Grande Bibliothèque Ducale

Bibliothèque du Bourbonnais-Auvergne ouverte à tous
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Annoblissements à Herment

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gypsie

avatar

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: Annoblissements à Herment   Dim 23 Nov - 19:25

Galswinthe a écrit:
Une belle journée s'annonçait. Du travail, des dossiers comme chaque jour, mais aujourd'hui, Galswinthe s'était levée tôt afin d'avoir terminé à temps. Elle devait se rendre à Herment afin de confier des fiefs à des personnes qui le méritaient amplement. Très honorée qu'ils aient accepté, c'est avec une grande joie qu'elle prît la route.
Des paysages magnifiques s'offraient à ses yeux. Longeant de près la chaîne des puys, elle traversa les Combrailles admirant les couleurs chatoyantes de l'automne.
Enfin arrivée à Herment, elle s'assura que tout était prêt afin de recevoir ses invités. La salle de réception avait été préparée avec soin par sa servante. Tout semblait être parfait.
Elle attendit l'arrivée d'Auvergne et de ses futurs vassaux.
Naudeas a écrit:
Bon c'était l'heure, aujourd'hui était un grand jour, elle avait passé des heures à chercher comment se préparer mais ca c'était une autre histoire, elle se rendit donc au chateau de sa future suzeraine, ca faisait longtemps qu'elle n'avait pas été autant angoissée pour un truc et pas n'importe quel truc, aujourd'hui, elle entrait dans le monde des grands, des belles toilettes et des bijoux, des intrigues mais ca elle connaissait déjà..

C'est les mains humides qu'elle se présenta devant Gals


Bonjour Gals, je suis pas trop en avance, j'espère ?
Mimicracra a écrit:
Peu de temps avant chez le tisserand...

Suite à une missive express de Naud, Mimi était arrivée pour aider son amie à se préparer pour son annoblissment. Carabistouille lancée au grand galop semble s'amuser, pendant que Mimi plisse les yeux et baisse la tête.

Enfin arrivée chez Naud, elles se rendent immédiatement chez le tisserand du village.


Dling dling

Messire tisserand s'avance. Il se tient bien droit et affiche un visage radieux en voyant 2 femmes entrer dans son échoppe.

Mimi s'avance et prend une voix décidée.


Bien le bonjour Messire. Montrez nous les plus jolies robes que vous ayez. Attention, pas de fanfreluches de mauvaise qualité, seulement, de belles matières et de belles couleurs !Voyez la taille de mon amie...

Les yeux du tisserand se mettent à briller et il disparaît et revient les bras chargés.
Mimi farfouille et évince 3 robes avec une moue désaprobatrice.
Naud regarde et choisit une robe.

Mimi pousse un cri d'horreur.


Veux tu faire honte à Gals ?!!!!


Elle lui tend à son tour une robe, et c'est au tour de Naud d'être horrifiée


Veux tu que j'ai l'air d'un paon ?!!!

Toutes deux finissent par sélectionner 3 robes, et les essayages peuvent enfin commencer.

La bleue ? pas mal... La rouge ? une merveille ! La verte ? très jolie aussi !


Avez vous les foulards assorties aux robes ?

Le tisserand commence à blémir... il revient avec des foulards. Nouveaux pepiements dans l'échoppe, fous rire et commentaires sur tout. Le tisserand commence à avoir mal à la tête, mais tente de le cacher.

J'aime bien la verte ! Le rouge te va mieux au teint... Mais la bleue n'est pas mal aussi... Que penses-tu de ce foulard, n'est-il pas rapeux ! il te faudrait un beau collier avec celle ci...

Soudain, Naud pousse un cri et éclate de rire. Mimi la regarde avec des yeux ronds, et entre 2 éclats de rire, on peut comprendre...

Gals hihi ! Gals !!! haha elle hahaha, m'a commandé une robe ! hihihi, elle est chez moi !!! hahaha !

Les 2 amies rient de bons coeur ensemble, pendant que le tisserand s'effondre au milieu de l'échoppe.

Très vite prête, Naud part au château pendant que Mimi se prépare à son tour.
--Becassine a écrit:
C'est le coq de la ferme voisine qui avait réveillé Bécassine. Aujourd'hui était en jour important lui avait dit la baronne.

- "Ce jour est important" qu'elle avait dit la Baronne, de toute façon sont toujours important, alors celui là sera com' les autes pour moi !! pense la bonne en allant dans SA cuisine, oui SA cuisine comme elle aimait bien le dire.
D'un caractère pas facile, la seule qu'elle supportait dans SA cuisine était Galswinthe et encore juste pour quelques compliments qui la faisait ronronné intérieurement.
Elle était née en Bretagne, ne connaissait rien d'autre, mais quand Galswinthe était reparti après la guerre c'est sans hésitations aucunes qu'elle l'avait suivi.
Tout en préparant la réception qui suivrait, Bécassine pense aux nobles qu'elle avait du mal à comprendre.

- Un nanoplissement suivit d'un autre, qui doit yavoir, qu'elle avait dit la patronne hier...c'est quoi ça, un nanoplissement ? se demande Bécassine.. pff encore un truc bizarre dans ce pays de barbare qui ne connait pas le beurre salé.

Il faut dire que la Bretonne avait du mal à comprendre que le beurre n'était pas salé d'origine. Un paysan du coin lui avait bien expliqué que les vaches ne font pas du lait salé, rien à faire, pour elle il était ignare.
Elle ne comprenait rien non plus à la noblesse, mais bon elle n'était pas là pour comprendre, juste pour servir Galswinthe, ce qu'elle faisait très bien, et qui faisait oublier son sale caractère....
Paillard a écrit:
Il salua d'un cordial et très "noble vivre" le garde d'un

Bonjour l'ami, l'on m'attend !,


Et pressa le pas jusqu'au château. Il était plutôt fier, non pas tellement d'être anobli, il en connaissait suffisamment de pourris pour ne pas catégoriser les hommes, mais que Gals l'ait choisi pour lui confier une de ses terres.
Pour le coup, il s'était fait presque beau, en tout cas très présentable.

Rapidement introduit jusqu'au salon, il alla embrasser la baronne, avant que de ployer le genou devant elle. Autant en profiter !

Naud était là aussi, et il aperçut l'habile cuisinière qui les avait régalés lors du baptême de sa maitresse.

[i]Bonjour à tous, c'est quand est-ce qu'on commence ? Après l'apéritif ?
Mimicracra a écrit:
Mimi arrive enfin au château Herment.

Bonjour Nestor ! J'espère ne pas être en retard... A tout à l'heure !

Elle lui sourit et pénêtre dans le château. En passant devant la cuisine, elle passe la tête à l'intérieur, attirée par une douce odeur. Après s'être assurée que Bécassine n'était pas là. Elle entre, tel un chat, saisit un petit four et ressort rapidement sans avoir fait de bruit.

Un petit sourire sur les lèvres, satisfaite, elle le mange délicatement, les yeux brillants. Une merveilleuse cuisinière cette bécassine !

Elle entre enfin dans la grande salle où se trouve déjà Gals, Naud et Paillard. Elle s'avance, fait une belle révérence, une lueur de malice dans les yeux, puis embrasse tout le monde.


Mais que vous êtes tous beaux !!!! En cas de doute, il est encore temps de fuir... après il sera trop tard !

Elle pince les lèvres pour éviter de rire. Elle se souvient de l'émotion qu'elle avait ressenti lors de son annoblissement. Nouvelles responsabilités, nouvelle vie qui démarre et tant de choses qui sont restées aussi à l'identique.
Naluria a écrit:
Auvergne arriva sur les terres de la baronnie d'Herment, un peu en retard comme à son habitude depuis un certain temps. Des bras et des paroles la retenant un peu partout.

Elle arrive avec empressement, entre dans le château, salue de la tête des présent et commence à rédiger son contreseing dans un coin... L'écoute en alerte au cas où l'on s'adressait a elle...
Mimicracra a écrit:
A l'arrivée d'Auvergne, Mimi se retourne et la salue de la tête avec un large sourire.

Elle semble préoccupée ou pressée, Mimi ne sait pas, elle la laisse en paix tandis qu'elle écrit et va s'installer dans un coin pour ne pas déranger la cérémonie.
Caporalescu a écrit:
Capo arriva au chateau, il avait promi à Naud qu'il serait là et il n'avait qu'une parole...

En arrivant il croisa un garde:


Bonjour je suis Caporalescu, j'ai été convié ici par Naudeas.

La garde lui fit un signe de la tête et le laissa passer. Capo s'avança alors vers les personnes déjà présentes.


Le bonjour à tous.
Galswinthe a écrit:
Tour à tour les invités arrivaient dans la salle de réception. Elle les salua un à un chaleureusement. Tous étaient très élégants. Elle remarqua plus particulièrement que Paillard avait pris un soin particulier dans le choix de ses vêtements. Il pensait déjà à l'apéritif, ce qui ne l'étonna guère.
Elle lui répondit :


Paillard, je pense que nous aurons tout loisir de déguster ce que nous a préparé ma servante après la cérémonie. Ne faisons pas attendre Auvergne .

Alors qu'elle accueillait ses invités, cette dernière arriva au château.


Bonjour Auvergne, j'espère que vous avez fait bonne route. Nous pourrons commencer dès que vous le souhaiterez.


Naudéas l'avait averti qu'elle avait convié quelqu'un à la cérémonie. L'homme entra et Galswinthe lui souhaita la bienvenue. Tout semblait prêt et la cérémonie pouvait commencer.
Naudeas a écrit:
Naud était là, elle salua les personnes qui se présentaient tour à tour. L'angoisse, le stress tout lui venaient à l'esprit. Elle sourit quand elle vit que Capu était venu aussi.

Mimi avait du finir avec le tisserand, le pauvre quand elle y repensait.

Il semblait que la cérémonie était à la veille de commencer mais elle savait pas trop quoi faire encore, donc regarda Paillard, Mimi et Gals un peu perdue
Tufsy a écrit:
Diantre ! Elle s'était perdue, un peu, enfin juste assez pour arriver au château un rien échevelée.....

Devant la porte, elle prit quelques minutes pour remettre de l'ordre dans ses boucles, lisser sa jupe. Comme promis à Naud depuis que celle-ci lui avait parlé de la cérémonie, elle s'était un peu habillée, elle avait relégué les vieilles braies de voyage au coffre, jeté ses vieilles chausses éculées et investi dans une magnifique jupe et des bottes. Presque une coquette !

Elle sourit à un serviteur qui semble attendre un mot de sa part, pas habituée aux cérémonies nobles.


Bonjour mon brave ! Je suis invitée à assister à l'anoblissement de mes amis ! Pourriez-vous m'indiquer.....?

L'homme lui fait un signe et la mène à une porte qu'elle franchit un rien intimidée. Heureusement, juste derrière des sourires connus l'accueillent et Tufsy aperçoit de la dame de la maison, dame Galswinthe, qu'elle a déjà croisée dans les rues de Polignac, puis Naud, magnifique en ce grand jour, une Mimi tout sourire comme toujours, un Paillard pas hirsute et pas encore équipé d'une chope et d'autres personnes qu'elle ne connait pas

Le bonjour à tous ! Ma dame, je vous présente mes respects ! Veuillez excuser mon arrivée impromptue.....enfin j'ai été conviée.....

Tufsy se trouve un peu gauche soudain au milieu de cette belle assemblée mais toujours aussi persuadée qu'un sourire fait paraitre moins bête et plus gracieux, elle en octroie un grand à la suzeraine de ses amis......
Tiamarys a écrit:
Que de temps perdu à trouver une tenue adéquate! Elle avait farfouillé sans relâche dans ses coffres à la recherche de la robe qui conviendrait à ce moment important dans la vie de son amour.
Un noble...
Son amour allait devenir seigneur, il aurait des terres, un titre..
Elle grimaça en regardant sa robe, soupira longuement et se dit qu'il faudrait bien que ça aille.
Elle se coiffa et se mit en route vers le château d'Herment, espérant ne pas être trop en retard.

Elle se présenta devant la grille d'entrée, salua le garde et expliqua assez maladroitement

Bonjour..Je..euh enfin je viens assister à la cérémonie d'anoblissement. Je peux entrer?

Le garde ne répondit pas mais ouvrit la grille. Tia s'empressa d'entrer et rejoignit Paillard et les autres personnes présentes...
Galswinthe a écrit:
D'autres invités arrivèrent au château. Galswinthe les accueillit chaleureusement. Après avoir demandé à ses futurs vassaux, il semblait que l'on attendait plus personne.

Elle s'approcha d'Auvergne :

Désolée pour ce contre-temps, mais nous pouvons commencer.
Guendoloena a écrit:
Guendoloena arrive en courant, remercie le garde qui lui indique d'un geste qu'elle peut entrer.

Elle se glisse dans le château en direction des voix


Ouff juste à temps murmure-t-elle essoufflée
Zeze5 a écrit:
Arrivée en retard, pas pour le choix d'une robe, vu le nombre qu'elle avait, le choix était vite fait, mais tout simplement la mule qu'elle avait prise avait décidé de n'en faire qu'à sa tête, par contre celle de Sandino, avançait sans mouvement d'humeur, allez savoir pourquoi...peut-être la peur de l'entendre chanter.
Ils arrivent enfin au château d'herment, ils laissent les deux bourriques à Nestor, le garde, qui pour une fois était à son poste.

Et c'est en courant qu'ils entrent dans le château, en passant devant la cuisine, car une fois de plus ils n'avaient pas prit la bonne entrée, ils trouvent Becassine, le balai à la main en direction de Sandino.

- Toi le chevelu !! si tu entres encore là je t' assomme !! lui dit la bonne

Zézé tire son compagnon par la manche et enfin entrent dans la salle où devait se dérouler la cérémonie d'anoblissement de Naudeas et de Paillard.
Un rapide regard circulaire, un signe de tête, un sourire en guise de salut et ils vont s'installer dans un coin pour suivre l'évènement...
Modsognir a écrit:
Allégeance....soeur. Ces deux mots résonnaient dans sa tête depuis le matin. Il se leva plus tôt ce matin là pour se préparer. Il devait faire ses tâches quotidiennes faire au plus vite.

Se préparer à une allégeance, comment on fait ca d'abord? Certes il avait la plupart de ses amis qui étaient nobles mais etre à leur allégeance.....euh beaucoup moins. En plus celui de sa soeur. La journée s'avancait et bien sur il était en retard. Il s'habilla rapidement des plus beaux vêtements qu'il avait et sauta sur Ether. Un tape sur son corps et hop au galop pour le chateau d'Herment. Le cheval connaissait bien le chemin pour s'y etre rendu deja au plus vite.

Ils arrivèrent enfin devant la demeure de la baronne. Ether galopait de plus en plus vite, son cheval prenait de plus en plus d'assurance et de confiance en son maitre.

Il posa le pied à terre, laissa Ether vers l'ecurie et alla rejoindre le hall du chateau. Il s'avanca d'un pas lourd mais assuré. Il se voulait d'etre bien présenté meme si c'etait devant des amis et de sa chère soeur. Il fit un sourire à chaque invité et un plus tendre à sa soeur voulant dire "je suis là"


Dernière édition par Gypsie le Jeu 27 Nov - 22:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gypsie

avatar

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: Re: Annoblissements à Herment   Dim 23 Nov - 19:26

Mimicracra a écrit:
Tout le monde arrivait enfin, petit à petit. La cérémonie ne devrait pas tarder à débuter. Le ventre de Mimi commence à gargouiller et elle plaque les mains dessus comme pour étouffer les bruits... Sans grand succès, il faut bien le dire, mais bon, on peut toujours essayer.

Naud semble commencer à stresser. Un échange de regards entre les 2 amies. Coup d'oeil complice accompagné d'un petit sourire. Après tout, même Mimi était arrivé à respecter le protocole, non sans peine, il est vrai, mais tout fut respecté. Il en serait de même pour Naud et Paillard.

Naluria continuait d'écrire. Mimi la regarde, épatée qu'Auvergne puisse se concentrer sur son travail au milieu d'autant de bavardages. Elle se décide enfin à aller la voir pour la saluer de vive voix. Elle se lève et se dirrige vers elle.


Le bonjour Auvergne. Elle lui sourit et incline à nouveau la tête. J'avoue être admirative par ton travail quelque soit l'ambiance et le bruit t'environnant !
Elle baisse la tête un peu génée... et lui murmure j'ai un doute... t'ai-je bien donné mes cris et devises comme je le devais ?
Paillard a écrit:
En voilà du monde ! Il fit une bise à chacune des filles, et embrassa Tia tendrement.

Content de te voir, j'avais peur que tu ne trouves pas ta tenue ! Mais celle-ci est parfaite...

Puis il sourit en voyant Tufsy habillée en femme...

Et bien, mon amie, vous en avez fait des frais ! Il ne vous manque plus qu'une coiffe..

Il se retint de rire, et se tourna vers Modso.

Bonjour à toi jeune homme, tu as senti le fumet des cuisines ?


Il grimaça en interceptant le chuchotement de Mimi. Ah non, pas de cris ici !

Arrivèrent Zé et Sand, et c'est assez surpris qu'il leur demanda :

Vous avez prévu une pièce ? Ou bien Zé vient peaufiner sa galerie de portraits ?
Naudeas a écrit:
Naud se sentit rassurer après tout cela ne serait rien de plus qu'une cérémonie, heureusement que ces amis étaient là ainsi que Capo.

Bon maintenant, il fallait attendre que ca commence enfin. Heureuse de voir arrivée Zé et Sand, depuis des mois elle ne les avait vus, la cérémonie serait parfaite.

Il manquait encore quelques personnes qui avaient promises d'etre la mais bon ils les rejoindraient peut être. Elle se dirigea vers Gals.


Bon m'dame la future suzeraine on commence ?
Naluria a écrit:
Auvergne griffonna encore quelque chose puis s'adressa à Gals et Naud.

Allons y, allons y.

Elle emmena les deux jeunes femmes au centre de la pièce et se trouva fin prête.


Je suis disposée à entendre les serments vassalique échangés et à être votre témoin.
Galswinthe a écrit:
D'autres convives arrivèrent, ils furent accueillis comme il se doit.
Puis Auvergne lui fît signe que l'on pouvais commencer. Naudeas les suivît au centre de la salle, puis s'agenouilla. Un grand silence tout à coup.


Naudéas, me jures tu, obsequium, auxilium et consilium ?

Jures tu de prendre le plus grand soin des terres de Farges et de veiller au bien être et à la sécurité de ses habitants?
Paillard a écrit:
Il tendit l'oreille, histoire de réviser une dernière fois ce qu'il allait avoir à dire, en essayant de ne pas trébucher sur les mots latins.

Il fallait a tout prix éviter l'"obchéquioum", l'"auqchilioum" et le "conchilioum"
Tufsy a écrit:
La cérémonie commençait. Tufsy écouta dame Galswinthe prononcer les mots rituels et regarda son amie Naud qu'elle n'avait par ailleurs vue aussi concentrée que lors de grandes soirées en taverne face à sa chope de bière.

Tufsy remarqua que les lèvres de Paillard bougeaient silencieusement, quand Naud n'avait pas encore prononcé un mot. Une répétition ?
La jeune femme était émue de voir ses amis ainsi reconnus..... Pour un peu, elle aurait presque senti une larme perler mais elle réservait ça pour les grandes occasions, elle se laisserait aller pour leur mariage, à l'un ou à l'autre.....
Naudeas a écrit:
Naud s'agebouilla devant Gals, hésitant sur lequel des genoux, elle devait poser à terre, puis le gauche avait fléchi de lui même.

Elle écouta les paroles à prononcer


Je te jure obsequium, auxilium et consilium

Et je jure également de prendre grand soin sur les terres de Farges ainsi de veiller au bien être et à la sécurité de ses habitants.


Elle regarda Gals dans les yeux. Attendant la suite des évènements.
Tiamarys a écrit:
Tia regarda Paillard, lui souriant tendrement. C'était un grand jour pour lui et elle était fière de lui. Il serait à la hauteur de sa charge et Tia sentit son coeur se gonfler de fierté d'être aimé de pareil homme.
Elle s'installa près de ses amies et écouta le début de la cérémonie...
Galswinthe a écrit:
Galswinthe sourit à Naudéas et l'invita à se relever et lui fît le baiser de paix.

Je suis très heureuse et honorée que tu sois ma vassale, je sais que les terres de Farges seront entre de bonnes mains. Je te promets sécurité, protection et subsistance.

Il ne restait plus qu'Auvergne officialise avec le contreseing et Naudéas serait Dame de Farges.
Naluria a écrit:
Auvergne avait écouté les serment échangés et... Dieu que ca avait été rapide. Clair, précis, rapide, parfait. Il fallait, elle l'espérait du moins, que l'octroyée ai pris tout le sens de ce que c'est d'être anoblit. Elle clotura ce serment.

J'entends bien les serments ce jour échangés dont je suis témoin.
Dame Naudeas, dorénavant Dame de Farges..
A Moi !

Par ce contreseing et ce blasonnement vous êtes officiellement reconnue Dame de Farges. Puissiez vous faire honneur à la Noblesse en général et à votre suzeraine en particulier.

Portez ostensiblement vos couleurs et veillez au Vivre Noblement. Gagez que j'y veillerai personnellement

Avec toutes mes félicitations.


Auvergne pris le contreseing, le déposa sur le pupitre puis fit couler la cire avant de déposer son sceau délicatement.

Citation :
Par la présente, Nous Naluria Marthun Vaast, Héraut du Bourbonnais Auvergne faisons acte de la demande de Dame Galswinthe, Baronne d'Herment, Dame de Saint Saturnin quant à l'octroi d'une seigneurie se trouvant sur ses terres d'Herment Sise au fief nommé Farges à Dame Naudeas.

Apres recherches héraldiques dument enterinées, le Fief de Farges est bien seigneurie de la Baronnie d'Herment.
Après consultation d'armoriaux, l'écu se référant à ladicte seigneurie est : D'azur au chevron d'argent, accompagné de trois roses du même , soit, après dessin :


Pour complèter le présent dossier, voici un lettre manuscrite de Dame Galswinthe, Baronne d'Herment et Dame de Saint Saturnin, attestant de la volonté d'octroi d'une seigneurie à Dame Naudeas :
Citation :
Moi, Galswinthe, Baronne d'Herment et Dame de Saint-Saturnin, désire octroyer la Seigneurie de Farges à Dame Naudeas.
Amie de longue date, elle s'est énormément investie pour le village de Polignac en ayant notamment occupé de nombreux postes à la mairie.
Ancien membre des 45, son courage et sa vaillance ne sont plus à prouver, comme elle l'a démontré en prenant les armes à plusieurs reprises.
Femme de confiance, m'ayant toujours épaulée chaque fois que j'en avais besoin, je serais honorée de la compter parmi mes vassaux.

Fait à Polignac, le quatorzième jour de septembre mil quatre cent cinquante six



Par notre Scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements Héraldiques et nous engageons en tant que Héraut du Bourbonnais-Auvergne, à être le témoin Héraldique des serments vassaliques échangés entre l'octroyante et l'octroyée.

Faict le VIIe jour du Mois de Novembre 1456 sous le règne de notre souverain bien aimé le Roy Lévan le troisieme de Normandie.


Je vous invite donc Dame, à vous présenter et à demander vos clés à la chambre des nobles du Château de Clermont et de me contacter lorsque vous le pourrez afin d'établir votre cry et devise afin d'effectuer votre jeu de sceaux tricolores qui ornera dorénavant vos missives.

Auvergne sourit tendrement à la soeur de Modsognir, qui a malheureusement... refusé...
Modsognir a écrit:
Modsognir regarda Paillard amusé.

Le fumet des cuisines tu dis? y'a à manger en plus? Super ca, j'ai bien fais de venir alors. j'espère que ca sera pas aussi cramé qu'au bapteme de Gals mais bon.

Il espérait que Gals ne l'avait pas entendu, apparement non la cérémonie allait commencer. Il s'installa sur un fauteuil préparé à l'occasion. Il valait mieux pour lui qu'il soit assis tellement ses jambes étaient tremblantes. Il était fier de sa soeur, fier de ce qu'elle était devenue. Même si la distance était là, il avait toujours été proche par ce petit quelque chose, un lien qui restera toujours entre eux. Il écouta chaque mot, chaque geste de ce moment inoubliable.

La fin de l'allégeance arrivé, Auvergne fit le contreseing. Il n'en pouvait plus, et se dooutant que Naluria ne lui en voudra pas, il se leva et rejoignas a soeur pour la féliciter


Félicitation soeurette. Tu vas pouvoir aller crier en chambre des nobles à ton tour.

Il sourit lui faisant une grosse bise. Il se tourna vers Auvergne

Pardonnez moi pour mon incorrection mais je ne pouvais résister.

Il lui sourit puis lui chuchota

Je prends note de comment ca se passe....on ne sait jamais un jour ca peut servir.

Un clin d'oeil et il retourna à sa place regardant sa soeur devenir une grande dame.
Galswinthe a écrit:
Naudéas, ou plutôt la Dame de Farges regagna sa place. Galswinthe sourit en écoutant Modso. Elle ne fît publiquement aucun commentaire, mais irait le voir à l'issue de la cérémonie.
Le temps était venu de poursuivre, mais c'est alors qu'un messager arriva et transmit un parchemin à Auvergne. Celle dernière le lit consciencieusement et lui tendit. Elle lut en souriant.


J'ai une missive urgente à écrire, après quoi nous pourrons poursuivre la cérémonie.

Elle demanda à Auvergne si elle pouvait utiliser un parchemin et rédigea une missive qu'elle scella. Elle s'adressa au messager :

Veuillez je vous prie faire parvenir au plus vite ce pli à Dame Linoa2901 qui réside à Polignac.

Quelques écus donnés pour la course et le messager partit aussitôt.

Voilà, nous pouvons poursuivre. Paillard, veux-tu t'avancer s'il te plait?
Paillard a écrit:
Naud revenue à sa place, c'était maintenant son tour.

A l'appel de Galswinthe, il rectifia sa tenue, sourit à Tia et s'avança lentement, un peu ému tout de même.

Il s'arrêta face à la baronne, lui sourit et s'agenouilla. D'un geste du poignet, il fit glisser son chapeau sur le parquet, au loin, chapeau qui lui encombrait les mains depuis un moment.

Puis il ouvrit grand ses oreilles, répétant mentalement les trois mots, en travaillant les "s".
Galswinthe a écrit:
Galswinthe, regardait Paillard, le visage presque impassible, mais avec un sourire bienveillant. Elle n'était pas du genre à laisser transparaitre ses émotions mais ce jour resterait gravé dans sa mémoire.

Paillard, me jures tu, obsequium, auxilium et consilium ?

Jures tu de prendre le plus grand soin des terres de Condat et de veiller au bien être et à la sécurité de ses habitants?
Paillard a écrit:
Concentré, il l’écouta prononcer la phrase rituelle. Puis, relevant la tête, il la regarda et prononça :

A toi, Galswinthe, baronne d’Herment, je jure d’apporter aide, conseil et respect. Je jure de répondre à ton appel, les armes à la main, pour défendre tes terres, ta vie ou ton honneur.

Je jure de prendre soin des terres de Condat que tu me confies, de protéger et de respecter leurs habitants. Je jure de veiller sur les gentianes qui fleurissent sur leurs sommets et sur les alambics qui les distillent. Je jure d’être attentif à la qualité de la viande, et au goût des fromages qui font leur gloire.

Enfin, baronne, je fais le serment de préserver l’amitié qui nous lie.
Linoa2901 a écrit:
A l'invitation de la baronne à son château, Linoa s'y rendit, grand jour pour sa famille et elle, un peu anxieuse, elle arrêta sa monture devant le domaine, on lui ouvrit les portes pour la conduire à la salle où se déroulait la cérémonie.

Elle entra silencieusement pour ne pas déranger et resta près de la porte, regardant Paillard prester allégeance à Gals.

Elle se dit que bientôt serait son tour...
Galswinthe a écrit:
Galswinthe fût touchée par les paroles de Paillard. Il était bien rare d'entre serment aussi personnel. Elle s'imagina un instant venir lui rendre visite à Condat et déguster de délicieux fromages, mais se ressaisit bien vite après ce moment d'égarement.

Sourire franc à Paillard, qu'elle invita à se relever puis elle lui donna le baiser de paix.


Je suis très fière de te confier les terres de Condat et je te promets sécurité, protection et subsistance.


Elle fît un signe de tête à Auvergne, afin de lui indiquer qu'elle pouvait poursuivre.
Tiamarys a écrit:
Tia sera tendrement la main de Paillard qui s'avança vers sa suzeraine. Elle l'écouta prêter serment, le coeur battant.
Seigneur de Condat...Ce titre lui allait bien.
Elle le regarda, un doux sourire sur ses lèvres.
Paillard a écrit:
Il se releva, et reçut l'accolade en souriant.

Ainsi Galswinthe lui assurait subsistance... Les odeurs échappées des cuisines au gré des portes qui s'ouvraient lui confirmèrent que c'était là une fort bonne idée.

Chère baronne, c'est grand honneur que tu me fais aujourd'hui. Tu es d'ailleurs la seule suzeraine à qui il m'est possible de prêter allégeance, hormis le roi.

Il plissa les yeux, et ajouta, à mi voix :

Je parle d'allégeance publique et formelle, bien entendu...


Puis il se tourna vers Auvergne, tout ouie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gypsie

avatar

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: Re: Annoblissements à Herment   Dim 23 Nov - 19:26

Naluria a écrit:
Après un sourire à Modso, le second anoblissement commença. Paillard. Elle écouta, et en entendant "respect" et elle se rapella qu'il faudrait changer cela... Elle officia.

J'entends bien les serments ce jour échangés dont je suis témoin.
Messire Paillard, dorénavant Seigneur de Condat..
A Moi !

Par ce contreseing et ce blasonnement vous êtes officiellement reconnu Seigneur de Condat. Puissiez vous faire honneur à la Noblesse en général et à votre suzeraine en particulier.

Portez ostensiblement vos couleurs et veillez au Vivre Noblement. Gagez que j'y veillerai personnellement

Avec toutes mes félicitations.


Auvergne pris le contreseing, le déposa sur le pupitre puis fit couler la cire avant de déposer son sceau délicatement.

Citation :
Par la présente, Nous Naluria Marthun Vaast, Héraut du Bourbonnais Auvergne faisons acte de la demande de Dame Galswinthe, Baronne d'Herment, Dame de Saint Saturnin quant à l'octroi d'une seigneurie se trouvant sur ses terres d'Herment Sise au fief nommé Condat à Messire Paillard .

Apres recherches héraldiques dument enterinées, le Fief de Condat est bien seigneurie de la Baronnie d'Herment.
Après consultation d'armoriaux, l'écu se référant à ladicte seigneurie est : D'azur à une jumelle ondée d'or, en chef deux épées d'argent croisées, en pointe un vaisseau d'argent , soit, après dessin :


Pour complèter le présent dossier, voici un lettre manuscrite de Dame Galswinthe, Baronne d'Herment et Dame de Saint Saturnin, attestant de la volonté d'octroi d'une seigneurie à Messire Paillard :
Citation :
Moi, Galswinthe, Baronne d'Herment et Dame de Saint-Saturnin, désire octroyer la Seigneurie de Condat à Messire Paillard.
Dévoué pour son village, il a de plus à maintes reprises prouvé son courage, sa loyauté et son efficacité en temps de guerre. C'est pourquoi je serais honorée de lui confier ces terres.

Fait à Polignac, le quatorzième jour de septembre mil quatre cent cinquante six



Par notre Scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements Héraldiques et nous engageons en tant que Héraut du Bourbonnais-Auvergne, à être le témoin Héraldique des serments vassaliques échangés entre l'octroyante et l'octroyé.

Faict le VIIe jour du Mois de Novembre 1456 sous le règne de notre souverain bien aimé le Roy Lévan le troisieme de Normandie.


Je vous invite donc Messire, à vous présenter et à demander vos clés à la chambre des nobles du Château de Clermont et de me contacter lorsque vous le pourrez afin d'établir votre cry et devise afin d'effectuer votre jeu de sceaux tricolores qui ornera dorénavant vos missives.

Félicitation.
Tiamarys a écrit:
Tiamarys écouta en silence. Son amour était devenu seigneur, elle devrait attendre un peu mais saurait le féliciter.
Modsognir a écrit:
Modsognir rentré à sa place après le sourire de son amie, il écouta le second annoblissement. Il connaissait bien Paillard pour avoir partagé plusieurs bons moments dans leur village mais aussi durant la guerre. Un ami sur qui il savait qu'il pouvait compter. C'était devenu un vieil ami, toujours un plaisir de se recroiser au détour d'un chemin.

Chacun menait désormais une vie différente, lui la route, Modso le travail mais il restait toujours ce lien passé, fort et sincère.

L'allégeance se fit assez rapidement comme celui de sa soeur. Naudéas, seigneur il devrait dire maintenant. Cette femme dont il affectionnait tant. Il se disait rarement comme l'autre comptait, mais le regard des retrouvailles, le sourire qui se dessine à leur vue trahissait de leur bonheur à se retrouver, à se faire des bises ou qu'elle s'assied sur ses genoux. Naudéas, une femme pleine de vie, courageuse à souhait, droite, sincere....de bons moments passés tous les deux. Il n'oubliera jamais le jour où ils découvrirent leur médaillon, les mêmes dessins, la même date...moment fort.

Il la regarda sourire aux lèvres puis regarda Paillard lui faisant un signe de tête le félicitant.
Paillard a écrit:
Il s'inclina légèrement devant Auvergne.

Merci à vous !

Ne sachant trop quoi faire dans l'immédiat, il prit note des lieux à visiter et alla reprendre sa place parmi les présents.

Finalement, ça n'était pas la mer à boire, il ne se sentait ni plus sérieux ni plus important que quelques minutes auparavant. Juste un peu plus responsable. Mais après tout, il en avait déjà eues, des vies à protéger, alors...

Il fit un clin d'oeil discret a Modso, en retour, et rejoignit Tia.

Il lui souffla "ça m'a donné faim..."
Naudeas a écrit:
Naud avait salué Naluria avant d'aller sans retourné avant que son frère ne la rejoigne.

Je te remercie

Naud retourna à sa place, prenant la main de Capo dans la sienne et lui sourit, elle assista également à la cérémonie de Paille, il avait trouvé un joli serment mais grimaca au nom de la gentiane, c'est pô bon pensa t-elle.
Galswinthe a écrit:
Galswinthe était très fière d'avoir désormais pour vassaux Naudéas et Paillard. C'est alors que son regard se posa vers la porte. Linoa se tenait là, n'osant certainement pas troubler la cérémonie.
Le messager avait fait vite. Elle alla à la rencontre de la jeune polignacoise.


Bonjour Linoa, mais entre je t'en prie. Désolée de t'avoir fait venir à la hâte, mais nous venons juste de recevoir confirmation pour la seigneurie de Tyx. Etant donné qu'Auvergne était sur place, j'ai préféré t'écrire aussitôt.

Elle conduisit Linoa dans la grande salle.
Linoa2901 a écrit:
Papaille était enfin annoblit, son tour était enfin arrivé, Lio en retraite elle avait fait le déplacement seule.
Gals s'approcha d'elle, la jeune femme sourit,
il n'y a pas de soucis et je t'en remercie.

Lili la suivit en regardant les personnes suivantes ne sachant qu'elle attitude prendre à leur égard.
Elles se trouvèrent au centre de la salle, Auvergne non loin d'elles, elle l'avait vu à l'annoblissement de son ami Yal et lui sourit aussi.
Galswinthe a écrit:
Ma chère Linoa, puisque tu arrives à point nommé, nous allons commencer.

Elle emmena Linoa au centre de la salle, où attendait Auvergne. Sa future vassale s'agenouilla :



Linoa, me jures tu, obsequium, auxilium et consilium ?

Jures tu de prendre le plus grand soin des terres de Tyx et de veiller au bien être et à la sécurité de ses habitants?
Linoa2901 a écrit:
Elle mit un genou à terre comme demandé, et baissa la tête signe de soumission.

Galswinthe, baronne d'Herment, je te dois beaucoup et je jure devant les personnes présentes et devant toi en particulier, obsequium, auxilium et consilium.

Je jure de prendre soin des terres de Tyx, de ses habitants et de les protéger.
Mon épée est à toi, je te jure de toujours répondre à ton appel si besoin est.


Elle se tu et attendit, franche en parole.
Galswinthe a écrit:
Galswinthe sourit et tendit la main à Linoa pour lui faire signe de se relever et lui fît le baiser de paix.

Je sais que vous prendrez grand soin des terres de Tyx Liobart et toi.

Elle fît un signe de tête à Auvergne afin qu'elle puisse terminer.
Naluria a écrit:
Troisième et dernier anoblissement, tout aussi rapide. Ca perdait un peu de son charme mais au moins cela avait le mérite de lui donner plus de temps pour ses recherche. Elle clotura le dernier anoblissement.

J'entends bien les serments ce jour échangés dont je suis témoin.
Dame Linoa, dorénavant Dame de Tyx..
A Moi !

Par ce contreseing et ce blasonnement vous êtes officiellement reconnue Dame de Tyx. Puissiez vous faire honneur à la Noblesse en général et à votre suzeraine en particulier.

Portez ostensiblement vos couleurs et veillez au Vivre Noblement. Gagez que j'y veillerai personnellement

Avec toutes mes félicitations.


Auvergne pris le contreseing, le déposa sur le pupitre puis fit couler la cire avant de déposer son sceau délicatement pour la troisième fois.

Citation :
Par la présente, Nous Naluria Marthun Vaast, Héraut du Bourbonnais Auvergne faisons acte de la demande de Dame Galswinthe, Baronne d'Herment, Dame de Saint Saturnin quant à l'octroi d'une seigneurie se trouvant sur ses terres d'Herment Sise au fief nommé Thyx à Dame Linoa2901 .

Apres recherches héraldiques dument enterinées, le Fief de Thyx est bien seigneurie de la Baronnie d'Herment.
Après consultation d'armoriaux, l'écu se référant à ladicte seigneurie est : De sinople au lion d'or, accosté de deux crosses du même, au chef échiqueté de gueules et d'or de deux tires. , soit, après dessin :


Pour complèter le présent dossier, voici un lettre manuscrite de Dame Galswinthe, Baronne d'Herment et Dame de Saint Saturnin, attestant de la volonté d'octroi d'une seigneurie à Dame Linoa2901 :
Citation :
Moi, Galswinthe, Baronne d'Herment et Dame de Saint-Saturnin, désire octroyer la Seigneurie de Tyx à Dame Linoa 2901.
Membre de la COBA et sergent chef, elle s'est énormément investie avec courage pour la garnison de Polignac depuis fort longtemps.
Ce courage et sa persévérance malgré des moments parfois difficiles, son investissement pour son village et son duché, méritent d'être récompensés. C'est la raison pour laquelle je serais honorée de la compter parmi mes vassaux.

Fait à Montbrisson, le vingt-neuvième jour d'octobre mil quatre cent cinquante six

Galswinthe d'Herment.



Par notre Scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements Héraldiques et nous engageons en tant que Héraut du Bourbonnais-Auvergne, à être le témoin Héraldique des serments vassaliques échangés entre l'octroyante et l'octroyée.

Faict le VIIe jour du Mois de Novembre 1456 sous le règne de notre souverain bien aimé le Roy Lévan le troisieme de Normandie.


Je vous invite donc Dame, à vous présenter et à demander vos clés à la chambre des nobles du Château de Clermont et de me contacter lorsque vous le pourrez afin d'établir votre cry et devise afin d'effectuer votre jeu de sceaux tricolores qui ornera dorénavant vos missives.

Félicitation.
Linoa2901 a écrit:
Gals la fit se relever et la jeune femme reçu le baiser de paix qui les liait à présent.
Elle lui sourit et répondit à sa phrase un peu plus bas,
je le promet...
La baronne se tourna vers Auvergne qui termina la cérémonie, "rapide mais pas autant que mon mariage..." pensa t'elle.

Merci bien, je me rendrais au château de Clermont dès que possible.

Elle recula de quelques pas, se sentant quelques peu mal à l'aise.
Galswinthe a écrit:
Troisième anoblissement terminé Gals était heureuse. Elle eut toutefois un pincement au cœur, en pensant qu'une personne manquait aujourd'hui à Herment. Elle patienterait le temps nécessaire.
Sourire à Linoa qui semblait quelque peu tendue.
Puis elle s'approcha d'Auvergne :


Je vous remercie d'être venue jusqu'à Herment. Mais peut-être avez-vous soif, ou faim?

Elle chercha du regard sa servante qui devait être repartie en cuisines. S'avançant près de la porte elle demanda au garde d'aller la chercher afin que ses hôtes aient de quoi se sustenter.


Je vous trouve bien silencieux. J'imagine que vous attendez sagement de quoi vous rafraichir. Cela ne saurait point tarder.
Paillard a écrit:
Paillard hocha vigoureusement la tête aux mots de Galswinthe.

Bien sur qu'on a hate d'arroser tout ça ! En plus, je dois avouer que les odeurs qui s'échappent des cuisines me rendent muet ! Un petit verre devrait délier tout ca...
Naluria a écrit:
Auvergne sourit à la proposition de Gals.

Juste un verre et je reprendrais la route. Je ne puis malheureusement pas rester très longtemps.


Elle sourit.
Galswinthe a écrit:
Depuis la salle de réception on entendait la servante qui maugréait dans le couloir. Puis elle arriva sur le pas de la porte, transportant d'appétissantes gourmandises dont elle seule avait le secret. Le garde la suivait, apportant hypocras et cervoise. Il faut dire que la baronne d'Herment n'avait pour le moment que très peu de personnel pour un si grand château, ce qui posait parfois quelques petits soucis au niveau de l'intendance, alors on faisait avec les moyens du bord, après tout le principal était que les invités ne manquent de rien. Nestor retourna à sa garde, tandis que Bécassine servait des verres.

Galswinthe sourit.


Et bien que désirez vous boire pour commencer? Hypocras ou cervoise ?
Linoa2901 a écrit:
Ah! C'est vrai qu'il commençait à faire soif, les bonnes odeurs qui parcourait la grande salle étaient alléchantes.
De l'hypocras, la chose à ne pas lui proposer, elle se retint, se sentant un peu mieux et dit d'une petite voix


Si c'est possible de l'hypocras serait très bien...
Modsognir a écrit:
Modsognir ecouta la fin des allégeances, le serieux étant de rigueur il resta sage sur son siège comme à son habitude d'ailleurs. Gals remercia ses vassaux, de leur fidélité et de leurs amitiés.....ce qui était vrai.

Bien sur, après vint le moment du buffet. La baronne d'Herment devait bien avoir préparer quelque chose oui. Il entendit demander à Auvergne si elle comptait rester un peu. A ces mots Modsognir ne pu se retenir de les rejoindre. Il posa sa main sur le bras de Naluria lui souriant.


Tu vas bien rester un peu oui. Je suis sûr que Galsou.....euh Gals sera ravie d'ailleurs.

Il se tourna vers Gals

Tu as vraiment un coeur généreux comme je le connais. Beaux annoblissements que tu viens de faire

Il lui sourit.
Naluria a écrit:
De l'hypocras proposé, cela était parfait pour Auvergne elle sourit et n'eu le temps de répondre qu'une main se posa sur elle, accompagnée d'une voix bien connue.

Tu vas bien rester un peu oui. Je suis sûr que Galsou.....euh Gals sera ravie d'ailleurs.

Elle sourit puis baissa les yeux.

Je ne puis malheureusement pas. Déjà je bois un verre et ne me sauve pas comme une voleuse, c'est beaucoup. Le travail m'attends vraiment.

Puis se tournant vers Gals.

Un verre d'hypocras oui, merci.


Elle posa sa main sur celle de Modso et sourit malicieusement.

Mais tu peux m'accompagner dans mon alcôve.
Galswinthe a écrit:
Gals tendit en souriant un verre d'hypocras à Linoa et Auvergne.

Puis se tournant vers Modso et Paillard :


Et bien vous n'avez pas fait votre choix? Entre les deux votre cœur balance?

Merci Auvergne de rester boire un verre. N'hésitez pas également à prendre quelques petites gourmandises, sucré ou salé, il y en a pour tous les goûts
.

Elle prît un plateau garni d'amuse bouche salés et en proposa à ses hôtes, sans oublier de se servir au passage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gypsie

avatar

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: Re: Annoblissements à Herment   Dim 23 Nov - 19:27

Mimicracra a écrit:
Dire que le meilleur moment de la cérémonie commence ne serait pas tout à fait juste, mais c'est tout de même un moment des plus agréable.

Mimi se lève et se rapproche de tout le monde pour trinquer, il est hors de question de rester au fond tandis qu'hypocras et petits fours étaient de sortie !


Félicitations à tous ! Dégustons les petites merveilles que Bécassou nous a préparées !

Elle sourit, tend la main et s'empare rapidement d'un petit four salé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Annoblissements à Herment   

Revenir en haut Aller en bas
 
Annoblissements à Herment
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grande Bibliothèque Ducale :: La Bibliothèque :: Tour Nord-Ouest : La vie du Bourbonnais-Auvergne :: Cérémonies d'allégeance - Annoblissements-
Sauter vers: