suis de tout cœur avec toi.
Reçois toutes mes condoléances. Je t’embrasse.

Silec

Pâle sourire...message serré entre ses doigts.

Silec...mon ami. Mer...ci

Elle mit les mains sous sa cape, il commençait à faire froid....ces pas la ramenèrent vers Montpensier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une dernière rose   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une dernière rose
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Oscar et la dame Rose
» La fête de la rose à Chaalis
» Rose gage d'amour éternelle et des lys gage de tendresse [Viktor]
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Le labyrinthe de la Panthère Rose

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grande Bibliothèque Ducale :: La Bibliothèque :: Tour Nord-Ouest : La vie du Bourbonnais-Auvergne :: Cathédrale de Clermont - Cérémonies diverses-
Sauter vers: