Grande Bibliothèque Ducale

Bibliothèque du Bourbonnais-Auvergne ouverte à tous
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Mort d'un duc du B.A. (Melkio)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gypsie

avatar

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: Mort d'un duc du B.A. (Melkio)   Sam 8 Nov - 23:28

ThemisLaDouce a écrit:
La duchesse, main tremblante, avait tenu à annoncer elle-même d'une courte missive la tragique mort de son époux à Rieux, dans une tente du campement de fortune des blessés de l'armée de l'Alliance du Centre. Blessés dont elle faisait également partie.

Le pigeon voyagea au travers des lignes ennemies puis alliées, traversa plusieurs comtés et duchés pour enfin parvenir au Bourbonnais Auvergne. Tous pouvaient ainsi lire un parchemin taché de larmes :






Citation :
Famille, Amis, connaissances, Peuple du Bourbonnais Auvergne, Fidèles de l'Alliance du Centre,

A tous ceux qui liront cette missive ou se la feront lire, salut !



Nous, Themis de Penthièvre de Balsac, Duchesse de Mauriac et de Combrailles, baronne de Balsac, Dame de Saint Hilaire de Loulay, avons la douloureuse responsabilité
de vous annoncer la mort de notre époux, Melkio de Balsac, XIIème Duc du Bourbonnais Auvergne, ce jour, à Rieux, suite de blessures au combat.

Que tous ceux qui l'ont connu aient une pensée émue pour l'homme de diplomatie et de bien qu'il fut, ce jour.


http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=332334&postdays=0&postorder=asc&start=45


Après avoir envoyé le pigeon voler jusqu'au BA, la duchesse entra dans une retraite spirituelle pour marquer sa terrible peine et son deuil.
Arthur_fils_d_Uther a écrit:
Un messager aux couleurs de l'Ost heurte l'huis d'un couvent retiré, puis remet à une religieuse un pli cacheté, à donner en mains propres à une Duchesse auvergnate plongée dans l'affliction.

La missive est la suivante.


Citation :
Duchesse.
En ces temps difficiles, où la mort nous ôte nos êtres chers, sachez que je m'associe à votre peine, et en ressent l'intensité.
Cette guerre bretonne nous est bien cruelle.

Sachez que vous pourrez compter sur mon amitié lors de votre retour dans la vie séculaire.
Bien à vous.

Arthur Pendragon, Maréchal de France.

jrag a écrit:
Citation :
Orléans, le 22 Juin 1456,

Votre Grâsce, Ma chère cousine,

Cette période est difficile, pour tout ceux d'entre nous qui partent protéger les intérêts du Roy, dans cette guerre aux maints fronts qui ne s'achève jamais. Mais cette pensée n'amoindrit pas la peine et la douleur qui me touche depuis la connaissance de cette nouvelle. Ce Duc, qui a toujours su guider avec passion l'Alliance du Centre, avec justesse la Diplomatie du Bourbonnais-Auvergne, et avec tact le Conseil laissera par sa disparition un grand vide dans nos vies.

Je m'associe à votre douleur et vous souhaite de trouver la paix dans la maison d'Aristote. J'attends avec envie le retour de jours plus calmes et sereins ou nous pourrons nous retrouver et discuter en sa mémoire.

Avec toutes mes amitiés,

Jrag de Marigny

Loin, au fond d'une infirmerie de fortune, dans une ville occupée par des bretons qui leur coupaient tout accès aux vivres, au droit le plus inaliénable même des prisonniers, Jrag leva sa plume, attacha la lettre à la pate d'un pigeon, et s'allongea à nouveau, observant l'oiseau partir vers l'Est.
Faust de Marigny a écrit:
Murat -

Faust, tenant en main la missive de condoléance de sa tante, fut particulièrement touché d'apprendre le décès de cet oncle qu'il n'avait pas eu le temps d'apprendre à connaître.

Citation :
Votre Grasce, Chère Tante,

Notre famille semble ces temps la proie de tous les malheurs, de toutes les souffrances. Votre soutien à l'occasion des funérailles de ma mère m'a été d'un grand secours.

Je suis profondément peiné d'apprendre ce jour le décès de votre époux, Sa Grasce Melkio. Je sais que ma mère le tenait en très haute estime. Permettez moi, ma tante, de vous adresser mes pensées les plus fortes et les plus tendres, dans l'espoir de pouvoir, au moins un peu, vous réconforter de cette terrible perte.

Mon amitié la plus sincère vous est acquise.

Faict à Murat,
le 22 juin de l'an 1456

Faust de Marigny
Ninjaturtel a écrit:
Ninja qui se baladait ici et la, comme a son habitude et cette fois ci surtout pour prendre du bon temps avant le résultats des élections, prit connaissance de la tragique nouvelle.

Il prit le soin d'écourter sa promenade afin de retourner a ses locaux et d'envoyer une missive a Themis


Citation :
Chère Themis,

Voila bien longtemps que je n'ai eu la chance de te voir ou d'avoir des nouvelles, de toi ou de Melkio, et c'est avec regret que je lis celle ci.

Ah qu'ils sont éloigné ces temps ou nous avons travaillé pour le duché, ou le temps coulaient doucement et ou on profitait de chaque instant.

La seule chose qui reste après ces années c'est notre volonté de servir le Roy, et cette volonté nous fait emprunter diverse voie.

Je te présente mes plus sincère condoléances pour ce décès si lourd, ce fut un homme bien et cette nouvelle ne peux que nous attristé.

Si tu as besoin de quoi que ce soit, n'hésite pas comme a mon habitude je reste present si je peux aider.
Tache de faire attention a toi, en esperant ne pas avoir une autre lettre de ce type te concernant, je te représente mes condoléances et tout mes vœux de soutient dans cette lourde épreuve.

Paix a son âme, que le Seigneur guide nos pas.


Ninjaturtel
Semias a écrit:
Nombre de courriers arrivaient à Rieux, il fallait porter réponse à chacune d'entre elle. La Duchesse s'étant retirée un temps au couvent, ce fut son fils qui se chargea de cette tâche.

Citation :
Messire Pendragon,

La famille de Balsac vous remercie amplement de l'attention que vous lui portez. C'est d'ailleurs cette même famille qui se joint à moi pour vous renouveler son soutien dans la dure épreuve que vous traversez actuellement.

Qu'Aristote veille sur vous et vos compagnons d'arme.


Semias de Balsac

Citation :
Messire Jrag,

Ma très chère mère, votre cousine a été littéralement boulversée par la mort de mon père, son époux. Aussi s'est-elle retirée loin du mode pour quelques temps. Gagez que vos mots lui ont été transmis, et qu'elle en fut très touchée.

En espérant que de votre côté, vous n'avez pas autant souffert des combats, je vous remercie au nom de la famille de Balsac pour votre soutien.


Semias de Balsac

Citation :
Cher cousin,

Vous savez d'expérience combien la perte d'un parent est tragique. Aussi, la famille de Balsac vous remercie pour votre missive, ma chère mère en fut très émue. Elle s'en est allée trouver le repos spirituel auprès des nones pour quelques temps.

En vous retournant cette même amitié.


Semias de Balsac

Citation :
Messire Ninjaturtel,

Ma mère fut très touchée par votre courrier, mais n'étant pas en état de répondre, je me charge de vous remercier en son nom.
Soyez assuré que je veillerai personnellement à la santé de ma chère mère. La famille de Balsac ne compte pas perdre un membre de plus avant quelques temps.

Qu'Aristote vous protège.


Semias de Balsac

Les missives furent donné aux coursiers qui partirent sur l'heure accomplir leur travail.
Fabien74 a écrit:
Apprenant la terrible nouvelle, Fabien eut une pensée pour Dame Themis et sa famille.
Il décida de prendre la plume et d'envoyer une missive aux Balsac.


Citation :
Montluçon, XXII juin 1456,

Dame Themis, Sieur Semias,

Je tenais à vous envoyer ce jour, mes plus sincères condoléances et vous témoigner ma plus profonde amitié. Je n'ai que trop peu côtoyé Melkio, vostre époux et père, mais son nom résonne encore à la Fondation et à l'AdC, et je sais quel grand homme il a été, et quel grand homme il restera pour tous les bourbonnais-auvergnats.
Je sais votre famille éclatée aux quatres coins du Royaume, voilà pourquoi je vous envoie, de nostre BA bien-aimé, tout le courage que ce pigeon sera capable de vous porter.

Que le Très-Haut vous accompagne,

Avec tout mon soutien,

Fabien
Tiresias a écrit:
Tiresias prit connaissance du décès. Encore un.
Trop fébrile pour écrire aussi tôt, il avait pris le temps.


Citation :
Chère Thémis,

Je n'en croyais mes yeux, en lisant la nouvelle. J'en suis profondément attristé, bien au-dela de ce que les mots peuvent exprimer.

Melkio était un Grand Homme. J'ai eu l'honneur et le plaisir de le connaître. Mais la mort est venue le chercher bien trop tôt.

J'ose imaginer à quel point cela doit être dur pour vous et vos enfants.
Si votre famille a besoin de quoique ce soit, je serai là.

Avec toute mon amitié à vous et votre famille en ce dur moment,

Tiresias,

Alayn a écrit:
J'appris la nouvelle du décès du Duc Melkio peu avant mon départ pour la Bretagne. Je pris le temps de prendre la plume pour écrire à sa femme, ma marraine.

Citation :
Vostre Grasce, marraine,

Nombreux sont les différents qui nous séparent, toutefois, sachez qu'à l'annonce de la triste nouvelle du décès de vostre époux, je ne pouvais rester muet. C'est pourquoi je vous écris ces quelques mots, pour vous faire part de mes plus sincères condoléances.

Le Bourbonnais-Auvergne est de nouveau en deuil, Melkio était un grand homme, je lui souhaite de trouver la paix auprès du Très Haut.

Mes pensées vous accompagnent.




Ysabeau a écrit:
Ayant appris la mort au combat de l'ancien duc Melkio, Ysabeau s'empressa d'envoyer un message de condoléances au nom du Berry, malgré son état de santé chancelant. Le pigeon partit à tire-d'ailes, elle espérait qu'il arriverait à temps dans la capitale.

Citation :
A la duchesse Thémis et à tout le peuple du Bourbonnais-Auvergne,

C'est avec grande tristesse que j'ai appris le deuil qui vous frappe. Melkio fut une grande âme. Au nom du Berry, je vous adresse toutes mes condoléances attristées, et vous assure de ma sympathie. Puisse Aristote l'accueillir en son Paradis solaire.
J'en profite également pour vous informer que le Berry est, semble-t-il, touché par un début d'épidémie de peste noire. Ayez l'obligeance de prévenir les éventuels voyageurs de prendre leurs précautions.
Ysabeau, ambassadrice du Berry en Bourbonnais-Auvergne.
Roderic_Varthak a écrit:
Rodéric apprit par l’un des anciens des sentinelles, la terrible nouvelle. Messire Melkio était mort au combat. Roderic se dit que pour un pro breton, comme certain le prétendait, il avait payé très chère son engagement dans ce conflit.
Rodéric rentra chez lui et se mit à écrire.


Citation :
Dame Themis, Messire Semias, votre fidèle vassal de même que l’ensemble des siens, vous présente en ce jour funeste leurs plus sincères condoléances.
Soyez assuré de tout notre soutient dans cette épreuves des plus difficiles. Si nous pouvons faire quelques choses, n’hésitez pas à le demander.

Anyenka, Roderic, Eliot, Amaëlle

Roderic ne prit pas la peine d’écrire plus, dans ce genre de moment les longues lettres n’était, à son humble avis, pas de mise.
Il renvoya par pigeon sa missive, espérant que ce dernier trouverait sa destinataire, puis s’empressa d’aller en informer sa mère.
Val1 a écrit:
Val1 entendit la nouvelle en retard. Il prit une plume et écrivit quelques mots.

Citation :
Votre Grâce, bonjour,

Cela fait une moment que je n'ai pas eu l'occasion de vous voir ou même d'avoir de vos nouvelles si ce n'est indirectement.

Et la seule nouvelle que j'ai entendu est la pire des nouvelles que l'on puisse entendre.

Je vous présente donc mes condoléances pour ce triste événement. Toutes mes pensées vont avec toute votre famille aisni que les familles qui ont des membres du BA en guerre.

Puisse le Très haut accueillir feu votre époux auprès de lui et lui laisser une place de choix, tranquille après tout ce qu'il a fait pour notre duché.

Bien à vous.

Val1

UN pigeon s'envola avec le message.
lucaa a écrit:
A Murat, Lucaa venait d'apprendre la funeste nouvelle, il n'avait jamais beaucoup connu sa Grasce Melkio, mais connaissait beaucoup son épouse Themis de Penthièvre de Balsac.
Il prit une plume, un parchemin et commença à écrire un message...


Citation :
Dame Thémis, Sieur Semias,

J'ai eu vent, à Murat, de la terrible nouvelle...
Je n'ai jamais bien connu votre époux, votre père mais je sais par de nombreux témoignages qu'il a été un grand homme avant son décès qui est malheureusement arrivé trop tôt.
Je vous apporte tout mon soutien pour ce tragique événement et toute mes pensées sont tournées vers votre famille.
Nous n'oublierons jamais Sa Grasce Melkio.

Revenez-nous vite et qu'Aristote veille sur vous,

Mes sincères amitiés,

Lucaa

Puis mis le parchemin autour d'une patte du pigeon qui s'envola la seconde suivante...
Tixlu a écrit:
Citation :
A la Famille de Balsac, Salut.

C'est avec une émotion vive que j'ai appris ce jour le décès du Duc Melkio. Le Bourbonnais Auvergne perd avec lui une personnalité d'envergure, ayant laissé son empreinte aussi bien dans le codex du duché qu'à la chancelerie ou encore à l'Alliance du Centre, dont il est probablement le premier artisan de l'implication du BA au sein de cette institution.

Ayant personnellement eu l'occasion de le cotoyer longtemps, parfois à ses côtés pour une coopération des plus fructueuses, parfois opposés sur le plan des idées, je garde de lui l'image d'un homme d'envergure qui aura su marquer son époque. Je vous transmets à vous sa famille mes plus sincères condoléances et vous assure de mon soutien dans ces moments difficiles.

Amitiés,

T.-X. de Ludgarès,
Duc de Lapalisse, Baron d'Arfeuilles, Seigneur de Commières, Pair de France
Fougères, le 24 juin 1456

*Noeline* a écrit:
Noeline eut vent de la nouvelle qui affectait la famille de Balsac.
Elle pensa sitôt à Semias son cher ami qu’elle n’avait vu depuis fort longtemps retenu par cette maudite guerre et prit le temps de rédiger quelques lignes.


Citation :
Très cher Semias,

Je suis consternée par cette triste nouvelle que j’ai apprise il y a quelques jours. Pardonnez mon retard à vous transmettre toute mon amitié, je suis inexcusable.
Je n’ai eut le plaisir de connaitre votre père mais sachez que j’ai le plus profond respect pour vous et votre famille.

Semias, je vous laisse transmettre toutes mes condoléances à votre mère et aux vôtres. Rien n’est plus insupportable que la perte d’un être cher.
Toutes mes pensées vous accompagnent en ces temps tragiques, vous savez que je suis là.

Bien affectueusement,
Noeline
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gypsie

avatar

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: Re: Mort d'un duc du B.A. (Melkio)   Sam 8 Nov - 23:29

Sophonxe a écrit:
Presbytère de Murat:

L'abbesse Sophonxe revenait tout juste de l'église Notre Dame des Oliviers, où elle avait avec difficultés dit les funérailles de CeNedra de Marigny, lorsqu'elle appris la nouvelle du décès du Duc Melkio. Très affligée apr cette succession de décès, elle s'assit à sa table de travail et entreprit de rédiger une courte missive à l'attention de Thémis.
Citation :
Ma fille,

c'est avec une très grande douleur que j'apprends le décès de votre époux Melkio. Je ne manquerai pas de prier pour qu'il rejoigne Aristote et Christos dans la chaleur du soleil et pour que vous même et vos enfants trouviez la force de surmonter cette nouvelle épreuve.

Mère Sophonxe
Phaleg a écrit:
Coin d'un nuage

Se tournant vers les autres derrière lui

Hé les copains, il y en a un qui arrive!!!! Vindiou!!!! c'est un duc!!

Il se racle la gorge et règle la réverb

Eeeentre Iciiiii, noooooble duc, avec ton cortè....... hé...... mais......... c'est Melkio!!!!

Et les mecs!! c'est Mel qui arrive!!!

Ehoooo, Mel!!!!! Bouge-toi, il nous en manque un pour la belote!!



Puis il souffla en pensée à Thémis

Navré Them....
Taniet a écrit:
Un pigeon s'envola d'Aurillac pour rejoindre Thémis...

Citation :
Ma chère Thémis,

Cela fait longtemps que nous ne nous sommes vues. J'ai été quelque peu absente. Je m'en excuse.

Voilà que je reviens pour apprendre que tu es frappée d'un nouveau malheur. Sois sûre qu'en ces instants difficiles, toutes mes pensées t'accompagnent. Je prierai pour le repos de l'âme de ton époux. Reçois toutes mes condoléances.

Je t'embrasse bien fort.

Tani.
silec a écrit:
Un pigeon m’averti du tragique destin du Duc Melkio de Balsac, Duc de Combrailles et de Mauriac, Baron de Balsac, Seigneur de Saint-Hilaire de Loulay

Je renvoi le pigeon avec une missive.


Citation :
A la famille de Balsac,

Je viens d’apprendre le décès du Duc Melkio de Balsac, dans des circonstances tragiques, loin de chez lui, seul.

Nous perdons un grand homme, qui a fait beaucoup pour le duché.

Puisse Aristote l’accueillir dans sa demeure.

Je m’associe à la douleur de ses proches.

Silec de Joncheray, duc de Saint Nectaire, baron de Mercœur D’Auvergne.

faict à Fougeres camp de l'ordre royal de la licorne et des XLV le 23 juin 1456
le fantome de Barbu a écrit:
Phaleg a écrit:
Coin d'un nuage

Se tournant vers les autres derrière lui

Hé les copains, il y en a un qui arrive!!!! Vindiou!!!! c'est un duc!!

Il se racle la gorge et règle la réverb

Eeeentre Iciiiii, noooooble duc, avec ton cortè....... hé...... mais......... c'est Melkio!!!!

Et les mecs!! c'est Mel qui arrive!!!

Ehoooo, Mel!!!!! Bouge-toi, il nous en manque un pour la belote!!


Barbu regarde, perché sur sa branche préférée ( bin oui, il y a pas que des nuages la haut, faut bien un peu d'arbres pour faire de l'ombre et surtout, avoir des fruits bien murs à manger)

Ha bin oui, c'est lui.............mais alors, ça veux dire que .......enfin, elle est libre, zut, hééééééééééééé, Aristote, s'il te plait, je peux redescendre en bas quelques temps????
Alivianne a écrit:
Un courrier partit de polignac

Citation :
A la famille des Balsac,

Ma famille et moi compatissons dans votre douleur et peine. La perte d'un être cher n'est jamais quelque chose de bien.

Le coeur en souffre beaucoup, mais heureusement, les souvenirs restent longtemps gravés. C'est vers eux qu'on doit réfugier notre peine. Celle-ci se trouvera moin forte et l'esprit du duc Melkio a jamais vivant dans vos coeurs.

Acceptez nos sincères condoléances

Famille d'azayes

Semias a écrit:
De nombreux courriers étaient encore arrivés à Rieux. Entre deux visites au couvent, le jeune homme prit le temps de gratter quelques mots à l'aide d'un plume avant de les envoyer à travers le Royaume.

Citation :
Sieur Fabien,

Je vous remercie de votre soutien dans cette épreuve difficile, et vous assure de celui de la famille de Balsac quant aux charges qui vous ont été confiées récemment en Bourbonnais-Auvergne.

Cordialement.


Semias de Balsac

Citation :
Sieur Tiresias,

Je sais combien ma Mère vous estime, et je tiens à vous informer qu'en son et celui de toute notre famille, nous vous remercions pour vos quelques mots.

Amicalement.


Semias de Balsac

Citation :
Monseigneur de Viverols,

Il est un temps où il faut, en effet, savoir faire fi des différends personnels, et nous vous remercions vivement pour vos condoléances.

Mes respects.


Semias de Balsac

Citation :
Votre Excellence,

Nous vous remercions pour les quelques mots de soutien qui nous ont été transmis jusqu'en terre Bretonne. Puisse Aristote, à défaut d'avoir veillé sur mon père quelques instants, faire preuve de plus de compassion envers le peuple Berrichon.

Transmettez mes amitiés et mon soutien les plus entiers à Sa Grâce la Duchesse du Berry.

En vous saluant.


Semias de Balsac

Citation :
Messire Varthak,

Ma mère estimait beaucoup feu votre père. Il en va de même pour toute la famille de Balsac envers vous à présent, et c'est ave grand plaisir que nous lisons ces quelques lignes.

Amicalement.


Semias de Balsac

La suite attendrait encore un peu. De toute manière, les stocks de parchemin avaient été écoulés à une vitesse folle, il fallait attendre le ravitaillement.

( :mrgreen: )
ThemisLaDouce a écrit:
La suite vint de la main de la duchesse enfin sortie du couvent.
Toutes ces lettres de témoignages d'amitié, Themis était très émue.
Il lui tenait à coeur de répondre à toutes les missives dont Sémias n'avait pu faire de lettre.

La première pour le Chambellan Val1.



Citation :
Cher Chambellan,

Je vous remercie pour vos mots réconfortants.
La diplomatie perd un homme de bonté et de pondérance. J'espère que bientôt des négociations auront lieu, scellant l'avenir de le Bretagne et de la Couronne de France. Ainsi, mon époux ne nous aura pas quittés pour rien...
Nous pourrons bientôt travailler ensemble au sein du Haut Conseil de L'Alliance du Centre, et je m'en réjouis.
Qu'Aristote guide vos pas,

Bien à vous,




Citation :
Mon cher Lucaa,

Tes mots sont réconfortants, je t'en remercie vivement. Oui, jamais nous n'oublierons Melkio, comment le pourrions nous tant il a marqué de son sérieux, sa passion, son travail acharné le Bourbonnais Auvergne et nombre de ses institutions.
Je t'embrasse fort,

Themis


Citation :
Cher Tixlu, cher Duc,

Recevez mes sincères remerciements quant à vos mots emprunts de gentillesse et de tristesse.
Bien à vous,




La prochaine à Mère Sophonxe.

Citation :
Ma mère,

Veuillez accépter mes remerciements sincères pour les prières que vous accordez à feu mon époux. Je reviens à peine d'une retraite spirituelle pour trouver la force de continuer à vivre sans lui. C'est à présent pour mes enfants que je vis et pour eux je me dois d'être forte.
J'espère que vous pourrez officier avec Mère Ivrel pour l'enterrement de mon époux, je sais qu'il l'aurait désiré ainsi.

Bien à vous,





Citation :
Ma chère Taniet,

Merci infiniment pour ta gentille lettre. Je me réjouis de te savoir de retour et une fois en Bourbonnais Auvergne, je viendrai te rendre visite, discuter avec toi de nos vieux souvenirs.
Melkio va me manquer, une page se tourne...

Je t'embrasse bien fort,

Them



Citation :
Cher Duc Silec,

Recevez par la présente mes sincères remerciements. Melkio était un homme bon et droit qui je suis certaine repose à présent en Paix dans la chaleur du Soleil.
Bien à vous cher Duc,




Et la dernière pour Alivianne. Cette missive toucha particulièrement la Duchesse tant ces deux dames s'étaient souvent chamaillées.


Citation :
Ma Dame,

Recevez les remerciements de la famille Balsac et les miens propres en particulier. Les querrelles d'hier trouveront je l'espère une issue favorable aujourd'hui.
Puisse Aristote garder vos pas et ceux de votre famille.


Semias a écrit:
Le dernier message fut envoyé à cette demoiselle Aurillacoise avec laquelle il avait pu visiter une part du Bourbonnais-Auvergne avant son départ vers la Bretagne.

Citation :
Chère Noeline,

Vos mots me touchent profondément. La tristesse de ce père perdu si tôt est une épreuve que je m'attache à relever à chaque instant. La famille de Balsac dans son entier tient à vous remercier pour votre lettre, et moi plutôt deux fois qu'une.

J'ose espérer que tout se passe au mieux pour vous en Bourbonnais-Auvergne. Je vous souhaite de passer encore nombre de jours heureux à Aurillac.

En espérant avoir la joie de vous revoir dans un futur proche.


Semias
StCross a écrit:
St Cross prit sa plume, une fois n’est pas coutume ayant apprit une bien triste nouvelle …

Citation :
Chère amie,

Je vous présente mes sincères condoléances à vous et votre famille et vous accompagne de tout cœur dans ce triste moment, L’auvergne voit encore disparaître un grand et moi un homme que j’estimai beaucoup.

Qu’Aristote vous garde Douce Duchesse vous qui avez tant supporté mes frasques.


St Cross de Stahel Bourbonnais avant tout.
ThemisLaDouce a écrit:
Themis allait répondre à la courtoise lettre du Duc du Bourbonnais Auvergne quand un nouveau pigeon se posa sur le petit bureau de fortune de la duchesse. Tapotant du bec à droite et à gauche pour chercher des graines, l'oiseau battit des ailes pour se manifester un peu plus. Themis qui retira le parchemin coincé près de sa patte.
Elle n'en crut pas ses yeux. St Cross !
La duchesse laissa en plan le début du commencement de l'embryon de lettre pour Marty et s'empressa de répondre à StCross, cet ami bourbonnais taquin qui, se rendait elle compte, était resté muet depuis trop longtemps .


Citation :
Cher St Cross,

Je suis très touchée par votre lettre. Vous avez su trouver des mots qui sans enlever la peine l'apaise un peu. Oui, Melkio était un grand homme...
Qui me manque chaque jour qui passe un peu plus.

J'espère que vous vous portez au mieux et que vous passez des jours paisibles à Bourbon. Vos frasques me manquent et manque sans doute au duché dans son entier, promettez moi de revenir au devant de la scène bien souvent. Vous êtes un peu l'âme de notre Bourbonnais Auvergne...
En espérant vous revoir bien vite, je prie Aristote pour qu'il guide vos pas.

Sincèrement,


Edorazio a écrit:
Une lettre cachettée arriva, qui avait du parcourir un long chemin, retardé par les crûes du Rhônes.

Citation :
Pèr aquestoù lètro de man,

Nau, Edorazio Pablo Michaëlangelo di L'Escala, ambassaidor dau Marquesat dau Alps Occidentalouns í de Prouvènço Liure, pèr Seu Maiestat lou Marquese í lou Illustre Coum de Prouvènço ;



En ces jours pluvieux, exprimons les sincères condoléances de la Provence, à l'annonce de la mort de sa Grandeur Melkio de la famille de Balsac et compatissons à la triste douleur de ses proches. Exprimons toute notre sympathie au peuple arverne et aux proches d'un guerrier tombé loin des siens.


Fa en Avignoùn, lou vuitè de julol MCDLVI,
pèr nau, ambassaidor Di L'Escala
lapinus27 a écrit:
Lapinus regrettait de n'avoir pu envoyer ce pli plus tôt, mais il avait beaucoup voyagé ces derniers temps et, arrivé à destinatiin, n'avait pas eu le temps de se tenir informé des affaires du Royaume ; et avait appris la funeste nouvelle de le bouche d'un marchand ambulant auvergnat par hasard croisé en taverne.

Citation :
Duchesse,

Vous ne me connaissez pas, je ne vous connais que de nom ; et je le regrette.
Sachez toutefois que j'ai bien connu votre défunt mari lorsqu'il était chancelier de votre duché et moi son homologue en Alençon.
D'une simple relation purement professionnelle, nous nous sommes très rapidement liés d'amitié.

Cette amitié ne fut jamais brisée, même lorsque feu votre époux fut devenu Duc du Bourbonnais et Auvergne ; car, même aux plus hautes charges politiques qu'il existe, il avait su ne jamais oublier d'où il venait ni ses amis.

Il était et sera toujours un grand homme, et l'Alliance du Centre ne s'y est pas trompé en confiant diverses charges à ce sage et avisé homme d'état.
Homme d'état mais également homme de coeur, d'une honnêteté et d'une humanité rare en toutes circonstances.

Duchesse, en tant qu'homme d'Eglise et malgré que je ne vous connaisse personnellement, je vous conjure de ne jamais oublier que si Dieu nous envoie toutes ces épreuves, c'est pour éprouver notre foi. Ces épreuves et ces malheurs ne doivent pas nous faire perdre la foi en Dieu, car elles nous sont envoyées uniquement pour Lui prouver que nous ne nous détournerons pas du chemin de la Vertu car nous gardons foi en lui.
C'est pour cela que j'aime répéter que "tout ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort". A chaque épreuve surmontée grâce à notre foi, celle-ci grandit, et nous avançons un peu plus sur le chemin du Pardis... Jusqu'à notre trépas.

Je prie avec ferveur notre Créateur pour qu'il accueille feu votre époux au Paradis Solaire.
Qu'Aristote vous garde.


Rédigé, signé & scellé en l'enceinte de Loches, Touraine, ce mercredi seizième du moy de Juillet de l'an de grasce MCDLVI

Lapinus de Cardaillac, curé de Loches

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gypsie

avatar

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: Re: Mort d'un duc du B.A. (Melkio)   Sam 8 Nov - 23:29

Gweltas a écrit:
Une missive chiffonnée arrive avec plusieurs jours de retards. Manifestement, la personne qui l'a écrite n'a pas choisi de l'envoyer par courrier spécial.

Citation :
Themis,

J'ai jamais été le plus fort dans cet exercice, tu le sais bien. Y'a pas à tortiller, Melkio il aurait jamais dû partir au front loin de chez lui. Ça lui a pas servi à grand chose même si nous savons tous deux qu'il n'aurait pas pu faire autrement. C'était dans sa nature, c'était plus fort que lui ! Il est hélas tombé, faute à pas d'chance. Je m'demande maintenant avec qui j'vais pouvoir taper la causette les soirs où il gèle en hiver ? Il va m'manquer !

Si tu le veux, j'ai une place dans la chapelle de Zerou pour qu'il y repose en paix. Mais je crois que son domaine de Balsac lui tend déjà les bras. Si tu le souhaites également, n'hésite pas à venir me voir dans mon domaine d'Aigueperse. Cela te changera certainement les idées...

Puisse-t-il vivre encore longtemps dans ton cœur et ceux de ses amis et proches. En ce qui me concerne, il restera dans mon esprit aussi longtemps qu'Aristote me prêtera vie !

Gweltas, un jour incertain et toujours retiré en son domaine
ThemisLaDouce a écrit:
Clermont - Palais Episcopal

Assise devant le petit bureau de l'appartement que Monseigneur Ivrel avait fait préparé pour elle et sa famille, Themis s'apprêtait à répondre au courrier Provençal quand deux autres missives arrivèrent. C'est le coeur serré que la duchesse répondit aux trois, à la suite.

Citation :
Sieur Ambassadeur Edorazio Pablo Michaëlangelo di L'Escala,
Merci de transmettre la missive jointe à votre Marquis.
Sincèrement,

Themis de Penthièvre Balsac

Citation :
A sa Majesté Kalanquin di Cianfarano, Marquis des Alpes Occidentales,

Veuillez recevoir, votre Altesse, mes sincères remerciements pour votre missive adressée par votre ambassadeur Edorazio Pablo Michaëlangelo di L'Escala pour le deuil qui touche ma famille et le Duché du Bourbonnais Auvergne. Je suis très touchée par vos mots de reconfort et votre sympathie provençale que je n'oublierai jamais.

Bien à vous,

Themis de Penthièvre Balsac




Citation :
Père Lapinus de Cardaillac,

Je ne connais de vous que ce que feu mon époux m'a raconté. Je sais qu'il vous portait grande estime et sincère amitié. Dans son testament qu'il m'a fait lire quelques semaines avant son trépas il vous citait encore.
Les mots que vous employez pour parler de feu Melkio le décrivent parfaitement. Homme d'Etat et homme de coeur...J'espère pouvoir un jour converser avec vous et rencontrer un ami cher de mon époux.

Vos prièrent me vont droit au coeur et rassurez vous, je garde foi en l'Eglise, restant persuadée que le Trés Haut accueillera mon amour dans sa lumière pour son repos éternel.

Bien à vous,

Themis de Penthièvre Balsac




Citation :
Très cher Gweltas,

C'est dans ces moments-là que toi et ton boulier, tes bottes offertes par Barbu et ta bougonnerie légendaires me manquent encore davantage.
Tu as raison, Melkio n'aurait jamais du partir à la guerre, nous n'aurions pas du répondre au ban, mais pouvions-nous faire autrement? Il est des devoirs contre lesquels nous ne pouvons lutter et partis fièrement aider notre roy, beaucoup d'entre nous sont revenus les traits tirés et les larmes aux yeux. Deux diplomates au combat ne pouvaient revenir sains et sauf, le Très Haut en a décidé ainsi.

Je te remercie pour la chapelle de Zerou, mais comme tu le dis, c'est à Balsac que Melkio voulait reposer pour l'éternité. Je viendrai à Aigueperse te présenter les enfants, des jumeaux, portraits de leur père, mais, je crains, caractère de leur mère. Je viendrai très prochainement et ensemble nous reparlerons de Melkio et de nos combats communs, de nos echecs, de nos victoires, de nos rêves...On en a fait du chemin ensemble, Gweltas !

Avec toute mon amitié,

Themis
icie a écrit:
Il était de ces mauvaises nouvelles qui laissent des traces indelibiles. Le deces du duc Melkio était de celle là.
Icie laissa son esprit vagabondé quelques années en arriere. Les bureaux de l'Alliance du Centre avaient raisonné de leurs discussions et de cette etroite collaboration d'où était né, le traité qui la regissait encore.
Elle avait apprecié la droiture et le grand diplomate qu'était Melkio.

Elle soupira
Il était tombé en servant son Roy, en accomplissant son devoir, sur le champ d'honneur.



Citation :


Chère Thémis

Qu'en ces jours tragiques mes pensées vous accompagne avec vos enfants.
Melkio fut de ces hommes que l'ont croise et qui reste à jamais gravé dans les esprits tant sa personnalité, faite de droiture et de générosité, marque ceux qui l'ont cotoyé.

L'Alliance du Centre lui doit sa naissance et un soutien sans faille.

Mes prières se meleront aux votres.

Qu'Aristote vous protege avec vos enfants.





Fitzounette a écrit:
Une buse, messager privilégié de la branche Angevine des Penthièvre, vient se poser à la fenêtre du bureau.

Citation :
Aux familles de Balsac, Penthièvre de Balsac et Marigny

nous adressons nos plus sincères condoléances. Votre peine est nôtre.
Une autre Penthièvre est partie, Tifenn, fille de Gomoz et Juallia. Le Très-haut nous impose bien des épreuves ces temps-ci. Croyez en notre indéfectible soutien.

Fitzounette de Dénéré Penthièvre, Damoiselle de la Croixille.

gatimasse a écrit:
Un messager arriva tout spécialement de Touraine:

Citation :
A sa Grâce Themis de Penthièvre Balsac ,

Nous venons d'apprendre la mauvaise nouvelle....
Je n'ai que peu connu votre époux, mais j'ai pu voir, pendant les quelques jours passés a ses coté au lieu de rencontre de l'AdC, qu'il était droit et sincère.
Veuillez recevoir les sincères condoléances du peuple tourangeau.

Amicalement,
Gatimasse, duchesse de Touraine.

princedusud a écrit:
Je me joins à la Duchesse de Touraine pour vous présenter mes sincères condoléances.


Princedusud de la cour d'Espagne,
Ambassadeur de Touraine,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mort d'un duc du B.A. (Melkio)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mort d'un duc du B.A. (Melkio)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» Jusqu'a mort s'ensuive... (Linoël, Idryl, Luna, Sanzo, Shrys
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil
» Menaces de mort contre Wyclef Jean.
» Article intéressant sur la mort Mireille D. Bertin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grande Bibliothèque Ducale :: La Bibliothèque :: Tour Nord-Ouest : La vie du Bourbonnais-Auvergne :: Cathédrale de Clermont - Cérémonies diverses-
Sauter vers: