Grande Bibliothèque Ducale

Bibliothèque du Bourbonnais-Auvergne ouverte à tous
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Bureau du Porte Parole Ducal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Gypsie

avatar

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: Bureau du Porte Parole Ducal   Ven 2 Jan - 19:54

Début 1er mai 1456

Martymcfly a écrit:
Et voilà… A peine sa nouvelle charge au Conseil ducal entamé, Marty courait après tout le Conseil, réclamant certaines lettres… Il avait fait un peu de rangement dans ses affaires, pour changer de bureau. Accompagné d’un page qui portait ses paquets, Marty déménageait.

Traversée des couloirs du château pour arriver au Bureau du Porte Parole qu’il allait occuper pendant deux mois. Arrivée mouvementée… Le cortège croise un valet courant à toute vitesse et manquant de percuter son collègue ducal.


Hé dis donc vous ! Le valet se retourne. Reconnaissant son, interlocuteur, il change de couleur. Oui oui, vous. Ca va pas bien de courir comme ça dans les couloirs du château ? C’est pas l’heure de l’apéritif pourtant ! Ou alors on me cache des choses…

Heu… Mine confuse du valet… C’est que… Messire de Villandras, le Seigneur de Saint Haon le Chatel… il m’a mandé de porter ce pli à la Juge.

Haussement de sourcil… Anguerrand… Soupir.

Alors vous vous trompez de chemin ! Il faut vous diriger vers l’aile ouest du château. Vous trouverez le bureau de Mère Sophonxe pas très loin de celui de dame Bettym, la Procureur, qui lui-même se trouve à côté de celui du Prévôt, qui lui-même se trouv… hmmm… Enfin bref, c’est par là !

Merci Votre Grâce.

Tsss… Ah non ! Pas de "Votre Grâce" ! C’est Messire Martymcfly ou Marty, mais pas pour vous, tout de même. Allez filez, ne faites pas attendre le Seigneur de Haon le Chatel plus longtemps.

Bien Votr… Messire.

Et il fila vers l’aile ouest porter sa missive, alors que Marty reprenait sa traversée des couloirs et arriva à son nouveau bureau. Il poussa la porte et vit du monde à l’intérieur… Et pas des moindres ! Voyant le Duc, Marty se demandait s’il n’avait pas tourner en rond dans le château. Non pourtant, cela ne ressemblait pas à son bureau. Il inclina la tête poliment.

Votre Grâce, Messire de Villandras, Sieur Ulrich et dame… il reconnut la servante de Son Eminence Ivrel qu’il avait croisé la semaine passée… Bonjour à vous tous.

Il indiqua au valet où installer le paquet et prit connaissance des requêtes de chacun. Il écouta chacun d'eux, haussant le sourcil lorsqu'Anguerrand lui montra un parchemin que lui avait remit le Bâtonnier ducal.

Pouvez-vous dire à messire Maxfan qu'il ne s'agit pas d'abstention, mais bien de vote "sans opinion". Je peux assurer que tous les conseillers ducaux s'étaient exprimés sur ce sujet.

Marty réfléchit à la façon de pouvoir le prouver. Sans doute que sa parole pouvait suffire. D'autant que les onze autres conseillers ducaux de l'époque pourrait le confirmer.
Les discussions se poursuivirent... le sujet vient autour de l'éligibilité de la liste de la Confrérie de la Source. Il reprit la parole.


Ah c'est donc la teneur du courrier que vous avez adressé à la Juge Sophonxe. Bien. Je suis persuadé qu'elle viendra vous voir ou que vous recevrez une réponse, vous devriez aller en parler en place publique, cela attirerait pas mal de monde je suis sûr. Et quand elle viendra vous voir, vous lui demanderez ce qu'il en est de la liste de la Fondation, également inéligible, mais personne n'en parle, en tout cas pas vous, et cela ne semble pas vous avoir ému.

Lui souriant poliment, il se tourna vers Ulrich.

En effet, il y a eu un cas précédemment avec messire Shimano, mais cela remonte à plusieurs mois et le conseil ducal en place avait voté pour assurer l'éligibilité de la liste.

Puis enfin, s'adressant à la servante.

Justement ma Dame, je devais afficher une note sur le panneau. Je vous en réserve la primeur. Marty se demandait si elle savait lire. Vous pourrez remettre ce pli à Son Eminence Ivrel.

Il lui tendit le mot qu'il allait afficher sur le panneau.

Citation :

Chers sujets,

Beaucoup de bergers ont actuellement des problèmes en ce qui concerne l'achat des moutons. Il nous semble donc important de vous expliquer la situation.

Il y a de cela trois mois, une vague de mode vestimentaire vint de la capitale. De nouveaux modèles d'habits firent leur apparition. L'engouement s'est alors emparé pour cette mode et la demande en habit augmenta considérablement. Une augmentation de la demande qui vit le fleurissement de multiples boutiques de tisserands et élevages de moutons. Ceci ne se vit évidemment pas uniquement dans notre duché mais dans toutes les parties du royaume.

Le problème est que le duché doit utiliser des céréales, beaucoup de céréales même pour nourrir les agneaux, veaux et porcelets qui sont ensuite vendus aux habitants. Au début, le duché produisit des moutons, mais chaque jour il fallait en produire plus. Il y a deux semaines, une centaine de moutons partait dans la journée (100 moutons nécessitent 233 sacs de blé ou encore 875 sacs de maïs). Les réserves de céréales diminuèrent au point que nous voyions le moment où ne pourrions plus rien produire du tout.

De ce fait, il a été nécessaire de prendre des mesures en conséquence. Nous avons contacté les maires pour recommander les champs de céréales (blé et maïs) et déconseiller fortement les élevages de moutons, devenus trop nombreux. Et nous avons décidé de fournir quotidiennement un nombre de moutons, vaches et cochon en proportion de notre achat quotidien de céréales. Ceci représente à peu près 40 moutons par jour.

Les moutons ainsi produits partent rapidement dans la matinée, aussi les personnes venant à la foire ducale l’après-midi pour se procurer des moutons ne trouvent plus rien. Afin de pallier ce problème, le bailli essaiera de répartir la production de moutons dans la journée.

Produire plus de moutons entrainerait une pénurie plus grande à terme. Nous ne pouvons non plus compter sur une importation de céréales du fait que la pluparts de nos voisins sont dans notre situation, voir pire.

Il n’y aura donc pas de moutons pour tout le monde. Nous vous conseillons donc, si vous ne pouvez trouver des moutons, de convertir votre élevage en champs de céréales (préférablement du blé). Chaque personne qui effectuera ce changement aura pour avantage de trouver facilement un acheteur pour le produit de son champ, il réduira la demande de moutons et augmentera la possibilité au duché de produire plus d’animaux. Evidemment tous les bergers ne doivent pas changer de métier, mais un petit nombre pourrait suffire à inverser la tendance. Et si le nombre de changement est trop grand, soyez sur que les duchés voisins seront fortement intéressés par l’achat de nos céréales.

J’espère que cette annonce vous permettra de mieux comprendre la situation actuelle, et contribuera au retour d’un système équilibré.

En vous remerciant pour votre écoute.

Sallaberry,
Pour le duché et le conseil ducal.

Pour vous résumer la situation, vous n'êtes pas sans savoir qu'il y a quelques temps déjà, de nouvelles méthodes de tissage ont permis aux artisans de fabriquer des vêtements à la mode, dont Paris gardait les secrets. Du coup, il y a eu une forte demande de vêtements, ce qui a entrainé une forte reconversion de cultivateurs de céréales en bergers. Seulement... vous devez savoir que pour nourrir les jeunes bêtes, le duché a grandement besoin de céréales... Mais qui dit moins de blé et de maïs, dit moins d'agneaux, moins de porcelets, moins de veaux. C'est pour cela que le Conseil ducal a décidé de réduire le nombre de jeunes animaux en vente à la foire. Cependant, en ce qui concerne les moutons, bien que moins d'agneaux sont produits, il y en a quand même. Le Bailli en fait venir régulièrement tout au long de la journée. Le Conseil recommande vivement de changer de champ pour faire augmenter le nombre de cultures de céréales. Vous pouvez conseiller cela à votre maîtresse.

Il se mit alors à ranger ses affaires.
Nimrodor a écrit:
Dame Cenedra,

J’ai attendu votre réponse que je pensais plus rapide, et à la fin, je ne croyais plus que vous me répondriez. C’est pour cela que je me tenais plus informé des suites de l’affaire.

J'ai bien lu votre missive, et vais, à mon tour, relever certaines, quasi toutes en fait, de vos remarques, et y répondre :

Citation :
quand donc plainte a-t-elle été déposée concernant cette seconde agression?

Je tiens à vous signaler que si vous aviez prêté un minimum d’attention à l’acte d’accusation vous auriez pu lire ceci :

Citation :
Le Maire de Moulins XavTheOne, aprés avoir recu de nombreux témoignages de troubles du Sir cité en accusation, décide de porter plainte pour le compte de son Village.

En effet, des preuves formelles accusent cette personne d'avoir abusé ou tenté d'abuser de plusieurs Moulinoises.

Les victimes: Morgen et Shekina

Ainsi, vous pouvez constater aisément que l’acte d’accusation couvrait ces deux affaires, et que plainte avait été déposée pour cette deuxième agression.

Citation :
Ou sont passés les témoins? Pourquoi n'en ai-je vu aucun dans mon tribunal?

La, vous vous moquez vraiment des Moulinois : Comme vu précédemment, c’est le Village de Moulins, à travers son maire de l’époque, qui a porté plainte. Or, je me permets de vous rappeler la loi : il ne peux y avoir que deux témoins par accusation. Ici, ces témoins étaient Morgen et Shekina. Il ne pouvait légalement pas y en avoir plus. Je vous rappelle ces deux temoignages :

Citation :
Messieurs le jurés, je m'appelle Shekina et je suis Tribun du village de Moulins, je viens pour témoigner et porter plainte contre cet homme Clenevot pour avoir tenté d'abuser de moi en taverne .

Je cite les faits, après avoir avoué violer mon amie Morgen la veille au soir, il sait l'ittéralement jeté sur moi comme un fou, ma menacé de me violer, ma couché sur une table arraché mes vêtements et frappé violement et cela devant témoin, ou seule mon amie Morgen c'est interposée.
Vous trouverez ici toutes les preuves nécessaires des faits.


http://img142.imageshack.us/my.php?image=mozu3.gif
http://img142.imageshack.us/my.php?image=morgenpl5.gif
http://img147.imageshack.us/my.php?image=preuvekd3.gif
http://img222.imageshack.us/my.php?image=preuve1aq1.gif

En vous remerciant de m'avoir écouté.


Citation :
Je...Je me présente je me nomme Morgen je suis herboriste dans la bourgade de Moulins, où il y a de ça quelques jours un homme m'a agressé.
J'étais seule dans une taverne à boire ma santé quand il est survenu. Il semblait aimable nous avons discuté simplement. J'avais donc baissé ma garde et ne le soupçonnait en rien d'être auteur de tels actes. Puis il m'a embrassé une première fois...J'ai bien entendu repoussé ses avances. Il s'est excusé. L'alcool aidant je pense qu'il n'avait pas toute sa tête je suis donc rester. Mais je n'aurais pas du, il s'est emparé de moi et il ma violement plaqué contre un mur pour que je ne puisse me débattre.

Je crois que je n'ai pas besoin d'en dire d'avantage...vous m'avez comprise et je ne suis pas en mesure de d'expliquer en détails les évènements qui suivirent.

Le lendemain je tentais de faire bonne figure en taverne en compagnie d'autre moulinois en gardant pour moi l'affront qui m'avait été fait la veille. Il est apparut et cette fois-ci c'est sous les yeux de sa fiancé et de nombreux moulinois qu'il à tenté d'abuser d'elle. Personne n'a bougé sauf moi, la colère s'emparant de ma personne je l'ai poussé pour qui l'a lâche.

Voilà.



Alors, quand vous parlez de l’absence de preuves et de témoins, et que vous l’affichez publiquement, là, il y a diffamation.

Je terminerai par une de vos phrases qui m’a beaucoup fait rire, je cite :

Citation :
Il y a des lois dans ce duché messire, et elles sont les mêmes pour tous. Je ne vais certainement pas condamner un citoyen libre

En effet, eu égard a certains de vos verdicts, la, c’est plus que de la mauvaise foi. Je rappelle ‘énoncé du procès de Maix14, reconnu par vous coupable :

Citation :
Enoncé du verdict
Le prévenu a été reconnu coupable de escroquerie.
Etant donné que le dossier de ce procès ce compose des seuls éléments de mise en accusation, que ni l'accusation ni l'accusé ne se sont exprimés; Considérant que l'exercice de la justice ne peut être tenu en échec par le silence des parties, Nous, CeNedra, juge du BA,condamnons Maix14 à 2 jour de prison et 25 écus d'amende en remboursement des repas testes commandés par le maréchal
Le prévenu a été condamné à une peine de prison de 2 jours et à une amende de 25 écus.

Je me demande juste si votre justice ne variait pas suivant la personne que vous aviez en face de vous …

En conclusion, j’espère que vous aurez au moins la droiture et la noblesse de reconnaître vos erreurs. Je tiens également à signaler que le sieur Clevenot est mort. Je l’ai en effet abattu il y a quelques jours, alors qu’il tentait de me tuer. Ainsi, malgré tout, justice a tout de même été rendue.

Cordialement.

Nimrodor
Ninjaturtel a écrit:
Ninja avait vu avec stupeur la nouvelle affiche afficher (et oui on affiche des affiches) partout.
Il avait son champs de mouton depuis longtemps, si longtemps... Il se rappel encore avoir a l'époque créé la guilde ovine lorsque ces charmants bestiaux sont apparu...

Que de souvenir, que de nostalgie qui le frappe... pas trop fort quand même, il est demandé par ces dames le Ninja.

Bref, Ninja saisit parchemin et plume, puis écrit au PP plus jeune que lui... Ha ha ha, quel vieux jeu de mot je vous le convient...


Citation :
Cher Porte Parole,

J'ai lu votre affiche très récemment, et je me vois dans l'obligation de vous envoyez mes craintes, et ma colère.
Comme je suis de bonne humeur, je permet au Baillit de me fournir dimanche matin aux alentours de midi 2 moutons pour mon champs de mouton, champs qui me permet l'élevage de ces bêtes depuis tout temps, qui sont d'une progéniture comme il en a jamais existé.

Bref, j'espère que le duché réglera ce problème de bête rapidement, l'équilibre de mon élevage en dépend.


Je soulève au fait un point qui n'a pas été traité je crois lors du dernier mandat, peut être je me trompe et m'en excuse.
Cela concerne Messire Angel, Messire Mohakof et Messire je ne sais plus comment, j'avais demandé un récapitulatif sur eux, savoir s'il pouvait revenir en nos terres, s'ils avaient pour certain gardé leur titre de noblesse, bref un compte rendu de cette malheureuse et fâcheuse histoire.
Si je l'ai manqué je m'en excuse et aimerai bien que vous me le renvoyer si cela ne vous dérange pas, je vous souhaite la bonne continuation, mes felicitations pour les élections, et mes salutations aux conseils et au Duc.


Ninjaturtel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gypsie

avatar

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: Re: Bureau du Porte Parole Ducal   Ven 2 Jan - 19:54

Martymcfly a écrit:
A peine avait il eu le temps de s'installer dans son bureau que des missives arrivaient de partout... Hmmmm... Ca me manquait ! Il devait faire patienter un peu les personnes se trouvant ici.

Pardonnez moi, j'en ai pour un instant...

Il se mit alors à la rédaction du courrier pour le Doyen Ninjaturtel.

Citation :
Messire Doyen,

Tout d'abord je vous remercie pour vos bons voeux que je transmets dans l'instant au Conseil.

Ensuite, je comprends votre colère, étant moi-même berger. Mais il revient à tous les Bourbonnais-Auvergnats de faire une effort, qu'ils soient récemment paysan ou très anciennement implanté dans notre duché. Vous ne faites pas exception, et de nombreux autres éleveurs de moutons sont dans votre cas.

Comme je l'ai affiché, vous pourrez trouver des jeunes agneaux à différents moments de la journée, il y a bien toujours des bêtes qui sont créées !

Enfin, concernant l'autre point dont vous faites allusion, je vais me permettre de relancer, une énième fois, la Procure pour avoir enfin le fin de mot de toute cette histoire, je vous avoue que je suis intéressé par cette requête... Sans doute nous ne sommes pas les seuls.

Je peux déjà vous répondre concernant la noblesse de ces félons. Messire Angel45 a perdu sa seigneurie au moment où sa suzeraine, le Pair de France et Duchesse de la Tour d'Auvergne, Alivianne la lui a retiré. En revanche, le Seigneur Mohakof a conservé sa seigneurie puisque sa suzeraine, la Vicomtesse de Vissac, Tchii, ne lui a pas retiré. J'en toucherai deux mots au Héraut pour avoir plus de complément.

Salutations,

Martymcfly de Montfort-Balmyr
Porte Parole du Bourbonnais-Auvergne

Il pria alors le valet qui l'avait accompagné de bien vouloir porter cette lettre jusqu'à la demeure de Ninjaturtel.
Ninjaturtel a écrit:
Ninja était a Clermont car il devait donner un cours, il avait donc par chance croiser le valet qui devait lui envoyer la missive.
Ninja n'ayant malheureusement pas le temps de passer au bureau car un cours devait être donner incessamment sous peu, il prit la peine tout de même de la lire.

Il regarde la signature, il semble que ce soit Marty, il n'avait plus en tête la nouvelle composition du conseil, il lui adressera donc la prochaine fois la lettre.

Il lit donc la lettre et finit le paragraphe concernant les moutons.
"il revient a tout les bourbonnais-auvergnats de faire un effort" vit il, il s'amusait un peu de voir cette phrase la, il pensait que c'était au duché de faire un effort et qu'il aurait du prévoir tout cela lorsque de nouveaux vêtement ont été découvert et mit sur le marché.
Ce n'est pas acceptable qu'un duché comme le notre soit dans cette situation.

Il passe donc a la suite et lit d'une traite. Il savait un peu près ce qu'il voulait répondre et se lança alors immédiatement a la réponse.


Valet, je vous remercie pour cette missive. Je vous prierai d'attendre ma réponse n'ayant pas le temps de me rendre au bureau du Porte Parole.

Ça embêtait un peu le valet mais bon il était la pour ça, il attendit donc sans mot dire que Ninja écrive sa lettre.

Citation :
Cher Marty,

Je viens de voir que tu es le Porte Parole.
Lors de ma première missive je t'avouerai ne pas avoir regarder qui était le porte parole, il me fallait sortir de ma demeure et j'avais d'autre occupation.

Je te remercie donc pour t'être occuper de mes vœux, puissions nous avoir un bon conseil, chose dont je ne doute pas.


Bref, tu aura pu remarquer lors de ma première missive mon ton un peu décalé concernant les moutons. Cette fois ci je réagis sur la réponse qui m'a été donné.
Nous devons faire un effort. Et bien je trouve cela un peu facile.
Certes beaucoup de personne ont changer leur champs pour prendre des moutons afin de gagner de l'argent. En passant cela aura permis une nouvelle vie a nos très cher mouton qui était plutôt un peu délaissé.
Bref, je vois que vous expliquer les causes des changements de champs, d'achat en masse de mouton mais que vous ne nous dites pas que le duché n'a pas assez bien réagit, que le CaC et le bailli n'ont peut être pas fait les bon choix, ou en tout ces les meilleurs. Que la politique d'achat de blé a moindre cout aurait peut être du être légèrement transgressé pour pouvoir permettre a tout le monde d'avoir des bêtes. Enfin bref il y aurait la tout un débat a mener et ma missive n'en a pas du tout le but.

Bref, j'aurai aimé peut être une part de responsabilité de la part du duché qui pour l'heure ne peut pas faire son travail comme il se doit, ne peut pas servir tout les bergers comme il se doit.


Ensuite concernant l'affaire des traitres. Je vous remercie pour ce qui concerne le bilan des traitres que j'attends, et surement tant d'autre personne encore. Il me semble quand même dommage de devoir une nouvelle fois le demander. Y'aurait il eu du relâchement dans certaine branche dans la fin de mandat, je ne l'espère pas.


Et pour finir, car je commence a devenir long et m'en excuse au passage.
Concernant Angel je me rappel encore du message de Dame Alivianne.
Pour Mohakof je suis assez surpris de voir que rien n'a été fait encore. Il semblerait que notre duché se soit affaiblit ces derniers temps, en tout cas ça peut être une des images véhiculé malheureusement.


Sur ce, je m'excuse de cette lettre qui ne doit pas être des plus aimable surement, mais qui montrera mon réel mécontentement.
En vous souhaitant une bonne continuation, et en esperant avoir mes moutons le jour de la messe, je vous souhaite une bonne journée.


Ninjaturtel
Martymcfly a écrit:
Nouvelle réponse du Doyen... Transmise au Conseil... Marty se mit à la rédaction d'une nouvelle missive, mais un page vint le déranger, porteur d'une lettre du Duc en personne. Le Porte Parole la lut et prit un autre parchemin pour rédiger un autre mot.

Citation :
Messire Doyen,
Cher Ninja,

Je te prie de trouver, accompagné de ce petit mot, une missive que le Duc a écrit à ton attention, faisant suite à ta dernière missive et répondant, je l'espère, à tes interrogations.

Je rajoute que j'ai transmis tes précédentes questions à dame Bettym, Procureur, et Auvergne, Héraut du Bourbonnais-Auvergne.

Si tu as le temps de venir au bureau, je serai ravi de t'accueillir.

Sincères salutations,

Martymcfly de Montfort-Balmyr
Porte Parole du Bourbonnais-Auvergne

Citation :
Cher Doyen,

Messire Marty m'a rapporté votre colère bien légitime en ce qui concerne les moutons. Nous avons notre responsabilité au duché et sommes prêts à le reconnaitre. Pour notre défense ainsi que celle de nos prédécesseurs, je me permets de vous signaler que les autres duchés se sont trouvés face au même problème. Et que, pendant une période durant le dernier mandat, de grandes quantités de céréales devant être rachetées par le duché sur le marché ducal ou par la mairie sur le marché municipale disparurent. Il semblerait que certains de nos voisins aient décidé de simplement venir se servir chez nous sans le signaler ni demander permission. Cette maneuvre à laquelle nous ne nous attendions pas n'a pas aidé à notre redressement.
Nous sommes actuellement en meilleure position et produisons autant de moutons que possible. Cela représente 400 têtes tous les 10 jours. Donc cela devrait être assez pour 100 élevages de moutons dans le duché, soit une dizaine par ville.
Nous avons demandé récemment aux maires de nous fournir le nombre de champs et d'élevages dans leur ville, afin de voir de combien la pénurie s'élève. Une fois ces données regroupées et analysées, nous essaierons de trouver une solution plus durable au problème de façon à ce que chacun puisse travailler ou employer dans ses champs.

Doyen, au nom de ce conseil et du conseil précédent, je vous présente mes excuses. Si vous voyez quelconque moyen de redresser la situation sans créer un trop fort déséquilibre, je vous remercie de nous en faire part. Nous étudierons votre proposition et la mettrons en place si elle semble efficace.

avec mes respects

Sallaberry
Duc du Bourbonnais-Auvergne

Plié.

Tenez. Trouvez moi le Doyen et portez lui ce mot je vous prie.

Le page acquiesca et tourna les talons pour s'acquitter de sa mission...
Ninjaturtel a écrit:
Ninja reçoit la lettre, plus lourde car elle en contient deux en fait.
Content le Ninja, deux fois plus de lecture, mais il espérait ne pas faire de fois plus de réponse non plus, sinon autant qu'il aille les voir et qu'ils discutent tous ensemble ^^

Il lit donc les lettres.



Citation :
Messire Le Porte Parole,
Cher Marty,

J'ai eu les différentes réponse et t'en remercie.
J'attendrai donc les interventions de dame Bettym et d'Auvergne.

Concernant notre Duc je ne vais pas t'embêter et m'entretiendrai s'il le faut directement avec lui.

Je remercie le conseil, le duc pour éléments de réponse apporté, et vous souhaite une bonne continuation.
En esperant toujours avoir mes moutons dimanche bien sur.


N.B : Comme je dois repasser bientôt a l'université la semaine prochaine, je pense rester et vais donc passer bientôt.

Encore merci, la bonne continuation et mes salutations.


Ninjaturtel
Martymcfly a écrit:
Et les réponses ne tardaient pas à venir. La première à répondre fut sa marraine. Le page que Marty avait croisé à son arrivée dans son nouveau bureau, et qui s’était chargé de porter une missive à la Juge Sophonxe parut dans l’encablure de la porte. Un sourire en coin pointa sur les lèvres du Porte Parole.

Votr.. hmm… Messire Marty…mcfly… j’ai un pli pour vous, de la part de dame Bettym.

Haussement spontané de sourcil.

Et bien, quelle rapidité ! Je m’en réjouis. Voyons voir ce que c’est.

Marty prit des mains le parchemin et le parcourut. Secouant légèrement la tête à la lecture de quelques lignes, il soupira puis remercia le page d’être venu jusqu’ici lui porter la lettre. Puis il se remit à son écritoire et rédigea un nouveau mot pour le Doyen.

Citation :
Messire Doyen,
Cher Ninja,

Je vous transmets une missive du Procureur du Bourbonnais-Auvergne, dame Bettym, qui aura, je l’espère le plaisir de vous satisfaire. La missive, pas Bettym…

Au plaisir de vous lire, ou de vous recevoir en mon bureau,

Martymcfly de Montfort-Balmyr
Porte Parole du Bourbonnais-Auvergne

Citation :
Messire Ninjaturtel,

Je suis ravie de vous savoir en très bonne santé malgré les mésaventures dont vous avez été victime !

J'ai appris par Messire Martymcfly, notre PP adoré à défaut d'être notre Doyen préféré qui est votre titre suprême, que vous souhaitiez avoir des nouvelles quand aux affaires et jugements de nos traitres. Je vous rassure, moi aussi.

Comme vous vous en doutez, je ne possède que peu d'éléments et ai l'intention d'harceler la justice du pays voisin afin d'obtenir tous les renseignements nécessaires et bien sûr, les minutes des procès. La seule chose dont je suis sûre est que Messire Angel45 a été brûlé vif par l'inquisition et que ses deux acolytes sont allés en prison avec une forte amende au profit de notre Roy. Maigre consolation pour notre Duché, je vous l'accorde.

J'espère, toutefois, pouvoir assouvir votre curiosité ainsi que celle de tout le duché concernant ce vol infâme.

Dans cette attente,
Je vous prie d'agréer, Messire Ninjaturtel, mes plus respectueuses salutations.


Procureur du Bourbonnais Auvergne

Interpellant le page, il lui donna cette nouvelle double missive, se disant que le Doyen aurait, encore une fois, de la lecture devant sa tisane nocturne.
CeNedra a écrit:
Messire Nimrodor, vous m'amusez de moins en moins... concernant ma rapidité, je vous ferai seulement remarquer que nous attendons simplement votre réponse depuis quelques temps... à tel point que je me suis vu obligée de vous rappeler ce débat par pigeon.

Vous apportez là des témoignages très intéressants. Néanmoins, et j'insiste, au jour du jugement, seul le témoignage de Morgen était disponible, et, encore une fois, je ne l'ai pas jugé suffisant pour juger. Le témoignage de Dame Shekina n'avait toujours pas été présenté, et il n'était toujours pas disponible lorsque je vous ai fait la réponse précédente...

Mais quoi qu'il en soit, ce que je vous ai exposé concernant le témoignage des victimes, je le réitère...

Citation :
la victime, qui pourrait fort bien affirmer s'être fait dérober un millier d'écu, ou avoir été enlevée par des monstres, ou avoir vu Aristote lui tendre une embuscade au coin d'un bois...

Et concernant les preuves apportées, puisqu'elles ne l'ont été qu'après que le jugement fut rendu, je vous invite fortement à les présenter à l'heure, la prochaine fois.

Concernant ce témoignage à retardement, je n'apprécie guère que l'on tente de me faire passer pour une idiote, messire.

Citation :
Témoignage

Témoignage de la victime

Si je ne suis peut être pas un parangon d'orthographe, j'eu au moins eu la présence d'esprit de mettre cette annotation au plurielle si, à la date où j'ai fait cette réponse, il s'était trouvé deux témoignages dans le dossier...

Citation :
j’espère que vous aurez au moins la droiture et la noblesse de reconnaître vos erreurs

Je vous retourne le compliment...
Perceval21 a écrit:
Perceval ayant été prévennue de la réponse du conseil à l'endroit du syndicat prit tout de suite la plume. Loin de là de critiquer la situation, qui de toutes façon ne concernait plus le président que lui même.


Citation :
Cher Porte-Parole,


Par la présente le syndicat voudrais exprimer ses félicitations au conseil fraîchement élu. Et notons la décision de ne point vouloir tennir discussion en nostre castel.


Décisions que nous nous devons de respecter, moi premier étant sujet des terres Bourbonnaise. Mais ma messive vient à vous dans dans un but purement informatif.


Dans vostre missive vous avez énoncé un dire qui est pourtant faux. Car bien qu'une taxe royale de 20 écus soit demander par semainne à chaque porpriétaire d'auberge. Le Duché a le pouvoir d'en fixer une lui aussi.


Demander à vos amis tavernier qui confirmerons mes dires que la taxe ducale est en ce moment à 0, mais pourrait très bien un jour grimpé. Et c'est pourquoi nostre Syndicat voulais converser.


Veuillez accepter mes meilleurs agrément


Perceval21
Délégué Ducal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gypsie

avatar

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: Re: Bureau du Porte Parole Ducal   Ven 2 Jan - 20:02

Ninjaturtel a écrit:
Ninja, et le scénario de la dernière fois qui se répète (la prochaine fois je passe ça sera plus simple xD), sauf que cette fois ci il a une réponse de la part de Bettym.
Il a par ailleurs noté la fausse joie que lui avait donné Marty... ^^ Idem concernant un passage a la fin de la lettre de Bettym... ^^

Il repond donc :


Citation :
Messire le Porte Parole,
Cher Marty,

Je vous remercie concernant ce courrier, je n'avais pas encore la possibilité de venir mais ça ne serait tardé.
Je voulais remercier tout d'abords le Bailli qui m'a fournit comme prévu mes deux moutons. Grâce a ça j'ai pu continuer mon élevage sans décalage et ainsi assurer un gain maximal d'écu pour mes poches. La prochaine livraison sera normalement pour environ 8 jours, j'espère que le duché aura régler le problème d'ici la, en tout cas je vous souhaite une bonne continuation dans ce que vous entreprendrez.

Je vous met ici une lettre répondant a la missive de la charmante Procureur.

Je vous remercie encore de ce que vous faites, mes salutations et la bonne continuation au conseil.


Citation :
Dame Bettym,

Je suis ravi de vous savoir Procureur... Hum comment je reprends votre entame de courrier ? Ce n'est point dérangeant je l'espère.

Je vous remercie de vous préoccupez de ma santé, en effet je vais bien mieux mis a part une grande cicatrice ornant ma poitrine. Quoi que cela peut avoir ses avantages...

Ensuite tant de louange en ma faveur ne fera qu'augmenter mon appréciation envers vous, continuez continuez c'est un plaisir.

En tout cas je suis bien content d'apprendre que ce traitre ai été brulé vif, peut être aurait il fallu que ce soit nous qui le brulions, ça aurait été plus plaisant mais bon du moment qu'il a payé sa dette c'est déjà ça.
Ensuite fort dommage pour notre argent, le Roy ayant déjà précisé que nous devons faire attention a notre argent, je doute qu'une quelconque approche pour qu'il nous redonne cet argent puisse être possible... Quoi que a essayer peut être.

En tout cas j'attends avec impatience alors votre compte rendu que j'attends comme vous savez depuis maintenant bien trop longtemps.

Je vous remercie d'avoir prit la peine de me répondre, et m'excuse du dérangement que j'ai pu occasionner.
En vous souhaitant une bonne continuation, je vous salue.


Ninjaturtel, un PP pas comme Marty, mais qui au femme aime dire oui...
Maxfan a écrit:
Petit Message déposé par Maxfan dans la boite aux lettres du porte-parole du duché...

Citation :
Messire,

vous serait-il possible de faire savoir à la population du duché que :

- d'une part, Messire Benchichi et Messire FaVdB intègrent ce jour le barreau des avocats du BA

- d'autre part les personnes intéressées pour devenir avocats peuvent déposer leur candidature dans les bureaux des avocats.

- et qu’enfin nous recherchons une (ou des) âmes charitables, artistes dans l'âme, pour créer l'insigne des membres du barreau des avocats du BA. Naturellement ce travail sera très mal payé.

Voilà, merci d'avance.

Maxfan, Batonnier du barreau du BA
Le Clan des Sentinelles a écrit:
Un cavalier surgit hors de la nuit, courant vers le bureau du Porte Parole au galop. Sans utiliser la pointe de son épée, il frappa à la porte, attendit bien sagement qu'on dise "Entrez", entra, s'essuya les bottes et déposa un billet sur le bureau. Le billet était à destination de la Grasce Elue..

Citation :
Nous, Clan des Sentinelle du Bourbonnais Auvergne, sollicitons le droit dérogatif pour nos membres de constituer et de se déplacer en Lances ou en en corps d'armes sur les terres relevant du pouvoir Ducal du Bourbonnais Auvergne, sans limite de temps ni d'espace et sans restriction aucune.

Afin de permettre décision et octroi du Conseil Ducal, nous vous garantissons :

Que jamais, au grand jamais, nous ne nous permettrions de fuir à l'étranger ou vers une contrée quelconque avec les caisses du Duchés ou de l'une de nos Mairies pourtant si prospères, sauf bien entendu si l'autorité Ducale ou Royale nous en donne la mission.

Que jamais, au grand jamais, 'aucun de nos nous n'a failli à des charges électives qui ont pu lui être confiées avant la fin de celles-ci.

Que jamais, au grand jamais, nous n'avons utilisés pour des fins personnelles les mandats Ducaux ou Municipaux qui nous on été confiés.

Que jamais, au grand jamais, nous n'avons utiliser d'obscures pratiques, telles que le cumuls de charges ou de mandats.

Et que, accessoirement depuis tous temps, lorsque nous rencontrons un cadavre sur les route, nous avons toujours tenu à lui donner une sépulture descente, à prévenir les proches connus ou tout au moins l'administration des affaires intérieures du lieu de son trépas.

Nous sommes certains de votre prompte réponse favorable.

Vos dévoués..

Le Clan des Sentinelles




Chose curieuse, le cavalier s'essuya de nouveau les bottes en sortant.
Martymcfly a écrit:
A peine avait-il eu le temps de se servir un verre d’alcool de châtaigne, attendant une visite impromptue, que de nombreuses personnes, toutes aussi silencieuses les unes que les autres, arrivèrent dans son bureau.

Hé bé ! Pas très causant tout ce p’tit monde…

D’abord un coursier avait apporté une missive venant du délégué ducal du Syndicat des Taverniers, messire Perceval. Marty lut la lettre et la mit de côté pour l’apporter, en mains propres, au Duc et au Conseil. Penser à se laver les mains…

Puis ce fut ce petit page, vachement sympa de parcourir les couloirs du château, et du duché, à la recherche du Pépé… enfin du Doyen du BA. Nouvelle lettre de sa part. Tiens donc, y en a qui sont coriaces ! Bon il avait eu ses moutons, au moins il ne nous embêterait plus pour cela… enfin… jusqu’à la prochaine fois… Un mot retint son attention… « charmante »… Il parle de Bettym comme étant charmante ?!! Hummm… Marty mit la lettre de côté pour sa marraine sans se poser de questions…

Un valet arriva encore à ce moment là…


Hé bonjour m’sieur le Porte Parole… J’ai une missive pour vous.. Enfin, même deux ! Y en avait une dans vot’ boîte aux lettres, et je vous apporte une autre qui vient du bureau du Héraut.

Haussement de sourcil. Encore du courrier… Missive venant d’Auvergne. Marty sourit. Cela allait satisfaire Sieur Ninja.

L’autre lettre venait du Bâtonnier Maxfan. Marty soupira, se demandant ce qu’il pouvait bien lui vouloir. Les sourcils se froncent… Il avait bien eu raison de soupirer ! Des demandes d’annonces ?! Il pouvait pas les faire lui-même ? Pffff… Il devait être bien occupé à chercher des avocats ou à autre chose… Il lui demandera à l’occasion comment se passe son activité. Le Bâtonnier devrait rendre des comptes aussi, y a pas de raisons !

Et là, nouveau bruit sourd à la porte.


Entrez ! lança le Porte Parole alors qu’il préparait les lettres à apporter au Conseil.

Un cavalier qui devait au moins surgir hors de la nuit, déposa un mot sur son bureau, sans dire de mots justement. Marty le dévisagea et resta coi quand le coursier repassa la porte dans le sens inverse, s’essuyant curieusement les bottes en sortant. Nouveau soupir.

Dépliant le parchemin, Marty éclata de rire à la lecture. Il classa cette dernière missive avec les autres, et avant de partir pour la salle du Conseil, il prit la plume pour écrire quelques lignes.

Tout d’abord au Doyen.


Citation :
Messire Doyen,
Cher Ninja.

Je suis fort aise de constater que votre bergerie continue de tourner et suis ravi que vous puissiez de nouveau gambader aux côtés de vos moutons.

Je vous souhaite le meilleur et vous prie de trouver dans ce billet, un pli du Héraut du Bourbonnais-Auvergne qu’elle m’adresse, concernant la noblesse et la félonie.

Au plaisir.

Martymcfly de Montfort-Balmyr
Porte Parole du Bourbonnais-Auvergne

Citation :
Cher Martymcfly,

J'ai bien reçu vostre missive et vous fait part des réponses que vous attendez.

Messire Angel045 a été destitué par sa suzeraine, Dame Alivianne d'Ayazes, le jour mesme du vol commis par icelui. Ainsi Messire Angel045 est bien roturier des terres du Bourbonnais-Auvergne. Je ne puis l'affirmer pour d'autres contrées. Par ailleurs, certaines rumeurs courent comme quoi le dit homme serait décédé, mais je ne puis vous l'affirmer non plus à défaut de preuve.

Pour le cas Mohakof, il est toujours Seigneur de Celloule. Son dossier de procès héraldique est au collège héraldique. Nous attendons l'accord de nostre Roy d'Armes pour ouvrir le procès.

En espérant avoir répondu à vos questions.

Amicalement



Auvergne

Puis c’est à Sieur Maxfan qu’il écrivit.

Citation :
Messire,

Soyez sans crainte que les annonces que vous me demander de faire seront faites dans l’heure. Je ferais partir le plus rapidement des cavaliers dans les neuf villages de notre duché, ainsi qu’en notre capitale Clermont.

Je vous souhaite le meilleur et espère que de nombreux avocats se joindront à vous dans les locaux du Barreau ducal.

Avec mes amitiés.

Martymcfly de Montfort-Balmyr
Porte Parole du Bourbonnais-Auvergne

Il termina ses travaux d’écriture par ladite annonce et y ajouta d’autres demandes de recrutement, tant qu’à faire…

Plume reposée, parchemins pliés…
Verre rempli.

Verre vidé.

Il se leva et passa la tête de la porte, héla un page qui s’endormait devant le bureau. Marty le pria de porter chaque missive à son destinataire…
Anguerand a écrit:
Anguérand entra dans le bureau du Porte Parole qui était tout à ces occupations administratives..

Ola Mac.. ca va ? joli temps ..

Dic moi donc un peu .. j'ai un petit quelque chose qui me turlupine.. Tu vas me dire encore ? Je subodore déjà tes pensées. Voila un petit parchemin destiné à sa Grasce..

Citation :
Vostre Grasce,

En date du 6 mai, exactement à 22h55 est publiée une liste de fonctions vacantes dans le Duché, avec entre autres celle de la recherche de diplomates. Je sais l'heure exacte, je traînais dans les parages. En date du 5 mai à 18h03, soit 24 heures avant la publication de la vacance des postes, je sais l'heure exacte un bon ami de mes connaissances me l'a rapporté, est publiée dans le bureau de la chancellerie une liste de nommés.

N'y voyez vous pas une chose bizarre ? Comment peut on nommer des personnes avant d'avoir rendu la chose publique ?

Cela m'ouvre à bien d'autres questionnements. Ou sont publiés les postes ? Je pense avoir bien regardé dans l'antichambre de la Chancellerie au Chateau, dans le bureau des candidatures ou personne n'a mis les pieds depuis la mi mars et un peu partout, mais je n'ai rien vu. Qu'en est il des critères de recrutement ? Est-ce la une partique courante au mépris de l'électorat ou bien pioche t'on dans ses bons amis proches avec son bras le plus court ? Tout cela est il fait sans aucune communication Ducale ?Comment sont étudiés les dossiers de candidature ? Etait ce d'anciens recrutements ? Y a t'il encore des postes vacants ?

Comment se fait il que votre conseiller Chambellan élu par le Peuple ne réponde pas a mes demandes quand je le questionne sur la localisation des postes à pourvoir ? Ne suis je pas électeur en Bourbonnais Auvergnes digne de réponse ? Je me suis déjà fendu de deux courriers espacés de quelques jours.

Je profite par ailleurs de la présente pour rapeller à votre bon souvenir et à celui du conseil, afin qu'il ne tombe point dans les oubliettes du Chateau, pas le conseil bien sur, mai le contretemps occasionné par l'affaire de l'inégibilité des listes aux dernières Ducales et la communication qui doit etre faite sur le sujet.

Vous pouvez dans souci faire réponse dans ce bureau, j'y passe plusieurs fois par jour, et ce sera d'une visibilité sans faille.

Je suis certain de votre prompte réponse à ces sujets.

Bien à vous et la bonne journée .


Allez, c'est pas tout ca mais j'ai rendez vous à la Coba.. Au plaisir, Mac..

Heuuu a fait j'y pense. J'ai bien lu l'octroit de la dispense aux Sentinelles pour les corps d'arme et les lances. Tout juste hein.... le vote.. On vous fait donc si peur que ca ?


Anguérand clignat d'un oeil et se dirigea vers la sortie, sans se presser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gypsie

avatar

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: Re: Bureau du Porte Parole Ducal   Ven 2 Jan - 20:03

Ninjaturtel a écrit:
Ninja regarda les dernières nouvelle du duché, après une lecture plus ou moins attentive il prit alors un nouveau parchemin et écrivit une lettre au PP

Citation :
Messire le Porte Parole,
Cher Marty,


Je ne vous ai pas encore remercié vous et Auvergne concernant les éléments de réponse que vous m'avez fournit. Je vous remercie donc et attendrez alors que tout se fasse, il ne nous reste que ça a fait semblerait il.

Ensuite je vous écrit concernant vos dernières nouvelles. Je suis désolé de ne pouvoir me déplacer jusqu'à vous, je suis assez prit et n'aurai donc pas le temps peut être de voir tout ce que je souhaitais. Et puis je concours peut être pour la place du plus grand lecteur et missiveur alors autant continuer j'aurai peut être une ristourne sur mes moutons ou un prix.

Donc je commence, j'ai vu l'évolution de la vente de mouton, j'ai remarqué que les cochons et les vaches n'étaient pas bridé concernant leur vente, j'espère que pour les moutons cela sera bientôt le cas, d'ailleurs dans quelle situation nous trouvons nous par rapport a la dernière fois ?
On a pu voir de grand rachat par le duché mais est ce suffisant ou les bergers doivent attendre encore quelque temps avant de ne pas craindre une pénurie de mouton. Pourriez vous me renseigner sur cette évolution je vous prie.
Ah au passage je dois racheter deux moutons dans trois jours, vers 11h cela m'ira parfaitement donc je viendrai voir la foire aux bêtes pour me les procureur je vous remercie.

Je m'excuse envers le conseiller au mine pour n'avoir prit plus de temps pour consulter ses chiffres qui sont afficher, j'ai néanmoins rapidement remarquer que thiers, clermont et montbrison ont un taux de remplissage bien faible par rapport aux autres, surtout thiers.
J'attends donc les idées proposé par Messire Regort pour équilibrer ou alors faire venir plus de personne comme par exemple a Polignac qui a eu un taux a 100,57

Pour finir, et c'est déjà bien je pense pour un petit courrier, enfin bon ce n'est surement pas la meilleur partie pour vous je pense.
Oui c'est concernant les sentinelles.
Que le duché ne veuille pas les mettre en procès car soit disant il n'y a pas eu de demande de la part de la pairie ou autre, encore je veux bien l'accepter car ce sont des gens de chez nous. Mais qu'elle les autorise a composer une lance comme elle le souhaite et sans limite de temps (sans restriction n'étant pas précisé ça n'est pas prit en compte), alors que de brave personne, qui sont respectueux de sa majesté Levan, qui ne prendront jamais de ville avec un groupe d'insecte, qui ne se battront pas contre les soldats du Roy, eux doivent faire des demandes avec moult information. Le duché se rabaisserait il a cette bande de malfrat ?
Je voudrais s'il vous plait des explications, et avoir alors la possibilité a mon tour de faire des lances quand bon me semble, pour un itinéraire non prédéfinit, et pour un temps infini.

Vous m'excuserez mais moi qui attendait comme d'habitude du bon travail de la part du conseil, je vous fait part de ma déception a la lecture de cette information concernant les sentinelles.

Je souhaite la bonne continuation au conseil.

Ninjaturtel
Martymcfly a écrit:
Alors qu'il terminait une énième lettre, on entra dans son bureau... Sans doute un nouveau coursier... Va falloir songer à plumer une autre oie !

Ola Mac.. ca va ? joli temps ..

Marty leva le nez de ses parchemins, haussa un sourcil.

Messire Angerand, quelle bonne surprise, je ne vous attendais pas de sitôt ! Alors c'est pourquoi ? Des remerciements... Non sûrement pas... Une plainte ? Peut-être bien... Que me vaut l'honneur de la visite d'un des derniers nobles qui soit resté en nos terres auvergnates dans mon bureau ?

Dic moi donc un peu .. j'ai un petit quelque chose qui me turlupine.. Tu vas me dire encore ? Je subodore déjà tes pensées. Voila un petit parchemin destiné à sa Grasce..

Marty prit le parchemin.

Bien, si ce n'est que cela. Je fais parvenir de suite le courrier.

Il siffla un page qui attendait devant la porte les prochains courriers à expédier et lui remit la missive adressée au Duc. Le valet s'empressa de courir vers le bureau du Duc, comprenant la haute importance de l'affaire.

Allez, c'est pas tout ca mais j'ai rendez vous à la Coba.. Au plaisir, Mac..

Etonné...

Oh ? C'est tout ? Vous partez déjà ?

Sourire en coin.

Heuuu a fait j'y pense. J'ai bien lu l'octroit de la dispense aux Sentinelles pour les corps d'arme et les lances. Tout juste hein.... le vote.. On vous fait donc si peur que ca ?

Et bien il faudra demander aux personnes qui ont voté contre, messire.

Marty répondit à son clin d'oeil par un autre du même acabit.

Alors qu'il s'apprêtait à partir, le page revint au pas de course, avec deux missives.


Deux lettres ? Marty observa lesdits courriers. Messire Anguerand, ne partez pas si vite ! Voici votre réponse. Le Duc vous a répondu. Je vous laisse la lire. Vous pouvez installer votre noble séant sur un siège pendant que je m'acquitte des mes autres tâches.

Sallaberry a écrit:
Seigneur Anguérand,

Je suis d’accord avec vous. Il est curieux de nommer les personnes avant d’avoir rendu la chose publique. Je ne me suis pas entretenu avec le chambellan Etolus ces derniers jours mais j''essaierai de le voir dès qu'il sera disponible..

Cependant, je vais tout de même répondre à vos inquiétudes. Le chambellan ne répond pas à vos demandes et fut absent du conseil ducal pour des raisons personnelles. Il nous a indiqué qu’il serait de retour et disponible en fin de cette semaine. Nul doute qu’il répondra alors à vos missives.

Je ne suis allé que récemment en Chancellerie et ne connait pas aussi bien les lieux que vous-mêmes. Pourtant je doute qu’il y ait favoritisme de la part du père Etolus dans le choix des diplomates. Les diplomates, je le pense, n’apprécieraient pas telle pratique et le feraient savoir dans un tel cas. Je pense plutôt qu’il y a eu candidature spontanée de certaines personnes et que le chambellan les a nommés pour gagner du temps. L’annonce est parue un peu plus tard car messire Marty devait surement attendre d’autres candidatures avant de publier la liste. L’absence du chambellan a fait que la communication n’a pas marché.

Pour les différents postes vacants, vous pourrez en trouver la liste dans le Registre général, que notre Porte Parole Martymcfly s'apprête à modifier.

Il ne s’agit donc pas une pratique courante au mépris de l’électorat. Je pense que chaque conseiller est conscient du rôle qu'il a et essaie toujours de faire au mieux. La communication est, je l'avoue difficile aussi y travaillons nous. Le fait que je sois un noctambule n'arrange pas les choses et fait souvent perdre une nouvelle journée.


Cordialement,

Sallaberry


Marty décacheta l'autre missive. Encore le Doyen ???? Au moins lui il sait écrire. Marty pensait que Sieur Ninja devait avoir un souci pour ne pas venir en personne dans son bureau. Peut-être un grave ennui ? Il envoya prestement le valet, essoufflé, de nouveau vers le Duc.

Quelques instants plus tard, le page revint, toujours aussi essoufflé, et toujours porteur de courrier.

Marty lut alors le parchemin et s'installa à son bureau pour peaufiner sa réponse au Doyen.


Martymcfly a écrit:

Messire Doyen
Cher Ninja

Je vous prie de trouver réponse à votre dernière missive dans ce pli.

Dans l'espoir de vous voir un jour, je vous espère en bonne santé.

Sincères salutations,

Martymcfly de Montfort-Balmyr
Porte Parole du Bourbonnais-Auvergne

Sallaberry a écrit:
Cher Doyen,

Permettez-moi de prendre de nouveau la plume pour répondre à deux de vos questions.

Tout d'abord en ce qui concerne les moutons. Notre bailli, messire Asturion, a demandé un relevé des champs et élevages en présence dans notre duché. Ces chiffres ont été analysés pour déterminer l'importance du déséquilibre. Actuellement nous rachetons assez de céréales pour couvrir 80% des demandes d'animaux. Nous avons donc discuté d'une solution pour rétablir l'équilibre. Nous la proposerons bientôt en chambre des maires.
Le tableau résumé de messire Asturion montre que nous produisons une quarantaine de moutons tous les jours. Nous produisons en fait beaucoup plus de moutons que de cochons et de vaches réunis en moyenne. Lorsque l'équilibre sera en place, nous devrions pouvoir fournir en concordance avec la demande.

En ce qui concerne les sentinelles, j'aimerais clarifier la position du duché. Nous accordons généralement le droit de passage en Lance et corps d'armes à nos habitants. Nous demandons à chaque habitant ou même voyageur de le signaler, indiquant la composition de leur groupe (pour vérifier qu'il ne contient pas des personnes ayant ou ayant eu des mauvaises intentions envers le duché), les villes traversées ainsi que la durée du voyage (pour signaler la durée d'autorisation du groupe armé aux douaniers). Toute cette démarche est uniquement dans le but d'aider les douaniers à reconnaitre les groupes armés autorisés et détecter un éventuel danger.
Cependant, certains groupes de personnes ont, de par leur statut, l'occasion voire l'obligation de voyager avec escorte. Je citerai simplement tous les nobles du duché qui se déplacent avec des soldats sur leurs terres ou encore simplement les conseillers ducaux. Il n'y a alors pas de limite de date imposée, mais ces derniers doivent signaler tout de même la création de corps d'armes avec composition de ce dernier.
Plusieurs ordres existent dans le royaume. Certains ont pour origine notre duché ou encore une forte présence de leur membres dans le duché. Ils ont l'occasion, de part leur tâche, de former corps d'armes et Lances. Les membres nobles (j'entends par là ayant des terres en Bourbonnais-Auvergne) de ces ordres ont évidemment autorisation de par leur statut: mais les roturiers ne pouvaient l'avoir. Sa grâce le duc Tixlu avait donc initié une approche en offrant aux membres de ces ordres le même statut que leurs confrères nobles, sous réserves qu'ils n'ont aucune mauvaise intention envers le duché. Cela permet d'alléger le suivi de certaines Lances et corps d'armes en imposant une date.
A ce jour, les chevaliers de Saint Graal, l'ordre du Saint Esprit et les Sentinelles ont eu cette autorisation. Je répète que le seul changement réel est la non-imposition d'une date. Mais ils doivent tout de même signaler la création de leur corps d'armes ainsi que la composition des membres afin que les douaniers soient prévenus.
La garde princière des 45 a fait une demande récemment, et cette dernière est discutée au niveau du conseil.

Tout ordre ayant pour origine le Bourbonnais ou une grande partie de ces membres dans notre duché et ayant, de ce fait, l'occasion de créer régulièrement corps d'armes et Lances sur nos terres est en droit de demander une telle dérogation qui sera examinée par le conseil. Nous y examinerons le sérieux de cet ordre, ainsi que son intention de ne point nuire aux intérêts du duché.

Cher doyen, j'espère que cette missive vous offrira quelques éléments de réponses. N'hésitez pas à venir rendre visite à notre porte-parole, messire Martymcfly, pour toute question. Le conseil et moi-même essaierons d'y répondre de notre mieux

Sallaberry


Il tendit la lettre au page pour qu'il aille la porter à son destinataire... Pas vraiment ravi de courir lui non plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gypsie

avatar

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: Re: Bureau du Porte Parole Ducal   Ven 2 Jan - 20:04

Anguerand a écrit:
Messire Anguerand, ne partez pas si vite ! Voici votre réponse. Le Duc vous a répondu. Je vous laisse la lire. Vous pouvez installer votre noble séant sur un siège pendant que je m'acquitte des mes autres tâches.

L'invitation était si tentante qu'il était difficile de refuser. Anguérand se prit à donc à faire demi tour et installa confortablement son fondement dans un gros fauteuil, qui, bien qu'assez usagé, était confortable et avait du accueillir tant d'illustres fesses pendant des années de bons et loyaux services.
La missive du Duc entre les mains, Anguérand lu avec fort intérêt comme à l'habitude. La chose faite, il releva la tête..


Bah.. En fait .. Savoir qui est pour l'octroi de constitution de groupes armés par dérogation pour le Clan, savoir qui est contre, mon cher Mac, m'importe autant que de savoir ce qu'est devenue ma première épée en bois. Il s'agit ici seulement d'un constat, d'un simple constat qui ne vaut que part ce qu'il représente.

Ensuite, pour ce qui est de ma présence dans le Duché, que d'aucun trouve curieuses, et je subodore aussi que cela vaut pour certains de mes compagnons, je vous dirai qu' effectivement, il y a quelques irréductibles nobles restés en Bourbonnais Auvergne, peu enclins à courir les routes en quête d' une hypothétique gloire loin de leur terres bien aimées, et délaissant pour cela ces même terres et leurs populations. Mais la chose étaient convenue de longue date. Chose négociée dans la salle de nobles à la caserne et dans le cadre de la levée du Ban. D'ailleurs cela s'est fait pendant votre mandat Ducal, si je ne m'abuse. Il y a de cela un mois déjà .

Voila donc, à ce jour plus d'un mois que nous nous sommes mis à disposition des autorités compétentes pour la défense du Bourbonnais Auvergne. Je parle des Nobles membre du Clan des Sentinelles, mais aussi d'une partie des effectifs de notre compagnie franche. Vous savez ceux sur qui certains s'amusent à propager des rumeur sans fondement, et que certains se font un plaisir de colporter. Gens de peu de fierté et qui nous qualifient du sobriquet de "Malfrat". Ceux la ferait beaucoup mieux d'y regarder à deux fois, et mieux de se taire car ils ne possèdent pas les tenants et les aboutissants des affaires évoquées. Qu'ils essayent un peu de réfléchir au sujet et se questionnent eux mêmes. Ils devraient, si l'idiotie ne les aveugles pas, y voir un peu plus clair. D'ailleurs il va falloir que j'entretienne la Juge Sophonxe à ce sujet très bientôt.

Je reprends donc... Ha ou ou en étais je ? Je digresse, je digresse et j'en perd le fil des idées. Si, voila cela me revient ..Voila donc plus d'un mois que nous tentions d'obtenir des réponses sur ce qu'il conviendrait de faire dans l'objectif d'une l'efficacité optimale visant les défenses du B.A.

Et bien, la chose vient enfin de se régler aujourdh'ui meme à la Caserne grâce à la Dame de Tournemire, au demeurant et du reste cependant, également Sénéchale récemment nommée, et, à mon sens superbement efficace déjà dans sa nouvelle mission. Sachez que pendant ce mois d'attente, nombre d'entre nous ont renforcés les groupes de maréchaux de ville ou ils sont présents. Sachez aussi que lors de nos déplacements, des informations précieuses ont été communiquées aux services concernés par la sécurité de nos routes. Je ne vais point vous conter ici l'ensemble de nos actions réalisées dans l'abnégation la plus totale pour la sécurité du Bourbonnais Auvergne, cela serait par trop long.

Je vais me permettre, s'il vous sied, de rester un peu ici. L'endroit est décidément charmant, fort lumineux et superbement décoré. En fait je crois bien m'y plaire et puis... Allons y, j'ose. Vous êtes de très bonne compagnie.


Anguérand tourna la tête, cherchant du regard de quoi satisfaire l'envie qui le démangeait.

Je vois sur ce bureau du vélin et des plumes à coté d'un encrier précieux. Vous ne verrez aucun inconvénient à ce que j'utilise ces matériels, je pense.

Anguérand se saisi du nécessaire d'écriture.

Citation :
Mon cher Sallaberry, Mon cher Duc Élu par la volonté du Peuple, votre Grasce,

J'accuse réception de votre réponse concernant la nomination récente des attachés d'ambassade. Vous comprenez bien ma surprise de voir des personnes affectées aux postes alors que la publication des vacances des fonctions est publiée postérieurement. Vous même trouvez cela curieux. D'où mon questionnement bien légitime, vous en conviendrez.

Je conçois totalement que personne ne puisse être disponible jour et nuit. Loin de moi l'idée de créer la polémique. Cependant je remarque quand même qu'en début de mandat, nous avons eu également une indisponibilité de mère Sophonxe, un bonne semaine également. La période est peut être mal choisie. Mais vous me direz que choix des dates nous n'avons pas toujours. Les aléas, toujours les aléas. En vous écrivant, il me vient une idée. N'est il pas possible de prévoir un remplaçant, comme dans les équipes de ce beau sport viril qu'est la soule ? Un remplaçant qui expédierait les affaires courantes ou qui tout au moins donnerai informerai par affichage de la date à laquelle le ou la titulaire de la fonction sera de nouveau disponible. Cela devrait pouvoir se faire sans grande perturbation du travail du Conseil je pense et serait fort utile à la population.

Mais je reviens sur la Chancellerie. J'ai, comme vous, eu un peu de mal à trouver les locaux adéquats dans ce labyrinthe. Cela n'est point facile. D'ailleurs peut être est ça la une des raisons qui ont fait que les porteurs de mes missives se sont perdus. Tant de bureaux, tant d'endroits ou déposer les missives génèrent les oublis. Enfin les courriers sont arrivés, c'est l'essentiel. Si candidatures spontanées il y a eu, et que nominations très rapides aient été faites par le chambellan pour gagner du temps, et dans le but de renforcer la représentation du Bourbonnais Auvergne, cela me sied à merveille. Je ne peux que m'en féliciter. Ces candidatures ont très certainement été examinées rapidement par la Vice Chambellan et soumises à l'approbation expresse des consuls, comme il est d'usage, il me semble.

La rapidité est souvent gage d'efficacité. Ce n'est point moi qui dirait le contraire. Je suis par ailleurs fort aise de vous entendre dire que "le favoritisme" n'est point apprécié des diplomates comme il va de soit..

Je profite de ma prose pour vous signaler, et cela uniquement dans un but informatif de votre personne, que ma candidature est depuis maintenant plusieurs jours entre les mains du Père Etolus. J'ai attentivement lu l'accusé réception qu'il m'a fait par missives privée au Château et que vous pourrez lui demander, si cela vous semble utile afin de parfaire votre connaissance des dossiers.

Manifestement, l'étude de ma candidature doit faire l'objet d'une procédure qui, dans le sens et la compréhension que j'ai de son phrasé, pourrait être longuette. Voire longue.Voire interminable peut être qui sait ?.. Une cohorte de fonctionnaires en tout genre doivent donner leur avis et cela très certainement dans différents bureaux et peut être même dans différentes ailes du château.. Vous savez comme moi le peu de précipitation qu'on les pages à faire suivre les courriers. Leur lenteur est devenue légendaire et j'avoue avoir quelques craintes sur le suivi du dossier.

Je lui ai par ailleurs envoyé une réponse motivée, qu'il pourra vous transmettre, ou que je tiens bien volontier à votre disposition, s'il vous agréable.

La représentation Diplomatique fait partie des éléments qui visent à améliorer le rayonnement du Bourbonnais Auvergne et le prestige tant recherché. Cela doit être, si je ne m'abuse, l'un des objectifs de la Chancellerie. Les postulants et les vocations aux postes de diplomate ne sont pas légion.

Je ne vais pas plus user de votre précieux temps. Si quelques insomnies venaient à vous toucher et renforcer votre noctambulisme, peut être aurez vous le temps de prendre connaissance du dossier. Remarquez, je suis assez diurne, et comme vous êtes assez nocturne, cela me permet de vous écrire le jour et vous de me répondre la nuit.

En fait, votre Grasce, nous nous organisons fort bien non ? On appelle cela de l'ajustement mutuel.

Je vous souhaite une journée paisible et rayonnante.

Bien à vous.


Anguérand sécha le pli, le scella.

Tenez, Mon cher Mac.. un peu de travail encore pour vos pages essouflés.
Martymcfly a écrit:
Marty écoutait le long propos du Seigneur de Saint Haon le Chatel.

Oh vous savez les rumeurs... Elles disent bien des choses... Si vous saviez. Enfin bref. Mieux vaut ne pas s'y fier si vous voulez mon avis. Mais mon avis n'est certainement pas la chose que vous venez cherchez ici. Après tout, je ne suis qu'un ancien Duc...

Léger soupir du Porte Parole.

Je dois sortir un moment, le temps d'afficher les bilans du Conseil. J'en profiterai pour passer en Salle du Conseil déposer votre nouvelle missive. Je ne serai pas très long, alors faites comme chez vous... Vous le faites déjà si bien.

Marty lui sourit poliment avant de sortir, pensif. Heureusement que le Duché comptait des membres de la Noblesse comme Messire Anguerand, toujours prêt à aider, à sa manière, le Bourbonnais-Auvergne... Il soupira un plus fortement en passant la porte. Direction... partout !
Anguerand a écrit:
Je ne serai pas très long, alors faites comme chez vous... Vous le faites déjà si bien

Le porte parole était sorti. Anguérand s'était demande s'il pouvait enlever ses bottes, mais l'endroit était mal choisi. Il s'était assoupi dans le fauteuil. Quand soudain, il se réveilla en sursaut. Il avait rêver qu'un Juge venait lui tirer les pieds pour l'emmener de force dans le tribunal afin de témoigner contre un individu qui diffamait...

Bien réveillé, il vint a Anguérand une interrogation.. il attendrait le retour de Mac pour la poser.
Bettym a écrit:
Essoufflée qu'elle était, les bras chargés de documents... Elle s'était perdue dans les couloirs, avait été prise à partie pour différents dossiers et bien sûr était arrivée en retard dans le bureau de son filleul. Enfin le croyait-elle lorsqu'elle aperçut une silhouette masculine dans le bureau. Elle entra sans frapper....

Ah te voilà enfin ! fit-elle, tout en s'avançant et regardant comme elle pouvait à travers la pile qu'elle tenait dans ses bras. Tu aurais pu m'att...

Elle s'arrêta nette dans ses récriminations naissantes quand elle s'aperçut qu'il ne s'agissait nullement de Marty.

Euh... rougit de sa méprise. Essayant de reprendre contenance, elle afficha un sourire fort accueillant. Messire Anguerand... Comment allez-vous ?

Elle se sentait idiote d'avoir pu confondre le Moulinois avec le Bourbonnais.
Jrag a écrit:
Un pigeon déposa une missive dans le bureau du Porte-Parole. Visiblement froissée, le pigeon avait du se perdre en chemin...

Citation :
Compiègne, le 13 Mai 1456

A l'intention de Sa Grâsce Sallaberry, et du Conseil ducal,

J'ai été récemment informé de la recherche du conseil de candidat au poste d'Intendance aux finances du Bourbonnais-Auvergne. Si je vous contacte dès aujourd'hui, c'est pour poser ma candidature au-dit poste. Si je devais exprimer mes motivations, elles seraient simplement décrite comme suit : je suis depuis longtemps la vie économique de notre duché, depuis aout 1454 pour être précis, où la trésorerie était aux alentours de -50 000 écus. j'ai eu l'occasion de suivre l'affaire La_Taupe_Du_Marais, puis les remontés de richesse du Baron Gweltas et du Duc de Lapalisse, jusqu'à l'afffaire Angel et aux récents remaniements.
Par trois fois ou j'ai été élu au conseil ducal, j'ai tenté de me rapprocher des postes à vocation économique, respectivement CAM, Bailli, puis Connétable. Je souhaite donc aujourd'hui proposer mon aide et mes conseil à la gestion économique du duché.

Je laisse donc la décision entre vos mains et celles du conseil. Si vous souhaitez quelque information complémentaire, n'hésitez pas à me les demander.

Cordialement,

Jrag de Marigny.
Anguerand a écrit:
Tout à sa réflexion du plus profond de son fauteuil, Anguérand leva la tete pour voir une pile de papiers se mouvoir seule dans le bureau. Rapidement il s'aperçût que cette pile n'était pas prise d'une crise aiguë de mobilité due à un souffle soudain comme cela arrive parfois, mais que derrière cette se trouvait une dame. Des paroles sortirent de la pile de papiers, enfin elles étaient émises par la dame qui se trouvait derrière. Du moins il s'en douta.

Ah te voilà enfin ! Tu aurais pu m'att...

Anguérand reconnu immédiatement ce timbre de voix si caractéristique que possédait la Procureur. Il avait eu l'occasion de s'entretenir avec elle pendant de long moments, il n'y avait pas si longtemps que cela sous un auvent sur la place de Clermont. Il fut cependant surpris de ce soudain tutoiement, mais sa surprise fut de courte durée.

Messire Anguerand... Comment allez-vous ?

Anguérand se leva

Fort bien dame Bettym, fort bien.. Je vous en sais gré. Vous voila donc bien chargé. A transporter si lourd vous finirez par vous faire mal au dos. Posez donc cela sur ce bureau.

Anguérand d'un geste vif du bras repoussa le nécessaire d'écriture, les velins et autres ustensiles utiles dans l'administration, faisant ainsi de la place pour que la Procureur puisse poser son fatras.
Bettym a écrit:
Aussi rapide que l'éclair, l'homme se leva et débarassa le bureau du Porte Parole, l'aidant ainsi à deposer tous les dossiers qui l'encombraient plus que de raison.

Je vous remercie de tout coeur. Sans vous, je ne saurais ce que cette pile serait devenue ! Elle posa donc le tas de paperasse et se tourna vers l'homme qui était à ses côtés. Vous n'auriez pas vu mon filleul par hasard ? Il est parti avec les bilans du conseil et a fait exprès d'oublier le mien, fit-elle le plus sérieusement du monde, sachant pertinemment que la vérité était bien loin...

Je dois sûrement vous embêter avec mes soucis administratifs... puis se demandant pourquoi Anguerand était seul dans le bureau se permit de lui poser la question, tout en cherchant dans les tiroirs une bouteille d'alcool de châtaigne...

Mais dites moi... Attendez vous une réponse quelconque ou auriez-vous un souci également ?

Elle réussit enfin à mettre la main sur ce qu'elle cherchait et prit deux verres qu'elle posa devant eux.

J'espère que vous ne refuserez pas ce petit remontant, fit-elle tout sourire, cela me chagrinerait surtout que je n'aime pas boire seule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gypsie

avatar

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: Re: Bureau du Porte Parole Ducal   Ven 2 Jan - 20:10

Anguerand a écrit:
cela me chagrinerait surtout que je n'aime pas boire seule

Qu'à cela ne tienne .. Remplissez donc et buvons. Ce sera avec le plus grand des plaisirs.

Intrigué par l'absence de marquage sur la bouteille, Anguérand se demanda :

Est ce la de la liqueur de châtaigne, breuvage spécifiquement élaboré pour les Dames ou de l'alcool de Châtaigne au goût particulièrement fort et plaisant plus à la gente virile ? La châtaigne me rappelle des souvenirs. J'ai déjà bu de cela, si je me souviens bien, dans un charmant petit village que l'on nomme Ispagnac.

Anguérand regarda la procureur remplir. La main était sure, sans le moindre tremblement et d'une précision redoutable. Anguérand se dit que s'il se trouvait la procureur était "Dignus est intrare". Encore une, pensa-t-il en souriant.

En fait, j'attendais patiemment le retour de Mac. Il m'a cordialement invité à prendre mes aises et à me considérer ici comme chez moi. L'endroit est agréable et je m'y plaît bien. Comme je n'ai que peu d'autres choses à faire en ce moment, je profite l'invitation.
Bettym a écrit:
Devant l'interrogation du Noble, Bettym haussa les épaules marquant ainsi son ignorance.

A vrai dire, je ne me suis jamais posé la question puisque ce sera la première fois que j'en bois... réfléchit un peu... en fait, vu comme Marty le boit, ça ne doit pas être si fort que cela ! qu'en pensez-vous ?

Elle remplit les deux verres et lui en tendit un avant de prendre le sien et de trinquer avec l'homme.

A votre Santé, Messire ! Et qu'Aristote veille sur nous !

Elle trempa les lèvres dans le liquide lentement. La remarque d'Anguerand l'avait mis sur ses gardes. Il ne fallait pas en plus qu'elle s'étouffe. Le breuvage chauffa sa gorge mais elle ne dit rien quand à la brûlure qui commençait. Rester digne même face à la souffrance.

Marty vous a invité à l'attendre ! C'est qu'il n'en aura pas pour longtemps... Je vais donc vous tenir compagnie si cela ne vous dérange pas, il va de soi !

Et tout en espérant le retour de son filleul, ils devisèrent sur différents sujets qui les touchaient.
Anguerand a écrit:
A votre Santé, Messire ! Et qu'Aristote veille sur nous !

A la bonne votre, m'dam Bettym .. A la bonne votre..

Anguérand renifla un petit coup au dessus du verre avant de le porter à sa bouche. Point qu'il n'ait point confiance en ce breuvage si généreusement offert par les finances Ducales, mais c'était un principe. L'évaporation du liquide le rassura, ce n'était point de la liqueur de nonnes. Il avala d'un trait.

Je vais donc vous tenir compagnie si cela ne vous dérange pas, il va de soi !

Anguérand reposa son verre sur le bureau.


Cela ne me dérange aucunement. D'ailleurs j'avais une petite question que je comptais poser à Mac, mais puisque vous êtes la je pense que vous allez pouvoir me donner réponse.

Je m'inquiete, Dame Bettym, je m'inquiète fortement. Très fortement..

Anguérand prit son air grave que d'aucun pouvait penser être théâtral, et qui en fait avait peut être bien raison. Mais l'attitude n'est - elle point le complément indispensable à une bonne compréhension des choses ?

Oui, je m'inquiète, Dame Bettym. Il s'agit de Mère Sophonxe. Serait-elle souffrante ? Touchée par une grave maladie ? Ou alors est ce qu'elle souffre d'une crise de foi si terrible qu'elle nécessite une retraite spirituelle et des prières quasi permanentes depuis maintenant une quinzaine ? Je m'inquiète pour elle, mais aussi pour le bon fonctionnement de notre justice. Est ce qu'elle prend bien le temps de s'alimenter sainement ? Auriez vous de ses nouvelles ?

Entre-temps Anguérand s'était de nouveau calé le postérieur dans le gros fauteuil usagé et regardait, fasciné, la montagne de dossiers que trimbalait la procureur.
Martymcfly a écrit:
Après avoir fait porter le pli au Duc en salle du Conseil, et après avoir affiché la plupart des bilans du Conseil ducal, Marty revint vers son bureau. Il y entendit une certaine agitation. Il devait y avoir du monde à l'intérieur. Bon sang ! Anguerand ! Cela ne le réjouissait pas vraiment de le retrouver dans son bureau. Mais bon, fallait faire avec. Devant la porte, un pigeon picorait une des dalles, ce qui semblait bien amuser un page.

Dites donc vous ! Vous n'avez pas autre chose à faire que de ricaner.

Toussotement du valet, confus. Le Porte Parole jeta un oeil sur le courrier. Une candidature pour le poste d'Intendant ducal aux finances. Bien.

Tenez, allez porter ceci en Salle du Conseil. Cette candidature demande l'avis du pôle économique, principalement, mais également de tout le conseil. Transmettez mon bonjour au Bailli et au Commissaire au Commerce.

Le valet allait s'exécuter quand il fronça le sourcil.

Et le Commissaire aux Mines, messire ?

Marty soupira.

Dites lui que j'attends toujours son bilan pour la semaine passée. Et si vous croisez ma marraine, la Procureur, vous pourrez lui en dire autant. Et puis, tant que vous y êtes, profitez en pour prévenir le pôle économique que je ramasserai les copies pour leur bilan de cette semaine lundi au plus tard.

Le valet grommela. Trop de travail.. Pfff.

Satisfait, Marty poussa la porte. Surprise ! Des verres étaient sortis... "Faites comme chez vous" lui avait il dit avant de partir. Nouveau soupir.

Marraine ! Tu m'apportes ton bilan j'espère. Il se rapprocha d'elle afin qu'elle seule entende ce qu'il avait à lui dire. Je te rappelle que si tu n'affiches pas ton bilan, c'est un manquement à la Charte des Conseillers que nous avons tous signé en début de mandat, et je suis persuadé que messire Anguerand saura le faire rappeler, le moment venu. Enfin... si tu préfères avoir une plainte contre toi. C'est toi qui voit. Il lui fit une bise.

Il sourit poliment au Seigneur et posa quelques parchemins qu'il avait rapporté.


Tenez, c'est pour vous messire. De la part du Duc.

Citation :
Seigneur Anguérand,

J’espère que vous excuserez ma lettre rapide et un peu spartiate.

Pour ce qui est du signalement des absences des conseillers, ainsi que du fonctionnement en conséquence, je pense que ce serait une bonne idée accentuant la transparence. Je pense que les conseillers n’y verront d’inconvénients mais présenterai cette idée au conseil.

Je ne connais pas les modalités de recrutement. Certains se font rapidement, d’autres non. Du fait de l’absence du père Etolus, je vous recommande de contacter la vice-chambellan. Il arrive que les courriers se perdent ou que les conseillers oublient. Cela m’est arrivé récemment avec messire Jrag qui avait envoyé par courrier personnel sa candidature au poste d’intendant aux finances. Vous le savez comme moi, les finances sont actuellement un sujet sensible et toute aide est la bienvenue. Cela ne m’a pas empêché de perdre la lettre ce qui a obligé messire Jrag à renvoyer une lettre et fait perdre un temps précieux. Ce sont des choses qui arrivent et je peux vous garantir que nous n’en sommes pas fiers lorsque nous le réalisons. Il se peut que votre demande ait eu la même mésaventure. Je pense que dame Eullallie saura répondre à votre demande. Si vous n’aviez de nouveau pas de nouvelles dans la semaine qui vient, je vous remercie de me contacter et je rendrais visite à la chancellerie pour me renseigner.

Cordialement,

Sallaberry


Marty se retourna vers sa marraine.

Tu tombes bien, j'avais une question pour toi. Je souhaiterai savoir où en est l'avancement de mon procès ? Mère Sophonxe m'avait affirmé qu'aucun dossier n'avait été transmis pour la bonne et simple raison qu'il n'avait pas été fait. Encore un soupir. Le Procureur de l'époque, qui avait reçu le plainte n'avait donc finalement rien fait, ce qui m'a été par ailleurs confirmé par l'ancien Juge, dame CeNedra. Peux tu me le confirmer ? De toute façon, ce n'est pas au Procureur que l'on doit porter plainte, mais à un maréchal ou au Prévôt, n'importe qui le sait. Enfin, je voulais savoir s'il était possible que le procès se déroule sous la juridiction du Bourbonnais-Auvergne ou bien devrait-il se tenir à Paris à la Haute Cour de Justice ? Peu m'importe le lieu, j'espère simplement que ce procès se tiendra en présence de nombreuses personnes, qu'il soit public. Je suis sûr que cela intéresserait messire Anguerand de venir. N'est-ce pas, messire ?

Il prit alors une gorgée d'alcool de châtaigne.
Bettym a écrit:
Bettym sirotait l'alcool de chataîgne qui lui brûlait la gorge tout en écoutant Anguerand d'une oreille attentive.

- Vous êtes fort inquiet... Mais pour quelle raison ?
- Oui, je m'inquiète, Dame Bettym. Il s'agit de Mère Sophonxe. Serait-elle souffrante ? Touchée par une grave maladie ? Ou alors est ce qu'elle souffre d'une crise de foi si terrible qu'elle nécessite une retraite spirituelle et des prières quasi permanentes depuis maintenant une quinzaine ? Je m'inquiète pour elle, mais aussi pour le bon fonctionnement de notre justice. Est ce qu'elle prend bien le temps de s'alimenter sainement ? Auriez vous de ses nouvelles ?

En entendant le nom du juge, elle avala de travers et se mit à tousser...

Euh... qu'allait-elle lui dire ? Pour sûr, il y allait avoir encore polémique mais elle ne pouvait cacher plus longtemps la vérité. Mère Sophonxe dites-vous ? Eh bien, la dernière fois que je l'ai vu... réfléchit... elle était un peu patraque. Mais rassurez-vous, le duché ni la justice ne sont en péril. petit sourire en coin. J'y veille. En tout cas, pour la justice.

Elle entendit une voix qu'elle connaissait bien et se tourna vers la porte, espérant que son filleul vienne la sauver mais au lieu de cela, il la réprimanda gentillement. Mais sa mauvaise foi légendaire, pour embêter son petit monde, fit apparition immédiatement devant le pique qu'elle venait de recevoir.

Dis donc, Marty... Je t'ai couru après pour te le donner mais avec tous les dossiers que j'avais, elle montre la pile sur le bureau, je n'ai pas pu te rattraper. Il est bien évident que je suis venue directement ici pour t'apporter mon bilan. Attends, je vais te le donner... il faut juste que je le retrouve.

Elle fouilla parmi les dossiers et...

Ah le voilà, tu le veux ou je dois moi-même le faire ? le défia-t-elle.

Alors que la Sentinelle était tout à sa lecture, Marty lui parla de la plainte de l'ancien PP et fit une grimace.


Ah oui ! Ca... haussa les épaules. Ben, comme tu me l'as demandé, j'ai cherché cette fameuse plainte. Et comme tu peux t'en douter, j'ai remué ciel et terre mais je n'ai rien trouvé... Ca m'a quand même pris une semaine pour tout ranger. Un bazar ! Elle se prit la tête entre les mains. Tu aurais vu ça... tu aurais pris peur. Sinon, pour ce qui est la juridiction, je crains que tu ne sois obligé de monter à la Capitale, la Grande. Tu veux que je prenne contact avec "ton ami", fit-elle, sourire moqueur.
Martymcfly a écrit:
Marty ne montrait pas son agacement. Enfin, il essayait. Depuis plusieurs semaines, il était sur les nerfs, à cause de…Il préférait ne pas penser au tourment qui le hantait nuit et jour. Malgré tout, il continuait son travail.

Dis donc, Marty... Je t'ai couru après pour te le donner mais avec tous les dossiers que j'avais, je n'ai pas pu te rattraper. Il est bien évident que je suis venue directement ici pour t'apporter mon bilan. Attends, je vais te le donner... il faut juste que je le retrouve.

Non mais elle se moque de moi là ? Pfff… Soupir du Porte Parole.

Ah le voilà, tu le veux ou je dois moi-même le faire ?

Tu iras l’afficher toi-même, cela t’apprendra ! Et tu te chargeras de préparer des copies de ton bilan que des cavaliers ducaux iront porter, quand tu l’auras décidé, dans les villages de notre duché. Il lui sourit en coin. Tu n’es pas la dernière, donc ca va… mais tu as quand même du retard ! La prochaine fois, tu sais ce qu’il t’en coûtera.

Marty avait parlé de fouetter aux orties fraiches les conseillers en retard pour leur bilan. Une idée de Regort. Le plus gros retardataire ! Il devait avoir vraiment envie de se faire fouetter lui.

Ah oui ! Ca... Ben, comme tu me l'as demandé, j'ai cherché cette fameuse plainte. Et comme tu peux t'en douter, j'ai remué ciel et terre mais je n'ai rien trouvé... Ca m'a quand même pris une semaine pour tout ranger. Un bazar ! Tu aurais vu ça... tu aurais pris peur. Sinon, pour ce qui est la juridiction, je crains que tu ne sois obligé de monter à la Capitale, la Grande. Tu veux que je prenne contact avec "ton ami".

Il l’écoutait parlé de la situation de son dossier. Elle lui confirma ce qu’il pensait. L’incompétence de certains… Cela devrait faire plaisir à "son ami"… Marty sourit largement.

Oui, marraine, je souhaite que tu prennes contact avec cette personne. Je souhaite aussi que le procès soit public, car je veux que tous soit au courant de la vérité. Je n’ai rien à cacher et suis prêt à assumer tout ce que je fais. Que le procès ait lieu à Clermont ou à Paris, peu m’importe. En tout cas, je te remercie pour ces informations, qui, j’en suis sûr, auront amusé messire Anguerand.

Il lui jeta un regard poli, pas plus. Il ne pouvait pas en faire plus… Il était l’une des raisons de son tourment grandissant…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gypsie

avatar

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: Re: Bureau du Porte Parole Ducal   Ven 2 Jan - 20:18

Bettym a écrit:
Marty semblait jouir du pouvoir qu'il avait sur sa marraine mais elle n'avait pas usé toute sa mauvaise foi et fit mine d'être outrée...

Tu devrais avoir honte de me parler ainsi. Je vais encore être obligée de faire ton boulot, fit-elle le plus sérieusement du monde, et après.... oui après tu sais où ça nous emmène ? Tout droit devant le tribunal pour cumul de mandat ! Et en plus comme je suis proc... elle se mordit les lèvres pour ne pas rire. Je vais être obligée de m'instruire.

Mais imaginant la situation, elle ne put s'empêcher de pouffer et fit un bise sur la joue de son filleul.

Allez... c'est de bonne guerre ! Cela faisait si longtemps que je ne t'avais ennuyé.

Tout sourire, la bouche en coeur, Marty lui confirma ce qu'elle ne voulait entendre...

- Oui, marraine, je souhaite que tu prennes contact avec cette personne. Je souhaite aussi que le procès soit public, car je veux que tous soit au courant de la vérité. Je n’ai rien à cacher et suis prêt à assumer tout ce que je fais. Que le procès ait lieu à Clermont ou à Paris, peu m’importe. En tout cas, je te remercie pour ces informations, qui, j’en suis sûr, auront amusé messire Anguerand.

- Ben merci du cadeau... Soufflant comme un enfant qui était obligé de faire ce qu'elle n'avait envie, elle prit son bilan en main et se dirigea vers la sortie... Messire Anguerand, je vous salue bien bas et vous dit à une autre fois peut-être à moins que vous ne soyez encore là quand je reviendrai chercher cette pile de dossiers, fit-elle en montrant le tas de papiers sur le bureau. Marty... A plus tard !
Anguerand a écrit:
Anguérand, toujours dans le vieux fauteuil, ne perdait pas un mot des conversations. Il se grattait l'oreille gauche de la main droite parfois, ne comprenant pas tout, ou alors faisant l'ignorant comme il savait si bien le faire. Il souriait face à l'agitation régnante dans le bureau.

Il avait lu rapidement la réponse Ducale et n'avait aucune intention de répondre. Il sorti de sa poche l'une des nombreuses copies de son dernier courrier au chambellan. Il avait fait copier l'Abbé qui n'avait d'autre chose à faire à la Nef. Il importe de garder des traces de tout. Il se dit, qu'un jour, peut être, il se chargerai de renvoyer un coursier rapide à la vice Chambellan.


Citation :
Anguerand à etolus Posté le Sam 10 Mai - 11:12
Sujet: Re: Chancellerie


Citation :
Mon cher Chambellan,

Vous pouvez considérez ma dernière missive comme acte de candidature. Comme je vous l'ai exprimé, un stade temporaire d'attaché diplomatique me sied à merveille. Je conviens totalement de cette période soit nécessaire, ne serait ce que pour découvrir les rouages de la fonction. Que cette période soit considérée comme probatoire et que patience il doit y avoir, j'aurais, soyez en certain. Il est cependant de mise que cette probation ne s'éternise point, comme il est d'usage et remarquable dans différents bureaux et comme j'ai pu le lire.

Un diplomate se doit de posséder un excellent esprit d'analyse et de synthèse des situations rencontrées, de qualités de communication reconnues. Il se doit de posséder également un tempérament réaliste et doit faire preuve d'une grande capacité d'adaptation psychologique en travaillant avec des personnes qui n'ont pas la même culture. Je vous passe le sens des responsabilités et du travail en équipe qui est le corollaire obligatoire des qualités énoncées ci dessus.

Il m'apparaît, Mon cher Chambellan, que de part mes différents voyages, que de part mes connaissances nombreuses à l'extérieur de notre Duché, que de part mes écrits que vous avez pu compulser de droite comme de gauche, ces qualités je les possède. Sans compter une qualité, que certain peuvent me prêter comme défaut, à savoir la ténacité et que l'on ne me fait point avaler n'importe quelle fadaise. De plus mes antécédents aux charges de Maréchal et de Douanier de Bourbon, sous l'autorité de la Duchesse de Balzac en charge de la prévôté de l'époque, vous conforteront dans la certitude de ma conscience professionnelle et de mon ardeur au travail.

Comme vous l'avez si bien exprimé, le Duché manque cruellement de vocation. Nombre de "pays" restent à couvrir. L'une de vos missions, qui sont nombreuses et complexes j'en conviens, est l' initiative diplomatique devant générer par-elle même un rayonnement plus grand du Bourbonnais Auvergne par une plus grande couverture territoriale. Un ambassadeur est un homme envoyé dans une cour, d'abord pour y représenter avec faste, ensuite pour y traiter des affaires s'il en survient, enfin pour rendre compte de ce qu'il observe, supposé que les conseillers qui l'ont envoyé veulent être instruits.

Le nombre et la pertinence des diplomates est l'un des facteurs de ce rayonnement et doit être, arrêtez moi si je me trompe, l'un de vos objectifs.

Bien à vous



Marty parlait d'un proces. Anguérand avait un vague souvenir d'une discorde mais n'avait pas suivi l'affaire qui en fait, ne l'avait point intéresser. Mais cette affaire semblait prendre un tournant brusque, s'il s'agissait bien de la meme affaire.

Peu m'importe le lieu, j'espère simplement que ce procès se tiendra en présence de nombreuses personnes, qu'il soit public. Je suis sûr que cela intéresserait messire Anguerand de venir. N'est-ce pas, messire ?

Absolument, mon Cher Mac, absolument.. Je suivrai cela de près, de très près .. Cela m'était quelque peu sortie de l'esprit et un procès public me semble être une bonne chose. Mais soyez certain que je serais présent. S'il s'agit bien de l'affaire a laquelle je pense, je vois ce dont vous parler. Autant certain on à l'esprit l'intérêt du Duché et c'est pour cela que j'ai proposé le compromis pour cette malheureuse affaire eligibilité qui aurait je pense pu se traiter devant la cours des Pairs. D'autres négligent les fonctions pour satisfaire leur arivisme

Malgré le confort du fauteuil, il se dit qu'il fallait bien vaquer à quelques occupations et que l'oisiveté n'était pas son fort. Dame bettym quittait les lieux quand il se leva et lança à la ronde.

Bien, bonne journée donc.. Je m'en vais de ce pas visiter quelques autres bureaux ou des occupations m'attendent.

Laissant la place chaude et le fauteuil vide. Anguérand se dirigeat vers la porte et le couloir menant à la salle des nobles.
Bettym a écrit:
Les bilans dispatchés aux pages pour affichage dans les différentes villes après qu'elle ait elle-même posé le sien sur le panneau du château, Bettym revint comme promis dans le bureau de son filleul, maintenant Porte Parole.

Tiens, Messire Anguerand a quitté les lieux déjà ?! fit-elle étonnée, alors qu'il lui avait avoué apprécier les lieux... puis tout en prenant sa pile de dossiers, Dis moi Marty. Pour ta plainte... Crois tu que je dois passer par la Chancellerie pour être sûre qu'il ait reçu le courrier que je dois lui envoyer ? A moins que tu saches exactement où le trouver...
Martymcfly a écrit:
Absolument, mon Cher Mac, absolument.. Je suivrai cela de près, de très près .. Cela m'était quelque peu sortie de l'esprit et un procès public me semble être une bonne chose. Mais soyez certain que je serais présent. S'il s'agit bien de l'affaire a laquelle je pense, je vois ce dont vous parler. Autant certain on à l'esprit l'intérêt du Duché et c'est pour cela que j'ai proposé le compromis pour cette malheureuse affaire eligibilité qui aurait je pense pu se traiter devant la cours des Pairs. D'autres négligent les fonctions pour satisfaire leur arivisme

Il ne croyait pas si bien dire... Evidemment...

Je me réjouis de vous voir quand je serai sur le banc des accusés. Je pense que cela vous plaira énormément. Comme à beaucoup d'autres assurément...

Bien, bonne journée donc.. Je m'en vais de ce pas visiter quelques autres bureaux ou des occupations m'attendent.

La bonne journée à vous aussi. Et au plaisir...

Mouais, "au plaisir"... Il s'en passerait bien. Mais la politesse...

Marty s'assit alors à son bureau. Il soupira, pensant à son travail à venir. Il fallait qu'il mette à jour certains registres. Et relancer encore et encore et encore et encore une fois le Commissaire aux Mines pour son bilan. Il espérait que le bilan de cette semaine du pôle économique mettrait moins de temps à arriver... Il soupira à nouveau.

Il pensa alors à son épouse, toujours aussi souffrante. Elle n'avait dit mot depuis qu'elle avait appris le décès de son frère... Marty avait de quoi être inquiet. Vraiment.

C'est là qu'une voix le sortit de sa rêverie.


Tiens, Messire Anguerand a quitté les lieux déjà ?!

Humm, oui marraine, sourit-il. Il n'est pas encore Porte Parole, mais qui sait ?! Peut-être qu'un jour...

Dis moi Marty. Pour ta plainte... Crois tu que je dois passer par la Chancellerie pour être sûre qu'il ait reçu le courrier que je dois lui envoyer ? A moins que tu saches exactement où le trouver...

Par la Chancellerie ? Heu... Je pense que tu peux envoyer un coursier du château, il le trouvera sans nulle doute. A mon avis, il doit être sur le champ de bataille breton, mais l'endroit exact, je ne saurais te dire. Tu as besoin de quelque chose d'autre ?
Anguerand a écrit:
Anguérand quittai les lieux, quand le conseillers chargé de porter la bonne parole Ducale lança :

Je me réjouis de vous voir quand je serai sur le banc des accusés. Je pense que cela vous plaira énormément.

Anguérand se retourna.

Sachez, mon cher Mac, que vous voir sur les bancs de la justice ne me plaît pas plus que cela. Il ne me plaît jamais de voir traîner en justice un Duc Bourbonnais Auvergnat, fusse t'il d'un précédent mandat. Laissons faire la justice et faisons donc semblant de croire à son impartialité, comme enfant nous aimions croire aux dahus de Savoie. La chose ne m'aurait point choquée si vous aviez été le dernier de malfrat. Ce que ne me semble cependant point être le cas.

Parfois certains procès on l'utilité de remettre les choses à plat. Parfois l'accusé en sort grandi aux yeux du monde. Parfois l'accusateur se retrouve dans une fâcheuse situation lorsque le cours d'un procès, qu'il pensait bouclé d'avance, ne tourne point à son avantage. Croyez que si je trouve l'accusation infondée ou basée encore une fois sur des petits arrangements entre amis, je ne manquerai point de relevé la chose.


Chose dite, anguérand qui se trouvait déjà un pied dans le couloir, y posa le second et s'éloigna.
Ninjaturtel a écrit:
Ninja en ballade, il allait devoir passer a l'université bientot donc c'était une occasion de passer dans le bureau du PP... Depuis le temps qu'il devait y aller.

Saluant les gardes et autre personne sur le chemin, il suivit les couloirs pour arriver devant le bureau.

Fermer ? On ne dirait pas.
Quelqu'un a l'intérieur ? On ne dirait pas.
Devait il essayer tout de même ? On ne dirait pas...

Hum... ça marche pas toujours les répétitions...

Bref, Ninja devant la porte qui était fermer, frappa par trois fois, attendant un quelconque signe pour entrer ou pas.
Martymcfly a écrit:
Trois coups à la porte... A l'intérieur du bureau un Porte Parole et une Procureur.

Marty se demandait qui avait autant de politesse pour bien pouvoir frapper ainsi. Il lança :


Entrez !
Ninjaturtel a écrit:
Ninja qui attendait sagement devant la porte, venant pour une fois rendre visite a Marty...

Visite visite...

Arf, il n'avait rien emmené !
Il aurait pu prendre une petite bouteille au passage... Hum... en fait pourquoi...

Pas le temps de trouver la fin sur cette histoire qu'on pouvait entendre un "entrez" depuis l'intérieur.

Ninja abandonna donc l'idée de la bouteille, prit la poignée, la tourna délicatement et poussa la porte très délicatement... En fait non il l'a poussa d'un grand coup pour faire du vent et ainsi entrer soudainement.

Il entre donc et aperçoit les deux personnes cité dans le post au dessus.
Il s'avance alors vers Bettym puis tout en prenant sa main et en y déposant un baiser il dit :


Dame, c'est un plaisir de vous voir.

Il se tourne alors vers Marty.

Me voila enfin dans vos locaux messire le Porte Parole. Depuis le temps que vous m'invitiez, je suis désolé de ne venir que maintenant.
Martymcfly a écrit:
C'était le Doyen. Il avait finalement pris le temps de venir le voir... Marque de respect ? Visite de courtoisie ? Encore une demande ? Pfff... Marty s'attendait à tout de la part de Ninja. Il le regarda baiser la main de sa marraine. Léger soupir. Fallait il s'étonner qu'il soit toujours célibataire ? Il sourit en coin.

Me voila enfin dans vos locaux messire le Porte Parole. Depuis le temps que vous m'invitiez, je suis désolé de ne venir que maintenant.

Bien il s'excuse. Valait mieux.

Je vous en prie messire Doyen. Je suis heureux d'avoir de la visite, principalement la votre. Sourire un peu forcé. Si vous venez me voir cela doit être important, je suppose. Que puis je donc pour vous ?

Marty servit deux verres. Pour les messieurs. Il vit Bettym écarquiller les yeux.

Non pas pour toi Marraine ! Il rit légèrement. Puis se tournant vers Ninja. Je vous écoute messire.
Bettym a écrit:
Comme à son habitude le Doyen aimait se faire remarquer, son entrée fut quelque peu soudaine alors qu'elle discutait tranquillement avec son filleul sur sa plainte.

Toujours aussi charmant, Ninja vint lui baiser la main comme si elle avait été une grande dame ce qui la fit sourire, d'autant plus qu'elle venait de voir la médaille du plus vieux Bourbonnais... Laughing


Le plaisir est partagé, Sieur Ninja. Quel bon vent vous amène ? ne put-elle s'empêcher de dire en pensant à son entrée. Encore un souci avec votre procès qui demandait une coopération judiciaire ?

Grimace en pensant au courrier qu'elle avait reçu quelques jours auparavant avec une excuse des plus douteuses. Elle n'avait pas encore pris la plus pour lui expliquer. Toute à ses pensées, son filleul, quant à lui, accueillit comme il se devait le médecin d'Aurillac et prit deux verres qu'il plaça devant eux.

Interloquée, elle compta... Ninja 1, Marty 2 et Elle ?

- Dis donc Marty, tu t'es oublié ?
- Non pas pour toi Marraine !
- Comment ça pas pour moi ?
- Je vous écoute messire.

Bettym s'interposa entre les deux hommes...

Excusez moi Sieur Ninja, un problème de famille à régler urgemment. Elle regarde son filleul, courroucée. Depuis quand m'interdis-tu de boire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gypsie

avatar

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: Re: Bureau du Porte Parole Ducal   Ven 2 Jan - 20:47

Martymcfly a écrit:
Depuis quand m'interdis-tu de boire ?

Il lui sourit. Il s'attendait à une telle demande.

Je ne t'interdis pas de boire Marraine chérie. Mais tu viens de prendre un verre avec Messire Anguerand, je pensais que tu n'aurais plus soif. Mais si tu le souhaites... Il pensait : espèce d'alcoolique !! je t'en ressers un.

Il joint le geste à la parole, devant le sourire de Ninja.
Ninjaturtel a écrit:
Ninja avait donc franchit le pas de la porte, saluait les deux personnes ici présente, prêt a être unis par les liens... oula je mélange la...

Bref, Ninja ne pu s'empêcher de remarquer le regard de Bettym sur sa médaille, lui rappelant quelque souvenir... Il lui tira rapidement la langue montrant pour le coup encore mieux sa médaille de Doyen.


Quel bon vent m'amène ? Je suis content d'être dans les bon et non pas les mauvais vent.
D'ailleurs vous faites bien de me reparler de mon procès, ça fait si longtemps que j'attends qu'on me rembourse mes 550 écus de marchandise, vous essayez de profiter de la mémoire faible du doyen !

Ninja se tourne alors vers Marty qui réplique et qui attend les demandes de Ninja, servant par la même occasion un verre a Ninja.

Et bien il est vrai que je devais venir vous voir depuis longtemps, et comme j'ai un cours a donner bientot j'en ai profiter pour passer.
Et ne vous inquiétez pas, ce ne sont pas des choses importante, enfin en venant ici une autre chose est venu s'ajouter... Celle la l'étant un peu plus je l'avoue.

Petit sourire afin de ponctuer sa phrase, il voit Bettym s'interposer entre les deux hommes, surement une soif d'alcool car elle a l'air plutôt en colère de ne pas avoir son verre...

Ninja ne la savant pas autant désireuse d'alcool dit alors d'une voix posée.


Dame, dame, si vous me permettrez je vous offre mon verre.
Il semblerait que notre Porte Parole est oublié d'en apporter un autre.

Paroles prononcé, mais d'une facon en fait quasi pas audible vu que Marty repondait deja a Bettym...
Ninja faisait donc mine de n'avoir rien dit et enchaina.


Je vous remercie Messire pour ce verre.

Il le prit alors, le leva faisant signe de remerciement puis prit une gorgée.

Alors les raisons qui m'amène, vous avez deux choix dit il avec le sourire

Soit une demande aux conseils de ma part concernant ma demande de création d'ordre d'avocat, soit une question au sujet d'un maréchale qui a été condamné et qui exerce encore sa fonction de maréchale.

Faites votre choix Messire.
Martymcfly a écrit:
Une gorgée prise. Bettym écoutait les propos du Doyen, intéressée lorsqu'il parlait d'avocats. La justice... C'était leur fort à tous les deux. Marty sourit.

Ce sont deux sujets forts intéressants messire. Vous souhaitez créer un ordre d'avocat ? Savez vous qu'il existe un barreau ducal déjà ?

Le Porte Parole était un peu étonné... Il laissa Ninja répondre.
Bettym a écrit:
Mine faussement innocente...

Moi ? Penser que vous devenez sénile ? Je n'oserais jamais... Vous êtes la mémoire du Bourbonnais, ce serait un affront que de suggérer ceci.

Puis se tournant vers son filleul qui daignait enfin la servir...

Ha... je te remercie. Tout sourire après qu'il lui ait servi un verre. Mais en fait, j'aurai préféré une tisane... Tu n'en aurais pas, par hasard ? de nouveau vers le doyen...Voilà, il est tout à vous. Le problème est plus ou moins résolu.

Elle s'écarta et alla s'asseoir sur un des fauteuils du bureau. Alors que le visiteur expliquait au Porte Parole la raison de sa venue, Bettym en profita pour écrire un mot à l'ami Arthur...

Citation :
Messire Arthur,

Je me permets de vous écrire suite à la plainte que vous auriez déposée contre Messire Martymcfly. Plainte qui malheureusement à la demande de notre ancien duc n'a été retrouvée dans aucune des pièces du château.

Je ne sais si votre ami, le Procureur Val1, l'a emporté dans ses affaires lors de son départ ou l'a perdue ou encore l'a brûlée. Toujours est-il que personne n'a vu quoi que ce soit concernant cette réclamation.

D'ailleurs, à ce propos, je tenais à vous rappeler que les récriminations sont reçues uniquement par un maréchal ou un prévôt. C'est peut-être la raison de cette disparition.

En conséquence, si votre désir est de toujours porter accusation contre notre ancien duc, Messire Martymcfly, je vous demanderai de bien vouloir reformuler par écrit votre doléance et ce, auprès de notre Prévôt, Dame Beths qui est habilitée à la recevoir.

Cordialement


Procureur du Bourbonnais Auvergne

Elle relut son courrier après l'avoir signé et attendit tranquillement que l'homme d'Aurillac ait fini.
Ninjaturtel a écrit:
Il remercia Bettym puis écouta alors les propos de Marty tout en reprenant une gorgée.
Il remarqua l'étonnement du Porte Parole puis tout en allant déposer son verre sur le bureau, il dit :


Oui oui, j'ai apprit qu'il existait un barreau ducal déjà.

Il dépose alors le verre puis se retourne vers les deux personnes.

Et si je me rappel bien il est dirigé par Messire Maxfan.
Ce qui est la raison de ma venue ici, de ma volonté de ne pas intégrer cet ordre la, et d'en créé un autre.

Enfin bon, comme je l'ai vu, les ordres d'avocats sont autorisé par le conseil. Ceux qui existe ne me convienne pas, et comme j'ai envie de proposer une aide sur, de qualité, adaptée a tous et a toute personne le souhaitant, me voila devant vous ici pour éventuellement fournir des informations ou autre si besoin ai et surtout savoir comment procéder.
Martymcfly a écrit:
Nous y voilà donc... Pour une fois qu'il allait pas demander à avoir ses moutons à telle heure et à tel jour...

Et si je me rappel bien il est dirigé par Messire Maxfan. Ce qui est la raison de ma venue ici, de ma volonté de ne pas intégrer cet ordre la, et d'en créé un autre.

Haussement de sourcil.

C'est effectivement messire Maxfan qui a été désigné par le Conseil pour être Bâtonnier.

Enfin bon, comme je l'ai vu, les ordres d'avocats sont autorisé par le conseil. Ceux qui existe ne me convienne pas, et comme j'ai envie de proposer une aide sur, de qualité, adaptée a tous et a toute personne le souhaitant, me voila devant vous ici pour éventuellement fournir des informations ou autre si besoin ai et surtout savoir comment procéder.

De plus en plus étonné...

Vous vous trompez messire Doyen. Le Bourbonnais Auvergne n'autorisent pas n'importe qui à porter le titre d'avocat. Manquerait plus que cela ! D'ailleurs cela a clairement été expliqué dans la Charte instituant ledit Barreau ducal.

Marty se retourna vers ses dossiers... Il avait une copie du texte fondateur. Il relut le parchemin et indiqua un passage au Doyen.

Voyez c'est ici, dans le "Titre Préliminaire"...

Citation :
Art 3 : le Barreau Ducal est le seul ordre d’avocat, hormis les ordres royaux, dont les membres sont admis à apporter leur concours juridique aux personnes attraites devant la justice du Bourbonnais Auvergne. Seuls ses membres, hormis les membres des ordres royaux, sont admis à porter le titre d’avocat en terre bourbo-auvergnate.

Si le Barreau ducal a été créé c'est bien pour une raison : le manque d'avocats, depuis des mois.

Il rangea le parchemin.

Maintenant, si vous le souhaitez, je peux transmettre au Conseil une demande de création d'Ordre d'avocat de votre part. Cependant, je comprends pas pourquoi vous ne souhaitez pas faire partie du Barreau ducal.

Marty reprit une gorgée de son alcool de châtaigne... Toujours aussi bon !
Ninjaturtel a écrit:
Ninja aperçoit le texte et le regarde.

Ah vous m'aider.
A vrai dire je n'ai pas regarder tout les textes, je n'ai vu que celui qui disait... attendez je l'ai recopier sur ce parchemin :

Citation :
Seuls les avocats reconnus et autorisés à officier en Bourbonnais-Auvergne peuvent plaider.
Les ordres d'avocats autorisés par le Conseil Ducal sont enregistrés au greffe du tribunal et une liste est fixée par décret.

Donc je me suis dit, si mon ordre est autorisé alors je pourrai plaider.
Vous m'en voyez confus de voir que seul le Barreau Ducal est autorisé. Certes cela permet un meilleur contrôle pour le duché sur les avocats présent, mais moi qui n'ai pas envie d'être sous les ordres de Messire Maxfan, cela ne m'arrange pas.

D'ailleurs, vous soulignez le manque d'avocat, mais les seuls autorisé étaient ceux des dragons. Qui dit Dragon dit george le Berrichon et tout ce qui véhicule derrière.

Enfin bon, le problème est de savoir si j'ai le droit de créé un ordre d'avocat... Ou plutôt si celui ci a des chances d'être accepté.

Le texte que j'ai donné dit bien "les ordres d'avocats autorisés par le conseil", cela montre bien qu'il y a eu volonté d'ouvrir la justice afin justement de pouvoir accueillir le plus de monde et non pas limité a un seul ordre d'avocat.
L'article que vous me donnez dit que seul le Barreau Ducal est autorisé hormis les royaux. Il y a la une contradiction.

Si on veut resté logique a l'article trois on aurait eu au lieu de :

Citation :
Seuls les avocats reconnus et autorisés à officier en Bourbonnais-Auvergne peuvent plaider.
Les ordres d'avocats autorisés par le Conseil Ducal sont enregistrés au greffe du tribunal et une liste est fixée par décret.

Voila ce qu'on aurait eu :

"Seuls le Barreau Ducal et les ordres Royaux sont autorisé a officier bla bla bla."

Or comme je l'ai dit ce n'est pas le cas, et tout laisse sous entendre que d'autre ordre peuvent être autorisé.

Mon but n'étant pas bien sur de concurrencer vu que je ne touche pas d'indemnités sur quoi que ce soit, mais bon comme je vous l'ai dit je n'ai pas envie de travailler sous la tutelle de Messire Maxfan, et j'ai envie de proposer mon aide.

Ninja regarde Marty qui a l'air de peiner sur les explications de Ninja... A t'il était assez clair... ou pas assez...
Bettym a écrit:
Pour une fois, le Procureur restait dans son coin, sans broncher ou presque, écoutant le petit échange entre les deux hommes à coups de textes de lois lorsque...

Donc je me suis dit, si mon ordre est autorisé alors je pourrai plaider.
Vous m'en voyez confus de voir que seul le Barreau Ducal est autorisé. Certes cela permet un meilleur contrôle pour le duché sur les avocats présent, mais moi qui n'ai pas envie d'être sous les ordres de Messire Maxfan, cela ne m'arrange pas.


Elle éclata de rire en entendant les caprices que venaient faire le Doyen dans le bureau du Porte Parole. Il ne voulait pas travailler avec Maître Maxfan voilà le motif de sa venue. Elle serait bien curieuse d'en savoir la raison et imaginait quelques sombres histoires romantiques, deux hommes se battant pour une femme... Tout en reprenant ces esprits, elle ne put s'empêcher de ne rien dire.

Messire Ninja... Pourquoi un tel désir maintenant ?

Elle se rappelait les longues conversations qu'elle avait eues avec l'ancien juge par mésanges interposées concernant la justice et toutes les fois où elle lui avait demandé de poser sa candidature pour tel ou tel poste ayant attrait aux droits des citoyens.

Je sais bien que vous avez eu quelques soucis de santé mais le texte et la proposition de candidature pour devenir bâtonnier ne date pas d'hier et il me semble que vous étiez déjà rentré sur nos terres. Et quand bien même ce n'était le cas, rien ne vous empêchait d'envoyer votre candidature par pigeon. Toutes auraient été étudiée de la même façon. Vous savez les nouvelles voyages assez bien dans tout le Royaume.

Regard à l'attention du médecin puis de son filleul... Sourire charmeur sur ses lèvres.

Cependant, vu votre antipathie apparente envers le bâtonnier, présentez une proposition au conseil ou bien, demandez audience ainsi nous aurons tout à loisirs d'écouter votre argumentation pour nous décider quand à la création d'un autre ordre d'avocats. puis s'approchant du doyen... Vous êtes un vrai gamin ! lui chuchota-t-elle. Si tout le monde faisait ce dont il avait envie...

Elle recula de quelques pas, arborant un petit sourire en coin.
Ninjaturtel a écrit:
Ninja qui parlait avec Marty, voit alors soudainement Bettym intervenir dans la conversation.

Elle parle, argumente, puis se rapproche et lui chuchote, la taquinant un peu avant de se reculer et de sourire.

Amuser, Ninja lui tire la langue comme signe de réponse, puis réplique a son tour par un sourire pour alors répondre :


Pourquoi un tel désir, pourquoi soudainement ?
Et bah je ne sais pas, d'un seul coup ça m'est venu comme ça que voulez vous.

Je me suis dit, ah j'ai bien envie de m'amuser a nouveau dans la justice. Ah je peux pas être procureur ou juge, bon bah avocat...
Ah il existe un barreau... dirigé par Maxfan... Bon bah allons voir le conseil.

Ensuite, vous recherchiez un bâtonnier, je n'avais pas le désir de l'être et puis j'avais pas mal d'autre chose a faire.
Et puis comme vous l'avez dit c'était ma période ou je n'étais pas dans mes meilleurs moment. Laissez quand même votre doyen se reposé un peu.

A ces paroles il exhibe sa médaille et la montre a Bettym avec un grand sourire.

Enfin bon, je viens justement ici pour savoir ce que je dois faire.
Si vous désirez garder qu'un seul ordre d'avocat et bien ce n'est pas un problème. Je désirai proposer une aide, sous certaine condition certes mais bon c'est pour le bien de mon travail. A la base c'était seulement pour aider rien de plus.
Si c'est refuser et bien j'irai m'occuper des moutons que je n'ai pu. Ça ne sera pas les seuls décision qui ne me conviendront pas de la part du conseil après tout.

Sourire pour finir, en attente d'intervention.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gypsie

avatar

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: Re: Bureau du Porte Parole Ducal   Ven 2 Jan - 20:50

Bettym a écrit:
La médaille sous le nez, elle ne put réprimer son fou rire. Comment pouvait-on est fier d'être vieux ? Car même la sagesse il n'avait pas !

Vous désirez aider mais je ne comprends que vous puissiez émettre des conditions. Une aide vient droit du coeur et non, sur simple caprice. A moins que... se mord l'intérieur de la joue pour éviter de rire... vous ne souhaitiez en plus la médaille du mérite !

Elle le regarda, un sourire ironique sur les lèvres... Puis essayant de prendre une attitude sérieux malgré le fait qu'elle s'amusait beaucoup de voir la mine d'enfant gâté privé de cadeau de Ninja...

Si vraiment vous souhaitez aider, faites le. Personne ne vous en empêchera enfin sauf si vous êtes hors la loi, il va de soi.

Vous souhaitez créer de la concurrence pour la défense des Bourbonnais ? Demandez audience. Le conseil n'a jamais refusé d'entendre quiconque souhaiterait parler. Mais ne venez pas faire du chantage, ce n'est pas très joli et indigne de vous. Rappelez vous une chose... Aider son prochain ne se fait pas sous condition, sinon ce n'est plus vraiment de l'aide mais un profit pour se grandir,
lui dit-elle, cette fois-ci, sans une once de moquerie.

Bon sur ce, j'ai du travail qui m'attend et je ne voudrais pas que l'on dise encore que la justice se traîne.

Elle prit sa pile de dossiers sur le bureau de Marty d'un côté et tendit de l'autre le parchemin qu'elle avait écrit à Arthur.

Marty, tu pourras faire parvenir ceci à ton ami, je te prie ? Clin d'oeil... Je suis sûre qu'il appréciera combien son désir a été remarqué par ses co-listiers.

Elle embrassa son filleul et s'inclina devant le médecin...

Mes Sieurs, le devoir m'appelle. Bonne journée à vous et au plaisir de vous revoir Mon Sieur le Doyen, fit-elle en riant.
Ninjaturtel a écrit:
Il avait testé en public, et elle n'a pu résister a un fou rire.
Elle lui parle de condition, de caprice, de médaille.
Soupir, décidément elle ne s'arrêtera pas en si bon chemin.


Ah la la, vous êtes de bonne humeur on dirait dame Bettym.

A quoi servirait d'intégrer le Barreau Ducal si je ne m'y plaid pas.
Pour aider il faut un bon environnement, malheureusement pour l'avoir je suis obligé d'avoir l'approbation du Conseil, je suis obliger de demander aux conseil son approbation pour pouvoir aider les gens.

Si on nous donnait l'autorisation de pouvoir être avocat, sans avoir a passer par un ordre, juste pour comme vous le dites, fournir une aide qui vient du cœur, je ne serai pas la a discuter avec vous. Pour le coup c'est vous les capricieux.


Ensuite, vous interprétez mal mes paroles.
Certes le conseil n'a jamais refusé d'écouter. Ai je dit le contraire ?
Ai je fait du chantage également ? Car nous n'avons pas les même notion.

Soupir, haussement des épaules, léger ennui qui s'installe.

Ah la la.
Enfin bon, je suis ici pour savoir ce qui est faisable. Ou plutôt ce que le duché permet.
S'il faut demander audience et bien je l'a demanderai. Comme je l'ai dit je suis ici pour savoir comment faire.
Martymcfly a écrit:
Bettym lui remit un courrier. A envoyer... Elle en profita pour répondre au Doyen. Marty approuva sa réponse d'un signe de tête. Il ajouta, à la suite des dernières paroles de Ninja.

Vous souhaitez aider mais ne voulez pas vous soumettre à l'autorité de quelqu'un désigné par le Duché. N'est-ce pas quelque peu paradoxal ? Imaginez si quelqu'un devient Consul et n'apprécie pas le nouveau Chambellan, élu. Devrait-il quitter la Chancellerie ? En dépit de tout son travail pour faire prospérer la diplomatie dans son duché d'affectation ? Je ne le pense pas. L'aide à autrui n'a pas la place aux conflits de personnes, messire.

Il sourit en coin. Puis reprit.

Si vous le souhaitez, et si vous l'indiquez, je demanderai l'ouverture d'une salle d'audience.

Vous souhaitiez m'entretenir d'un autre sujet il me semble. A propos de la maréchaussée ?


Marty servit les verres qui n'étaient plus remplis...
Ninjaturtel a écrit:
Hum, la vous vous trompez sur l'exemple.
De mon coté il suffirait d'autoriser un nouvel ordre d'avocat comme le dit le texte que j'ai montré. Alors que le duché n'a pas plusieurs chancellerie.
On ne peut donc pas faire de comparaison.

Et puis je ne vois pas ou est le problème.
Vous n'appréciez pas que je sois mon propre chef ? Avait vous si peur que ça que je fasse concurrence au Barreau Ducal ?

Vous avez l'air de cacher votre volonté de conserver un seul et unique ordre d'avocat par ma non volonté de travailler avec Messire Maxfan. Enfin, je note que vous parlez de conflit alors que ce n'est pas réellement ça mais bon passons.

Bref, je suis d'accord pour la salle d'audience et voir si les avocats sont fermé qu'au Barreau Ducal ou pas. Car bien que vous fassiez les choquer, c'est plutôt moi qui le suis en voyant le texte que vous m'avez montrer.


Il prend alors son verre a la main, prend deux trois petite gorgée avant de continuer.

Maréchaussée... maréchaussée...

Ah oui !
En fait je me suis un peu emmêlé les pinceaux et voulais savoir quelque chose.
J'ai un ami qui veut devenir maréchal, seulement il a été jugé et condamné dans notre duché pour trouble a l'ordre public lors d'une altercation.
Il voulait savoir s'il pouvait être maréchal, certain ont laissé sous entendre que ce n'était pas possible, je me rappel de quelque chose de ce genre la mais comme je ne suis pas forcement au courant de toute les modifications faite par les différents conseil je voulais savoir ce qu'il en était, et si vous aviez une réponse pour moi.
Sachant que ça permettra par la même occasion pour les prochaines fois d'avoir une réponse.

Il finit, encore une gorgée et s'aperçoit que son verre est vide... Pas tellement grave, il allait surement bientot partir.
Martymcfly a écrit:
Il suffirait, il suffirait oui... Avec des "si"... Marty soupira légèrement. Les arguments de messire Ninja ne satisfaisait pas le Porte Parole. Il préféra poursuivre, sinon la conversation tournerait en rond pendant des heures, voire des jours...

La question sur la maréchaussée...


J'ai un ami qui veut devenir maréchal, seulement il a été jugé et condamné dans notre duché pour trouble a l'ordre public lors d'une altercation.
Il voulait savoir s'il pouvait être maréchal, certain ont laissé sous entendre que ce n'était pas possible, je me rappel de quelque chose de ce genre la mais comme je ne suis pas forcement au courant de toute les modifications faite par les différents conseil je voulais savoir ce qu'il en était, et si vous aviez une réponse pour moi.


Je ne crois pas que ce soit possible en effet. Je ne crois pas qu'il existe de loi dans notre Codex à ce sujet, mais il me parait logique qu'une personne condamnée ne devienne pas maréchal. Enfin, c'est mon avis.
Ninjaturtel a écrit:
Pas de réaction, il verra lors de l'audience...
Ça l'intéressait assez de voir les arguments du conseil et leur point de vue, chose qu'il n'a pas vraiment ou peu.

Il écoute la réponse de Marty concernant la maréchaussée puis répond :


Assez flou tout ça a vrai dire.
Je me dis que les courriers sont pas si mal tout compte fait dit il d'un grand sourire.

On fait comment alors ?
Vous me recontactez pour l'audience, et pour ma réponse concernant la maréchaussée ?

Je ne vais pas plus vous ennuyez, et puis je ne vais pas rester non plus ici éternellement.
Martymcfly a écrit:
Marty termina son verre.

Je transmets votre question au Conseil, afin que tous puisse y répondre, enfin.. ceux qui sont présents. Sourire en coin. Le Prévôt, dame Beths, aura un avis à ce sujet assurément.

Maintenant pour votre demande d'audience, je transmettrais également votre demande au Duc qui se chargera de faire ouvrir une salle pour vous au château.

En espérant que cela vous convienne...
Ninjaturtel a écrit:
Si cela me convient... Fort bien fort bien.

Bon bon, je ressens une atmosphères pas des meilleurs.
Décontractons nous un peu, alors dit moi comment va en cette période d'après le mandat de Duc ?

Je me suis dit qu'il fallait que je maintienne un peu la cadence que tu avais et me suis permis de t'envoyer quelque courrier. J'espère que tu ne m'en veux pas finit par un large sourire.
Martymcfly a écrit:
Il lui demandait de ses nouvelles. Devait il sourire ? Ou bien rire ? Peut-être fondre en larmes ? Il se contenta de faire ce qu'il savait faire... Il soupira.

C'est fort aimable de me demander des nouvelles. Je dois dire que mon mandat de Duc a été, et c'est le moins que l'on puisse dire, très éprouvant. Pour toutes les raisons que nous savons. Je n'ai point envie de m'étendre la dessus.

Nouveau soupir.

Peut-être un jour j'écrirai mes mémoires. Ce jour là, des têtes tomberont, j'en suis persuadé. De là à dire que je règlerai mes comptes... Non. Juste rétablir certains points de vérité. Histoire que la justice fasse son oeuvre.

Il réfléchit un instant.

C'est d'ailleurs pour cette raison que je souhaite savoir si je suis bel et bien mis en procès. Tu sais... Cette fameuse affaire...

Finalement il soupira encore.

Mais sinon, comme tu peux le voir, je suis toujours là. Toujours à m'occuper de mon duché. Toujours. Certains ont trouvé étrange le fait que je n'accepte pas de fief de retraite. Puis je te demander ton avis à ce sujet ?

Volontairement... Il éludait une partie des nouvelles qu'il aurait pu donner... Sa future paternité... Son épouse...
Ninjaturtel a écrit:
Ninja écoutait attentivement, il est vrai que pas mal de chose avait l'air de s'être produit, il se rappela de l'affaire évoqué.

Oui oui je m'en rappel bien, j'ai envie de voir ce qui va se passer d'ailleurs.
Tu connais mon avis sur tout cela, reste a savoir si cela se fera. Tiens moi au courant d'ailleurs si ça ne te dérange pas.

Ninja remarque un soupir sur soupir, décidément tout ne fut pas aisé ces derniers temps.

Alors mon avis ?

Ninja réfléchit alors rapidement a ce que disait Marty.

Et bien je ne vois pas en quoi cela peut être étrange.
Enfin, chacun a ses avis sur la question, tu as fait ton choix selon tes envies, tes réflexions.
Comme je ne l'ai connais pas, je ne peux pas les trouver étrange ou pas.

Et puis surtout tu fais comme tu veux, mais bon je t'avoue ne pas m'être posé la question. Ceci dit qui dit fief de retraite dit retraite, je dirai donc que tu ne voulais pas être en retraite, donc que tu n'a pas prit le fief, donc que ce n'est pas étrange.

Petite bêtise placé ici et la, il sourit afin d'essayer de retirer ce soupir.
Arthur_fils_d_Uther a écrit:
Un épervier vient se poser sur le bureau du porte-parole, et observe avec soin les pigeons qui l’entourent.
A sa patte est attaché un parchemin, sur lequel on peut lire :


Citation :
Madame Bettym, bien le bonjour
Je viens de prendre connaissance de votre récente missive.
Je vous avoue que je suis fort surpris.
Messire Val1, puis ensuite la défincte Dame CeNedra, me confièrent, et par écrit, que ce dossier évoluait comme il se doit.
Si vous n’en trouvez pas de traces, nous dirons qu’il s’est perdu, sans nul doute, comme tant d’autres choses se perdent dans le Bourbonnais-Auvergne.

Peu importe.
Ayant d’autres chats à fouetter, vous pourrez dire de ma part au sieur Mcfly que je n’envisage pas de reprendre cette procédure de nouveau, les dossiers qui se perdent générent par contre-coup des pertes de temps.

Il pourra ainsi s’amuser avec son sanglier, à n’en point douter, et sans soucis aucun.


Veuillez m’excuser, madame Bttym, mais j’ai rendez-vous avec des bretons, et ces gens-là n’attendent pas, ils adorent se faire fracasser le crâne à heure fixe.

Arthur Pendragon, Maréchal de France

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gypsie

avatar

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: Re: Bureau du Porte Parole Ducal   Ven 2 Jan - 20:56

Martymcfly a écrit:
Oui oui je m'en rappel bien, j'ai envie de voir ce qui va se passer d'ailleurs.
Tu connais mon avis sur tout cela, reste a savoir si cela se fera. Tiens moi au courant d'ailleurs si ça ne te dérange pas.


Marty essaya de sourire.

A mon avis nous en saurons plus dans les prochains jours. Enfin, j’espère…

Il jeta un oeil sur son verre, bientôt vide.

Et puis surtout tu fais comme tu veux, mais bon je t'avoue ne pas m'être posé la question. Ceci dit qui dit fief de retraite dit retraite, je dirai donc que tu ne voulais pas être en retraite, donc que tu n'a pas prit le fief, donc que ce n'est pas étrange.

Marty se retient alors de rire. Le Doyen ne manquait pas d’humour. Cela lui faisait du bien de se détendre.

Oui, ce doit être cela. Ma retraite n’est pas pour tout de suite, bien que certains m’y voient bien, j’oserai même dire qu’ils me verraient autre part, mais là n’est pas le débat.

Mieux valait ne pas dramatiser la scène, il n’y avait aucune raison.

Un page entra alors dans le bureau, porteur des derniers courriers pour le Porte Parole. Marty les ouvrit. Des réponses pour le Doyen… Et une lettre dont il reconnaissait le sceau. Il l’avait trop vu. Il se mit à soupirer. Fallait bien qu’il le fasse sinon…


Quand je te disais que j’aurais des nouvelles très bientôt… Voici une missive du Seigneur de la Moutade, enfin… il faut dire à présent du Baron de Pierrefort. Sourire forcé. Bien que le sceau utilisé ne soit plus valide. Mais cela est une autre histoire. Marty décacheta la lettre et la lut. Son regard se fronça. Nouveau soupir. Après avoir porté plainte à un Procureur, il retirait purement et simplement ladite plainte. Son courrier ne lui était même pas adressé personnellement mais à Bettym. Que faisait ce courrier ici alors ?! Décidément… il ne voulait pas passer par les bons endroits. Et ca voulait être Duc… Visiblement, il fouette des chats en Bretagne. Pauvres bêtes… Je me permets de t’apprendre qu’il retire sa plainte à mon encontre. Je ne sais si je dois m’en réjouir. En tout cas, crois bien que cette affaire n’en restera pas là.

Un peu agacé, Marty sourit en coin. Une idée derrière la tête ?

Bien, et mise à part ces nouvelles, je t’informe de deux choses. La première c’est que le Prévôt, dame Beths, affirme qu’elle est d’accord avec moi, concernant ta question sur ton ami et la maréchaussée. Il lui parait également logique qu’une personne condamnée pour trouble à l’ordre public ne devienne pas maréchal. Elle ajoute que, selon certains cas de TOP, il peut y avoir un délai… de prescription pourrait-on dire. Mais malgré tout, elle reste cependant convaincue qu’elle n’est pas pour une telle chose, et donc pas pour que cette personne fasse partie des effectifs de la maréchaussée.

Enfin, l’autre nouvelle c’est qu’une salle d’audience a été ouverte pour toi, au château. Le Duc doit t’y attendre. Et moi aussi !


Il allait donc être en retard…

Je voulais te remercier d’être passé à mon bureau. Cela m’a fait plaisir de te voir. C’est tellement plus agréable que des lettres. J’en reçois tellement, et peu vienne ici. Heureusement que je ne m'ennuie pas. Porte Parole ce n'est pas de tout repos.

Il lui sourit avant de remettre le courrier d’Arthur Pendragon au page pour qu’il aille le porter à l’Aile Ouest du Château, siège de la Justice du Bourbonnais-Auvergne.
Ninjaturtel a écrit:
Ninja avait essayé de rendre la discussion plus conviviale, en essayant de décontracter les deux individus et cela avait l'air de fonctionner.

Son verre vide, il se dit qu'il allait devoir y allez maintenant, sinon s'il est a nouveau rempli il faudra alors tenir tout le verre en discussion... et ainsi de suite il aura du mal a s'arrêter...

Pas le temps d'y penser qu'un homme entre. Ninja se recule un peu, saluant l'homme qui donne une missive a marty puis qui part (enfin je crois xD).

Marty lit et lui donne de suite des nouvelles. Ninja répond alors :


Il retire sa plainte ?
Hé hé, c'est que finalement il se désiste. Qu'il ne fasse pas pareil avec les Bretons, leur donné leur dos ne lui serait pas favorable... Quoi que...

Il réfléchit a ce qu'il vient de dire, il était peut être un peu flou mais tant mieux car il n'avait pas penser réellement le dire directement.

*Bah ce n'est rien* se dit il.

Interrompu dans ses pensées par Marty, celui ci lui donne des informations concernant sa question... Intéressant... Il avait détourné la question exprès et est plutôt content de la réponse. Reste a savoir ce qu'il allait en faire...

Deuxième nouvelle, une salle a déjà été préparé, fort bien pensa t'il.
Il prépara alors ses affaires qu'il n'avait pas. Marty lui confia alors encore quelque mot.


Et bien écoute, de rien.
C'est un plaisir de te rendre visite, ça faisait un certain temps que je ne t'avais pas vu.

Tu sais je vieillis, si je ne vois pas la tête de quelqu'un trop longtemps, je risque de l'oublier.

Petite ânerie qui l'amuse, il continue alors.

Bon pour la salle, je te suis. Merci d'ailleurs.
Martymcfly a écrit:
La salle d'audience était prête. Elle n'attendait plus que le demandeur.

Allons y ! Avant que les conseillers déjà arrivés ne s'impatientent trop.

Il sourit en coin et quitta le bureau avec le Doyen. Le Porte Parole reviendrait rapidement dans son bureau...
Anguerand a écrit:
Anguérand passant par la, se dit qu'il n'avait pas vu Mac depuis un petit moment et, à tout dire, cela lui manquait..

Toc..Toc... Pour une fois il frappa avant d'entrer et cria a travers la porte.

Ola camarade Porte Parole, tu permets que je t'appelle camarade, Camarade c'est unisexe.. c'est facile...

Point de réponse. Il entra, prit possession du fauteuil qui avait calé tant d'illustres fesses et entreprit une page d'écriture.

Citation :
Mon cher Mac..

Je vous écris à défaut de vous trouver dans votre bureau. J'espère que vous ne m'en voudrez pas.

Passant devant la salle du conseil, j'ai été surpris de voir que le nom du Chambellan Etolus avait été rayé des membres du conseil. J'espère que cela n'est point en relation avec la conversation que j'ai eu avec la Vice Chambellante concernant ma candidature à une Ambassade. J'avoue avoir été fort diplomate en lui disant que vu le temps mis à étudier, penser, cogiter, réfléchir, se tâter sur le pour et le contre d'une candidature à la chancellerie, une vocation d'ambassadeur a été tuée dans l'oeuf. Trop tard, j'avais déjà d'autres occupations passionnantes, disons plus actuelles. Vous savez que chez moi, quand je m'engage, je m'engage je termine. Engagez vous qu'ils disaient ? Enfin.. Mais cela est une autre histoire.

J'ai également été surpris de voir que le nom de Dame Garsende y figurait, sans précision de sa fonction.

Dites moi donc, et sans relation avec le Codex, Est il possible d'être en retraite spirituelle depuis plus d'un mois sans interruption et de se retrouver au conseil ? D'être dans ce lieu de recueillement et être au fait de l'actualité et des affaires ?

Des choses m'échappent dans se bas monde.

Mais je suis certains qu'une bonne explication existe. D'ailleurs je félicite le conseil car n'avons quasi eu aucune démission. Y'a de l'amélioration.

Bien à vous


Vélin séché, il le posa sur le bureau.
Martymcfly a écrit:
Le Porte Parole revint quelques temps après avoir accompagné le Doyen à la salle d'audience qui lui avait été ouverte. Nonchalament, il poussa la porte, quand.... Soupir. Ca faisait longtemps.

Messire Anguerand ?! Je.. Soupir à nouveau... Que me vaut votre visite ?

Marty remarqua le mot à peine sec sur son bureau.

C'est vous qui... Puis-je ?

La lettre lui étant adressée, Anguerand acquiesca et Marty lut la missive.

Et bien ! On peut dire que vous ne perdez pas de temps ! Dans le genre rapide... J'allais justement faire afficher une annonce sur le panneau ducal concernant la démission du Père Etolus. Marty se signa rapidement. Je me permets de vous la présenter ici, cela ne vous obligera pas à courir sur la grand place pour la voir.

Marty lui tendit un des deux parchemins qu'il avait avec lui.

Citation :

Oyez ! Oyez !

Qu'il soit su par tous que :

Suite a une grave maladie l'obligeant a rester alité, le Chambellan, Père Etolus, ne peut plus se rendre au Conseil ducal, l'obligeant à la démission,

Dame Garsende ne pouvant assurer son travail se trouvant actuellement en retraite spirituelle au monastère de Bourbon,

Conformément aux lois royales, c'est Son Eminence Ivrel qui devient Chambellan du Bourbonnais-Auvergne.

Les docteurs ducaux sont pessimistes à l'égard du Père Etolus et nous vous remercions d'avoir une pensée pour lui dans vos prières.

Fait à Clermont le 26 mai 1456

Pour le Duc Sallaberry et son conseil
Martymcfly de Montfort-Balmyr, Porte-Parole du Bourbonnais-Auvergne

Une des nombreuses copies d'annonces que le Porte Parole gardait dans son bureau... Il classa l'autre parchemin, concernant l'Adjointe au Prévôt Androlyne dans ses archives, attendant que le Seigneur de Saint Haon le Châtel eût finit de lire celle qu'il avait entre les mains.

Pour votre question, je vois que vous vous êtes mis en rapport avec la Vice Chambellan, dame Eullallie. Vous pourrez donc vous adresser à Son Eminence Ivrel, notre nouveau Chambellan.
Maillot a écrit:
Puisqu'on semble ne pas m'entendre dans la salle des maires du duché, je me vois dans l'obligation de venir vous voir en direct sieur porte parole.


Voici ce que je leur disais:

Citation :
Bonjour,

J'ai mis ce jour 140 sacs de blé à 13,45 écus le sac sur la foire.
Je sais ce n'est pas le jour de Polignac.

Mais :
- je n'ai plus de trésorerie
- je n'ai plus de poisson
- je n'ai plus de fruits
- je ne peux plus faire d'achats.

J'ai donc besoin urgent d'écus.

Besoin urgent qui ne peut pas être "assouvis" par les impôts puisque le duché fait que les mairies taxent. Les mairies se prennent donc 5 points de finance dans les dents, doivent embaucher des fonctionnaires et ne peuvent pas lever d'impôt pour leur compte.

Polignac a subi une perte de 8000 écus en un mois et quelque, est ce que vous vous en rendez compte ? Les Rachats Automatiques étaient à des prix astronomiques, les polignaquois en profitaient.
Maintenant que les prix du RA sont bas, peu d'entres eux les utilisent mais ils s'en donnent à cœur joie sur le marché.

Je n'ai pas demandé le poste de maire. Je l'ai assumé après la prise de la mairie, mais je peux tout aussi bien démissionner.
Arriver dans une mairie remplie de seaux cerlés ou non, et de couteaux, je vous assure que c'est étrange.
Je suis prêt à donner toute ma motivation et ma bonne volonté dans la mairie, mais il faut m'en donner les moyens.

Je dois
- pouvoir contrôler un minimum le marché pour faire revenir les prix à la normale (DECRETS !!!)
- pouvoir remonter la mairie, en ayant des échanges avantageux
- recevoir un peu d'aide.

Moulins, en la personne de Petit Ange nous a apporté beaucoup d'aide par des échanges en urgence sur la foire. Mais Polignac ne peut se permettre de perdre 50 écus de taxes à chaque fois.

De plus, on nous envoie des MA qui vendent à des prix surréalistes et déstabilisent le marché qui n'en a pas besoin. Encore une fois, il me faut pouvoir CONTRÔLER !

Qui plus est, nous n'avons toujours pas de message du duché concernant cet impôt sur les halle, ce qui met les maires en porte-à-faux par rapports à leurs sujets (à qui je laisse à disposition le message envoyé par Nôtre
Grâce). Non, au lieu de ça, nous avons des annonces sur la nomination de telle ou telle personne .

Question subsidiaire: pensez-vous vraiment que lever un impôt ducal va résoudre tous vos problèmes d'un coup de cuillère à pot? QUE NENNI!!!!

Il faut s'attaquer au fond du problème!!! Le contrôle du marché!!!
J'ai proposé un décret qui aurait été actif à polignac pour reprendre un tout petit peu le contrôle du marché, et on m'a envoyé me faire voir chez les grecs pas très gentiment.

Continuez à lever vos impôts messires et dames les conseillers, vous allez à la perte de votre duché. Et dire que tout ça est uniquement pour le PRESTIGE du duché... Vous êtes vous bien rendu compte que le prestige que vous allez accumuler avec les écus durement gagnés par vos sujets vont être perdus par les nombreuses révoltes dont vous allez encore souffrir?

Je vous implore de réfléchir un peu plus loin et de penser à l'entièreté des conséquences de vos décisions!!!!

En espérant être enfin entendu,

Maillot, contre l'impôt ducal.
Unan a écrit:
L'été approchait à grand pas , et déjà cela se sentait dans l'air. Mais malgré cela, l'absence des personnes partis aux différends fronds , commençait à se faire sentir. Unan quand à lui, marchait calmement dans les rues de Clermont, profitant de ses dernières heures de liberté. Il passa alors devant le bureau du porte parole ducal. Ce fut comme un éclair, plusieurs question, qu'il avait jusque là laissé en suspend jaillirent dans sa tête. Il frappa à la porte et entra sans attendre.

Salut voisins, comment va?

Il remarqua alors plusieurs personnes étaient déjà présente. Il lui faudrait surement attendre. Il les salua de la tête et attendit calmement.
Benchichi a écrit:
jullietta frappa à la porte et entendant des voix à l'intérieur entra!

Bonjours messires,

voilà ce qui m'amène. J'ai entendu dire qu'il y avait deux méthode pour taxer les habitants du duché, mais que dans une de ces méthodes, celle qui n'a pas était retenu, on considère que les habitants en dehors du duché ne payent pas pas d'impôt.

Je tiens donc à informer le conseil, que les soldats de clermont en champagne et mon ami benchichi, ont bien paye l'impôt de la mairie de clermont, même en dehors du BA. Cette excuse n'est donc pas recevable, hors les maires avaient voté pour l'autre solution, il me semble, donc je ne vois pas pourquoi on ne tiens pas compte de leur avis, car après tout, chaque village à ces problème! Si certains sont assez riche pour avancer les impôts impayés, d'autre non.


jullietta soupira. si benchichi était là, je crois que ça gueulerai dans le château
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gypsie

avatar

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: Re: Bureau du Porte Parole Ducal   Ven 2 Jan - 21:12

Martymcfly a écrit:
Ca se bousculait au portillon ! Y avait du monde au balcon ! Surtout quand une demoiselle entre dans son bureau. Mais bref.

Le Seigneur de Saint Haon le Châtel demeurait suspendu au parchemin, réfléchissant sans doute à sa prochaine conversation avec Son Eminence – Excellence Ivrel. Il devait s’en réjouir par avance. Cela faisait sourire Marty. Intérieurement… parce qu’extérieurement : il soupira.

Il reconnut le Bourgmestre de Polignac, messire Maillot. Quelle impolitesse ! Pas même un Bonjour, pas même un Comment allez vous ? Décidément… C’était pas un bon jour peut-être ?

Il l’écouta parler et ne s’étonna guère de ses propos. Qui pouvait être pour l’impôt ? Les vils et fourbes conseillers ducaux qui se pochtronaient le soir venu en salle du conseil ? Le Duc qui allait s’en mettre plein les poches ? Car ce que personne ne savait, c’est que les recettes allaient directement dans l’escarcelle du Duc ! La pointe d’ironie dont Marty faisait usage en pensées… il préféra la taire que de la dévoiler.

Marty entendait le Sieur Maillot déblatérer sa verve, sans se débiner. Visiblement mécontent. Fort mécontent. Il ne devait pas avoir la boulasse… Enfin bref.

Le Porte Parole s’engagea à répondre.


Messire, tout d’abord bonjour. Sachez que votre voix, ainsi que celle des autres bourgmestres, a bien été entendue. Aussi bien lors du vote de l’instauration de l’impôt, que lors de la consultation des maires pour le montant, que pour d’autres consultations. Sa Grâce Sallaberry me fait savoir, d’ailleurs, qu’il est tout à fait favorable à ce que vous vendiez votre blé et votre maïs au duché. Sa Grâce a dû s’exprimer à ce sujet, de même que concernant les prix et le contrôle du marché. Notre Duc recommanderait aux marchands ambulants des autres villages de venir vendre leurs produits à Polignac à des prix raisonnables, forçant ainsi, nous l’espérons tous et vous le premier, les habitants à baisser leurs prix.

Quant à votre question subsidiaire, laissez-moi rire. Lever un impôt ne va sans doute pas régler tous les problèmes, surtout d’un coup ! Mais après tirer sur plusieurs cordes, il faut pouvoir tout essayer… L’impôt paraissait une nécessité.

Je transmettrais en salle du Conseil votre avis, comme quoi nous, les Conseillers ducaux souhaitons mener le Bourbonnais-Auvergne à sa perte. Je suis persuadé qu’ils apprécieront. De même que votre appel à la révolte, fort bien sous entendu, il faut l’avouer. Je le note et ne vous remercie pas.

Enfin, à titre personnel, je me permets de vous dire qu’il est dans mes attributions d’annoncer tout type d’annonces. Les nominations en font partie. Maintenant si vous estimez que les Agents Ducaux ne méritent que le mépris, c’est votre avis.

Et d’ailleurs, si vous me le permettez j’ai justement une annonce, tout à fait inintéressante à vos yeux sans doute, à afficher.


Marty lui sourit, un peu forcé avant de se diriger vers la porte, légèrement en colère qu’il était. Sa colère le quitta instantanément lorsqu’Unan entra dans le bureau. Celui-ci s’adressa à la petite assemblée réunie à l’intérieur.

Bonjour Unan. Je suis ravi de te revoir. Je suppose que ce n’est pas une visite de courtoisie… ? Soupir.

Finalement c’est une dame qui entra. Il semblait à Marty l’avoir déjà vu ou parlé auparavant. Elle aussi était polie et salua les hommes présents. Le Porte Parole l’écouta et fut complètement ébahi par ses propos.


Bonjour ma dame. Ce que vous dites n’est pas vrai. Nous n'avons jamais considéré dans la méthode qui n’a pas été retenue que les gens hors du duché ne payaient pas d'impôt. Dans la seconde méthode, nous relevons ce que les maires récupèrent et prenons cet argent. Dans la première méthode nous fixons le montant en enlevant les gens en retraite pour ne pas trop léser les mairies. Voilà. Je rajoute, comme je viens de le dire au Bourgmestre Maillot, que les propos des Maires ainsi que des Nobles ont été rapportés au Conseil, concernant ce choix de méthode. Les avis ont été transmis, les Conseillers ont voté en leur âme et conscience.

Il la vit soupirer. Etait-ce une maladie ? Il se mit aussi à soupirer.

Marty se demandait s’il allait pouvoir afficher lui-même son annonce… Il remit l’affiche à un page pour rester dans son bureau. Les bilans attendraient demain. D’autant qu’il en manquait encore à l’appel…
Benchichi a écrit:
bien messire, je ne vous dérangerait plus longtemps.

bon courage à vous!


jullietta sorti de la pièce, pour se rendre dans la maison des de Boufflers
Unan a écrit:
Unan sourit à Marty, il avait l'air fatigué...ou las...ou un peu des deux peut être. Il s'apprêtât à répondre quand une jeune mademoiselle fit son entré dans le bureau et réclama l'attention du porte parole immédiatement...il l'écoutât, puis écoutât la réponse.

Excusez moi voisine, mais ...si je puis me permettre. Clermont ne paye pas la taxe ducale je crois...êtes vous sure que vous parlez de celle ci? Car il y a certes un impôt dans la capitale, mais il va dans les caisses de la mairie, non dans celles du duché.

Unan se retourna vers Marty.


Je craint que tu est vue juste. Bien que venir te voir ne soit pas déplaisant, je ne vient pas que pour ça.

Vu que ça parle d'impôt autant aborder le sujet de suite. Voilà, je ne vient pas pour dire que c'est injuste ou autre, seulement pour faire part d'une de mes inquiétudes.
En effet, je pense aux soldats et Nobles qui sont partis défendre les intérêts du duché. Bon, si le duché peut enlever des calculs certaines personnes, malheureusement quand la mairie impose les champs et les échoppes elle ne le peut. Aussi, tous, qu'ils soient en retraites spirituels ou sur les routes sont imposés. Le problème c'est que, quand les impôts sont pas payés à temps il y a des intérêts.
C'est là qu'intervient mon sujet d'inquiétude. Lorsqu'on est sur un champs de bataille, on apporte pas ses économies avec soit, et on a peu de chance de trouver facilement de l'argent. Il y a donc un risque que certains soldats et certains nobles voient la somme finale à payer être exorbitante.
Bien qu'a Montpensier, nous pensons, bien que rien à été établi à l'heure actuel, rembourser les intérêts à ceux qui ont vaillamment combattu pour le duché, il faut d'abord qu'ils puissent les payer. Le conseil a t'il prévu quelque chose pour les y aider? Ou est-ce aux villages d'essayer d'aider leurs garnisons?


Unan prit le temps de faire une pause avant de continuer.

Cela était le premier point... qui dit premier, dit que c'est pas la fin. Vu qu'on parle des soldats, autant continué. J'ai appris récemment que la COBA avait remporter une bataille, contre l'armée noire , si mes souvenir sont bon. Il me semble également que le prestige du duché à augmenter. Ces deux évènements sont ils liés?

Enfin, cette question se pose depuis un petit moment je l'avoue. J'ai regardé à maintes reprises les dessins du baillis. Et il m'a semblé qu'alors que la situation s'améliore et que la production des moutons allait revenir à la normal, qu'il y avait en même temps une baisse de production.
Je m'explique, l'ancien bailli disait qu'il mettait 40 moutons en vente, soit l' équivalent de 10 champs . Cela est descendus à 38, soit 9 champs et demi. Et sur les derniers dessins, la ligne qui représentait la production de mouton était descendus au chiffre 30 soit 7 champs et demi. Est-ce une erreur dans le dessin?
Jrag a écrit:
Jrag sortait du bureau du conseil économique, et passa devant le bureau du porte parole, lorsqu'il entendit Messire Unan qui le questionnait concernant les impôts

Bonjour Messire Unan, bonjour Porte-Parole. Si vous me permettez, je vais essayer de répondre a quelques unes de vos interrogations concernant l'impot, Unan.

Rassurez vous, pour les soldats qui partent sur le front, la seule période un peu délicate est celle ou un groupe de soldat se déplace en lance ou en corps d'arme, sans s'arréter. Mais dès que ceux ci rejoignent l'armée, ils sont immédiatement payés et nourris, et peuvent ainsi sans difficulté payer leurs impots sans souffrir de pénalités. Pour ceux qui partent en retraite spirituelle, je ne pense pas qu'ils aient à payer d'impot durant leur retraite, et peuvent donc le faire de la même manière en reprenant leur activité. Enfin il me semble.

En ce qui concerne les stocks d'animaux, je ne suis pas le mieux placé pour répondre, mais je vais tenter de vous éclairer : depuis au moins une semaine les stocks de moutons sont à présent remplis dans la nuit pour atteindre le nombre de 50 au lever du jour. Bien que nous ayons subit un certain engouement qui s'est soldé chaque jour par une rupture de stock (mesure annoncée au préalable par le duc lui même), nous avons constaté depuis deux jours que la rupture de stock n'est plus atteinte : adaptation des éleveurs ou coup à vide passager, je pense qu'il est trop tôt pour se prononcer, mais le bailli saura certainement vous en dire plus Smile.
Martymcfly a écrit:
Et ca voulait parler impôt... Cela n'étonnait guère le Porte Parole qui se doutait que les avis étaient contre. Forcément. Il écoutait Unan. Ce dernier avait raison en ce qui concernait Clermont. Les impôts payés par les habitants de la capitale n'étaient pas pour le Duché mais bien pour la mairie. La capitale étant exemptée d'impôt ducal. Mais cela est une autre histoire.

L'Intendant aux finances entra alors dans le bureau. Marty inclina la tête en guise de salut et l'écouta s'exprimer.


Bonjour messire Jrag. Vous avez fort bien répondu. J'ajouterai simplement qu'effectivement, le Bailli a du, à un moment, restreindre l'achat de jeunes moutons jusqu'à 30 par jour. Depuis environ une semaine, nous sommes passés à 50 moutons par jour. La raison est que nos stocks de céréales l'ont permis. Donc ce n'est pas une erreur dans le dessin. Petit sourire. Enfin, concernant la question sur la victoire de l'armée du Capitaine Jardin sur l'armée noire et sur le prestige. Vous avez pu en effet constater que le prestige a augmenté. Cependant, ces deux événements ne sont pas liés. En tant que Porte Parole, c'est à moi de constituer un dossier et de le transmettre à Sa Majesté afin que cela soit pris en compte. Le dossier a été constitué, envoyé, nous attendons une réponse.

Il attendit un instant.

J'espère avoir répondu à tes questions, Unan.
Ninjaturtel a écrit:
Une petite question concernant le bilan, ninja prit sa plume et un parchemin, rédigea une lettre et l'envoya au bureau PP

Citation :
Messire le Porte Parole
Cher Marty


J'ai lu il y a peu le bilan que vous nous avez exposez.
Je vous avouerai ne pas avoir tout regarder en détail, le temps me manquant malheureusement.

J'ai par contre regardé le bilan concernant les mines, attendant peut être une nouvelle de notre commissaire concernant une nouvelle politique pour remplir ou amélioré le taux de remplissage de nos mines.
J'ai vu que rien n'avait été encore trouver malheureusement.

J'ai tout de même quelque point a vous soumettre, et des questions a vous posez.

Nous pouvons voir que Montpensier a trois mines, deux d'or et une de pierre.
Les mines d'or sont pleine, alors que la mine de pierre est a 55 %

Ce qui veut dire que nous n'exploitons pas entièrement cette mine.
Ma question est simple, nous ai t'il plus avantageux d'avoir une mine d'or a 100 %, une mine de pierre a 100 % et une mine d'or a 50 % ou alors a configuration que nous avons maintenant a savoir deux mines d'or a 100 % et une mine de pierre a 50%.

Comme je ne sais pas ce qui est fait de la pierre, ce que cela rapporte et tout les chiffres qui vont avec, je préfère poser la question pour me rendre compte, et savoir ce qui nous avantagerait réellement.

Voila, je vous remercie.

J'espère que vous ne m'en voudrez pas de ne pas être passer, mais cela faisait un petit moment que je n'avais pas envoyé de courrier.
Sur ce, la bonne continuation a vous et au conseil.

Ninjaturtel
Martymcfly a écrit:
Tiens, on frappe. Ptet un valet qui apporte du thé et des gateaux secs. C'est vrai qu'on pourrait presque faire salon, tellement y avait de monde dans ce bureau ! Mais non.. Une missive... Encore du courrier !

Marty ouvre la lettre, regarde illico la signature. Oh ! Le Doyen... Le Porte Parole lui manquait déjà ? Il sourit en coin. Ouf ! La question n'est pas pour lui.

Parce qu'il le fallait, il soupira et renvoya le valet vers le Conseil en lui indiquant de porter la lettre au Commissaire aux Mines, messire Regort.

Il se retourna alors vers les personnes présentes ici qui devaient avoir soif, sans doute.


Messires, je vous sers un verre ou peut-être avez-vous une autre question ?
Jrag a écrit:
Après l'envoie d'une missive au Cam, Jrag ,ne put refuser un petit remontant...

Ma foi, cher Porte-Parole, ce n'est pas de refus Smile. J'ai bien peur que les prochaines raleries relatives à l'imposition ne soient pour bientôt. Peut-être même pour le prochain bilan, qui sait. Cela dit, pour les quelques maires que j'ai eu la chance de rencontrer en réunion, la majorité semblait le prendre sans apréhension particulière. Mais arriveront-t-il à faire passer le message à leur concitoyens, c'est une autre affaire.

Vidant le verre d'un trait...

De toute manière, le Duc l'a bien expliqué, on a pas le choix, si l'on veut sauver ce qu'il nous reste et augmenter notre prestige.
Martymcfly a écrit:
Ma foi, cher Porte-Parole, ce n'est pas de refus. J'ai bien peur que les prochaines raleries relatives à l'imposition ne soient pour bientôt.

A qui le dites vous, messire Intendant... A qui le dites vous... J'en ai bien peur.

De quoi assurer au Porte Parole quelques soupirs supplémentaires.

Peut-être même pour le prochain bilan, qui sait.

En effet, d'ailleurs ce prochain bilan est pour bientôt.

Il fallait déjà penser à le réclamer au pôle éco.

Cela dit, pour les quelques maires que j'ai eu la chance de rencontrer en réunion, la majorité semblait le prendre sans apréhension particulière. Mais arriveront-t-il à faire passer le message à leur concitoyens, c'est une autre affaire.

Soupir.

C'est tout à fait compréhensible d'être contre le fait de payer un impôt. Le plus illogique serait d'être content de payer !

Sourire en coin, alors qu'il remplit des verres.

De toute manière, le Duc l'a bien expliqué, on a pas le choix, si l'on veut sauver ce qu'il nous reste et augmenter notre prestige.

Effectivement. Encore faut-il pouvoir mettre assez d'écus et de denrées, et que nos alliés et voisins en mettent moins. Mais cela est une autre histoire.

Le Porte Parole prit une gorgée de cet alcool de châtaigne dont il rafolait tant et dont ses interlocuteurs semblait apprécier également la saveur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gypsie

avatar

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: Re: Bureau du Porte Parole Ducal   Ven 2 Jan - 23:23

Unan a écrit:
Unan réfléchissait. Bizarre diront certains... normal diront d'autre. Quoi qui en soit, il réfléchissait. A quoi? Mais je n'en sait rien, je suis pas dans sa tête non plus ! Il réfléchissait... point!

Donc je disait qu' Unan réfléchissait.Il avait écouter, avec attention, les dire de Jrag et de Martymcfly... Comment ça messires??? .... ah mais c'est moi qui raconte l'histoire!! Et si j'ai pas envi de dire messires, ou sieur avant de donner le nom c'est moi qui choisit non? Et puis laissez moi continuer. Non mais...

Donc...rhooo et puis voila je sait plus...ah...si.... donc, Unan avait écouté les deux messire - j'espère que vous êtes content je l'ai dit là - qui lui répondait. Cela l'avait mener à réfléchir. Bon!!! Je vous ai déja dit, que je ne savait pas à quoi! Peut être a propos des dire ...peut être à Helliette...peut être à sa forge...qu'est-ce que j'en sait moi !

Enfin voila! Il reprit soudain conscience de ce qui l'entourait. Maaiiiiiiiiiis non il était pas tomber inconscient...il ré - flé - chi - ssait. Faut suivre un peu. Il remarqua alors qu'il était toujours dans le bureau du porte parole et qu'il n'avait même pas remercier les sieurs.



oh...excusez moi...je m'étais perdu dans mes pensées. En tout cas je vous remercie pour ses réponses, messire Jrag, ainsi que toi Marty.
Si les soldats auront possibilité de ne point accumuler des dettes, alors j'en suis heureux. Quand à un retour plus à la normal des moutons cela va permettre de rassurer les bergers... et notamment de les calmer par rapport à l'impôt si d'aventure ils criaient un peu trop fort.


Quand à ma question sur l'armé et le prestige, je suis pressé d'en savoir les résultats.

Merci encore d'avoir répondu à mes question.Je sent que j'ai déjà prit beaucoup de votre temps.je vais donc m'en aller à Montpensier.
Martymcfly a écrit:
Mais c'est qu'avec l'âge, il devenait sobre Unan ! Même pas un verre. Cela ne lui ressemblait guère. Etait il malade ? Ah non, il était devenu bourgmestre. Ceci expliquait cela.

Tant pis, Marty s'enfila le verre qu'il avait servi pour Unan. Un petit remontant.. C'est que ca fatigue de travailler. Pourtant ne dit on pas que le travail c'est la santé ? Le Porte Parole était néanmoins las... Plus que las... Et un peu fourbu aussi. Et puis aussi ptet.. Hm.. On va arrêter de se plaindre aussi. Il l'avait choisit. En fait devenir Porte Parole était son rêve depuis très longtemps.

Marty regardait la porte... Pas encore de valet apportant une missive du Commissaire aux Mines pour le Doyen. Peut-être viendrait il directement lui porter ? On verra bien.


Je t'en prie Unan. Je suis aussi pressé d'avoir les résultats concernant l'armée de messire Nilas vaincue par celle du Capitaine Jardin. Il lui sourit légèrement. Je te souhaite bon retour à Montpensier. Et toutes mes félicitations pour ton élection.
melkio a écrit:
Grièvement blessé à Rieux, le Duc Melkio fit envoyer une missive au Duc du Bourbonnais Auvergne

Citation :
Mon Duc,

Suite à quelques très mauvais coups, j'ai peur qu'Aristote ne me presse plus vite que je l'eus crus à le rejoindre.

Si c'est Sa Volonté, alors, faites que mon trépas n'est pas été vain.

A l'article de la mort, c'est non sans émotion que je vous remets, de la même façon qu'au Haut Conseil, ma charge d'Intendant de l'Alliance Centre.

N'oubliez pas l'investissement de tous ces gens qui ont fait de cette alliance, plus qu'un rêve, une réalité guidée par l'intérêt supérieur de cinq peuples de France. Soyez dignes, vous et vos successeurs, de leur confiance pour leur assurer justice, paix et bon vivre.

Qu'Aristote vous garde!

Melkio de Balsac,
Duc de Combrailles et de Mauriac,
Baron de Balsac,
Seigneur de Saint-Hilaire de Loulay

Ce I juin de l'an de grasce MCDLVI, à Rieux.


L'écriture devenait plus saccadée au fur et à mesure de la missive. Le Duc de Balsac releva la tête, pensif. Il ne verrait sans doute jamais son fief de Combrailles. Il essayerait d'écrire une lettre au Seigneur d'Auzances pour l'en prévenir...si ses forces le lui permettent encore.
Martymcfly a écrit:
Une nouvelle lettre... Adressée au Duc en personne. Le Porte Parole remercia le coursier et l'envoya directement en salle du Conseil, porter le pli à l'intention du Duc.
Nimrodor a écrit:
Citation :
A l'intention du conseil ducal :

Je me permets de vous adresser cette question, volontairement très courte, car il ne sert à rien de tergiverser durant des heures :

Trouvez vous normal que les éleveurs de moutons paient l'impôt, alors que le duché se montre totalement incapable de nous fournir en bêtes ?

Nimrodor
Ninjaturtel a écrit:
Son pigeon n'était toujours pas rentré, s'était il égaré ? Avait on oublié sa question ? Ninja ne le savait pas mais renvoya un courrier.


Citation :
Messire le Porte Parole
Cher Marty

J'ai envoyé il y a quelque temps un pigeon sur des questions concernant les mines, je n'ai toujours pas eu de réponse.
Peut être est ce mon pigeon qui n'ai pas arrivé jusqu'à vous, et paix a son âme alors.

Je vous renvoie une copie de ma première lettre, bien que la situation est changé a cause des problèmes des mines, mais des que tout rentrera a la normale ma question sera toujours d'actualité donc je vous la repose pour avoir une réponse :

Nous pouvons voir que Montpensier a trois mines, deux d'or et une de pierre.
Les mines d'or sont pleine, alors que la mine de pierre est a 55 %

Ce qui veut dire que nous n'exploitons pas entièrement cette mine.
Ma question est simple, nous ai t'il plus avantageux d'avoir une mine d'or a 100 %, une mine de pierre a 100 % et une mine d'or a 50 % ou alors a configuration que nous avons maintenant a savoir deux mines d'or a 100 % et une mine de pierre a 50%.

Comme je ne sais pas ce qui est fait de la pierre, ce que cela rapporte et tout les chiffres qui vont avec, je préfère poser la question pour me rendre compte, et savoir ce qui nous avantagerait réellement.


Je vous remercie et vous souhaite la bonne continuation.

Ninjaturtel
Martymcfly a écrit:
Marty baillait sur son bureau... Peu de nouvelles depuis bien longtemps... Tout le monde avait quitté le bureau du Porte Parole et c'est un page qui le réveilla..

Humm ? Donnez moi ça... Deux lettres pour le prix d'une ! Décidément, c'est tout ou rien ! Il les lut attentivement et les tendit au valet. Apportez donc ces deux lettres au Conseil. Une pour le Bailli et l'autre pour le Commissaire aux Mines.

Marty reprit alors sa sieste. Il devait rêver de mines fermées et d'impôt...
Chrys80 a écrit:
Non d'un ... @%#!?~£@!!!! Il se rattrape difficilement sur le coin de la table après avoir heurté le tapis jonchant le sol d'entrée.
Il époussète son manteau et reprends son calme,
bonjour à vous porte-Parole Marty, content de vous revoir, j'espère ne pas vous déranger durant une quelconque activité ducale? il sourit discrètement avant de poursuivre:

Je suis ici, moi le simple et modeste habitant du BA, pour avoir quelques précisions au sujet du dernier bilan du conseil.
En premier lieu, toutes mes félicitations pour le travail exposé, notamment sur la qualité des croquis de notre Bailli, un vrai travail d'artiste, au pinceau je suppose! Smile

Si vous me permettez, j'aimerais, sans que cela ne vous prennes trop de temps (de façon succinct sera suffisant) un peu plus de précisions concernant le premier rapport économique du Bailli, le sieur Asturion:
Qu'entend-t' il exactement par richesse? Delta? ou plus précisément sur quelles bases les calcule-t' il?
Je remarque une trésorerie légèrement supérieure à 100000 écus, est-ce là la signification que les coffres du duché sont au beau fixe? ou n'ai je pas tout les éléments qui me permettraient de faire la balance entre notre trésorerie et nos dépenses immédiates?

Un point sur la Chancellerie, sujet qui me tient à cœur, notre Chambellan, qu'il en soit remercié, travail de son mieux pour appréhender tout les rouages de cette fonction au combien délicate. Cependant, j'ai dans mon escarcelle, deux noms, deux personnes intéressantes qui souhaitent intégrer notre diplomatie et qui ont fait toutes les démarches dans ce sens sans obtenir de réponses, le contexte et je le comprends, fait qu'il est difficile de "lutter" sur tout les fronts, mais ne négligeons pas cette arme importante mis à la disposition du BA, la diplomatie. Il devient urgent de recruter rapidement.

Merci de m'avoir entendu.
Prospérité au BA! Chrys s'incline et repère ainsi, un chemin de retraite qui évite le piège tapis au sol.
Martymcfly a écrit:
Bien installé à son bureau, le Porte Parole travaillait... Et attendait de la visite... du moins il l'espérait. Il rédigeait un mot à l'intention de Nimrodor...

Citation :
Mon cher Nim,

Sache que ton courrier m'étonne un peu. Après m'être renseigné, les stocks de jeunes moutons s'élèvent à 50 têtes par jour. Le Bailli, messire Asturion, me confirme que pendant une journée, il a du en acheter un peu moins, mais me rassure en m'affirmant qu'il y a assez de stocks pour tout le monde.

J'espère que ces indications t'auront renseigné.

Bien à toi,

Martymcfly de Montfort-Balmyr
Porte Parole du Bourbonnais-Auvergne

A peine eut il eu le temps de cacheter sa lettre que quelqu'un ouvrit la porte avec fracas, tombant presqu'au sol. Fort heureusement, plus de peur que de mal.

Marty reconnut l'ambassadeur Chrys alors qu'il époussetait son mantel.


Bonjour messire Chrys, le plaisir est pour moi.

Tout content d'avoir de la visite !! Le Porte Parole l'écouta parler et répondit.

En ce qui concerne les bilans de notre Bailli, je vous le concède, ce sont de magnifiques dessins, il manque en effet quelques explications. J'en ferai part à messire Asturion pour son prochain bilan, en début de semaine à venir. Sourire courtois avant de se gratter le sourcil. Deux personnes intéressantes et intéressées par notre Chancellerie ? C'est plutôt une bonne nouvelle cela ! Savez vous ce qui retarde leur recrutement ? Son Excellence Ivrel a t-elle connaissance de ses probables futurs ambassadeurs ?

Le voyant s'incliner, Marty le retint.

Restez donc un moment, messire Chrys.

Il sortit une bouteille d'alcool de châtaigne et deux verres. Marty servit les verres et remit le courrier pour Nimrodor à un valet qui irait jusqu'à Moulins pour lui apporter. Le Porte Parole pensait que le Doyen attendrait un peu la réponse de la Commissaire aux Mines.
Chrys80 a écrit:
Il relève la tête, des verres? une bouteille? mince, mon point faible. Rester? je ne sais ... j'ai moult besogne à abattre ... bon puisque vous insistez, je n'ai pas coutume de boire en dehors des tavernes et cérémonies, Chrys tousse discrètement, je vais faire un effort, il sourit et se saisit du verre dont la forte odeur de châtaigne lui chatouille déjà les narines aguerries.
De l'alcool de châtaigne! Chrys le porte aux lèvres, mouaaa! merci, il est très agréable à boire.

Pour tout vous dire, je ne sais si le Chambellan Ivrel a eu réellement le loisir de se pencher sur toutes les requêtes particulières liés au recrutement, j'imagine que le contexte actuel ne l'aide guère à reprendre au pieds levé l'entreprise diplomatique, l'approche de nouvelles élections, sa soudaine nomination ... ce que j'espère, c'est que nous trouvions rapidement un certain équilibre à la Chancellerie.

Chrys porte à nouveau son verre à la bouche, mouaaaa, délicieux!

Parlons tant que nous sommes là, je ne sais? de la guerre par exemple ... avez vous vu? la Bourgogne et la Champagne qui déclarent l'état d'urgence et ferment leurs frontières, les combats se rapprochent, c'est plutôt préoccupant.

Chrys regarde son verre
, vraiment bon votre alcool, est ce de la production personnelle?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gypsie

avatar

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: Re: Bureau du Porte Parole Ducal   Ven 2 Jan - 23:29

Martymcfly a écrit:
Un verre à la main… L’alcool de châtaigne qui fait plaisir…

Je n’ai pas encore le loisir de produire moi-même non, mais peut-être qu’un jour… quand je serai en retraite… bientôt j’espère.

Marty sourit en coin, espérant que son repos arrive prochainement. Mais il avait aussi autre chose en tête… vieillir seul, sans son épouse qui se mourait, tout doucement… Cette perspective ne le réjouissait guère et il s’enfermait dans le travail pour ne pas y songer.

Nouveau lever de coude.


Ah la guerre… Le Porte Parole soupira doucement… Je prie le Très Haut pour qu’elle se termine le plus rapidement possible. Nos familles et nos amis sont parties depuis bien trop longtemps, et c’est en effet très préoccupant que la Bourgogne et la Champagne aient fermé leurs frontières. Je vous remercie de me prévenir. Son Excellence Ivrel n’aura pas encore eu le temps de le faire. Je conçois qu’elle ait beaucoup de travail. La Chancellerie demande beaucoup d’investissement et de temps, et je sais que vous excellez en ce domaine.

Sourire poli.

La discussion est coupée par un coup à la porte…


Entrez ?

Un valet, portant les armes du Bourbonnais-Auvergne, entra dans le bureau, saluant de la tête les deux occupants. Il tendit une missive au Porte Parole. Elle venait de la Commissaire aux Mines. Marty la parcourut rapidement.

Parfait. Vaquez à présent. J’enverrai un de mes pigeons personnels.

Se tournant vers l’ambassadeur.

Pardonnez moi, Messire Chrys, les affaires… C’est une lettre de damoiselle Inamphus. Sourire en coin. Le Doyen attendait une réponse, au sujet des mines. Il termina son verre. J’en ai pour quelques instants…

Se dirigeant vers la fenêtre de son bureau, Marty l’ouvrit. Sur le rebord, des pigeons attendaient d’être envoyés en mission par le Porte Parole. Il attacha à la patte la missive tant attendue et le volatile s’envola en direction d’Aurillac.

Citation :
Cher Doyen,

L’on vient de me remettre votre dernière lettre, je ne savais que vous nous aviez déjà écrit, j’ai retrouvé votre lettre dans une pile de dossiers laissés par Regort, vous me voyez désolée pour cette réponse tardive.

J’ai eu pas mal de travail ces derniers temps, j’espère que vous pouvez comprendre que vous répondre sur ce sujet n’était pas dans mes priorités.

Jrag a cependant fait cette réponse pour vous du temps de Regort et je vous la soumet :

Citation :
Il faut dans tout les cas favoriser l'accès aux mines d'or, car ce sont les plus importantes d'un point de vue rentabilité : le calcul ci-dessous détaille les raisons :

Tout dans le calcul qui suit dépend de la capacité de la mine :
Mine 4 : Pierre : capacité 50 travailleurs
Mine 2 : Or : capacité 50 travailleurs
Mine 7 : Or : capacité 25 travailleurs


Pour répondre à votre question, j'ai comparé les trois situation suivantes:
Cas 1 :
Mine 4 ouverte à 50%
Mine 2 ouverte à 100%
Mine 7 ouverte à 100%

Cas 2 :
Mine 4 ouverte à 100%
Mine 2 ouverte à 50%
Mine 7 ouverte à 100%

Cas 3 :
Mine 4 ouverte à 100%
Mine 2 ouverte à 100%
Mine 7 ouverte à 50%

Les résultats sont sans appel :
Marge :
Cas 1 : 2162 écus
Cas 2 : 2065 écus
Cas 3 : 2172 écus





Les cas 1 et 3 présentent donc les meilleurs résultats : Cela rejoint la logique selon laquelle les mines d'or sont les plus importantes pour un duché.
Cependant, si le cas 3 est correct, c'est uniquement parcequ'on divise par deux une population de 25 au lieu de 50, la perte n'est donc pas aussi sèche. Par contre, pour vous répondre, de telles prévisions sont bien trop compliquées à mettre en oeuvre, car on valide rarement les hypothèses de 100 % de remplissage, ou de 50 %.

Neanmoins, on remarque que nous ne devons pas raisonner en taux de remplissage, mais en nombre de mineur, car elle n'ont pas la même capacité maximum. On table donc dans notre calcul sur un manque de 25 mineurs, ce qui corrige le dernier cas : la mine 7 n'est plus a un remplissage de 50 %, mais de 0%. Soit les résultats suivants :



On retrouve le cas 1 comme cas le plus intéressant.

Il faut donc favoriser l'ouveture de la mine d'or de plus grande capacité en supposant un taux de remplissage de 100 % de cette mine pour assurer une rentabilité optimale.

J’espère que cela répond à votre question, et reste cependant à votre disposition, si vous avez besoin de plus d’informations.

Cordialement.

Le 15 juin 1456,
Damoiselle Inamphus,
Commissaire aux mines du BA.


Se retournant vers Chrys.

Bien. Où en étions nous ? Coup d’oeil sur le verre vide de l’ambassadeur. Hmm… Je vous ressers messire ?
Ninjaturtel a écrit:
Ninja reçoit le courrier et répond immédiatement

Citation :
Au conseil, au CaM, et a Messire Jrag du temps où il m'a repondu,

Je vous remercie pour ces réponses.
D'ailleurs quand je parlais de pourcentage, je n'avais pas prit en compte la capacité, enfin je n'avais pas les chiffres et mettait toute les mines au même niveau.

Bref, après consultation des dernières relevé de pourcentage de mine, qui bien sur est a prendre en parallèles avec la capacité, on voit que par chance ou pas, nous sommes dans la bonne configuration.

Je vous remercie et vous souhaite une bonne fin de mandat.

Ninjaturtel
Inracien a écrit:
Salut Marty !! Je suis juste de passage et je viens te félicité pour ton beau boulot ainsi que te remercier pour tout ce que tu fais pour le duché!!
Et heuuuu... encore merci pour la douane !!
Martymcfly a écrit:
Une nouvelle personne entra dans son bureau. C'était le douanier de Moulins, messire Inracien.

Marty restait surpris par son arrivée et lui sourit, un peu géné par ses propos.


Merci d'être venu Inracien. Surtout si c'est pour me dire ce genre de choses. Tu veux un verre ?

Sans attendre la réponse il servit un verre à Inracien. Il prit alors connaissance d'un courrier, venu d'Aurillac et sourit, il irait porter cette missive aux personnes concernées.
Faustdemarigny a écrit:
Faust, hésitant, se décida à pousser la porte du bureau du porte-parole. Il ne savait trop à qui s'adresser, et c'était sans doute ici qu'il aurait le plus de chance d'obtenir des réponses à ses questions.

Un homme se tenait assis, occupé à lire un parchemin, derrière une large table encombrée.

Toussotement.


Bonjour, messire... Pardonnez moi de vous déranger. Permettez moi de me présenter, je suis Faust de Marigny. Ma mère, qui vient, paix à son âme, de rejoindre Aristote, était CeNedra de Marigny. Je ne sais si son nom vous est connu.

Quoiqu'il en soit, je viens ici vous demander de bien vouloir m'adresser au héraut du Bourbonnais Auvergne. J'aimerais en effet savoir ce qu'il va advenir de moi.

Je crois qu'un testament fut rédigé, je sais que ma tante, Sa Grasce Themis, en a une copie, mais elle est pour l'heure accablée de chagrin et en retraite spirituelle. Se pourrait-il que le héraut puisse m'aider?
Martymcfly a écrit:
Un jeune homme se présenta à la porte. Il se désigna comme étant le fils de la défunte Cenedra de Marigny. Marty écouta sa requête et lui répondit.

Bonjour messire. J'ai en effet eu le plaisir de connaitre votre mère. Elle fut Juge sous mon règne. Paix à son âme. Je vous prie d'accepter mes condoléances pour cette douloureuse perte.

Avec respect il lui sourit et reprit.

En ce qui concerne votre question, il faudrait vous rendre au Château. Le Bureau du Héraut Auvergne se trouve près de l'entrée. Il vous suffit d'emprunter le corridor à droite de l'entrée. Vous ne pouvez pas vous tromper, c'est indiqué.

Marty espérait que le Sieur de Marigny s'y retrouverait...
Faustdemarigny a écrit:
Faust, d'une inclinaison de la tête, remercia le porte parole pour ses condoléances, puis écouta attentivement ses indications.

Je vous remercie, Messire. Je m'en vais donc trouver Auvergne, en espérant qu'elle saura m'éclairer sur l'avenir qui m'attend.

Saluant l'homme, il sortit du bureau.
Clothilde a écrit:
Clothilde avait eu l'honneur de succéder à Marty au Poste de Porte-Parole du Bourbonnais-Auvergne.

Sur sa table, de nombreux dossiers et registres, des bouteilles d'encre, et des plumes qui couraient à longueur de journée sur des parchemins divers.

La jeune femme avait affiché sur la porte de son bureau la composition du nouveau Conseil Ducal :


Maxfan a écrit:
Maxfan, sortant des locaux du barreau du BA, se dirige vers le bureau du porte-parole du BA. il frappe à la porte, entre, salue Dame Clothilde puis...

Bonjour Madame! Excusez-moi de vous déranger, mais j'aurais une requête à vous demander... vous serait-il possible d'afficher dans les diffèrent villages du duché ainsi que sur le panneau d'affichage de la place de Clermont la liste des membres du Barreau du BA?

il lui tend un parchemin :

Citation :
liste des membres du barreau du BA au 5 juillet 1456 :

Messire Benchichi (Clermont)

Dame Bettym (Moulin)

Messire Favdb (Montbrisson)

Messire Guize (Montbrisson)

Messire Maillot Juste (Polignac)

Messire Maxfan (Moulin) (Bâtonnier du Barreau du BA)

Messire Perceval (Bourbon)

N'hésitez pas à les contacter en cas de problème juridique, ou simplement pour leur poser une question sur le domaine législatif, que vous soyez simple citoyen ou maire. Ils sont beaux, forts, intelligents, ne se nourrissent que de poissons certifiés en provenance du BA et péchés par des méthodes douces ne les traumatisants pas (les poissons, pas les membres du Barreau) et sont à votre service, alors pourquoi vous priver de leur aide??

Nos bureaux, spacieux et confortables, sont situés à proximité de l'ancienne chambre des maires, et donnent directement sur la place de Clermont et La Cathédrale Notre-Dame-Sainte-Marie-Madeleine.

Au plaisir de vous y rencontrer, en cas de besoin ou simplement pour faire connaissance avec les diffèrents membres du Barreau.


Les portraits ont été réalisés par un artiste de Moulin; très réussis, n'est-ce pas? Seul Messire Favdb n'a pu être présent pour poser; j'espère que ce manque sera très vite corrigé.

Cherchant du regard dans la salle

Mais, Dites moi.. J'ai souvenir d'une cave fort bien remplie dans ce bureau... Croyez-vous que...
Clothilde a écrit:

Clothilde avait le nez dans ses registres, lorsque l'on frappa à sa porte.
Entra le Bâtonnier du Barreau du BA.

Clothilde l'écouta puis le salua.

Bonjour Messire Maxfan, et bienvenue icelieu.

La Porte-Parole du BA regarda le parchemin tendu par Maxfan.

Très beau parchemin, et portraits fort réussis effectivement !
Je me ferai un plaisir d'en afficher copie sur les panneaux prévus à cet effet.

Puis il fut question d'une cave...

Une cave dites-vous ? eh bien il va vous falloir m'en indiquer la direction, car je vous avouerai que je n'ai utilisé ce bureau que pour y travailler, et que j'ignorais qu'une cave y était disponible.

La jeune femme sourit.
Maxfan a écrit:
Vous l'ignoriez? Hum..

Maxfan fronce les sourcils, se disant que les temps changent.. Voilà pas que les porte-parole du duché ne s'occupent même plus de savoir si le bureau est garnit de bonnes bouteilles!! il se dirige vers le fond du bureau, se baisse

Approchez, Dame Clothilde; autant que vous sachiez où elle est… si je ne me trompe pas, la trappe doit se trouver... arf! C’est vous qui avez fait mettre des tapis? Très jolis, mais bon... vous permettez?

Il attrape le tapis, qui semble peser une tonne, et le fait glisser, laissant apparaître la trappe attendue; les yeux pétillant, regardant la jeune femme d'un air triomphant, il se met à genoux, ouvre la trappe, et...

Mais, elle est vide!! Sacrebleu! il semble que votre prédécesseur soit parti sans assuré le renouvellement du stock... ah, attendez

Se penchant un peu plus dans l'ouverture, il a aperçut une bouteille couverte de poussière, dans un coin; il la prend, souffle dessus pour enlever la poussière...

Hum... j'ai l'impression que cette bouteille doit être là depuis des années... elle doit dater au moins de l’époque où Angélique était à votre place, voire même Irmine.. c’est dire ! Cette bouteille est déjà entamée, mais bon, puisqu’il n’y a que cela… ça vous dit d'y goûter?

Il se redresse, se dirige vers une sellette où sont disposés des verres, débouchonne la bouteille et verse un peu du liquide ambré; il prend le verre, l'approche de son nez

hum... difficile de savoir ce que c'est à l'odeur....
Clothilde a écrit:
Clothilde suivit Maxfan, amusée.

Ainsi donc cette trappe disgrâcieuse sur laquelle elle avait fait poser un beau tapis, cachait-elle une petite cave ?!
Cave qui cependant semblait vide...

Le Bâtonnier en ressortit cependant une bouteille, qu'il proposa à la jeune femme de goûter avec lui.

Pas très rassurée quant au contenu qu'elle pouvait avoir, la Porte-Parole, après l'avoir vu humer le parfum, demanda prudemment, en même temps que légèrement amusée :

Alors ? à votre avis ? que peut bien contenir cette fameuse bouteille ?!
Trokinas a écrit:
On frappa à la porte du bureau du Porte Parole. Un messager venait délivrer une missive au Duc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gypsie

avatar

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: Re: Bureau du Porte Parole Ducal   Ven 2 Jan - 23:33

Clothilde a écrit:
Une nouvelle semaine avait passé.
Clothilde, le nez dans ses dossiers, à son habitude, entendit soudain frapper à la porte.
Clothilde reposa sa plume, se leva, et alla ouvrir.

Bien le bonjour Messire.
Clothilde de Saint-Nicolas, Porte-Parole ducale. Entrez, je vous en prie.
Trokinas a écrit:
Un jeune homme se tenait devant le porte parole.

Bonjour, je suis envoyé par le Vice Comte, au nom du Conseil Comtal du Limousin, pour vous remettre cette missive :

Citation :
Votre Grace,

Au nom du Conseil Comtal, du Comte Dege et de l'ensemble du peuple du Limousin, je suis heureux de vous remercier chaleureusement pour ce don substanciel que vous venez de nous faire parvenir. Les remerciements vont non seulement au Conseil qui a su coordonner le tout, mais aussi à l'ensemble du peule Auvergnat qui a donné de ses propres écus pour ce don. Il va sans dire que le Limousin se souviendra d'un tel geste, et que les relations d'amitié entre nos deux contrées seront fructueuses pour l'avenir.

Ce don, symbole de l'amitié entre nos deux peuples, servira pour le bien du Comté et de sa population. Si d'aventures, le Duché du Bourbonnais Auvergne se retrouvait dans le besoin, il sait qu'il peut compter sur ses voisins et amis du Limousin.

Pour le Comte Dege
Pour le Conseil Comtal
Pour le Limousin

Trokinas
Vice Comte.


Puis l'homme repartit sans attendre.
Clothilde a écrit:
A peine le jeune homme eut-il remit missive entre les mains de Clothilde, qu'il disparut déjà dans les couloirs.
La Porte-Parole ducale eut juste le temps de le remercier.

Après lecture du parchemin, elle sourit puis alla le transmettre au Duc et à son Conseil.

Clothilde a écrit:
La Porte-Parole ducale fit mettre en berne le drapeau du BA se situant à l'entrée de son bureau, et placarder sur la porte un faire-part...


Venez nombreux rendre un dernier hommage à ce Grand Homme de nostre Duché...

Au dos du faire-part, vous trouverez un plan d'accès direct pour vous rendre au Cimetière de Montluçon.


(cliquez sur le faire-part, lien direct)
Anguerand a écrit:
Anguérand arriva en coup de vent dans la salle. Salut rapidement tout ce qui s'y trouvait. Loin de lui l'envie de déranger qui que ce soit, mais il avait quelques lettres en retard. Il s'installa confortablement dans un énorme fauteuil. Il y en avait partout dans ce castel. Il héla d'une voix forte un valet qui couru lui chercher une écritoire et tout ce qui va avec. La plume se mis en branle.

Citation :
Mon cher Marty, N'ot Bon Duc d'été.

Il m'est venu cette nuit l'envie de vous compter une jolie histoire. Je sais que vous êtes friand de ce genre d'essai qui renforce la morale, et nous fait nous poser les bonnes questions. Il m'a donc été compté les aventures suivantes. Elles devraient vous plaire.

Il était une fois, dans une contrée lointaine, un groupe d'écorcheurs et de routiers notoires nommé "les chacals de Lozère". Le pillage de châteaux étant leur activité quotidienne. Récemment, un méfait leur avait apporté quelques jolis coffres d'écus et de nombreuses charrettes de vivres, d'armes, de vêtements et autres également. Cette prise de castel avait eu lieu dans le Sud du Royaume et, afin d'écouler l'encombrant fardeau que représente les charrettes de marchandises, le groupe avait décidé de monter au Nord et avait finalement posé sont dévolu sur une ville du centre, bien nichée entre quelques volcans, heureusement sans activité, quelque part en Auvergne.

L'arrivée de ce groupe de brigand a généré une alerte maximale des forces de douane, de la maréchaussée, de l'armée et aussi de quelques mercenaires toujours à l'affût de la bonne affaire. Les défenses se sont organisées et les brigands se sont montrés très tranquilles, ne pouvant vraisemblablement point faire autrement face aux forces en présence.

Un soir, un brave voyageur qui traînait sur le marché de la ville, avait surpris des échanges importants. Des dizaines de Boucliers, de dizaines d'épées, nombre de miches de pain, viandes et autres victuailles. Ces échanges bien trop nombreux lui avaient mis la puce à l'oreille. Se faisant passer pour un simple commerçant, il observa que les vendeurs et les acheteurs n'étaient point résident de ce bon Duché d'Auvergne. Il s'en inquiéta bien sur car sur le panneau d'affichage de la mairie en question, il avait vu le matin même qu'il était nécessaire d'informer le maire de ce type de transactions. Observant toujours, il s'aperçut qu'une donzelle était arrivée avec une petite bourse de 450 Ecus environ et se trouvait le soir même avec une charrette de coffres remplis de pièces d'or, pour une valeur de plus de 10.000 Ecus. D'autres constats furent faits. Il nota les noms et les sommes sur son carnet de voyage à titre d'information.

Mais la chose le turlupinait. Il s'enquit donc d'obtenir plus de renseignement sur cette affaire. La première action que le brave voyageur entreprit fut de tenter de trouver un maréchal. Impossible, toutes les maréchaussées semblaient être dans une torpeur bien étrange. Le voyageur se dit donc qu'il lui fallait informer, à défaut, les plus hautes des hiérarchies du Duché. Il se chargea donc de prévenir la Prévostée de ce qu'il avait vu.


La torpeur devait être contagieuse, car le gentil Prévost lui répondit qu'il ne pouvait rien faire à son niveau. Il lui annonça même que les ventes étaient libres dans le Duché d'Auvergne, même pour les non-résidents. Que le Codex ne s'appliquait plus et que manifestement les textes de loi ne servaient qu'a taper sur le faible paysan qui n'avait que peu d'instruction ! C'était bien plus facile. Il dit même de laisser faire, de laisser cela à la maréchaussée endormie, aux douaniers sclérosés et à l'armée. Pour finir cette conversation, il annonça même au gentil voyageur, qui avait acheté quelques produits à prix défiant toute concurrence qu'il lui serait facile de le mettre en procès. Le gentil voyageur pensa qu'il s'en foutait comme de sa première épée en bois. L'intimidation de bas étage ne touchait que les pleutres. Le Prévost pris congé. Il était tard.

Toujours observant, le gentil voyageur contacta alors quelques amis de sa connaissance. Il ne lui fallut point longtemps pour obtenir d'autres informations sur cette affaire. On lui remis une copie de courrier. Ce courrier émanait des instances municipales de cette belle ville nichée entre les volcans éteints et était adressé à l'une des têtes pensantes du groupe des Chacals. Le gentil voyageur lu attentivement. Voila ce qu'il appris.


Citation :
Boîte de réception :: Message
De: Monsieur X
A: ☼Monsieur Y &#
Posté le: Dim 27 Juil 2008 14:06
Sujet: Re: HRP
Cher ami ,

je vous remercie de votre aide, la ville de XXXXXXXXXXXX sera heureuse de vous recevoir et vous autorise bien volontier à vendre vos marchandises sur le marché, en fait le commerce dans le BA est libre tout le monde peux acheter et vendre sur le marché sans avoir à demander l'autorisation, je suis tout de même heureux de voir que la politesse est préservé et vous remercie de nous avertir de vos actions de vente sur notre marché.

Signé Monsieur X - Maire adjoint

La municipalité remerciait le chef des brigands. Manifestement ce n'etait point une commande municpale hors duché. Et l'article 3 du titre relatif au commerce ? et les taxes ?

Le gentil voyageur se pris à réfléchir, posant son séant sur la première pierre venue. La municipalité donc cautionne le fait d'autoriser les achats et les ventes de vols perpétrés dans d'autres contrées. La municipalité se fend en remerciements obséquieux. La municipalité ne pouvait pas ne pas savoir ce qu'elle faisait. Tout le Duché connaît les noms des brigands qui sont publiés un peu partout dans les différentes chambres au château, aux affaires intérieures. Impossible de passer à coté de l'information.

La prévosté insiste sur le fait de laisser faire la chose, de ne point s'en mêler et coupe court à toute action possible, restant bien au chaud le cul sur sa chaise. Décidément, tout le monde semble au courant de l'affaire et cela au plus haut niveau du pouvoir.

Le conseil en place avait il pris un accord avec cette bande de malfrat pour qu'ils puissent écouler tranquillement leurs marchandises et faire-leur échanges d'écus ? Est-ce qu'il y avait un intérêt financier à l'affaire, un enrichissement personnel quelque part ? Qu'en penserait le Duché qui avait été dépouillé s'il avait l'information ? Les terres auvergnates étaient-elles, à l'image d'autres Duchés, terres d'asile pour la racaille et le pouvoir cautionnerait il le recel ? Les défenses mises en places étaient elles un placebo destiné à noyer le poisson ?

Cela interpella le gentil voyageur qui se dit que se ranger du coté clair de la force n'était peut être point le bon choix. Mais le gentil voyageur avait pour lui sa conscience.

Il décida donc de conter cette histoire a qui voulait bien l'entendre et de l'afficher afin de la population présente et à venir soit informée et puisse conter cela lors de veillées, face à leur maigre quignon de pain et leur gamelle d'eau croupie, il faut bien que le peuple ait quelques distractions


Voila donc mon cher Duc d'Eté, une petite histoire qui, s'il vous sied, aurait le mérite d'etre un peu plus approfondie.

Bien à vous
Anguérand de Villandras
Seigneur de Saint Haon le Chatel

.

Anguérand plia la missive au Duc qu'il posa sur le bureau du porteur de la bonne parole Ducale et missionna un valet aux fins d'affichage partout ou il se devrait dans le Duché et ailleurs.
Clothilde a écrit:
En arrivant en son bureau ce matin-là, Clothilde y trouva une missive cachetée.

La Porte-Ducale la porta directement à Sa Grasce Martymcfly.
Mémé Marguerite a écrit:
Mémé entra dans le bureau qu'elle connaissait bien. Elle n'avait pas l'air contente mais alors pas du tout

C'est quoi cette histoire encore ?

Parait que le Duc bartymcbye il a décidé de mettre notre bonne évêque et cardinale la vieille Mivrel en procès pour haute trahison ?

Le soleil lui aurait tapé sur la tête ou quoi à ce bonhomme ?!



Reprit son souffle et attendit la réponse de la donzelle
Mémé Marguerite a écrit:
S'assoit et sifflote
Anguerand a écrit:
Rhouuuuuuuuuuu.... Un pigeon sur la fenetre, porteur de message.

Citation :
Ola Prévost,

Pouvez vous verifiez que cela est régulier en vertu des articles 5 et 6 du Codex ? Vu à Polignac ce soir.

Citation :
Lance de Fatrasever, Hursulus

Bien à vous
Anguérand de Villandras
Seigneur au mérite de Saint Haon le Chatel
(Sans sceau)
Clothilde a écrit:

Clothilde ne cessait d'aller d'un bureau à un autre, arpentant les couloirs, les salles d'audience, tous ses dossiers sous le bras.

Elle revint à son bureau avec parchemin de Sa Grasce Marty en réponse à la missive de Messire Anguerand.

Martymcfly a écrit:

Chez Ang, messire de Saint Haon le Châtel,

Tout d'abord, je vous remercie de me conter telle histoire. J'espère que vous serez libre prochainement car mes enfants seront fort aise de vous savoir aussi bon conteur. Je me suis dit que peut-être vous pourriez leur raconter une de vos formidables histoires...

Ceci dit, sachez que je n'ai aucunement eu vent de tout cela, si tant est qu'il s'agisse bien d'une affaire s'étant produite sur nos terres. Et si tel est le cas, récemment, sachez que je ne suis pas au courant de ceci. Notre codex stipule bien qu'une taxe de 1% est en vigueur, de plus la spéculation est interdite.

Je serai ravi que vous m'en appreniez un peu plus quant à cette affaire. Le Prévôt doit se rendre en Chambre des Nobles expliquer son point de vue.

J'ose espérer que la prochaine fois que je recevrais missive de votre part, vous apposerez votre sceau, j'ai failli ne pas vous reconnaître.

Bien à vous.



La Porte-Parole s'apprêtait à demander à un page de faire porter cette réponse à son destinataire, lorsqu'une dame entra en son bureau.
La jeune femme l'écouta, lui montra un siège dans lequel la visiteuse s'assit, puis lui répondit.

Bien le bonjour Dame.

Effectivement, le Cardinal Ivrel va être mise en procès.
Ceci en raison de sa démission du Conseil au lendemain de son élection, sans en avoir prévenu les autres conseillers élus, ni leur avoir donné d'explication.

C'est alors qu'un nouveau vol de pigeon attira l'attention de Clothilde.
Décidément, le travail ne lui manquait point...

Pardonnez-moi, Dame, un message... j'en prends connaissance, et reviens ensuite à notre discussion.

La jeune femme se leva, alla à la fenêtre ouverte, libéra le pigeon de son message, et, voyant qu'il était destiné au Prévost, appela un page, lui demandant de le porter à son destinataire.
Profitant de la présence du pigeon, elle le chargea par la même occasion, de porter à son maître la réponse de Sa Grasce Marty. Parchemin accroché à la patte de l'oiseau, puis lancer délicat du pigeon dans le ciel auvergnat.
Mémé Marguerite a écrit:
Citation :
Effectivement, le Cardinal Ivrel va être mise en procès.

Mais c'est un scandale, vous ne pouvez pas faire cela ! Ne savez vous donc pas ce que cette presque sainte a fait pour le duché ?

S'il le faut j'en appellerai à la population du duché ou même au Roi , tiens ! Honte à vous


sort en claquant la porte
Galswinthe a écrit:
Galswinthe s'était faite très discrète depuis son retour en Bourbonnais Auvergne, mais lorsqu'elle prit connaissance de la toute nouvelle mesure ducale, elle ne put en croire ses yeux. Elle se rendit donc au bureau du porte parole qu'elle n'avait pas fréquenté depuis des mois.

Bonjour Dame Clothilde,

Je viens vous voir suite à la dernière annonce faite par le conseil qui me préoccupe quelque peu.
Je n'ai pas compris pourquoi il a été décidé d'augmenter le salaire des mines de 2 écus durant plusieurs jours. Le fer manque-t-il à ce point pour entretenir les mines? Curieux. ^^ Et bien importez donc que diable !
Le conseil économique a-t-il calculé l'impact d'une telle mesure? Et bien à moins qu'il ne compte avec ses pieds je ne crois pas.
Avez-vous calculé le montant des dépenses supplémentaires que cela impliquera? Si je me fie aux derniers taux de remplissage annoncés nous approchons des 1000 écus quotidiens.
J'aimerais donc avoir des précisions sur cette décision qui à mon sens ne profitera certainement pas au duché mais qui en revanche fera la joie des mineurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gypsie

avatar

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: Re: Bureau du Porte Parole Ducal   Ven 2 Jan - 23:42

Clothilde a écrit:

Clothilde n'eut même pas le temps de répondre à mémé marguerite, que celle-ci avait déjà quitté le bureau en claquant la porte.
Polie, la Porte-Parole ducale lui dit cependant :
Aurevoir, Dame.
... espérant que sa voix aie couvert le bruit de la porte.

Porte qui bientôt se rouvrit, alors que la jeune femme était de nouveau plongée dans sa montagne de dossiers.

La Porte-Parole pria la nouvelle visiteuse de prendre place, et l'écouta.

Clothilde répondit :

Bonjour Galswinthe, installez-vous je vous en prie.

Pour répondre à votre question, il s'agit d'une décision profondément réfléchie, et temporaire, vous l'aurez constaté.

Cette mesure exceptionnelle a été mise en place en urgence, pour palier au manque de fer et de pierre, nécessaire à l'entretien des mines.
Il y a en effet quelques réparations à y faire, et malheureusement le stock de pierre et de fer est actuellement insuffisant pour satisfaire la demande de manière efficace.

Il est à signaler par ailleurs, que nous avons effectué des demandes auprès des Duchés voisins.
Or ceux-ci, se trouvant dans une situation similaire à la nôtre, soit manquent de fer, soit préfèrent garder le peu de stocks qu'ils ont.

En outre, le taux de remplissage des mines a été faible ces temps-derniers, en raison des séjours en monatères de nombreux habitants.

Cette mesure qui vient d'être prise par le Conseil Ducal, mesure temporaire et exceptionnelle, je le répète, vise donc à relancer l'activité minière, et à reconstituer des stocks suffisants.

Voilà, Dame, j'espère avoir répondu à vos interrogations.

Galswinthe a écrit:
Merci infiniment Dame Clothilde pour cette réponse rapide. Puissent vos espoirs de renouveler ainsi les stocks être exaucés, c'est tout ce que je souhaite, mais honnêtement je n'y crois pas. Je crains de grosses dépenses pour pas grand chose. Il y aurait eu d'autres solutions, comme tenter les demandes un peu plus loin que les duchés voisins ou la fermeture temporaire de certaines mines. Cela aurait en tout cas évité de gaspiller des milliers d'écus pour un résultat incertain.
Merci encore Dame.
Gypsie a écrit:
Avant d'aller dans son bureau de tribun, Gypsie passe voir le porte parole du duché.

Bonjour Dame Clothilde !

Toujours à propos des mines, depuis le 1er août nous n'avons plus aucun rapport de mines à la chambre des tribuns. Serait il possible d'avoir les derniers ?

Merci beaucoup et bonne journée !
Asturion a écrit:
Dame Galswinthe, c'est un plaisir de vous revoir. Je puis rajouter a ce qui a déja été dis par notre porte parole que le cout de cette opération est de 3200 écus, et que l'objectif est atteint. Nos mines qui n'etaient pleines qu'au tier de leur capacité voir au quart pour certaines sont maintenant pleines.

Madame la rectrice ravie de vous voir également. vous ne recevez plus de rapport des mines depuis le premier Aout pour la bonne est simple raison que depuis cette date il n'y a plus de commissaire au mines en fonction au sein du conseil.

Je m'ocupe moi meme de donner les instructions nécéssaires a l'entretien de nos mines en tant que Bailli, mais je ne reçois aucun rapport des contremaitres des mines. Je ne peux donc pas diffuser d'informations.
Galswinthe a écrit:
Gals salua Gypsie et Asturion qui venaient de faire leur entrée et répondit au bailli :

Merci Messire Asturion d'être venu répondre en personne. Merci pour le déplacement.
Cependant, il me semble un peu prématuré d'annoncer les rétombées de la décision du conseil avant même que les journées payées à 17 écus ne soient terminées.
J'espère que vous aurez donc la quantité de fer et de pierres souhaitée au final pour que les stocks soient suffisants et que les mines puissent être entrenues comme il se doit. Et d'ailleurs je reconnais volontiers que ne suis pas en mesure d'évaluer cela.
Cependant je ne suis toujours pas convaincue que la solution choisie soit la plus sûre et la plus efficace.
Après certainement est-ce une question de point de vue.
Asturion a écrit:
Soyez assuré que nous avons éssayer toutes les possibilité d'importation avant d'en arrivé la.

Mais si hormis l'importation, et l'autoproduction de fer vous voyez une troisieme voix, nous seront plus que ravi de l'explorer.
Azdrine a écrit:
Azdrine fit un rapide passage au bureau du porte parole.

Bonjour Clothilde, comment vas tu ?

Je viens te voir afin de demander une intervention du Duc au sujet des évènements du Limousin. Dragonet, qui était comte a été renversé de façon légitime et il semblerait, d'après lui, que l'AdC le soutient. Qu'en est il réellement ? Le Bourbonnais Auvergne, par le biais du duc, s'oppose t il à la décision de la Couronne ?

On dit que l'AdC est importante mais celle ci ne fait presque jamais d'annonce et le peuple n'a aucun retour de ce qu'il s'y passe. Cela est bien dommage et j'espère que le duc Martymcfly y remediera rapidement.
Martymcfly a écrit:
Rapidement prévenu, le Duc eut connaissance que le Baron d'Usson se trouvait dans le bureau du Porte Parole, demandant information suite aux événements survenus à Limoges, et qui agitaient la capitale depuis quelques jours.

Il voulut se rendre dans le bureau lui même, mais ne trouvant guère le temps, et préférant profiter des derniers jours de luxe qui lui était offert en son bureau, il décida de prendre la plume pour écrire quelques mots à son vassal.


Citation :
Baron,

Le Comte Dragonet a effectivement été renversé il y a quelques jours et la légitimité de cette action reste toujours en question au plus haut niveau de notre Royaume.

Le Haut Conseil de l'Alliance du Centre discute et devrait publier un communiqué sous peu.

Pour le moment, aucune aide officielle de l'Alliance du Centre n'a été décidée, attendant que la Pairie et la Curia Regis aient réglé leur différend en ce qui concerne cette affaire.

Croyez bien que je me tiens très régulièrement informé de l'évolution de la situation.

Cordialement.

Fait à Clermont, sis en Bourbonnais-Auvergne
Ce vingt et unième jour d’août, l'an mil quatre cent cinquante six



Clothilde a écrit:
Etrange fin de mandat "à rallonge" ^^

Les anciens conseillers étaient censés rendre les clés de leurs bureaux, et puis finalement non.

Clothilde avait donc tenu son rôle durant toute la durée du mandat ducal, jusqu'au bout, et même au-delà ^^

Mais bientôt arriverait un nouveau Porte-Parole ducal.

Aussi, la jeune-femme rangea-t-elle son bureau, afin que tous les dossiers soient facilement accessibles à son successeur.


Lap a écrit:
Lap arriva dans le bureau, posa quelques affaires et ce mis rapidement à la tâche.

Plus qu'à attendre que quelqu'un pousse sa porte maintenant. Elle se prit à sourire en pensant à un ami, viendrait-il vraiment ? Seul Aristote le sait. On verra bien.

Elle prit la pile de dossier laisser par Dame Clothilde et commença à les lire.
Lanfeust86 a écrit:
Lanfeust arriva au bureau de son amie porte parole du duché. Chose promis...Il frappa à la porte et attendit l'autorisation pour entrer. Il se doutait qu'elle allait sourire en le voyant entrer mais surement moins quand il lui donneraitdu travail.
Lap a écrit:
Lap entendit frapper

tient déjà un visiteur

- entrez !!! dit-elle avec un large sourire
Lanfeust86 a écrit:
Lanfeust entra après que Lap lui en est donné l'autoristion :

Bonjour Dame Porte Parole duchesse consort ambassadrice !

Il savait qu'elle aimait pas qu'on l'appelle par ses fonctions.

Je viens t'embêter car j'ai un courrier à transmettre au conseil qui fera plaisir à notre duc et j'ai une question pour le conseil.

Il lui tendit le courrier :

Citation :
Au nom du Comté de Toulouse et de sa grâce le Comte Knightingale, nous félicitons les membres du nouveau conseil ducal du Bourbonnais-Auvergne et sa grâce le Duc Asturion. Nous souhaitons que les relations naissantes entre nos deux pays se développent sous le signe du respect et de l'entente cordiale.

Crapaudine, ambassadrice toulousaine pour le Bourbonnais-Auvergne.

Ensuite il lui tendit sa question surtout adressée au Duc :

Citation :
Votre Grâce, conseillers,

J'ai une question en ce qui concerne la religion. Je souhaiterai savoir qu'elle est la vision du Duc et du conseil à ce sujet puisque chaque parti à ses idées. Je souhaiterai savoir si le Duc et le conseil sont ouvert à toutes les idées en matière de religion dont la première est que j'espère vous voir le plus souvent à la messe. Beaucoup de projets et d'idées fourmillent dans les têtes des religieux.

Dans l'attente de votre réponse, conscient de votre travail.

Lanfeust de Troy, diacre de Clermont, Ambassadeur du BA.

Voila un peu de travail pour toi, je veux pas que tu t'ennuie.
Lap a écrit:
Lap sourit quand elle vit qui entrait dans son bureau. Elle se doutait bien qu'il passerait, il lui avait dit, mais elle pensait pas qu'il viendrait si vite.

Quand il commença à parler, elle lui fit de suite les yeux noir. Elle dit froidement

- Bonjour votre excellence, si vous commencez ainsi, je pense que vous pouvez faire demi-tour et reprendre la porte dans l'autre sens...


puis elle fit un sourrire

- allez dis moi ce qui t'amène ici.


Elle l'écouta attentivement, et fit un sourire.

- Je transmet tout ceci au Duc et au conseil. Tu peux d'ores et déjà donnée mon bonjour à dame Crapaudine, ça me fait plaisir de la voir à cette place ci. Ensuite, c'est gentil de pensée à moi pour pas que je m'ennui. j'apprécie beaucoup.

Puis elle fit mine de chercher du regard atour de Lanfeust

- mais tu n'as pas apporté Arthur avec toi ? où l'as tu laissé encore ?


Lanfeust86 a écrit:
Lanfeust sourit en voyant le regard noir de Lap, il s'en été doutait.

Je ne manquerai pas de transmettre le bonjour à ma marraine. Quand à Arthur, il fait surement la sieste avec sa nourrice. Mais promis la prochaine fois j'ammène ton fillot, c'est à dire très bientôt, héhé... Tu n'aura qu'à me prévenir quand tu aura la réponse de notre cher Duc.
Lap a écrit:
- ah oui j'aimerai bien le voir de temps en temps ce petit bout, après tout je suis sa marraine, donc tu va m'avoir sur ton dos, tant qu'il sera pas majeur... Que je vérifie qu'il pousse bien et que son éducation est faite...

En disant cela, elle savait qu'elle ferait un peu enragé Lanfeust. Elle avait pas de souci à ce faire pour l'éducation de son filleul, il était entre de bonne main. Mais fallait bien qu'elle le taquine un peu.

- je t'enverrai une missive dès que j'aurai une réponse.
Lanfeust86 a écrit:
Lanfeust tilta sur la remarque.

Ne t'inquiète avec l'éducation qu'il aura c'est bientôt lui qui éduquera sa marraine.

Il fit un grand sourire, et voila...

Bon je te remercie et vais te laisser, bonne journée.
Lap a écrit:
Lap le regarda avec un grand sourire.

- je ne m'inquiète pas trop pour lui en faite, mais plus pour toi, car d'ici peu tu courra partout derrière lui.

Puis elle éclata de rire.

- je te souhaite une bonne journée à toi aussi, et c'est toujours avec plaisir.
Maxfan a écrit:
Un pigeon qu'une main tremblante, décharnée par la maldie avait envoyé d'un lointain couvent vient se poser sur la fenêtre du bureau du porte parole. à sa patte, un message, simple, direct :

Citation :
Messire Duc,

je vous informe par la présente que je démissione de ma charge de batonnier du BA.

Amicalement,

Adieu

Maxfan
Lap a écrit:
Lap vit un pigeon se poser sur son bureau. Elle le prit délicatement, avant de prendre son message. Puis elle le posa près de son pigeon pour qu'il puisse se nourrir.

Elle déplia la missive.

- humm portons vite ceci au Duc.

Elle se leva et fila vers le bureau du Duc.
Modsognir a écrit:
Modsognir entra dans le bureau du porte parole.

Bonjour à vous,
Je viens ici pour demander où en est le projet d'hospices que j'ai présenté au conseil durant le dernier mandat. J'ai entendu au disocurs de fin de mandat du duc MartyMcFly que le projet avait été accepté par le conseil mais je n'ai pas vu d'annonce officielle ni une aile du château prêté comme on en avait discuté durant l'audience

Puis-je savoir où cela en est je vous prie?


Il esquissa un sourire attendant patiemment sa reponse
Lap a écrit:
Lap regarda l'homme qui venait de rentrer dans son bureau et se leva pour le saler.

- Bonjour Messire, ravie de vous voir ici.


Elle l'écouta attentivement et dit

- je vais voir ceci avec le Duc, je vous tiendrais au courant.
Ninjaturtel a écrit:
Ninja qui marchait dans le château, en direction de seul lui savait en fait, passa par le bureau du PP car il passait a coté.

Il vit un homme entrer et se dit qu'il allait y faire un tour, cela faisait longtemps qu'il ne l'avait pas fait.

Il entra alors peu de temps et surpris en fait la question. Il s'avança doucement, saluant les deux personnes présente puis dit :


Dame, Sieur, mes salutations.

Je me présente Messire, Ninjaturtel l'actuel Juge du Bourbonnais -Auvergne.

J'ai surpris votre conversation, et si vous le souhaitez j'ai quelque élément de réponse en attendant un bilan plus complet de la part de notre Duc.

En effet le texte a été voté et approuvé, cependant il restait quelques points a définir afin de mettre tout en place facilement.
Ceux qui ont proposé, ou si on veut, reproposé ce texte, ont préféré travailler sur celui ci et ont il y a une paire de jour présenter une ébauche normalement. Je n'ai pas pu encore observer tout ça pour quelque raison mais l'avancement dans tout les cas se fait. Le duc devrait vous donnez plus de précision.

Mas bon, je me suis permit de vous en apporter quelques une pour l'instant, et puis me présenter a vous par la même occasion au cas ou.

Soudainement, Ninja prit conscience (merci nalu xD), qu'il était complètement a coté de la plaque... Il parlait pas du tout de ça en fait...

Il s'excusa alors, soulignant qu'il fallait oublié son intervention et il prit alors la direction de sa chambre afin de se reposer... xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gypsie

avatar

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: Re: Bureau du Porte Parole Ducal   Ven 2 Jan - 23:50

Asturion a écrit:
Citation :
Habitants du Bourbonnais-Auvergne.

Nous, Asturion, Duc du Bourbonnais-Auvergne, en raison des menaces graves contre l'intégrité térritoriale de notre duché et de ses habitants, apres évaluation des risques avec l'Etat Majors de la COBA, décrétons par ordonance, conformément au livre I titre A, article 4, alinéa a, de notre codex, la loi martiale.

En concéquence, les frontieres du Bourbonnais-Auvergne sont des a présent fermées, et toute personne non résidente du Bourbonnais-Auvergne est sommée de quitter nos terres par le trajet le plus court, sauf cas de dérogation acordée par nous.

La loi martiale n'est pas limité dans le temps, et durera jusqu'a ce que le conseil ducal la leve.


Clermont, le 6e jour du mois de septembre

Asturion, Duc du Bourbonnais-Auvergne






Ninjaturtel a écrit:
Ninja apporta un parchemin qu'il laissa dans le bureau du Porte parole.

Citation :
Conformément à l'article I.A.4.a, qui demande a ce que la loi martiale prononcé par le Duc soit confirmé par le Capitaine, le Connétable ou encore le Prévôt des maréchaux, moi, Docteur Ninjaturtel de Glénat, actuel Prévôt des Maréchaux a vocation première de Juge signe et confirme l'ordonnance proclamant la loi martiale.

Que cela soit dit dans le duché.

Fait le 6eme jour du mois de septembre 1456

Ninjaturtel de Glénat (un jour y'aura mon sceau pour signer ^^)
Jardin83 a écrit:
Le Connétable se précipita pour apporter un message.

Jardin83l a écrit:

Conformément à l'article I.A.4.a, qui demande a ce que la loi martiale prononcé par le Duc soit confirmé par le Capitaine, le Connétable ou encore le Prévôt des maréchaux, moi, Jardin83, actuel Connétable confirme l'ordonnance proclamant la loi martiale.

Que cela soit dit dans le duché.

Fait le 6eme jour du mois de septembre 1456

Connétable Jardin83.
Guy_kdr a écrit:
Le Capitaine de la COBA se précipita pour apporter un message.

Citation :

Conformément à l'article I.A.4.a, qui demande a ce que la loi martiale prononcé par le Duc soit confirmé par le Capitaine, le Connétable ou encore le Prévôt des maréchaux, moi, Guy_kdr, actuel Capitaine confirme l'ordonnance proclamant la loi martiale.

Que cela soit dit dans le duché.

Fait le 6eme jour du mois de septembre 1456

Capitaine Guy.
[/quote]
Lap a écrit:
Lap arriva toute joyeuse avec les réponses du Duc pour les différentes personnes.



Citation :
Messire Maxfan,

Nous prenons acte de votre démission et exprimons nos plus vifs regrets de vous voir quitter ce poste.


Asturion, Duc du Bourbonnais-Auvergne







Citation :
Messire Lanfeust,

Soyez assuré que le conseil sera encouragé a se rendre a la messe, toutefois, une petite missive de votre part en cas d'oubli sera la bienvenue.



Asturion, Duc du Bourbonnais-Auvergne







Citation :
Messire Modsognir,

Nous prendrons contacte avec vous dans les jours qui viennent pour ouvrir cet ospice, conformément a la décision prise par le précédent conseil.


Asturion, Duc du Bourbonnais-Auvergne



Val1 a écrit:
Val1 tentait d'avoir des nouvelles, il fallait rassurer l'administration centrale et informer le duché aussi.

Bonjour Dame Lap, je me présente ici comme SE du BA. J'ai besoin d'un service. Je souhaiterais poster l'affiche suivante :

Citation :
Le Secrétariat d'Etat est heureux de communiquer aux habitants du Bourbonnais-Auvergne le passage de la Cour royale :



Nous vous prierons donc de bien vouloir accueillir sa majesté Levan III et ses accompagnants avec honneur.

Pour information, le cortège royal viendra depuis le Languedoc.

Merci pour la lecture.
Val1
Secrétaire d'Etat du Bourbonnais-Auvergne

Il faudrait en fait les passer dans les halles locales, je ne peux que sur celles de mon village. Avez-vous un moyen de le transmettre ?

Par contre, je viens demander des éclaircissements sur des éclaircissements sur les décrets affichés ici et pas ailleurs, la loi martiale doit être placardée partout.

Merci de votre réponse.


Sagement, il attendit une réponse.
Lap a écrit:
Elle constata que son bureau était un vrai courant d'air, tout le monde rentrait et tout le monde repartait aussi vite... peut-être devait-elle sortir une bouteille... En pleine réflexion, un visiteur arriva. Elle sourit en voyant qui s'était. Elle avait croisé cet homme quelques fois.

- Bonjour Messire Val1.

Elle prit l'affiche et la regarda.

- Alors ça y est, il vient faire le tour du BA, j'en connais un qui sera déçu de ne pas le voir à Aurillac. Je vais m'occuper de votre affiche.

Par contre en ce qui concerne le loi martiale, j'ai poster un peu partout, et normalement les maires devraient me relayer, puis que je ne peux pas faire le tour de toutes les halles en une seule journée. N'est-elle pas dans votre halle ?
Val1 a écrit:
Val1 écouta Dame Lap, une vieille connaissance de la chancellerie, cela faisait plaisir de la voir ici.

Oui, il vient ici et ils viennent ici, il y aura du monde, normalement, vous le comprenez, il ne viendra pas seul, il y aura aussi le Grand Maître, la Première Secrétaire d'Etat, logiquement il y aura un mèdecin voire des aides, des gardes du corps et j'en passe.

Pour le parcours, je n'y suis pour rien, j'ai moi-même été surpris que ce ne soit qu'une partie, mais notez que le voyage au complet sera de plusieurs mois, 6 à vrai dire. Je sais qui sera déçu qu'il ne passe pas à Aurillac, il me l'a assez fait savoir lors du précédent conseil, mais rien ne l'empéche de venir dans une autre ville, tant qu'il ne quitte pas le duché.

Pour l'annonce, quand j'y suis passé, elle n'y était pas, non et évidemment, j'ai reçu un pigeon de ma cheffe, Dame MarieAlice, qui est actuellement en BA. Je vous rassure, elle a un sauf conduit tout comme les deux jeunes princesses de France. Je vais donc aller de ce pas voir ce qui a été affiché.

Merci pour l'affiche, je vous en suis gré et avec du ratard, félicitations pour votre poste de porte-parole.

Je vous dis donc à bientôt en chancellerie ou ici.

A bientôt.


Avec une révérence et un long sourire, il fit un signe d'au revoir et partit, voir ce que donnait le panneua d'affichage de Murat.
Titi06250 a écrit:
Titi frappa à la porte puis attendit que l'on lui dise de rentrer.
Lorsqu'elle entendit "ENTREEEEZ!!", elle ouvra la porte puis s'inclina.


-Bonjour Madame. Messire Hermanicus m'a dit de venir vous voir, pour une histoire de permis de séjour.

Il parrait que je n'ai pas le droit de rester ici, mais je ne suis pas venue pour me rebeller, ni pour vous attaquer...Je suis simplement venue passer un peu de temps avec ma marraine Agna, que je n'ai pas vue depuis des lustres...

J'espère que vous comprendrez.Je suis très attachée à ma famille, et cela ne fait que deux jours que je suis ici...et j'aimerai passer un peu plus de temps avec cette dernière.

Titi resta debout devant la Duchesse puis attendit une réponse.
Lap a écrit:
Lap sourit à Val

- Je me doute bien qu'ils viendront accompagné de beaucoup de personne. J'ai fait suivre votre affiche partout, je pense que le duché fournira une escorte ainsi que des festivités.

n'hésitez surtout pas à revenir Messire Val, c'est un plaisir de vous recevoir.

à bientôt.


Lap regarda l'homme sortir.

à peine sortit qu'on cogna. Elle fit rentré la personne et l'écouta.

- Bonjour Dame Titi06250, je vais de ce pas voir le Duc pour voir ce qu'il est possible de faire pour vous.
Val1 a écrit:
Val1 revint encore une fois.

Bonjour, suite et fin du voyage :

Citation :
La cour royale fera un passage l'an prochain :



Donc en tout nous verrons lc cour royale deux fois en BA. Préparez-vous.

Val1
Secrétaire d'Etat

Eh oui, Dame Lap, on continue.

Donc pour être clair, un passage en novembre, l'autre en février prochain, un long voyage.
Titi06250 a écrit:
Citation :
- Bonjour Dame Titi06250, je vais de ce pas voir le Duc pour voir ce qu'il est possible de faire pour vous
-D'accord Madame, merci beaucoup.Je vous souhaite une bonne journée.

Puis Titi sortit du bureau et retourna en taverne, en attendant la réponse de Dame Lap.
Lap a écrit:
Lap entendit la porte s'ouvrir à nouveau pour voir Monsieur Val1 devant elle. Elle se demandait pourquoi il revenait si vite. Quand il lui tendit un parchemin qu'elle déplia.

elle l'entendit dire :


- Eh oui, Dame Lap, on continue.

Donc pour être clair, un passage en novembre, l'autre en février prochain, un long voyage.


Elle souria

- je vois que nous avons une connaissance commune qui va faire des bonds de joies pour ce prochain voyage. Je vous remercie Messire, je vais passer cette annonce un peu partout.

Puis elle vit Dame Titi

- avec plaisir et merci à vous aussi
Val1 a écrit:
Val1 sourit au mot de Dame Lap, la connaissance commune allait pouvoir danser et sauter de joie.

Oui, en effet, il va pouvoir voler et danser de joie. Le BA est énorme, alors, comprenez l'importance du deuxième passage.

Bon je vous laisse, je n'ai plus de si bonnes nouvelles à communiquer.

Bonne journée.


Val1 sortit du bureau du PP direction le chateau.
Lap a écrit:
- grand merci à vous Messire pour ces bonnes nouvelles.

Lap le regarda sortir puis ce remis au travail.
Bettym a écrit:
Bettym entra dans le bureau du Porte Parole après avoir frappé et être invitée à pénétrer les locaux. Elle avait sa mine des mauvais jours mais ça faisait déjà quelques jours qu'elle était en colère. Cependant, elle ferait tout pour ne pas s'énerver... autant faire ce peu.

Bonjour, Ma Dame le Porte Parole. Je viens vous voir pour plusieurs raisons. La première, ma démission auprès du barreau des avocats et afin de la concrétiser, pourriez-vous remettre ceci au conseil...

Elle tendit sa lettre qui disait :

Citation :
A toute personne concernée,

Je vous informe qu'à partir d'aujourd'hui, je ne serai plus avocate du barreau du Bourbonnais Auvergne.

Fait ce jour, 11 septembre 1456



La seconde raison de ma visite en découle... devant le regard interrogateur, elle poursuivit... vous n'êtes pas sans savoir que depuis le 2 septembre, nous n'avons plus de bâtonnier. Il serait peut-être temps de demander à ce que candidature soit proposée au conseil pour remplacer Maître Maxfan et ainsi faire perdurer cette fonction qui peut être une aide pour tous les habitants du duché.

Encore est-ce qu'en dehors des personnes qui se manifestaient, le conseil était-il conscient qu'il existait d'autres gens.
Elle en doutait fortement mais préféra ne pas penser à voix haute car elle savait très bien qu'elle ne pourrait rester calme.

J'espère que vous ferez le nécessaire car en ce moment, il n'y a un avocat de l'ordre des Avocats du Dragon qui souhaiterait entrer dans les locaux prévus aux magistrats et que personne n'a les clés.

Elle fit un sourire de courtoisie afin de terminer...

Voilà pour aujourd'hui. Je dois malheureusement vous quitter car du travail m'attend et j'ai un émissaire qui doit me faire un rapport sur son voyage en Bourgogne et au Berry...

Elle repensait à cette fameuse loi martiale et n'allait sûrement pas être au bout de ses surprises. Elle ne serait pas la seule...
Lap a écrit:
Lap fut très étonnée de voir Dame Bettym rentré dans son bureau. Elle savait qu'elle se déplaçait pas pour rien en générale, mais là voir icilieu... elle fronça un sourcil en attendant de voir ce qu'elle avait à dire. L'attente ne fut pas longue. elle prit en main la lettre de Dame Bettym, tout en l'écoutant, avant de répondre.

- Je trouve dommage que vous démissionnez de votre poste, je sais que vous connaissez très bien le Codex et les lois, et qu'avec vous les personnes doivent être bien défendu. Mais j'en prend note et je remet dès aujourd'hui votre démission au Conseil ainsi qu'au Duc.

pour la place de Bâtonnier, je vais aussi relancer le Duc et le conseil. Mais Rome ne sait pas fait en un jour, je vous prie d'avoir un peu de patience. Mais le nécessaire sera fait soyez en, assurer. Si à vos yeux je ne fais pas bien mon travail, il est quand même fait. Et les informations seront transmises.

Voici le chemin :

http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?p=5467823&sid=S0WkGRwWCSP8vGYY78U4SIq2j#5467823


Maillot a écrit:
Bonjour,

Puis-je vous demander si les termes de la Loi Martiale est toujours d'actualité? Je dois vous avouer que de source externe sûre il parait qu'elle est levée.

Qu'en est-il?

Merci de votre bienveillance.
Lap a écrit:
Lap vit rentrer Messire Maillot. elle se mit à penser que la journée serait prometteuse... Elle prit le temps de l'écouter, en conclu que les informations avait toujours du mal à passer partout, mais elle ne pouvait plus aller dans chaque halle pour la promulguer. Cela devenait un réel problème. Cela la préoccupait de plus en plus.

Néanmois elle sourit avant de répondre.

- Bonjour Messire,

peut-être que si vous passiez par le bureau d'affichage du Duché, vous auriez votre réponse.

Quoi qu'il en soit je vais vous répondre quand même. En effet elle a été levée ce jour. Vous allez pouvoir recevoir les MA que vous désirez à Polignac Messire.

j'espère que cette nouvelle vous contentera.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gypsie

avatar

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: Re: Bureau du Porte Parole Ducal   Ven 2 Jan - 23:58

Bettym a écrit:
Sourire de courtoisie oblige aux compliments faits bien qu'elle n'aimait pas les flatteries.

Je vous remercie, Dame Lap, mais je ne suis pas plus douée qu'un autre. J'ai juste passé beaucoup de temps à lire et relire le Codex comme n'importe qui pourrait le faire. Et j'ai encore beaucoup de choses à apprendre...

Quand à Rome, je me doute bien qu'elle ne s'est pas faite en trois jours, mais mettre une annonce sur le panneau d'affichage ici ainsi que dans les villes ne met pas trois jours non plus, en fait un jour devrait suffire.

Quand à votre travail, je ne dirai pas qu'il n'est pas fait. Cependant, vous privilégiez les Grands de ce monde alors que les petites gens sont laissées dans l'ignorance et c'est cela que je vous reproche. Vous vous déchargez le plus possible sur les autres et ça ne me plait pas.


Elle pensait à la loi martiale qu'elle avait demandé à ce qu'elle soit mis par les douaniers sur le panneau d'affichage de chaque ville tout comme l'annulation de la loi. Cela la désolait de voir si peu d'initiatives de la part de conseillers et elle se demandait bien ce qu'il pouvait faire là haut en dehors de se chamailler.

Mais je ne vais pas vous embêter plus longtemps car vous risquez de dire que c'est de ma faute si l'annonce pour recruter un bâtonnier n'est pas encore faite.

Passez toutefois une bonne journée et travaillez bien.


Elle s'inclina avant de prendre le chemin de son bureau tout en saluant Sieur Maillot.

Mes respects, Sieur Maillot, lança-t-elle en quittant le local.
Maillot a écrit:
Maillot sourit à Bettym

Mes profonds respect ma Dame. Passez une bonne journée!

En se tournant vers Lap.

Très chère, que se passe-t-il? Pourquoi ce visage si fermé?
je dois vous avouer que je suis quelque peu choqué par le ton de votre réponse. Étant porte parole du Duché, j'espère que le conseil n'est pas à votre image. Si oui, le travail doit y être bien délicat.

Et pour répondre brièvement, si je ne l'ai pas vu, c'est qu'il y a un manque de lisibilité dans les annonces officielles du duché. Peut-être serait-ce opportun de retravailler là dessus?
Par ailleurs, et pour information, des élections ont eu lieu à Polignac et je ne suis plus maire à l'heure actuelle.


Maillot sourit à Lap, la mine toujours sombre et termina par:

La réponse me contentera. Sur un point de vue Humain par contre, il y a un petit goût... de trop peu.


Maillot fit une courte révérence et sortit en espérant être retenu par Lap pour des compléments.
Bettym a écrit:
Bureau vide du PP, une aubaine pour la Moulinoise qui ne souhaitait pas voir l'épouse du Duc. Bettym déposa un courrier à l'attention de son chef au bureau du Porte Parole avec la mention à l'attention du Prévôt. Connaissant la curiosité des conseillers, elle en souriait d'avance...

Citation :
Cher Azdrine, Mon Sieur le Prévôt,

Comme je te l'avais dit et que j'ai toujours eu l'habitude de tenir mes promesses, je m'en vais.
Je n'ai malheureusement pas trouvé de douaniers puisqu'apparemment seule la maréchaussée semble intéresser les Moulinois.

A moins que la petite qui vient d'emménager se décide à t'écrire par mon intermédiaire ou directement, Moulins n'aura plus de douanes.

Je te souhaite bon courrage pour la suite de ton mandat. Ce fut un plaisir de travailler avec toi, je déplore seulement que les personnes qui sont à tes côtés au Conseil et par le même biais à l'Etat Major soient aussi butées et imbues de leur personne, ne pensant par la même qu'à leur promotion plutôt que de s'occuper de leur concitoyens.

Etant en désaccord, depuis un bon bout de temps, avec ces pratiques plus que douteuses, je n'ai plus envie de me battre.

Au plaisir de te revoir.
Cordialement

Bettym

Une fois fait ce dernier passage au château, elle sortit du bureau soulagée. Elle pouvait enfin se regarder en face. Elle n'avait jamais aimé les magouilles et par ce geste, elle se sentait déliée de tous ses serments. Elle soupira d'aise et en profita pour faire un tour dans les rues de la Capitale.
Anguerand a écrit:
Ooullaaa la poussière ? Y'a personne ? ...Atchoummmmm !!!

Personne..effectivement..

Citation :
Au porteur de la bonne parole ducale,

Dites moi donc ? C'est quoi cette révolte à Murat. Les soudards se tapent entre eux ou Garcimore est en disgrace..

Je crois pas avoir vu d'autorisation Ducale ?

Bien à vous

Anguérand de Villandras
Ce II du X
Clan des Sentinelles
Anguerand a écrit:
Hummm.. hummm... Revenu sur ses pas pour vérifier s'il y avait capitaine sur le navire, Anguérand ne voyait toujours personne..

Il déposé encore un courrier.

Citation :
Ola Porteur de la bonne parole Ducale,

Dites moi donc. Des bruits cours sur la santé du procureur ZoutZout.. Il semble qu'il soit à l'agonie. Avez vous plus d'informations sur le sujet ?

Il semble aussi qu'il y beaucoup soit en retraite ?

Bien à vous

Anguérand de Villandras
Lap a écrit:
la révolte a été autorisé par le Duc, mais il m'a pas demandé de faire d'affiche pour cela.

pour ce qui est de Zoutzout, je me renseigne.
Anguerand a écrit:
Lap a écrit:
la révolte a été autorisé par le Duc, mais il m'a pas demandé de faire d'affiche pour cela.

color]

:mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: ....... Z'etes certaine de ca, ma brave dame ? :mrgreen: :mrgreen: Chui curieux de voir le document ou alors l'affirmation avec le joli sceau .. Savez la tache rouge ou jaune ou verte la .. tsééé...
Lap a écrit:
voilà voilà ça arrive... En faite on a eu un souci avec la cire, on n'en avait plus, mais avec un peu de patience....

Citation :
oyez oyez !!!

Braves gens du Boudonnais-Auvergne,

Qu'il soit su de tous,

Que suite a des soucis, le maire de Murat, Messire Garcimore a demandé qu'un autre maire soit mis rapidement en place pour l'administrer. Nous, Asturion, Duc du Bourdonnais-Auvergne, autorisons la révolte qui a eu lieu dans la nuit du 29 au 30 septembre 1456, en notre ville de Murat.


Qu'il en soit ainsi !


Asturion, Duc du Bourbonnais-Auvergne



Bettym a écrit:
Cherchant la promulgation d'un décret, Bettym avait lu les différentes annonces qui avait été affichée sur le panneau ducal prévu à cet effet et quelques déclarations l'interpellèrent.

Afin d'avoir réponse à ses questions, elle alla au bureau du représentant du Conseil et entra après avoir frappé à la porte et être invitée.


[color=darkblue]Bonjour Ma Dame Le Porte Parole. Je viens vous voir car j'ai un petit souci avec ce que vous déclarez et les faits.
Voyant la mine interrogative de Lap, Bettym poursuivit...

Je m'explique.

En date du 15 septembre vous annoncez ceci :


Lap a écrit:
Citation :

Oyez ! Oyez !

Qu'il soit su par tous que :

Suite aux votes, à compter de ce jour :

- Messire Jardin83 est destitué de son poste de connétable

11 votes 8 votes pour 3 votes contre

- Messire Jardin83 est destitué de son poste de Sénéchal de la COBA

11 votes 7 votes pour 4 votes contre

- que la dissolution de l'armée Jardin83 a été voté

11 votes 7 votes pour 4 votes contre


En conséquence, Dame Lap prendra le poste connétable en plus de celui de porte-parole.


Fait à Clermont le dimanche 13 septembre 1456,

Pour le Duc Asturion et son conseil
Duchesse Consort Lap, Porte-Parole ducale

Or à ce jour, même si Sieur Jardin83 n'est plus connétable, il est toujours conseiller ducal. J'aimerais savoir si cela est normal.

De plus, le 19 septembre vous nous faites part du vote suivant :


Lap a écrit:
Citation :

Oyez ! Oyez !

Qu'il soit su par tous que :

Le conseil a voté à la question suivante : Le Duc Asturion doit il être destitué ?

les résultats des votes sont les suivants :

12 votes, 4 pour, 8 contre.


Qu'il en soit ainsi !


Fait à Clermont le dimanche 13 septembre 1456,

Pour le Duc Asturion et son conseil
Duchesse Consort Lap, Porte-Parole ducale







Et là encore, si je ne m'abuse, Sa Grace Asturion est toujours Duc. Dois-je en conclure que les membres du conseil ne sont que des pantins et que le Duc et l'ancien Connétable sont des gens hors la loi ? Y a-t-il une procédure enclenchée contre ces deux personnes pour non respect d'un vote du conseil ?

Bettym observa la jeune femme devant elle, espérant avoir une réponse rapidement.
Anguerand a écrit:
Anguérand qui passait par la entendit la conversation..

Ola camarades Auvergnats et Bourbonnais, permettez d'un simple administré assiste à votre échange. Z'avez rien à boire ici ?

Se penchant vers Dame Bettym et dit :

Hummm... z'aller pas faire des heureux ? ché pas si le héraut va aimer. Hummm je compte un peu la .. Douze moin un, reste onze.. Normal y'a une double charge ..Mais avant ce votre, y'avait pas de double charge ? C'est qui qu'à pas voté heinnnnnn.. Et le 19 de ce joli moi d'octobre,y'a douze votes ? La double charge à voté deux fois ?

Y'a pas un valet dans le coin qu'on m'apporte un boulier ou j'y perds mon latin..
Asturion a écrit:
Le Duc alla lui meme répondre dans le bureau du porte parole.

Bettym, Le vote concernant Jardin ne concernant que le poste de connetable, pas celui de conseiller ducal, j'auris pu prendre cette décisiosn d'autorité, mais j'ai préféré laisser le conseil voter.

Pour ce qui est du vote concernant ma destitution, 4 personne se sont prononcées pour ma destitution et 8 contre. Je ne contreviens donc pas a un vote du conseil.

Pour ce qui est des doubles charges, les conseillers ayant double charge ne votent qu'une fois.
Anguerand a écrit:
Citation :
Pour ce qui est des doubles charges, les conseillers ayant double charge ne votent qu'une fois.

Anguérand toujours dans le bureau répondit :


Ha bon !!!.. Mais alors, si le 13 septembre la double charge de Porte Parole et de connétable était attribuée, avec publication le 15 semptembre.. Qui est le douzième votant pour le résultat du vote de destitution, le 13 septembre toujours, mais publié le 19 septembre ?

Je suis complexe.. j'avoue !! Pas besoin d'aviser l'inquisition, c'est du factuel, pas de la voyance.

D'ailleurs faites vous porter la bonne parole ducale par le vilain Sieur Jardin en disgrace ? Est ce bien raisonnable ? Imaginez qu'il dise tout et n'importe quoi ? Comment cela, ca changera pas beaucoup ? Je le lis dans vos yeux .. Shocked

Sachant que Dame Lap, portait cette bonne parole en plus d'assurer la charge de Connétable, remplace aussi maintenant le Sire Zoutzout au poste de la procure.

Qui assume la charge de connétable ? Est un triple charge ? Dans ce cas faudrait voir à compter le nombre de votes ? Des fois que certain aurait des bulletins dans leur braies ..


Anguérand sorti un petit document de sa poche..

Haaa oué j'oubliai .. Not bon Cap'tain.. de la Coba ... Parait qu'il est en retraite depuis quelques jours . Est ce aussi Dame Lap qui supplée ?
Bettym a écrit:
Bonjour Messire Anguerand... Sourire châleureux, ravie de revoir cet homme qui malgré sa gouaille était avant tout un homme honnête et fidèle à son duché. Vous savez, je ne m'étonne plus de rien. Entre les conseillers qui sont démis de leur fonction mais non démissionnaire, entre ceux qui conseillent pour mieux tromper les gens et ceux qui ne font rien pour mieux les planter aussi...

Ce fut à ce moment là, que le Duc arriva et répondit à ses questions, elle se mit à rougir de sa mauvaise lecture mais qu'importait... Le duc n'avait pas été démis de ses fonctions toujours est-il que pour la Moulinoise, il n'avait pas été à la hauteur de sa charge comme beaucoup de personnes ayant le droit de décision en ce moment.

Pardonnez mon erreur de lecture mais la fatigue aidant, j'ai inversé les résultats. Sourire gauche avant que Anguerand rétorque au Duc devenu soudain Porte Parole...

Remarquez, il est aussi Conseiller au Prestige, le Sieur Jardin. Moralité, tabassez et tuez d'honnêtes gens par orgueil tout en bafouant volontairement les ordres et vous aurez de la promotion ! Vous parlez d'un prestige !

Regardant par la fenêtre, elle vit le crieur du Diplomate...

Mes Sieurs, ce n'est pas que je m'ennuie en votre compagnie mais les nouvelles m'appellent. Je vous souhaite une bonne journée et au plaisir de vous rencontrer de nouveau.

Elle salua Anguerand et Asturion puis sortit toute guillerette, impatiente d'avoir des informations croustillantes sur le duché.
Anguerand a écrit:
Saluant d'un geste rapide de la main Dame Bettym et non d'un baise main tel que l'aurai voulu le protocole. C'est dingue comme on prend des mauvaises habitudes rapidement à la cours des miracles. Anguérand sourit pensa, en l'instant,qu'en fait le baise main était un bon prétexte et un bonne solution pour vérifier l'état et la fraîcheur de la chair.. enfin c'était une autre histoire.

Oué, bon .. ché pas j'ai pas tout compris non plus. Mais comme vous dites entre les conseillers démissionnaires, ceux qui sont démis de leur fonction, ceux qui change de chaise à tout bout de champs, on sait plus qui fait quoi.

Heuuu si ce n'est que heuuu.. Est ce qu'on pourrait affiché une liste à jour ? Enfin quand je dis à jour en précisant l'heure aussi parce que le temps d'afficher ça risque de changer encore..
Fabien74 a écrit:
En se rendant à son bureau, Fabien passa devant le bureau de Jardin, le porte-parole. Il y entendit rapidement ce qu'il s'y disait.
En s'éloignant, il rit intérieurement.


C'est fou comme le Conseil fait jaser! Oh et puis, mieux vaut cela que le contraire, ç'en aurait été inquiétant!

Enfin il pensa: N'empêche, on n'est jamais mieux informé sur le Conseil que lorsque l'on s'y trouve!

Et quel mandat! De loin le meilleur qu'il aie effectué, et même si tout n'avait pas été parfait, il y avait eu de l'animation, et il avait pris plaisir à débattre de manière plus ou moins courtoise avec ses collègues.

Mais il restait un peu moins d'un mois, il s'agissait de ne pas fléchir ni ralentir le rythme!
Jardin83 a écrit:
Chers amis, à ce jour, voici les responsabilités de vos conseillers :

Citation :
Duc : Asturion

Bailli : Petitrusse
Commissaire au commerce : Seve
Commissaire aux mines : Caddarik

Prévôt des maréchaux : Azdrine
Procureur :Lap
Juge : Ninjaturtel

Capitaine : Guy_kdr
Connétable : Petitrusse du samedi soir au lundi matin, le reste de la semaine Dame Lap

Porte-Parole : Jardin83
Chambellan : Fabien74
Conseiller au Prestige : Jardin83
Rectrice : Gypsie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gypsie

avatar

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: Re: Bureau du Porte Parole Ducal   Sam 3 Jan - 0:05

Beths a écrit:
Depuis deux jours maintenant, elle attendait tranquillement la constitution du nouveau conseil.
Or, tôt ce matin là, une annonce avait été faite. Elle s'y était rendu aussi tôt. Elle put lire tranquillement les postes des douze conseillers. Mais devant un point elle avait eu une petite moue.
Poussant aussitôt la porte du nouveau porte parole ...



Bonjour Dame Alayne,

Tout d'abord mes félicitations pour votre poste de Conseillère, eh euh, vous pourrez adresser mes félicitations aux onze autres, quoi que je l'ai déjà fait pour six des onze restant.

Bref

Je venais vous voir pour qu'une petite erreur soit corrigée.


Elle lui montre alors l'affiche ducale qui annonce les postes de chacun.

Je suis bien évidemment ravie de voir mon suzerain à la tête de la Prévosté, mais il n'est pas QUE Prévot des Maréchaux. Il est aussi responsable des Douaniers.
Althiof est donc Prévost du BA et point.
Voila c'était juste pour vous préciser cela.

Je vous souhaite une bonne journée.
Fabien74 a écrit:
Fabien entra dans le bureau, espérant voir Alayne.

Bonjour Alayne, je voudrais obtenir une audience auprès du Conseil. Pourrais-tu leur en parler?
Merci beaucoup, et à bientôt en taverne!


Et il s'en alla.
Ninjaturtel a écrit:
Plus au conseil depuis quelque jour mais déjà une petite question de sa part...
Il prend alors sa plume et un parchemin, puis écrit une lettre en direction du porte parole afin que cela soit apporté au conseil.


Citation :
Cher conseil,

Je vous salue et vous félicite pour vos nominations, et me permets dès le début de vous solliciter.

En effet, une personne au conseil au nom d'Alayne cumul deux postes.
Pour les anti codex je me permet de citer la loi :

Citation :
Article 3 : Du non cumul des mandats
Il est interdit pour une même personne de cumuler les mandats de Conseiller Ducal et de Maire.
Toute personne en infraction a 48h pour se mettre en conformité avec la loi en démissionnant de l'un de ces deux mandats, après quoi il sera poursuivi pour Haute Trahison envers le duché et sera destitué de facto de tous ses postes.
Tout autre cumul devra être signalé à son supérieur hiérarchique qui décidera d'une éventuelle mise en réserve en cas de conflit d'intérêt.

Celle ci dit bien que la personne a 48h pour se mettre en conformité, or cela fait déjà plus de 48 h.
Comme je sais qu'il y a des personnes qui aiment beaucoup la justice et les lois, je citerais le Duc Tixlu, ou encore la baronne Galswinthe, le seigneur Favdb ou encore le Greffier Magakrav qui est maintenant Juge, je voudrai savoir si une procédure de poursuite pour Haute Trahison a été engagé.
Il court des rumeurs de dérogation... Or je vous pose alors une question si cela s'avère vrai, a quoi bon avoir un codex qui impose une durée maximal de 48 h si on déroge quand bon nous semble ?
Comment se fait il que les partis proposent des Maires qui ne peuvent assurer leur postes et obéir au lois?
Et pour finir, comment se fait il que le conseil ou le Duc autorise une dérogation alors que le parti, et la personne concerné, étaient pleinement au courant de la faute et a donc en son âme et conscience participé aux élections et au final se heurter face a nos lois.
Devons nous comprendre que cette loi modifié pour facilité les cumuls et au final obsolète et que nous pouvons faire comme nous le voulons, qu'il suffit simplement de demander une dérogation pour une semaine afin de l'obtenir ?

Je vous remercie pour ces questions, et vous souhaite un bon mandat.
Je m'excuse de vous écrire aussi vite mais le moment le veut.

Bonne continuation a vous.


Tixlu a écrit:
Averti des questions posées, le Duc vint répondre lui même, étant donné l'implication du porte parole dans la question du doyen.

Bonjour à tous les trois.

Dame Beths, vous avez bien raison. Le changement de nom de ce poste au moment de la fusion douane maréchaussée m'ayant échappée, je confirme toutefois qu'il est bien en charge des deux corps. J'ai rectifié selon vos dire le panneau à l'entrée du chateau et vais m'en charger de ce pas pour l'annonce effectuée.

Messire Fabien74, je vais vous faire préparer une salle d'audience au plus vite.

Baron de Glénat, c'est un plaisir de vous accueillir ici - de même que pour Beths et Fabien ça va sans dire^^.


d'un claquement de doigt, il fit approcher un valet chargé d'un plateau d'argent supportant caraphe de vin aux épices et verres pour les personnes présentes.

Je profite de votre question pour mettre ceci à votre connaissance.

Le Duc tendit un parchemin qu'il allait faire placarder au panneau d'affichage

Citation :
Par la présente, nous, Thibaud-Xavier de Ludgarès, Duc du Bourbonnais et de l'Auvergne, accordons dérogation à titre exceptionnel avec l'accord du conseil ducal à Alaine de cumuler les postes de maire et de conseiller ducal le temps de terminer son mandat de maire en cours. Ceci dans un soucis de stabilité.

Faict à Clermont le 25 octobre 1456



Certifié conforme au vœu unanime du Conseil Ducal

FaVdB, Procureur

J'entends bien vos arguments et comprends votre désarroi. Ce cumul sur une durée fort limitée serait lié à une erreur de calcul au sein du parti de dame Alaine. Vu le délai minime que cela représente, et tenant compte des contraintes sécuritaires liées à une démission ou une révolte organisée, j'ai pris la responsabilité en accord avec le conseil ducal de tolérer ce cumul sur 48h supplémentaires.

En revanche, nous aussi avons à coeur que ce type de situation qui a tendance à se répéter ne puisse se reproduire. C'est pourquoi la chambre législative et le conseil vont se pencher sur une modification de la loi imposant un délai de carence entre la fin du mandat des élus et l'élection. Ainsi, le mandat de maire devrait-il obligatoirement finir un certain nombre de jour avant l'élection, voire peut-être avant le dépot de la liste, sous peinde d'inéligibilité. Ce projet est encore à ses balbutiements, aussi ne puis-je être plus précis, mais le porte parole vous tiendra informé des suites dès que le projet sera plus abouti.
Fabien74 a écrit:
Fabien but un verre de vin.

Merci votre grâce, je me rends à Clermont au plus vite.

Il passe la tête par la porte avant de partir et dit:

Ce fut également un plaisir!
Val1 a écrit:
Val1 entra dans le bureau du PP. Aspect de déjà vu le mois passé lors de son passage pour la même annonce.

Bonjour, je me présente à vous comme Secrétaire d'Etat.

Je viens déposer cette affiche :


Citation :
Pour rappel, le voyage du roy et de la cour royale passera dans notre duché entre le 1er et le 11ème jour du mois de novembre.

Le programme est le suivant :

1er, 2, 3 novembre Polignac
4 novembre Murat
5, 6, 7 novembre Clermont
8, 9, 10 novembre Thiers
11 novembre Montpensier
12 novembre Montluçon

La cour sortira ensuite du duché pour aller en Limousin. Pour rappel, le roy et sa suite entreront depuis le Languedoc.

Faites donc bon accueil à leurs majestés, altesses, pairs du royaume, grand officiers, et autres suiveurs.

Merci de votre lecture

Merci de l'afficher et de le faire afficher dès que possible.

Je file, mes obligations m'attendant.
Alex0159 a écrit:
Bien le bonjour,

Je viens ici car je ne sais ou aller pour trouver un petit renseignement.

Je songe a m'installer dans ce beau pays qu'est l'auvergne et je me demande si vous lever l'impôt et a quelle hauteur.
Favdb a écrit:
FaVdB, qui parcourait le couloir pour rejoindre son bureau, entendit une voix en passant devant celui d'Alayne. Prêt à aider son prochain, il décida de faire une petite halte.

Bien le bonjour messire, vous installer dans notre Duché? Que voilà une heureuse idée messire. Messire? Ah, messire Alex, oui une très bonne idée. Vous avez donc décidé de rembourser vos dettes?
En ce qui concerne la hauteur des nos impôts, elle honnête, en fait elle est juste à hauteur de votre bourse.


Un large sourire illumina le visage de FaVdB.
Alex0159 a écrit:
Alex salua comme il se doit le procureur puis l'écouta attentivement


- Oui une heureuse idée que j'ai eu cet après midi et que j'ai finalement décidé de concrétiser. Je n'ai pu résister aux charmes d'une petite maison aux abords du verger de Moulin



Vous avez donc décidé de rembourser vos dettes?


- Il ne m'est jamais venu a l'idée de ne point payer cette dette. Je suis un honnête homme et j'ai toujours eu a coeur de toujours m'acquitter de mes dettes enfin



sourit



- Je n'ose croire que vous en doutiez


En ce qui concerne la hauteur des nos impôts, elle honnête, en fait elle est juste à hauteur de votre bourse.


Soupire


- Ca me chagrine de penser que je serais un piètre contribuable; pauvre vagabond que je suis désormais, ce n'est pas moi qui suis sans terre ni échoppe qui va contribuer a la prospérité de notre beau duché.

Enfin, un jour peut être, si la fortune me sourit.



adresse un grand sourire



- Je vous remercie en tout cas de m'avoir accorder un peu de votre précieux temps, messire.
Favdb a écrit:
Mais je vous en prie messire Alex, je suis souhaite la bienvenue chez vous, et une bonne installation.

Vous me pardonnerez mais il me faut me retirer et reprendre mon travail.

À vous revoir.
Themisladouce a écrit:
Un valet vint déposer une missive à l'attention du Porte Parole du Duché, venant de sa Grâce Themis de Penthièvre Balsac

Citation :
Ma Dame,

Pouvez vous afficher avec les annonces officielles de notre duché, que le Conseil de l'Ordre du mérite s'est réuni et après vote a décidé ceci :

Le 22/11/1456 : Le père Pharacaë entre à l'Ordre du mérite, à titre Posthume, proposé par le Duc Tixlu (15 votes: 14 pour, 1 abstention) (Une cérémonie intime a eu lieu à l'Ordre du mérite, nous nous réunirons plus nombreux pour parler du grand homme qu'il était plus tard)

Le 22/11/1456 : Messire Asturion est refusé à l'Ordre du mérite suite à son mandat de Duc (9 votes : 5 Contre, 3 Abstentions, 1 Pour)

Je prendrai rendez-vous avec vous ultérieurement pour chercher ensemble la meilleure façon d'informer les maires du Bourbonnais Auvergne et les habitants de notre duché de la présence de l'Ordre du mérite et des candidatures qu'ils peuvent nous envoyer. En attendant, je vous rappelle qu'un lieu a été ouvert en Gargote pour informer la population. Je suis à votre disposition pour de plus amples informations.

Bien à vous,

Themis de Penthièvre Balsac
Intendante de l'Ordre du mérite du Bourbonnais Auvergne.
Azdrine a écrit:
Le Baron de Vissac vint au bureau du porte parole qui semblait bien déserté ces jours ci. Que se passait il ? C'était une chose assez inhabituelle, il n'y avait pas eu la publication de loi martiale pourtant.

Il passa la tête par la porte du bureau et voyant la Porte parole il entra et referma la porte.


Bonjour Alayne, Comment ca va ? Bien je l'espère. Je me permet de prendre un fauteuil, j'ai plusieurs questions et remarques à faire part au conseil.

Tout d'abord, concernant le dernier affichage sur les agents ducaux, je me suis demandé a quoi correspondant les postes de secrétaires ducaux d'abord, puis d'intendant ducal. L'intendant ducal aux finances étant Jrag, et le poste apparaissant dans la liste, il s'agit donc d'un autre poste. Donc en quoi consiste ces deux fonctions, et par qui sont elles occupées ?
Azdrine a écrit:
Le temps passait tellement lentement que le Baron eut le temps de voir se faire afficher la réponse à l'une de ses questions avant que la porte parole n'ait trouvé les mots afin de répondre à sa question.

Il faudrait qu'il fasse par de cela a qui de droit, un porte parole muet n'est guère utile en ces temps ci.

Il revint tout de même auprès de la conseillère ducale.


Dites moi ? Depuis le temps que vous cherchez vos mots, vous arriverez peut être à répondre à ma question avant qu'un affichage ne le fasse a votre place non ? Donc quel est ce poste d'intendant ducal ?

Il frappa de la paume de sa main contre le bureau tant l'agacement le prenait.
Alayne a écrit:
Alayne passait son dimanche après midi à mettre de l'ordre dans tous ses parchemins quand elle sursauta tant le bruit lui fit peur. elle leva la tête et vit un Azdrine rouge de colère.
Elle évitait de trop parler une instinction de voix la faisant souffrir.
Un son rauque sortit pourtant de sa gorge:


L'intendant ducal s'occupe de l'administration dont la gestion des biens par exemple.

Elle sortit un port de miel, d'un geste en offrit à Azdrine pour adoucir sa colère et en prit une cuillère pour adoucir sa gorge en feu
Azdrine a écrit:
Azdrine ecouta enfin Alayne qui avait subitement retrouver son écoute.

Beuurk, du miel ... Je n'aime pas, cela est trop ... collant. Et puis de toute façon, même l'hydromel je n'aime pas.

De s'occuper des biens du duché donc ? Bon ce n'est qu'un exemple en soit, y a t il d'autres exemple de ses taches administratives qu'il gère ? Ah oui, et de qui dépend il ? Le maréchal dépend du prévot, le greffier du juge, le secretaire ducal du porte parole, l'intendant ducal aux finances du pole economique, mais l'intendant ducal ? J'avoue me poser la question car j'ai déja entendu parler de ce poste d'intendant, bon au niveau de l'Alliance du Centre certe, mais lorsque j'ai demandé des précisions sur ce poste, même l'intendante sortante ne semblait pas vraiment savoir. Donc je me dis que peut etre vous pourriez me le dire. D'ailleurs qui occupe ce poste ?
Alayne a écrit:
vous n'aimez pas le miel et ses produits dérivés? c'est bien dommage, ils sont excellents à la santé! Very Happy
et une p'tite bière fraiche ça vous tente? sinon je vous laisse aller vous servir dans le placard là bas au fond, pendant que je vais dans le bureau du duc chercher les réponses à toutes vos questions messire Embarassed
Alayne a écrit:
Alayne revient du bureau du duc et rapporte les paroles de sa grâce Texlu qu'elle répète textuellement à Azdrine sirotant une une bière:

Citation :
Il me semble que c'est une coquille.
Il n'y a qu'un agent ducal de ce type : l'intendant ducal (aux finances).
Dans le texte apparait l'intendant ducal et l'intendant aux finances. C'est pareil car l'intendant royal aux finances attaché au BA est agent royal, pas ducal.

Jrag est notre intendant aux finances.

Alayne pousse un soupir, convaincue d'avoir enfin satisfait Azdrine...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gypsie

avatar

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: Re: Bureau du Porte Parole Ducal   Sam 3 Jan - 0:10

Grob*tonton a écrit:
Grob* entra dans le bureau du Porte Parole, y salua son excellence Azdrine, qui se trouvai être son homologue, et posa une papier sur le bureau de la Porte Parole.


Bilan du conseiller aux mines Titan
Citation :
Bonjour,

Voici donc une nouvelle semaine d’écoulée, et le mois de novembre fini, à mi-mandat, je peux dire qu’il n’y as pas eu de forte tendance à une amélioration de la fréquentation, mais, cependant la moyenne se situe à un niveau acceptable, bien sur une meilleure fréquentation serait idéale, mais peut-on demandé la perfection, je ne le pense pas, je viens donc vous présenter les résultats obtenus.
Relativement pas d’amélioration dans la fréquentation, juste un maintient correct.




Passons maintenant aux chiffres :





comme vous pouvez le constater, la fréquentation reste moyenne, nos fréquent rappels, semble porter quelques fruits avec une légère amélioration de la fréquentation de la mine de Montbrisson.
L’état des mines se maintient au niveau optimal, permettant une production constante et régulière.
une participation civique de tous peut à échéance être profitable à la trésorerie Ducale.

Voici les chiffres de l'occupation sur la semaine des différentes mines :




Et enfin ce que vous attendez, le classement par ville :




Comme tout au long de ce mois, la fréquentation des mines s'est maintenue, mais dans une moyenne relativement basse, à la limite presque de la rentabilité.
La lanterne rouge revient à Clermont, la ville de Montbrisson avec un taux supérieur à 50% ,remonte lentement, abandonnant pour longtemps j'espère la lanterne rouge.

Maintenant , je dirais, Pour nous, pour vous, pour le B-A, tous à la mine !

Bonjour Alayne! Comment vas-tu?
J’aimerai parlé a la personne a écris ce Bilan, a savoir le Conseiller aux Mines. Peux-tu le convoquer? Ou Est-ce que c’est a toi que je dois posez les questions? Des questions que je doute que tu puisse répondre n’ayant pas les même acc7 que le CaM …
Titan34 a écrit:
bonjour messire,

c'est moi qui est rédigé ce bilan.

que puis-je pour votre service?

je vous écoute.
Grob*tonton a écrit:
Grob* vit arriver le Commissaire aux Mines, tout naturellement il commenca par le saluer puis a se présenter.

Bonjour messire,
Je suis GroB*TonTon, habitant de Montpensier,
Je fut CaM cet été et je me permet de vous interpellez sur votre bilan.


Puis il enchaîna avec le but de sa présence ici.

Donc, j’aimerai connaître, dans un premier temps l’effet qu’a eu le passage du salaire minimum a 14 écus car il me semble que son but était d’augmenter le nombre de mineur. J’ai pu voir dans le rapport que l’occupation avait augmenté, mais assez pour être dans les objectifs du conseil? En d’autres termes, valait-il réellement le cou de mettre en place ce salaire minimal de 14 écus pour augmenter l’occupation minière du BA?

Je me permet une critique sur le classement par ville, que j’ai toujours banni de mes bilans. En effet je trouve inacceptable ce classement, car ont tente d’y comparer l’activité minière des villageois alors qu’on ne peut la traité sur un pied d’égalité les villages, car certains ont 100 places a remplir seul dans les mines et d’autres 50 a deux villages … Je trouve donc ce classement discriminant pour les villes qui ont le plus de place a combler. De plus il ne peut montrer l’évolution, car la plupart des mines Auvergnats sont occupés par les villageois de deux villages différents, … Permettez moi aussi de dire que je trouve que utiliser des mots tels que « lanterne rouge » pour parler de nos villes semble un peu fort …


Puis il ajouta:

Que pensez vous de bannir ce classement de vos rapports?
Martymcfly a écrit:
Le Duc de Billy sortit de la Chambre des Nobles interloqué. Cela ne pouvait qu'être une erreur de la part de Natafaël et du collège diplomatique. Il devait en avoir le coeur net et se dirigea vers le bureau du Porte Parole. Un bureau qu'il avait occupé tiens. Ca faisait longtemps qu'il n'y avait pas mis les pieds. C'était une bonne occasion de lui rappeler le bon temps, il avait bien aimé être Porte Parole. Léger soupir en se remémorant tout cela.

Il poussa la porte et s'aperçut qu'il y avait du monde. Il salua l'assemblée présente, son ancien Commissaire aux Mines, et l'actuel. Ainsi qu'Alayne, l'actuelle Porte Parole, qui avait été dans son conseil aussi. Bref que des têtes connues quoi.


Bonjour et pardonnez moi de vous déranger. Je voulais poser une question à l'actuelle Chancelière, mais j'attendrais un peu. Sauf si vous pouvez la faire appeler par un valet ?

Marty s'était tournée vers Alayne pour demander cela. Il écoutait à présent ce qui se passait, la discussion entre deux connaisseurs de mines devait être intéressante.
Titan34 a écrit:
titan vit arriver sa grâce le Duc de Billy qui souhaitait rencontrer la chancelière, il le salua respectueusement puis il écouta avec attention les questions posés par l'ex commissaire aux mines.

bonjour Marty, j'espère que tu te portes bien depuis la dernière fois ou nous nous sommes rencontrés, la porte parole va s'occuper de toi.

Messire Grob*tonton, pour répondre à votre question, effectivement, la baisse du salaire minimum à pour but de rétablir l'attrait du salaire minier, qui s'est vu devenir inintéressant suite à la baisse du salaire minier, maintenant, il est certain que cela ne ce fera pas sur une journée, il faut que les habitudes se prennent, il y a déjà une amélioration qui se fait sentir, mais nous n’en sommes qu’au balbutiement, cela sera efficace à terme, sans pour autant pénaliser les ouvriers agricoles.

Pour ce qui est du classement par ville, soit, vous estimez que cela est inadmissible, il faut savoir que ce classement est fait au prorata de la capacité de remplissage, comme vous pourrez le constater, la mine 1 à un taux de remplissage de plus de 101% pourtant ni Moulins, ni Bourbon ne son premier du classement car leur score baisse avec la fréquentation moindre dans les mines dans les mines 2 pour Moulins et mine 6 pour Bourbon.
Par ailleurs, vous trouvez discriminant ce classement, moi je trouve cela plutôt stimulant puisque en lançant une certaine compétition entre les différents villages.
Maintenant, le fait d’utiliser le terme lanterne rouge ne vise nullement à discréditer une ville par rapport a une autre, mais comme dans toutes compétitions, vous savez bien qu’il y aura toujours un premier et un dernier, le terme lanterne rouge désigne seulement le dernier, mais si cela est vraiment gênant, je peux a l’avenir m’abstenir de tout commentaires.
Par contre ce classement est attendu par de nombreuses villes et je n’envisage pas de le bannir de mon rapport.
J’espère avoir répondu à votre attente, il est évident que nos point de vue peuvent ne pas se croiser, mais mon objectif est d’amener les mines à une production maximale pour le bien de tous.
Grob*tonton a écrit:
Grob* salua l’ancien duc et écouta les réponses de Titan.

Merci de m’avoir répondu messire, c’est tout a votre honneur. Je ne vais pas vous déranger plus longtemps, vous avez sans aucun doute beaucoup de travail. Bonne continuation a vous.

Il salua le CaM, puis se tournant vers martymcfly

Aurevoir messire Marty Et puis je ne doute pas qu’on va se croiser pendent la campagne qui arrive ajouta grob avec le sourire avant de sortir du bureau.
Titan34 a écrit:
au revoir Messire qu'Aristote vous accompagne.

Il salua l'ancien CAM et son ami Marty et regagna son bureau pour suivre ses mineurs.
Martymcfly a écrit:
Le Duc de Billy vit les deux interlocuteurs quitter la pièce après l'avoir salué.

Au plaisir messieurs. Je viendrais sans doute faire un tour sur les estrades, ou peut-être pas, nous verrons bien.

Il réfléchit une minute. Grob*tonton ? Hmm... La Fondation se présentera donc. Il laissa échapper alors un fou rire puis voyant la Porte Parole le regarder, il tenta de se reprendre.

Pardonnez moi, juste de mauvaises pensées m'ont traversé l'esprit. Savez où je puis trouver la Chancelière ou si elle peut quitter quelques minutes l'aile du Château réservé à la Chancelerie ?

Il tenta de contenir son rire, et sa présence ici n'était en rien risible, bien au contraire. Il y avait des lois, il espérait que l'on comprenne qu'elles soient respectés. Marty en profiterait pour mettre quelques points sur les "i" avec la Porte Parole et certaines de ses annonces. Le Conseil avait fait une erreur apparamment et il venait aussi pour cela. Il attendit donc qu'Alayne s'exprime.
Roseedumatin a écrit:
De retour en Auvergne, enfin... L'installation fut longue et la reprise de ses fonctions dans son duché natal aussi...Rosée se dirigea vers le bureau du Porte-Parole Ducale, afin d'avoir des réponses à ses interrogations, travail oblige.

Elle allait franchir la porte du bureau quant elle se trouva nez à nez avec un conseiller ducal et un Montpensierois. Ils avaient laissé la porte entrouverte alors elle en profita pour jeter un coup d'oeil au bureau de la conseillère ducale. Pas de chance, le lieu était déjà occupé.

Elle ferma la porte discrètement et attendit son tour aux couloirs du château Clermont , en faisant des aller et retours...
Natafael a écrit:
On avait prévenu Nata que le Duc de Billy désirait la voir au bureau du Porte Parole.

Elle posa sa plume et laissa ses parchemins étalés sur le bureau. La pile de courrier diminuait mais elle avait encore beaucoup de travail.

Elle se dépêcha de rejoindre Marty.
Lorsqu’elle arriva près du bureau, elle croisa Rosée dans le couloir et la salua.

Puis elle entra, après avoir frappé deux petits coups à la porte d’une main. Dans l’autre une petite bouteille d’alcool de châtaignes.

Marty se trouvait là… Nata s’avança vers lui.

Bonsoir Marty, j’espère ne pas t’avoir fait trop attendre.
Mais regarde, j’ai de quoi me faire pardonner !

Nata ria en lui montrant la bouteille.
Un petit verre ?

Nata alla chercher deux verres et les remplis, puis elle en tendit un au Duc de Billy.
Elle leva son verre en inclinant légèrement la tête.


Tu voulais me voir, Marty ? En quoi puis-je t’être utile ?
Elle regarda Marty en souriant
Je pense savoir pourquoi, mais je t’écoute.

Nata posa ses lèvres sur le bord du verre en cristal en regardant Marty et bu une petite gorgée.
Martymcfly a écrit:
L’attente ne fut finalement pas si longue. Le Duc avait réussi à apaiser son fou rire et quand il vit apparaître dans la porte la Chancelière Natafaël, il ne put que s’approcher et la saluer.

Votre Excellence, je vous remercie de m’accorder un peu de votre temps. Un clin d’oeil plus tard. J’espère que tu vas bien Natafaël et je ne refuse jamais un verre. Enfin peut-être en ce moment, si… Il faut que je fasse attention.

Une fois les deux verres remplis, le Duc de Billy lui répondit.

En effet je voulais te voir pour t’avertir que la Chancellerie, et donc toi, étant la Représentante en chef, avez outrepassé la Charte de la Chancellerie, la toute récente comme la précédente d’ailleurs. Vous avez dans les membres du corps diplomatique quelqu’un qui n’est pas habitant du Bourbonnais-Auvergne, alors qu’il est très bien stipulé le contraire dans les chartes. Je ne remets absolument pas en doute les qualités de cette personne attention, je n’ai rien contre elle non plus. Mais je tenais à te le signaler. J’espère que c’est une erreur.

Marty prit une gorgée… Cela faisait quelques jours déjà qu’il était sobre et l’alcool lui monta directement à la tête…
Natafael a écrit:
Nata écouta Marty.

Elle se doutait, connaissant Marty, qu’il viendrait lui parler de cela.
Elle posa son verre et le regarda en souriant.


Marty, je connais parfaitement la Charte de notre Chancellerie, que se soit l’ancienne ou la dernière en date.
Tu as raison, un diplomate doit être domicilié en BA.

Mais si tu le permets, je vais t’expliquer la situation.

La personne qui a été nommée dernièrement comme Attachée diplomatique, vit depuis un bon moment déjà dans notre Duché.
Elle avait mis ses biens en vente afin de pouvoir se domicilier en BA.

Lorsqu’elle a fait sa demande à la Chancellerie, les Consuls et moi-même avons décidé d’accepter sa candidature.
Et vu qu’elle allait faire son changement d’adresse, la nouvelle Attachée diplomatique allait être une Montpensieroise, donc de notre Duché, officiellement!

Le déménagement devait avoir lieu, or la vente de ses champs à prit un peu plus de temps que prévu.

Sache que ses champs sont vendus, c’est chose faite ! Elle est sur la route et dès son retour elle sera Bourbonnaise-Auvergnate.


Nata regarda Marty
Voilà, Marty, c’est un accord exceptionnel.
Martymcfly a écrit:
La réponse était complète et Marty s’attendait exactement à cela. Sa vassale Varennes lui avait assuré à peu près la même chose.

Il sourit à la Chancelière et hocha la tête en guise de réponse.


Je te remercie Natafaël de m’avoir répondu de façon honnête. Je n’en attendais pas moins de toi. Si la Chancellerie reconnait elle-même être hors la loi, c’est son problème, pas le mien.

Une plainte en bonne et due forme pourrait être déposée. Mais Marty n’avait pas la tête à cela, d’autres s’en chargeraient peut-être. La loi est la loi et l’outrepasser était un délit. Si en plus, les coupables avouaient leurs crimes, le procès était déjà fini avant même d’avoir commencer, et la sentence ne vaudrait pas tout cela. Il se demandait cependant…

Juste une chose… Pourquoi ne pas avoir attendu le retour de la Dame de Vaulmier, puisqu’il s’agit d’elle, pour la nommer à la Chancellerie ? Cela n’était l’affaire que de quelques jours. Tu te rends compte que tu admets avoir enfreint la loi ? Toi et les Consuls également ? Alors pourquoi y avait-il urgence à nommer Dame Elegie ?

Le Duc de Billy savait qu’il pouvait avoir une discussion sincère et posée avec Natafaël. Ce qui n’était pas le cas de la grande majorité de ses collègues, buveurs de jus d’orange, pouark. Il termina son verre, jetant un coup d’oeil à la Porte Parole qui était sortie quelques instants, porteuse d’une nouvelle annonce. Il lui dirait deux mots après…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gypsie

avatar

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: Re: Bureau du Porte Parole Ducal   Sam 3 Jan - 0:24

Natafael a écrit:
Nata continua à écouter Marty. Elle le laissa terminer.
Marty, je ne vois pas pourquoi je ne serais pas honnête ! Tu me pose une question, je te réponds.
Je n’ai nul besoin d’inventer des histoires et de plus ce n’est pas dans mes habitudes.


Nata savait qu’il fallait toujours dire la vérité, car le mensonge n’amenait rien de bon,
et de toutes manières ça se retourne toujours contre soi. Quoique la vérité aussi quelques fois, mais bon, à choisir..


Elle regarda le Duc de Billy puis continua
Par contre Marty, même si je représente la Chancellerie, ce n’est ni à elle, ni aux consuls à qui il faut en vouloir.
La décision finale c’est moi qui l’ai prise.

Effectivement, j’aurais pu, j’aurais du attendre quelques jours.

Ce soir là, elle s’en souvient, il était tard, elle avait des tonnes de parchemins à afficher, elle avait prit le paquet entier et était passée dans tous les bureaux….

Marty, je ne voulais pas enfreindre la Loi ! Enfin, tu me connais ! Et ce n’est pas comme si j’avais nommé une personne complètement étrangère au BA, chose que je ne ferais jamais… Sa famille est ici… elle vit ici…

Nata était épuisée, le mauvais rhume qui la guettait depuis quelques heures commençait à poindre son nez sur le bout du sien.
Elle s’assit un instant

Excuses moi, Marty, un rhume ! Elle lui sourit doucement.
Martymcfly a écrit:
Etait-ce le froid qui régnait dans l'air qui rendait frileux les gens ?

A tes souhaits Nata. Attention à ne pas prendre froid.

Sourire poli à son attention.

Merci pour toutes ses réponses. Je cherchais avant tout à t'informer. Tout est clair à présent, et pour tout le monde.

Marty inclina la tête avant de se tourner vers Alayne.

Dame Porte Parole, j'aimerai savoir une chose, par rapport à vos affichages. Avez vous bien affiché depuis le début de votre mandat tous les résultats de votes dans l'ordre dans lequel le Conseil a voté ?
Natafael a écrit:
Un petit éternuement plus tard, Nata regarda le Duc de Billy en faisant une moue.
Oups désolée ! Merci Elle sourit à nouveau
Prendre froid ? Il ne vaut mieux pas, j’ai trop de travail pour tomber malade.

Nata replaça son col autour de son cou pendant que Marty la remerciait d’avoir répondu à ses questions.
Mais de rien Marty, c’est tout à fait normal. Et si tu as d’autres interrogations, tu sais ou me trouver.
D’ailleurs, je vais de ce pas retourné dans mon bureau.


Nata se leva et s’inclina respectueusement devant le Duc de Billy.
Je te souhaite une belle journée Marty, à bientôt et mes amitiés à Beths.

Puis se tournant vers Alayne
A plus tard Ala, bonne journée à toi aussi

Nata partit gracieusement vers la porte, l’ouvrit puis se retourna.
Au fait, Marty, garde la bouteille d’alcool de Châtaignes, tu la dégusteras tranquillement.

Elle lui sourit puis referma la porte doucement
Alayne a écrit:
Alayne était occupée à compter une pile d'affiches lorsqu'elle entendit son nom, prononcé par Marty et qui s'adressait à elle. Elle redressa la tête et répondit:

Il se peut que j'ai collé une affiche en dessous de la précédente au lieu de la mettre à coté, chose que je ne fais jamais habituellement.
Ce soir là j'ai du sortir de taverne après un repas plus arrosé que de coutume et hop, une affiche de travers;:? il faudrait que je retourne vers le tableau pour voir, je n'ai pas vérifié et ne me souviens plus!
101-102-103...


Alayne repris le comptage des affiches
Bettym a écrit:
Venant de lire les dernières annonces ducales, Bettym ne comprenait pas certains. Afin de pouvoir avoir des réponses à ses questions, elle se dirigea vers le bureau du Porte Parole et y entra après invitation.

Bonjour Dame Alayne. Excusez moi de vous déranger mais j'aurai besoin de quelques explications quand à un texte que vous avez inséré au Codex. Dois-je attendre une personne qui s'occupe de cela ou pourriez-vous répondre ?

Devant la mine interrogative de la conseillère, Bettym continua...

Vous ne voyez peut-être pas de quel texte il s'agit ! En fait je me demandais pourquoi vous avez inséré le texte de la Charte que tous les Conseillers Ducaux signent avant de prendre leurs fonctions, dans le Livre I Titre A sous l'Article 8. Aviez-vous peur que les Conseillers ne respectent pas la Charte ? Croyez-vous qu'en l'insérant dans le Codex, les responsables seront plus respectueux des lois ? Franchement j'ai du mal à comprendre une telle chose. grimaça-t-elle.
Martymcfly a écrit:
Après un moment d'absence, dû certainement à l'alcool de châtaigne qu'on venait de lui faire boire, Marty répondit à Alayne, après avoir salué la Chancelière qui retournait travailler.

Merci de cette réponse, mais j'aimerai savoir en fait si c'était une erreur de date ou un mélange dans les votes, ou quelque chose comme ca.

Il réfléchit une seconde, essayant d'être le plus clair possible.

Voilà, il y a quelques temps, vous avez publié une annonce comme quoi le Décret dit des Agents Ducaux avait été modifié suite à un vote du Conseil. Or ce décret mentionne des postes qui n'existait pas lors : celui des Responsables de Sécurité et des Secrétaires Ducaux.

Quelques jours plus tard, pas très longtemps d'ailleurs, vous avez affiché deux autres annonces instituant la création de ces deux postes justement. Je me demandais donc s'il n'y avait pas eu une inversion dans les affichages, ou si au contraire, le Conseil a voté un texte faux, puisque comportant des données qui n'existaient pas, à ce moment précis.


Il sourit respectueusement à la Porte Parole avant que sa marraine ouvre la porte et entre. Il la salua.

Bonjour marraine, tu trouves que j'ai tellement maigri que tu ne me vois plus et ne me dit pas bonjour ?!

Sourire en coin.
Bettym a écrit:
Elle était entrée avec son idée en tête et n'avait pas fait attention que l'homme qui attendait dans un coin était son filleul. Lorsqu'il lui adressa la parole, elle sursauta et se tourna vers lui, un sourire en coin.

Bonjour mon Filleul Adoré... lui fit-elle avant de l'embrasser. Elle se recula un moment, l'observa et... En fait, non, je te confirme que tu n'as pas maigri. Je pense même que... lui tate les poignées d'amour, une lueur espiègle dans les yeux... tu abuses un peu trop de la bière et de l'alcool de châtaigne !

Voyant la grimace de Marty, elle se mit à rire.

Allez... t'inquiète pas ! lui chuchota-t-elle... Beths n'y verra que du feu. un large sourire avant de poursuivre. Dis... ça fait longtemps que tu attends ? J'ai l'impression qu'avec ces élections, les conseillers ont décidé de ne plus travailler. finit-elle en se tordant les lèvres. A croire que dès que les campagnes électorales commencent, il n'y a plus personne qui travaille !

Elle soupire, prenant son mal en patience, espérant enfin que leurs représentants se bougent.
Titan34 a écrit:
titan vit que des personnes attendaient dans le bureau du porte parole , il entra pour essayer de leur apporter un élément de réponse.
En s’approchant, il entendit les questions et reconnu Bettym et Marty.


Bonjour Bettym, Bonjour Marty, j'ai entendu vos questions en passant et je vais essayer de vous apporter un éléments de réponses.

Bettym, pour ce qui est de ton questionnement, ce texte à été inséré dans le codex, car nous ne l'avions plus trouver nulle part, de plus nous avons estimé logique que les personnes qui se présentent, soit au courant des engagements qu'ils devraient respecter une fois élus.
cette réponse, je te le rappelle n'engage que moi.

Marty, pour te répondre, non, il n'y as pas eu de votes faux, la création de ce poste, à été soumis comme tu t'en doutes à l'approbation du conseil ducal qui après avoir délibéré sur la question.
la modification du décret à été mis au votes en même temps que l’approbation à la création du poste, il s'avère qu'un vote s'est terminé avant l'autre et comme nous avons une porte parole réactive, ce qui explique l'affichage dans le désordre.
je ne vois pas en quoi cela pourrait être gênant.


il espérait ne pas les avoir fait trop attendre, pour pas qu'il pense que le conseil était en train de se rouler les pouces en fin de mandat.
Bettym a écrit:
Décidément ce n'était pas son jour. A croire que tous avaient choisi de lui faire "peur". Au son de la voix masculine fort connue maintenant, elle se retourna vers Titan et lui sourit.

Bonjour Titan... euh pardon. Messire Titan, se reprit-elle, faisant une petite courbette. C'est très gentil à toi de venir nous tenir compagnie. Tu as des questions aussi à poser au Porte Parole ? fit-elle, amusée, sachant pertinemment que si c'était le cas, il ne serait pas venu au bureau.

Elle était d'humeur joyeuse avec les taquineries qu'elle avait faites à son filleul et ce fut décontractée qu'elle écouta les réponses que Titan avait eu l'amabilité de donner.


Je suis ravie que tu répondes à nos interrogations bien que je sois étonnée qu'il ne s'agisse que de ton avis et non celui du Conseil. Car si je ne m'abuse, cela a dû être discuté et donc vous saviez tous pourquoi vous l'aviez inserré dans le Codex à moins que... marque une pause... cela se soit fait sans toi et là je comprendrais mieux le fait que tu n'engages pas le conseil.

Bref... En conséquence, si je suis bien votre logique, quand je dis "votre" c'est celle du conseil bien sûr...
sourire en coin... donc je disais, si je comprends bien, reprit-elle, histoire de se remettre dans le sujet de discussion, nous allons avoir la chance de voir également ce que les soldats signent en cachette ! Devant la mine interrogatrice de Titan, elle poursuivit... Ben oui ! Autant que les soldats savent à quoi ils s'engagent avant d'entrer dans leur fonction tout comme les conseillers, non ?

Elle adorait asticoter les personnes qui défendaient corps et âmes le corps militaire, à tel point qu'elle ne manquait pas la moindre brèche pour s'y faufiler... Elle se mit à rire.

Désolée Titant, je n'ai pas pu m'empêcher de t'embêter... Bien que pas mal de personnes aimeraient savoir ce qu'il s'y passe dans ces fameuses casernes ! Faut dire que les soldats ne sortent pas beaucoup sauf peut-être pour le Roy, d'après ce que j'ai ouie dire ou encore pour recevoir des médaille. Enfin... soupira-t-elle, pensant qu'en dehors de se montrer aux Grands et de faire les fanfarons, le peuple n'avait peu de chance de les croiser.

Sinon pour revenir à la Charte que signent les Conseillers à chaque entrée dans le bureau du Duc, vous en faites quoi ? Vous la gardez ou vous allez la mettre au feu pour vous réchauffer cet hiver durant les longues journées froides au Château ?

Voyant la mine ahurie de Marty, elle comprit bien que les réponses ne lui conviendraient qu'à moitié. Surtout que la remarque qui avait été faite eut don de l'agacer. Rhalala... Quelle idée d'être une malade de Justice ! se dit-elle. Tant pis... je ne peux me taire. Elle reprit la parole.

Par contre, si je puis me permettre concernant l'ordre des votes... Ca a une importance de taille sauf s'ils sont ratifiés le même jour. Mais si ce n'était pas le cas, comment pouvez-vous voter une chose qui n'existe pas ? C'est comme si tu mettais la charrue avant les boeufs ! Et tout le monde sait les dégats que cela peut faire. Enfin... surtout les paysans ! Ou encore que je fasse appliquer une loi avant quelle ne soit votée. Imagine le bazar et tous les appels de procès que cela pourrait entrainer !

Elle se tourna vers son filleul préféré, elle ne risquait puisqu'étant le seul.

Dis moi Marty... Tu as d'autres questions ? Sinon tu m'accompagnerais à la taverne ? se rappelant les moqueries qu'elle lui avait faites quelques minutes auparavant, une lueur espiègle brilla dans ses yeux... Toi une tisane et moi, une bonne part de tarte aux pommes accompagnée d'un verre de cidre. Ca te tente ? et se tournant vers le Conseiller et toi Titan, nous suivrais-tu ?
Titan34 a écrit:
je te remercie de ton invitation, mais je n'ai pas terminé mon mandat, et donc je n'ai pas le temps de batifoler, cependant je t'en remercie encore.
sache que jamais je n'implique d'autres personnes lorsque j'amène un élément de réponse, je ne m'implique que moi.
par ailleurs, vous apporter satisfaction à toi ou à Marty Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy , sache que c'est un rêve que je fais depuis longtemps, et sait tu ce que je vois dans mon rêve lorsque j'y arrive et bien cela va t'étonner. Shocked Shocked Shocked
je vois le soleil briller à son zénith à minuit
je vois une nuit noire d'encre en plein midi
je vois aussi une tortue doubler un lièvre en pleine course
et les crapauds plus gros que les bœufs.
peut être est-ce un signe du tout puissant, mais je ne comprend pas le message Evil or Very Mad Evil or Very Mad .
Bettym a écrit:
En entendant la poésie de Titan, Bettym éclata de rire...

Pardonne moi... mais je crois que tu devrais arrêter de boire avant d'aller te coucher. Elle s'approcha de Titan et lui fit une bise sur la joue. Allez ! sans rancune et profite bien de tes derniers jours pour être en forme au prochain mandat.

Elle regarda Marty qui semblait rêveur...

Tu fais quoi mon filleul préféré... Tu as l'intention de camper dans le bureau ? Si c'est le cas, je t'abandonne... j'ai des suivis de dossiers à faire, d'ailleurs... si tu avais un peu de temps à me consacrer il faudrait que je te parle d'un truc mais pas ici. C'est top secret ! fit-elle pleine de malice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gypsie

avatar

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: Re: Bureau du Porte Parole Ducal   Sam 3 Jan - 0:40

Martymcfly a écrit:
Le Duc de Billy haussa les épaules.

Je ne rêve pas marraine, je réfléchissais.

Il lui aurait bien tiré la langue mais se retint, y avait du monde... Se tournant vers Titan.

Bonjour et merci de ces explications. A vrai dire je m'en doutais un peu, mais il faut avouer que cela fait tout même bizarre de voir afficher ce texte de loi rempli de nouveaux postes absolument inconnus ce jour là. C'est d'ailleurs tout aussi étrange que d'avoir proposé le vote de ces différents textes en même temps, car si les conseillers avaient voté contre, là cela aurait fait mauvais effet. Mais bon. Je venais simplement en avoir le coeur net.

Il inclina la tête avant de prendre le bras de Bettym. Toutes ces histoires de loi l'intéressait, surtout qu'ils en avaient parlé en Chambre Législative, il avait donné son avis, totalement opposé à la création des Secrétaires Ducaux. Mais ce n'était pas lui qui décidait.

Allons y marraine, nous avons des verres à vider.

Un sourire en coin avant de conclure.

La bonne journée dame Alayne, ainsi que pour toi Titan.
Apolonie a écrit:
C'est passablement énervée que la demoiselle se pointe dans le bureau du porte parole ducal. Les cheveux en bataille, la mine pâlotte, les nerfs à vif. La belle, toute de noir vêtue, les dagues sur les cuisses, et l'épée au coté, n'a rien de la diplomate, mais peut passablement impressionner, surtout si l'on croise l'éclat orageux de l'azur qui cherche des yeux le porte parole du nouveau conseil.

Ola ! J'ai une question pour le nouveau conseil. Assez urgente, et surtout...

L'air revêche, contenant une nausée qui s'pointe décidément quand il faut pas, ce qui ajoute à l'énervement de la jeune femme. Encore que énervée... Bon, si, c'est Apolonie quand même. Mais elle est surtout choquée. Et compte bien obtenir des réponses.

Je reviens tout juste de la chambre du Peuple là. Vous savez, où chacun peut s'exprimer, proposer, discuter... Ou gueuler pour ceux qui ne savent pas argumenter ou qui sont vaguement crétins.

Et devinez ce que j'y ai entendu. Quelque chose d'hallucinant. Je me demande même si c'est pas passible d'une mise en procès... Notre Capitaine, cette femme posée et respectueuse de la loi, cette femme agent ducal, duchesse auvergnate... foule au pied nos lois, sans que rien ne soit dit.


Jariane, Capitaine de la COBA, signataire de la Charte des Conseillers Ducaux a écrit:
De la facon d'agir de certains brigands


Message de la princesse de cologne primat du sring Ingeburge

Ingeburge a écrit:
Je me suis fait attaquer entre Lyon et Montbrisson et je me retrouve bloquée dans la capitale du LD pour 45 jours.
e dois avouer que j'ai moi-même été surprise par ce qui m'est arrivé, je pensais avoir croisé une armée au vu des conséquences, mais non... Rien de cela, il s'agissait de deux brigands!
J'avais un caillou et 149 écus dans mon inventaire, résultat des courses, je suis morte, j'ai perdu des caractéristiques et tout mon argent... mais pas le caillou!

Les armées n'ont pas le droit de poutrer des brigands mais eux se reservent ce dit droit. Pour ces deux brigands je n'appliquerais pas la reforme soyez en certaine bettym ils ont tué une personne.

Prunelles écarquillées de la conseillère diplomatique.

Trouvez vous normal que notre Capitaine envisage de n'absolument pas respecter la loi auvergnate ? Trouvez-vous normal qu'elle passe outre le travail du Prévot dont c'est la fonction de gérer le brigandage ? Trouvez-vous normal qu'elle remette en cause une réforme pourtant votée par notre Conseil ? Qu'a à dire notre Duc sur les propos de celle qui dirige une armée aux couleurs de notre duché ? Quelle image donnons nous à l'extérieur ? Sans même parler du fait que je ne vois pas comment elle pourrait connaitre l'identité de ces deux malfrats ? Et pourquoi ce serait à la COBA de régler une affaire de brigandage ? Le fait que la Princesse de Cologne soit une amie de la duchesse de Saint-Nectaire doit-il permettre une chasse à l'homme pareille ? Toute une armée contre deux trousse-goussets ?

Elle reprend son souffle. Apolonie prend rarement position... Plutot neutre, se contentant dans l'ombre de veiller à la sécurité et au rayonnement de son duché, elle s'énerve rarement, prend rarement parti, travaillant plutot à la coopération qu'à la fustigation publique. Diplomate dans l'âme. Mais là... Elle est choquée, abasourdie par ce qu'elle a entendu... Et demande une explication.

Sans même ajouter que Ingeburge n'est pas morte, puisqu'elle a pu raconter sa mésaventure, ou alors elle est très très forte. Et prend elle de même le parti des innocents poutrés par une armée sans preuve ou sans raison ? Une victime d'"erreur" ?
Alivianne a écrit:
Alivianne arrive sur l'entrefait avec une question qui la turlupine...

Comment peut-elle être au courant de tout ceci la capitaine? Est-ce que la chambre religieuse n'est pas confidentielle?
Silec a écrit:
Concernant cette chambre elle etait accessible il y a quelques minutes et brusquement plus acces bizarre n'est ce pas...... les portes sont fermées a double tours
Alivianne a écrit:
se tourne vers Silec qui venait d'entrer.

ça j'en doute fort car j'avais pas plus accès voilà plus d'une heure et je doute avoir eu accès des jours avant...

mais c'est votre épouse, je comprends que vous désiriez la protéger
Apolonie a écrit:
Sursaute de voir des gens qu'elle n'avait pas vu entrer... Interférer ainsi dans son coup de gueule... Salue d'un signe de tête poli la duchesse Alivianne croisée il y a peu dans une taverne de Montbrisson, et de même pour le duc Silec qu'elle connait mieux.

Et bien on dirait que ma voix porte loin. A voir si elle porte jusqu'au conseil, parce que j'aimerais surtout, sans vouloir diminuer l'importance du fait de violer les informations d'une salle confidentielle, avoir réponse aux autres questions que je me pose...

Ola ! Y'a quelqu'un ?
Titan34 a écrit:
en ma qualité d'ancien conseiller qui garde la maison jusqu'a la nomination du Duc, je te serais gré d'attendre demain pour une réponse Apolonie, ce n'est pas de mon ressort et je ne peux donc t'apporter de réponse.
pour l'instant, aucun Duc ni aucun conseiller n'étant élu, personne ne pourras t'apporter de réponse.
seule demeure au château la garde de sécurité et le pole éco.
Silec a écrit:
Que voulez vous dire par cette phrase Alivianne ""mais c'est votre épouse, je comprends que vous désiriez la protéger""
j'ose esperer que vous ne me traitez point de menteur !!
Alivianne a écrit:
*sourit...

Absolument pas, c'est vous qui en avez conclu ainsi. Nous ne sommes pas reconnu menteur si nous croyons les autres, tout simplement.
Loriane a écrit:
Loriane voyait que les routes du ba etaient de plus en plus malfamées

elle entra dans le bureau du porte parole puisque nulle part elle pouvait porter plainte cracha aux pieds de la femme qui jouait à la haute

salut la compagnie

Bon m'en cogne de vos discutions
cette nuit racketée sur les routes du duché

Citation :
23-12-2008 04:23 : Vous avez été racketté par Baloulours .
22-12-2008 22:50 : Vous avez acheté à Gandrel 4 miches de pain pour 6,40 écus.
22-12-2008 22:50 : Vous avez acheté à Gandrel 1 miche de pain pour 6,40 écus.



Donc je depose plainte m'en balance de votre papelard sur les lois des brigands je veux un procès et récupérer mes biens.

sauf si bien entendu je ne suis pas assez importante à vos yeux on connait votre justice à deux vitesses.

Elle s'installa sur une chaise posa ses bottes crottées sur le rebord du bureau

Vous allez peut etre me dire aussi comment je vais manger aujourd'hui ? peut etre en brigandant vu que l'on ne risque rien.


Tiens toi celle de la haute là tu devrais plutot fermer ton clapet de menteries et t'occuper plutot des gens comme moi qui perdont tous pis nous on peut point avoir d'escorte
Alivianne a écrit:
Une femme pénétra dans le bureau de la porte parole choqué. Elle expliqua ses malheurs et soudainement s'en pris à la duchesse...

cette dame lui rapelait quelqu'un....

Ah oui dernière élection, lorsqu'elle s'en était pris à Jariane sur un mensonge... Depuis lors, on ne l'avais jamais revu.... et là encore une fois.

Coïncidence?

Cette fois là , elle avait raconté n'importe quoi. Donc depuis, elle doutait de sa parole.


Dame le bonjour, je suis désolée pour vous, mais serait-il possible d'avoir les preuves encore plus évidente? Pas que je ne vous crois pas, ce n'est pas cela, je suis de nature méfiante. Mais j'aimerais bien avoir toute l'histoire avec toute vos preuves. On rencontre trop souvent des personnes qui se font passer pour d'autres.

(page complête pour le screen afin de voir quel village le personnage est connecté et si c'est bien sur une route du BA)
Loriane a écrit:
(page complète je n'aime pas que l'on m'accuse de menteuse ? je laisse cela à d'autres.
vous voulez pas mes pass aussi pour verifier ?
comme je vous l'ai dit par mp evitez de me meler à vos salades. )



Elle éclata de rire puis à nouveau lui cracha aux pieds, le molard tomba jusque sur le bas de la robe

Vindiou va aller vous brigander vous allez voir si je mens moi, Ben une justice à deux vitesses ici

Et pis vous pouvez etre duchesse de mes deux vous permet pas de dire que je mentaille moi, chut pas comme vous

et le pain que j'ai acheté a moulins hier hein !!! et les douanes elles ont ben vu que t'etais partie hier

Alors ma plainte ?
Apolonie a écrit:
Non mais sérieux, c'est une porte cochère ce bureau ou quoi ? Apolonie, au centre d'la pièce, les voit défiler les uns après les autres. Titant vient gentiment la prév'nir qu'on viendra bientot lui répondre et elle acquiesce avec un vague sourire.

Pas de souci, j'attends, j'ai tout mon temps.

Et du coup, elle avise un fauteuil dans un coin, se pose dessus, en tailleur. Du moins envisage sérieusement de le faire, quand une donzelle mal embouchée arrive, papelard griffonné en main, un ton des plus déplaisants. M'enfin Apo ne s'en offusque pas, le langage mielleux, elle a toujours réservé à la Chancellerie, pour le reste hein... Sourire en coin quand elle zieute la minette qui s'radine.

Bah toi la greluche t'es mal barrée j'te l'dis direct. Déjà parce qu'ici, c'est l'bureau du Porte Parole, ton racket c'est chez le Prévot qu'il fallait le rapporter. Et ensuite, laisse tomber. J'sais pas comment t'as fait pour deviner l'nom de ton agresseur, tu le connais personnellement p'têtre ? Ou alors c'est de la diffamation, pauv' gars, condamné par tes propos sans même un procès...

En tout cas, ton caquet tu vas le rabattre, parce que j'suis pas tant d'la haute que j'puisse pas m'baisser pour t'en coller une si tu m'agaces. J'ai les hormones en ébullition, et une question un poil plus intéressante que la tienne à laquelle j'attends une réponse.

Pour ton souci, va voir la bonne personne déjà, un Prévot ça s'appelle, pas Porte parole. Et ensuite, bouffe de la viande avant de voyager, ou fais toi accompagner, ça t'évitera les mésaventures. Un brigandage ça arrive à pas mal, t'en crèveras pas alors serre toi la ceinture c'jour, pis tu mangeras mieux demain.


Apolonie, l'allure franchement pas aimable, l'arme au côté et l'azur furibond. Pas moyen d'être tranquille cinq minutes c'est pas possible. Et sa question, qui est quand même d'un autre niveau qu'une donzelle mal embouchée qui a faim, manque de passer à la trappe. Ça l'agace.

Pis si t'as un souci pour grailler, j'ai pas mal d'amis à Moulins, t'as qu'à demander là-bas, j'suis sure qu'on te fournira du pain à 2 écus, pas le genre des auvergnats de laisser les jeunes crever la dalle. Et le bureau du Prévot, c'est un peu en dessous. Bonne journée à toi.

Et enfin se laisser choir sur le fauteuil, ramenant les genoux sous les mollets, position dite du tailleur, et surveiller la porte, peut être qu'enfin le prochain à parler sera le porte parole qui apportera une réponse à sa question...
Alivianne a écrit:
Alivianne tend les yeux vers le papier sourit à l'intervention de sa voisine. Elle ajoute tout foi une chose

Je remarque qu'il manque une chose à votre papier soit le village où vous vous trouver.

réfléchit et ajoute gentiement

Si moi je vous le demande pas, le prévôt le fera de toute manière.

et puis dame d'Orval a raison,

c'est au bureau du prévôt que vous devez vous adresser la porte parole n'y peut rien.

On m'a souvent attaqué par le passé et j'ai perdu beaucoup d'argent, de denré. J'ai porté plainte mais ça n'a rien changé. Le danger de voyager seule et même en groupe c'est ça, les risque de se faire attaquer. Je suis désolée pour vous, mais cela arrive à d'autres et malheureusement ça arrivera encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gypsie

avatar

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: Re: Bureau du Porte Parole Ducal   Sam 3 Jan - 21:03

Balian1561 a écrit:
le qui se baladait par là Laughing ... car à son âge il n'avait plus rien d'autre a faire que se balader !!! Rolling Eyes Laughing

entendit du bruit Shocked Laughing ... il poussa la LOurdeeeeeeeee porte du bureau du porte-parole Ducal http://www.sound-fishing.net/inclus/download.php?chemin=bruitages/pont-levis&fichier=pontlevis_2.mp3 Laughing Laughing

... eh oui il était curieux Rolling Eyes ... et plus il vieillissait Sad ... plus il voulait être au courant de tout !!! Twisted Evil Laughing


... tudiou Shocked ... c'est quoi ce vacarme ?? Shocked :? ... on dirait un troupeau d'oie en train de se bagarrer pour un Jars !!! (pas taper !! Laughing ... ça été plus fort que moi !!! Laughing ... j'ai pas pu m'en empêcher !!! :wink: Laughing )

quand il vit Twisted Evil Laughing ... qu'il s'agissait de son amie Very Happy ... la Jeune 😉 apolonie Laughing ainsi que de la Duchesse Alivianne ... avec une autre gente damoiselle Laughing ... qu'il ne connaissait pas Sad Laughing ... il leur dit Very Happy :

- PAX VOBISCUM Gentes Dames & Damoiselles Laughing ... nous sommes en période de Noël Laughing ... que la paix soit avec vous 😉 Laughing

- Apo Very Happy ... je crois que nous nous reverrons très prochainement Laughing (le 07 février de l'an de grâce 1457 si je ne m'abuse :wink: ) ... tiens moi informé de cette histoire incroyable dont tu attends une réponse !! Laughing ... car je suis aussi Rolling Eyes ... très curieux à ce sujet 😉 Laughing

puis il dit à tout le monde réuni en ce bureau Very Happy

- bon j'y vais Laughing ... je vous laisse à vos affaires Very Happy ... et je vous souhaite un bon Noël Very Happy

puis après avoir salué comme il se doit 😉 ... son ami le Duc Silec Very Happy & son ami Titan Very Happy ... il prit la poudre d'escampette Laughing ... avant de recevoir quelques poulaines à travers la tronche Rolling Eyes Laughing

P.S. : je rappelle que toute atteinte à Ma Royale Personne Laughing ... sera considéré comme Crime de Lèse Majesté Twisted Evil Laughing Laughing
... et les punitions seront en conséquence !!! Twisted Evil ... bastonnade & fouet ... écartèlement ou chevalet ... pour terminer soit par la pendaison soit par le bucher
... A bon entendeur salut !!!
Laughing



Balian de Pardaillan.
Au service de la veuve et de l'orphelin ... Shocked quand il en a envie !!! Twisted Evil Laughing
Favdb a écrit:
FaVdB entra dans le bureau où beaucoup du bruit qui s'y produisait était arrivé jusqu'à lui.

Mesdames je vous souhaites le bonjour, vous voudrez me pardonner le retard de ma présence en ces lieux mais mes nouvelles charges me prennent pas mal de mon temps. Quand à notre nouveau conseil il se met en place. Cette période de transition traditionnelle laisse toujours pas mal de monde sur sa faim, croyez.

Mais je vous ennuie avec mes difficultés, que me vaut le plaisir de vous rencontrer dans ce lieu.

FaVdB n'avait qu'un espoir, qu'on allait éviter de lui donner du "vôtre grâce" long comme le bras, il ne se faisait pas trop à son nouveau titre.
--Biernado_Garde a écrit:
L'ame damné de la Vicomtesse Diane de Talensac pénétra dans le bureau du Porte Parole porteur d'une missive de sa maitresse actuellement dans l'escorte royale.

Citation :
Au Duc Favdb

A ma demande personnelle, La Princesse de Cologne Ingeburge est venue rétablir la stricte vérité en chambre du peuple, concernant les propos mensongers d'une certaine dame apolonie propos d'ailleurs confirmés par la Duchesse Alivianne envers la Duchesse Jariane de Saint Nectaire mettant sa droiture et son honneur en doute ainsi que le nom de notre famille.

J' espère que des excuses publiques seront présentées par la dame Apolonie qui se complait dans des mensonges certainement pas sans raison et sa complice.

Tours le 23 Décembre de l'an de grâce 1456



Vicomtesse de Clamecy
Baronne de Givry
Dame de Rye.


Apolonie a écrit:
Toujours le bazar.. Du bas d'son fauteuil elle observe tout ce beau monde... Un sourire esquissé au passage furtif du fringant Balian, toujours égal à lui même. Une inclinaison de la tête pour accompagner le sourire en guise de salut, et déjà il est reparti. Pour être immédiatement remplacé par le tout nouveau Duc du BA.

D'un saut, la belle se retrouve sur ses pieds. De nouveau, le menton se baisse pour saluer l'entrée de leur dirigeant, et un sourire, encore, pour saluer Favdb dont elle avait apprécié le travail il n'y a pas si longtemps.


Bonjour à vous. Je suis ravie de vous voir icelieu, même si je m'attendais plutot au porte parole à vrai dire, mais il est vrai qu'en début de mandat, tout tend à se mettre en place. Comme je l'ai dit en arrivant, j'ai une question somme toute assez simple.

Un valet se présente. La jeune femme lui intime d'un regard courroucé de sortir. Bon sang, mais il n'y a donc aucune retenue ? Le pli pourra bien attendre que la conversation soit finie non ? Retour sur Fav.

Je reviens de la chambre du Peuple. Et je suis choquée pour ne pas dire effondrée par ce que j'y ai entendu. Les faits sont ou ne sont pas, ce n'est pas mon souci. La question est de principe : est-il normal que le conseil autorise sans sanction un de ses membres à dire haut et fort qu'il s'apprête à fouler au pied notre loi et notre codex, empiétant par la même occasion sur les fonctions d'un de ses collègues ?

Je me fiche des noms, des faits. Ce n'est pas mon propos ici. Juste le principe. Qu'un chef d'armée énonce haut et fort que la réforme du brigandage ne sera pas appliquée est-il quelque chose de normal et à laisser passer ? Voilà la raison de ma venue ici. Et j'aimerais savoir ce que vous en pensez.
Favdb a écrit:
Pendant que Apolonie lui exposait l'origine de son courroux, un serviteur zélé pénétra dans le bureau et lui remis une missive. Alors qu'il écoutait d'une oreille attentive FaVdB pris connaissance du texte.
C'est en souriant que FaVdB prit place dans un des fauteuils, face à Apolonie, et qu'il lui répond.


Dame Apolonie, je vous comprends, mais pour l'instant je ne trouve rien de répréhensible dans les propos du Capitaine Jariane. Tout le monde connaît son caractère et sa promptitude à s'emporter.

Tenez, supposons que je vous dise...

prenant un voix caverneuse


Je vais vous trancher la gorge

puis reprenant sa voix normale et toujours avec le sourire

Je suppose que vous ne me croirez pas un seul instant, et vous aurez raison. Mes propos ne se situe pas dans un contexte tel que ma menace serait crédible.

Eh bien, voyez vous, ce que j'apprécie avec notre Capitaine c'est que ses propos sont parfaitement crédibles. Donc il y a là un certain effet dissuasif. Tant que ces propos ne s'accompagne pas de faits répréhensibles je ne vois pas pourquoi il faudrait que je sévisse.

Ce serait un peu comme si on me demandait d'aller faire la police dans toutes les tavernes du Duché, voir même celles du Royaume.
Apolonie a écrit:
Elle se rassied, puisque le ton est donné par le Duc. En tailleur, pour ne pas déroger à l'habitude. Et plantant l'azur dans le regard du régnant nouvellement élu, elle l'écoute attentivement.

Pas de dame, ça m'agace. Apolonie suffit.

Elle a toujours détesté, la brunette, qu'on lui sorte du dame... Pas nouveau. Un léger rire à l'imitation de Fav

Non je n'aurais pas peur. Mais pas pour les raisons que vous pensez. D'abord, je n'aurais pas peur parce que je vous sais homme de loi et homme de bien, et je suppose qu'égorger une jeune femme n'est pas dans vos loisirs. Ensuite parce que je doute que vous puissiez y arriver...

Petit sourire en coin de la jeune femme qui vient de passer l'année 1456 à s'entrainer au combat, en théorie, compétition et sur le terrain. Apprenant tout de l'épée, mais aussi du goupillon qu'elle affectionne, sachant manier les dagues qui ornent ses cuisses comme peu, maîtresse es tortures. A part une armée, elle ne craint pas grand chose à vrai dire.

Ce que je n'apprécie pas avec notre Capitaine c'est que justement ses propos sont crédibles, comme lorsqu'elle a tué un innocent voilà environ un mois à Montbrisson. Et ne me dites qu'il ne s'est pas plaint, je vous en prie, il est mort.

Je ne vous demande pas d'aller faire la police sur toutes les routes ou dans toutes les tavernes du Royaume. Ces propos ne m'ont pas autant choqués de la part d'autres, soldats ou pas, nobles ou pas. Ce qui me choque, c'est qu'elle est conseillère ducale. Elle représente, lorsqu'elle parle en tant que Capitaine, notre duché et en donne une certaine image. Or, se proposer de ne tenir aucun compte du Codex; affirmer, alors qu'on conduit une armée et qu'on en a donc le pouvoir, qu'on punira les brigands différemment; dénigrer entièrement et totalement la maréchaussée dont il est le rôle de gérer le brigandage alors que l'armée défend le duché contre des attaques extérieures, oui, ça je trouve ça choquant. Vraiment. Et que son Duc cautionne une attitude pareille ne laisse que deux possibilités : soit la loyauté à un parti dont vous êtes issus tous deux, soit l'amitié que vous lui portez.

Et dans les deux cas, je vous avoue que je suis surprise. Car dans mon esprit, une fois élu, et à la place que vous occupez, ces considérations devraient passer après le bien du duché dont vous avez la garde. Vous devez pensez au bien-être des auvergnats avant toute chose. Or là, le BA passe encore pour une contrée ridicule qui ne sait pas gérer ses conseillers... Comme lorsque notre Capitaine, oui, encore elle, a failli rompre les discussions diplomatiques avec le Rouergue en se servant de son titre pour une affaire personnelle. Et se plaignant de ce qu'elle se propose de faire, un comble.

Alors je suis désolée, Votre Grace, mais je ne pense pas que sévir quand un conseiller dépasse les bornes soit faire la police dans le duché. Je ne pense pas que cette menace ait un effet dissuasif, sauf pour les gens qui souhaiteraient s'installer ici et qui aurait peur d'une armée toute puissante. Sauf pour les diplomates qui doivent ensuite rattraper ses bêtises. Sauf pour les maréchaux qui s'investissent nuit et jour pour la sécurité pour se voir réduits à peau de chagrin par des propos qui sont contraires à toute déontologie.


Le visage d'Apolonie est plus marqué par la déception que par la colère désormais. Le coeur qui bat à la cadence auvergnate depuis toujours se serre à l'idée de ce que ça va être dans les deux mois à venir avec un départ pareil. Et sincèrement, elle plaint Fav, qu'elle appréciait jusque là, et qu'elle prenait pour quelqu'un de droit. La moulinoise n'a rien de personnel, rien de politique... contre les autres. Elle voit juste son duché, ce qu'il risque, l'image qu'il a... Et comme à chaque début de mandat, elle accorde sa confiance au duc qui se présente... Et elle espère ne pas être déçue par celui-ci...
Titan34 a écrit:
depuis un bon moment, titan était venu demander aux protagoniste d'être patient, il écoutait sans rien dire, appuyé sur un pilier de la salle, lorsque des paroles intelligemment proférées l'interpellèrent.

Apolonie a écrit:
Ce qui me choque, c'est qu'elle est conseillère ducale. Elle représente, lorsqu'elle parle en tant que Capitaine, notre duché et en donne une certaine image. Or, se proposer de ne tenir aucun compte du Codex; affirmer, alors qu'on conduit une armée et qu'on en a donc le pouvoir, qu'on punira les brigands différemment; dénigrer entièrement et totalement la maréchaussée dont il est le rôle de gérer le brigandage alors que l'armée défend le duché contre des attaques extérieures, oui, ça je trouve ça choquant. Vraiment. Et que son Duc cautionne une attitude pareille ne laisse que deux possibilités : soit la loyauté à un parti dont vous êtes issus tous deux, soit l'amitié que vous lui portez.
Et dans les deux cas, je vous avoue que je suis surprise. Car dans mon esprit, une fois élu, et à la place que vous occupez, ces considérations devraient passer après le bien du duché dont vous avez la garde. Vous devez pensez au bien-être des auvergnats avant toute chose. Or là, le BA passe encore pour une contrée ridicule qui ne sait pas gérer ses conseillers... Comme lorsque notre Capitaine, oui, encore elle, a failli rompre les discussions diplomatiques avec le Rouergue en se servant de son titre pour une affaire personnelle. Et se plaignant de ce qu'elle se propose de faire, un comble.

Alors je suis désolée, Votre Grace, mais je ne pense pas que sévir quand un conseiller dépasse les bornes soit faire la police dans le duché. Je ne pense pas que cette menace ait un effet dissuasif, sauf pour les gens qui souhaiteraient s'installer ici et qui aurait peur d'une armée toute puissante. Sauf pour les diplomates qui doivent ensuite rattraper ses bêtises. Sauf pour les maréchaux qui s'investissent nuit et jour pour la sécurité pour se voir réduits à peau de chagrin par des propos qui sont contraires à toute déontologie.

je plussoie absolument tes dires Apolonie, j'en suis d'autant outré, le Duché, le conseil, le codex et la bienséance ainsi que le respect du à l'électeur sont foulés au pieds.
je demande donc publiquement la destitution du Capitaine Jariane et son remplacement dans les meilleurs délais.
Ceci n’est pas et ne pourra jamais être considéré comme l'avis d'un conseiller, mais comme une demande d'un citoyen du BA.
que force soit au respect de la loi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gypsie

avatar

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: Re: Bureau du Porte Parole Ducal   Sam 3 Jan - 21:06

Favdb a écrit:
Bien, Dame.... euh, pardon, donc Apolinie, nos vues divergent sur de nombreux points.

Abordons le premier, celui des faits. Vous êtes choquée par les propos de la Duchesse Jariane quand elle dit vouloir défaire par la force des brigands qui ont commis un meurtre. En soit ce n'est pas vraiment répréhensible vous me l'accorderez. J'ai de nombreuses fois entendu des propos similiaires dans la bouche de hauts nobles comme dans celle de pas mal de roturiers. Tant qu'il ne s'agit que de paroles non suivies d'actes, je dirais qu'il s'agit là de coups de colères malheureusement habituels en notre temps. Aristote a bien du soucis à se faire, et nous aussi par la même occasion.

En fait, vous reconnaissez que dans la bouche de tout autre de tels propos ne seraient guère répréhensibles, mais que s'agissant d'un Conseiller ducal, et Capitaine de nos armées de surcroit, ces propos sont outrageants portant ainsi atteinte à l'image du Duché. Soit, c'est votre point de vue. Le mien, bien entendu, est différent, si notre Duché veut pouvoir tenir la dragée haute à tout brigand il faut qu'il fasse montre de sa détermination à lutter contre le crime. Et qui mieux qu'un Capitaine, chef d'armée au demeurant, peut faire montre d'une telle détermination? Le Chancelier? Le Prévôt? Le Porte-Paroles? Bien évidemment non, en fait, à part les chefs d'armées, personne ne dispose des armes nécessaires pour que telles menaces soient crédibles. Je considère donc pour ma part que le Capitaine Jariane est tout à fait fondée à tenir de tels propos.

Ceci étant, il y a une certaine marge entre les déclarations et les actions. Le précédent conseil a assuré veiller à la liste d'ennemis des armées. Je peux vous garantir que le nouveau conseil assurera le même contrôle. Je m'en porte garant personnellement, aucune inscription supplémentaire n'a été réalisée. Je pense que ma malheureuse expérience en la matière, et mon attitude depuis, me rendra crédible à vos yeux lorsque je prends cet engagement.

Maintenant venons en à ce que vous appelez le bien être des auvergnats. Considérant les faits connus de tous en cette affaire, je ne peux qu'être surpris lorsque vous appelé auvergnats des brigands ne respectant aucune règle et qui se livrent au meurtre. Même si ces gens là ont leur domicile dans notre Duché je me refuse de les reconnaître comme Bourbonnais-Auvergnats. S'ils osent se présenter à nos portes ils seront immédiatement assignés à résidence pour être traduits devant la cour. Et s'il prennent la fuite je me lancerai personnellement à leurs trousses et les abattrais comme ils le mérite.

Vous noterez d'ailleurs au passage que si cette chasse devait être engagée dans ces circonstances il n'y aurait pas eu un procès. En revanche, il y aurait matière à en ouvrir un. C'est pourquoi, dès connaissance des faits, et sans attendre de savoir s'ils s'étaient produits sur notre territoire, j'ai ordonné une enquête pour justifier l'éventuelle inscription en liste d'ennemis.

Pour conclure, vous laissez entendre que notre Duché est en passe de devenir une dictature des armes. Voilà une bien vieille rengaine, et je suis surpris de l'entendre de votre part. Faire un raccourci aussi rapide entre des brigands meurtriers, des diplomates, d'honnêtes voyageurs, des maréchaux scrupuleux... je dois vous avouer que ça me laisse un peu perplexe. Laisseriez-vous penser que notre Duché soit un repaire de brigands et que ceux-ci méritent notre estime? Je voudrais vous rappeler que nous avons guerroyé, il n'y a pas si longtemps que ça, parce que nous avons accusé un de nos voisins d'être un repaire de brigands.
Favdb a écrit:
FaVdB avait ignoré l'intervention de Titan, mais il se tourna vers lui.

Messire Titan, puis-je vous faire observer que lancer une telle demande en public ne respecte en aucune manière la charte du Conseil que nous avons signé. Votre accusation publique signifie aux yeux de tous que vous vous désolidarisez d'une décision qui n'a ni été débattue, ni été votée. Je vous redis ici ce que je vous ai dit en privé, vous ne pouvez plus vous exprimer en tant que simple habitant du Duché, vous êtes Conseiller Ducal, à tout instant et en tout lieu. Je vous invite donc, comme je l'ai fait au sein du Conseil, à forger votre dossier et à le soumettre à discussion et ce conformément à la charte.
Titan34 a écrit:
je ne crois pas enfreindre la charte, ce sujet à été rendu publique par un conseiller, je répond donc publiquement.
je ne pense pas me désolidariser d'une décision qui n'as été ni débattu , ni voté à vos dires.
vous me demandez de forger mon dossier, ben , je pense que tout le dossier étant public, je n'ai pas lieu de le forger.
mais peut être souhaitez vous ma démission, puisque parait-il j'enfreint la charte et je cause a tord et à travers?
bizarre ce jugement à double vitesse, sous entendez vous une justice à double vitesse en BA, je vous informe que je ne cautionnerais pas telle chose.
Grob*tonton a écrit:

Grob* passait par la a ce moment la et écoutai la conversation entre Apolonie, le CaM et le duc a travers la porte du bureau. Il faut dire qui avait débat et que le Montpensièrois en raffolait, mais la il n’avais pas suivit l’histoire, il préférait donc se taire et écouter, sans même être sur que les personnes présente l’avait remarqué. D’ailleurs si ce n’était pas le cas, elle avait du le faire quand il avait entendu le duc parler d’aller lui-même poursuivre les brigands. En effet, il avait pouffer de rire en imaginent le duc réveillé par la duchesse Jarianne en pleine nuit pour le prévenir que les voyous s’enfuyait et de voir sa grâce Favdb les poursuives en robe de chambre. Quel imagination!

Il reprit son sérieux et écoutai la suite des débats, peut être aurait il a intervenir ..
Benchichi a écrit:
benchichi arriva enervé dans le bureau du porte parole, sans prendre le temps de voir qui y était, il cita et même cria

Dame Diane, viens de dire, je cite:

Diane a écrit:
Alors expliquez moi Monsieur Benchichi pourquoi dans les heures qui vont suivre, elle va se retrouver en HT et que si le conseil ne vote pas cette demande la personne fera appel à la Haute Cour de Justice et mettra aussi en cause le duc favdb pour laxiste ?
Cela n'est pas innocent, vous savez il y a une vieille querelle entre deux familles poitevines et angevines qui durent depuis des lustres, je crains que la BA ne connaisse malheureusement cela aussi dans les prochaines semaines voir années.
Nous avons assez d'archives familliales pour que nos soupçons se portent sur une autre famille d'auvergne, je ne vais pas laisser La duchesse Jariane disparaitre pour rien, les complices de cela payeront

J'aimerais qu'on ouvre une enquête au sien du conseil! Il y a de la haute trahison là dessous. Et comme je n'apprécie guère les propos de dame Diane, vis à vis de dame alivianne, qui elle aussi a fait beaucoup pour nôtre duché je le rappel. Si par malheur vous ne trouviez pas la source de cette fuite, je demanderais que cette dame soit mis en procès pour trouble à l'ordre public, voir pour trahison, si elle colporte de fausse information allant à l'encontre du conseil en compensation.

Puis il vit qui était dans le bureau

Bonjours titan!

Bonjours Favb... pardon, messire favdb!

Je crois que cette histoire va aller très loin! Si j'accordais le bénéfice du doute à dame Jariane, je n'en ai plus contre dame Diane.

Puis je voir le prévôt?
Titan34 a écrit:
titan vit arriver son ami benchichi, il le salua d'un sourire, sourire qui se figea très vite en entendant ses paroles.

Benchichi a écrit:
benchichi arriva enervé dans le bureau du porte parole, sans prendre le temps de voir qui y était, il cita et même cria

Dame Diane, viens de dire, je cite:

Diane a écrit:
Alors expliquez moi Monsieur Benchichi pourquoi dans les heures qui vont suivre, elle va se retrouver en HT et que si le conseil ne vote pas cette demande la personne fera appel à la Haute Cour de Justice et mettra aussi en cause le duc favdb pour laxiste ?

J'aimerais qu'on ouvre une enquête au sien du conseil! Il y a de la haute trahison là dessous. Et comme je n'apprécie guère les propos de dame Diane, vis à vis de dame alivianne, qui elle aussi a fait beaucoup pour nôtre duché je le rappel. Si par malheur vous ne trouviez pas la source de cette fuite, je demanderais que cette dame soit mis en procès pour trouble à l'ordre public, voir pour trahison, si elle colporte de fausse information allant à l'encontre du conseil en compensation.

comment cette Dame Diane, qu'il ne connaissait pas pouvait-elle être au courant d'information issu d'un lieu plus que confidentiel, puisque sorti du siége du gouvernement.
ne voulant point relancer la polémique, il se rassit visiblement contrarié par ce nouveau délit.
il avait déjà remarqué en chambre du peuple, qu'un simple soudard ""Guignard de Montpensier"" semblait lui aussi être au courant de ces mots prononcés au siège du gouvernement.
les accès au siége du gouvernement serait-il donné à n'importe qui.
Favdb a écrit:
Messire Benchichi, je vous demande un peu de calme et de retenu.

Nous sommes entrain de discuter avec Dame...., heu... Apolonie, décidément je pense que je ne m'y ferai pas.

Je me rends très régulièrement en chambre du peuple, même si je m'y fais silencieux, je peux moi aussi noter les propos des uns et des autres. Aussi, sieur Benchichi, si vous avez des accusations à porter, et des accusations graves, je ne saurais trop vous conseiller de porter plainte à qui de droit, donc soit auprès du Prévôt, soit auprès du Procureur. Mais de grâce, en qualité d'avocat vous le savez, si vous avez la moindre preuve communiquez là tout de suite afin que l'enquête puisse avancer rapidement.

En revanche, si vous n'avez aucune preuve qu'il puisse y avoir haute-trahison faites silence. Je me suis laissé dire que Dame Diane était la fille de Dame Jariane. Se pourrait-il que la fille ait interrogé sa mère sur les menaces qui ont été évoquées ici même?

Maintenant, si vous voulez bien j'aimerais poursuivre ma conversation avec ... ... Apolonie, ah! ça y est j'y suis arrivé.
Benchichi a écrit:
j'y vais de ce pas!

benchichi sorti pour essayer de voir le prévôt

HRP/ se serai bien de remettre un bureau pour la prévôté/HRP
Silec a écrit:
Silec ayant entendu siffler ses oreilles tres fortement se dirigea vers le bureau du porte parole, juste au moment ou Titan parlait.

Messire Titan veuillez laisser ma petite fille tranquille, et donnez moi donc des explications sur votre récidive concernant ma mie, vous avez déjà essayé avec Jardin à qui le tour après, méfiez vous mes dames et messires du conseil il y a un éplucheur parmi vous.
Allez lire ceci

http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=255859&sid=cndv1SzqzIosi1988LLdbT2jo
Faut être connecté IG

si le lien ne fonctionne pas aller sur le forum officiel

cours d'appel des royaumes et le topic
demande de renseignement ouvert par titan.
Titan34 a écrit:
silec a écrit:
Allez lire ceci

http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=255859&sid=cndv1SzqzIosi1988LLdbT2jo
Faut être connecté IG

si le lien ne fonctionne pas aller sur le forum officiel

cours d'appel des royaumes et le topic
demande de renseignement ouvert par titan.

Question Question Question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gypsie

avatar

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: Re: Bureau du Porte Parole Ducal   Sam 3 Jan - 21:10

Apolonie a écrit:
Les courants d'air se poursuivent. A croire qu'ils discutent dans le couloir. Les pupilles hallucinées suivent le ballet des arrivées, départs, les interventions. Un sourire poli à FavdB qui trouve manifestement cela aussi détestable qu'elle. D'ailleurs, dans un mouvement fluide dont la jeune combattante a l'habitude, elle glisse jusqu'à la porte, la refermant d'un coup de talon. Une fois seule avec le Duc, elle retrouve sa place sur le fauteuil.

Et bien, il faut croire que nos voix portent terriblement loin et qu'on nous adore, pour attirer ainsi le monde dans ce bureau...

Elle apprécie d'un clin d'oeil qu'il ne lui serve pas du dame à toutes les sauces. En dehors de la chambre des nobles, elle est la dernière à avancer ses titres, ne considérant la noblesse que comme un ensemble de devoir, et absolument pas comme quelque chose qui lui confèrerait des droits. Seul son amour de son duché l'amène à s'intéresser à ce qu'il s'y passe.

Le Duc a écrit:
si notre Duché veut pouvoir tenir la dragée haute à tout brigand il faut qu'il fasse montre de sa détermination à lutter contre le crime.Je considère donc pour ma part que le Capitaine Jariane est tout à fait fondée à tenir de tels propos.

Il y a à mon sens une grande différence entre dire vouloir pourchasser les brigands et les bouter hors du BA, ce qui est le role de la maréchaussée et qui doit être une des priorités du Conseil et affirmer qu'on va les chasser avec une armée pour les massacrer. Je suis tout à fat pour la poursuite des brigands. En revanche, se proposer d'enfreindre le Codex et investir un rôle qui n'est pas le sien, je suis désolée, mais cela ne peut être soutenu... Un Duc ne peut cautionner les débordements d'un Conseiller.

FavdB a écrit:
Ceci étant, il y a une certaine marge entre les déclarations et les actions.

Et là... Bah vous ruinez l'effet... Je ne vous comprends plus. Vous la laissez allègrement bafouer oralement nos lois et nos institutions, faire passer les soldats pour des crétins assoiffés de sang, prêts à se battre contre quelques brigands pour lutter contre l'ennui. Ce qu'ils ne sont pas. Mais vous affirmez derrière que ce ne sera pas suivi d'action. Où est alors l'effet dissuasif ? A part faire passer la Capitaine pour une instable dont on pardonne les erreurs sans même le lui signifier, et le Conseil pour une farce où on se soutient chacun sans punir les sottises... je ne comprends pas ce que ça apporte. Je ne vous demande pas de la virer du Conseil, de la foutre en procès ou je ne sais quoi, mais juste que vous assumiez publiquement qu'en BA, un conseiller ducal ne peut pas impunément se moquer des lois, même oralement.

le Duc a écrit:
Vous noterez d'ailleurs au passage que si cette chasse devait être engagée dans ces circonstances il n'y aurait pas eu un procès.

C'est exactement ce que je reproche, et ce pourquoi ces propos m'ont choquée ! Un brigand n'a pas à se faire poutrer sur simple rumeur : seul un procès et une condamnation peuvent assurer la culpabilité. C'est pourquoi nous avons des lois. Et en tant qu'ex procureur vous devez le savoir, et les faire respecter, maintenant que vous êtes Duc.
FavdB a écrit:

Faire un raccourci aussi rapide entre des brigands meurtriers, des diplomates, d'honnêtes voyageurs, des maréchaux scrupuleux... je dois vous avouer que ça me laisse un peu perplexe. Laisseriez-vous penser que notre Duché soit un repaire de brigands et que ceux-ci méritent notre estime?

Pardon, j'aurais cru être claire, ce n'est manifestement pas le cas, et j'en suis désolée. Je reprends donc. Je ne faisais aucun raccourci. Je ne suis pas venue réclamer quand les relations avec le Rouergue ont été mises à mal à cause de la duchesse de Saint-Nectaire. Je ne suis pas du genre à gueuler bêtement ou à m'acharner contre quelqu'un, jamais on ne me voit ici oua u chateau, ou rarement. Mais cette affaire fait suite à deux autres "débordements". Alors je n'ai rien contre les gens à caractère, mais là ça dépasse les bornes. La diplomatie mise à mal parce que la Capitaine a insulté le comte, la Prévot et le chambellan du Rouergue, un innocent poutré à Montbrisson, et maintenant une affirmation selon laquelle elle se propose de ne pas appliquer la réforme ? Votre Grace, vous ne pouvez pas décemment laisser dire ça...

Un léger soupir, alors que la chaleur du feu dans l'âtre attire quelques gouttes de sueur sur son échine. Elle songe aussi un instant à tout ce qu'elle a à faire, les faire parts à envoyer, le mariage à préparer... Et se demande une seconde pourquoi elle s'en mêle après tout... Que le BA soit la risée du royaume depuis quelques mois n'est plus un secret, et si le Duc et son Conseil cautionnent le fait qu'une femme puisse par ses mots, surement prononcés sous l'effet d'un énervement légitime, mais qui devraient être maitrisés, ajouter au manque de crédibilité du duché... que faire ? Mais l'auvergnate aime sa terre plus que tout, et un sourcil se hausse quand il insinue qu'elle veuille protéger les brigands...

J'ai été soldat, j'ai été maire, j'ai été tribun, j'ai toujours aidé les victimes de brigandage, jusqu'à il y a récemment un jeune licorneux qui faisait partie de l'escorte royale qui s'était fait racketté et à qui j'ai donné une dizaine de miches de pain pour qu'il puisse rejoindre ladite escorte. Mais j'ai toute confiance entre notre Prévot et nos maréchaux, dont c'est la fonction, pour les arrêter dans le respect des lois. Et je suis vraiment déçue que les propos de la chef d'armée ne choquent pas plus que ça... Pourtant le BA est grand, et devrait être cité en exemple...

L'azur entre déception et espoir se pose dans le regard ducal, espérant une réponse qui serait construite... Qui démontrerait qu'il a les épaules de son poste, qu'il a le respect du duché sous sa garde, et de ses habitants...
Jariane a écrit:
La duchesse commençait à en avoir marre des mensonges que l'on colportait à son encontre.

Avez vous vos entrées au conseil ducal pour etre apparement au courant du dossier ? j'aimerais comme je pense le duc savoir comment vous avez été informée d'un soit disant dossier du rouergue ?
Surtout que j'aurais soi disant insulté le comte le prevot le capitaine ? avez vous preuve de ceci et pas des bruits de couloir j'aime les preuves noir sur blanc ...c'est très mode les procès en ce moment.

Par contre racontez nous comment vous etes sur des listes qui circulent pour une prise de revolte de chateau ?

je cite texto

Apolonie............ - Revolte Château..... - 19-07-1456.......... - -................... - Gascogne............ - Liste rouge
Apolonie a écrit:
Elle était pourtant sure d'avoir fermé la porte... Certaine. D'un coup de talon... Mais faut croire que ça n'arrêtait pas les gens, puisqu'ils continuaient à parler derrière le pan de bois qui fermait le bureau du porte parole. Afin d'éviter que la duchesse ne se ridiculise complètement à parler dans le vide, Apolonie ouvre la porte, la mine blasée.

Hum... Sert à rien de causer, Votre Grace, quand la porte est close. Faut frapper, être invité à entrer, et ensuite s'exprimer... Bonjour Jariane.

Sourire en coin devant l'accusation...

Votre Grace, je suis navrée, mais je me fous des attaques personnelles. Seuls vos propos en tant que conseillère ducale m'intéressent. Mais si vous ne pouvez pas vous défendre sans attaquer, c'est pas mon souci. J'ai pas envie d'un règlement de compte... Que ce soit vous ou une autre, je m'en fiche complètement.

Pour le Rouergue, sachez que j'en reviens tout juste. Et que lorsque j'ai demandé mon laissez-passer et qu'on a su que j'étais auvergnate, le Comte Princevaillant m'a parlé de votre affaire. Mais je serais ravie d'avoir un procès pour diffamation, où je les ferai citer comme témoin, lui, le Prévot et le chambellan.


Léger soupir. Et sourire en fouillant dans sa besace, tendant un papier à la Duchesse de Saint-Nectaire. Puisqu'elle y tient...



Oui, je peux vous raconter pourquoi je suis fichée, je l'ai raconté à beaucoup déjà, quasiment tout le monde le sait je crois... Je me suis même rendue récemment en Languedoc pour demander au Coms Cristòl si j'étais sur leur liste, et il m'a confirmé que non. Et c'est aussi une des raisons de mon combat contre les listes noires. Parce que je ne me suis jamais cachée de mon séjour en Gascogne, ni d'avoir participé à la prise de Labrit avec Libertad. Et comme le prouve ce papier, je ne le renie pas, mais j'ai été graciée de ces actes par le Duc gascon lui-même. Parce que je n'ai jamais rien fait d'illégal. Parce que j'étais très mal à l'époque, des deuils, besoin de me battre, et que depuis je suis rentrée chez moi, et dans le droit chemin.

Mouvement de menton qui désigne la porte discrètement.

Maintenant, à moins que vous n'expliquiez pourquoi vous avez proposé d'enfreindre notre codex ou mieux que vous vous excusiez de ce coup de sang que vous avez eu, j'étais en train de discuter avec le Duc. C'est un bureau ici, et un entretien, pas un couloir ou la taverne du coin.
Martymcfly a écrit:
Le maire de Moulins se rendit au château de Clermont pour aller faire un petit tour à la Chambre des Maires. Il en profita pour déposer quelques blasons à la cache du Héraut, il avait fait quelques découvertes intéressantes dans un grimoire et il fallait qu'il en cause avec sa chef, sauf qu'elle n'était toujours pas rentrée... Grrr ! Tant pis pour elle, il allait faire ses réalisations lui même...

Alors qu'il faisait le tour du château, il passa devant le tribunal et s'aperçut qu'il n'y avait pas grand monde. C'était plutôt étrange. Marty constata une chose dont il voulut en avoir le coeur net et il se dirigea vers le bureau du Porte Parole où il pourrait poser la question à la Dame de Montmorillon.

Il s'aperçut alors que la porte était entrouverte et que cela bavardait à l'intérieur. Il y avait du monde. Hmm... Comment passer inaperçu ? Il réfléchit un instant et se dit que tant pis. Les éclats de voix semblaient s'être arrêtés.


Bonjour tout le monde ! Je ne fais que passer. Je voulais simplement poser une question à la Porte Parole.

Cette dernière dressa l'oreille derrière son bureau. Appliquée sur un parchemin, sans doute pour annoncer une déclaration ducale à venir, elle releva la tête.

Dame de Montmorillon je vous salue. Je ne souhaite pas vous importuner très longtemps, je vois que vous avez de la compagnie. Il indiqua du regard et d'une grimace les différents personnages présents dans la pièce. Aussi je serai bref. Je viens de passer devant la Cour de Justice et je m'aperçois que les procès ne semblent pas avancer beaucoup. Le Juge est il souffrant ? Peut-être trop pris ou indécis quant à ces jugements. Je le comprendrais très bien, et n'aimerai pas être à sa place. Enfin peut-être que si... enfin... ceci n'est pas la question. De la même façon, j'ai l'impression que peu de procès sont lancés depuis que le Conseil est en place. Il n'y a plus de plainte ? Si ce n'est que cela, je peux me dévouer pour en déposer quelques unes. Sourire en coin. Les esclavagistes se sont tous enfuis de notre Duché ? Ou peut-être que le Procureur est souffrant ? Cela m'intrigue qu'il y ait si peu de procès lancés depuis l'arrivée au pouvoir du nouveau Conseil. J'espère que vous pourrez m'en dire plus.

Il se tut un moment, attendant d'être halpagué par l'un ou l'autres des intervenants précédents...
Roseedumatin a écrit:
[Rosée n'était pas à son bureau lors de la discussion mais bon, pas grave Rolling Eyes ]

Après être sortie des locaux du conseil, après de longs débats en la table ronde des douze conseillers, interminables... Rosée se dirigea vers son bureau afin de déposer un sceau à une annonce qu'elle s'apprêtait à afficher. Elle entra, et à sa grande surprise, vit beaucoup de monde à son bureau, si seulement on l'avait alerté avec un pigeon afin de répondre aux interrogations des citoyens, elle s'en voulait, on pourrait lui reprocher cela...

Elle salua les personnes présentes, rougissante, puis prit place dans son bureau. Quelques instants après, le poursuivant d'armes Martymcfly entra, il venait lui poser quelques questions apparamment...

La porte-parole l'écouta avec attention, puis pris la parole.


Bien le bonjour Duc de Billy.

A vrai dire, notre procureur s'est absenté pour quelques jours, il a bien évidemment alerté le conseil. Veuillez m'excuser de ne point avoir mis une annonce officielle sur cela. J'en suis profondément confuse ....
Favdb a écrit:
FaVdB s'était assoupi, vaincu par la fatigue. L'arrivée du Duc Duc de Billy le fit sursauter.

Je vous demande pardon?

Réalisant où se trouvait et se souvenant de sa conversation il s'adressa tout d'abord au Duc.

Bonjour vôtre Grâce.

Puis se tournant vers Apolonie.

Veuillez m'excuser Apolonie, je crois que j'ai eu une absence. Mais nous ne devrions pas encombrer ce bureau. Rosée a eu la délicatesse de ne pas nous en chasser, mais je sens qu'elle aimerait bien rester chez elle.

Je vous propose de continuer cette conversation dans un autre lieu, mais pour l'instant il faut quand même que j'aille rejoindre mon Conseil. Je suis vraiment désolé.

FaVdB se lève avec quelque peine. Puis saluant tout le monde quitte le bureau.
Martymcfly a écrit:
Certains se réveillaient de leur petit assoupissement. La Porte Parole répondit au Duc de Billy qui fronça le sourcil.

Ne soyez pas confuse Dame. Une annonce aurait pu peut-être faite sans doute, mais ce n'est pas le plus grave. J'espère que le Procureur reviendra bien vite et qu'il n'est pas souffrant. Savez vous quand il reviendra et si son absence était prévue de longue date ? C'est à dire, s'il avait prévu en se présentant au Conseil d'être absent ? ou au contraire que cette absence est inopinée et malheureuse pour lui ?

Marty se signa prestement.
Roseedumatin a écrit:
Le duc régnant s'apprêtait à quitter la pièce, la Porte-Parole le salua d'un geste de tête, elle le reverra plus tard dans les locaux du conseil. Elle se tourna vers le Duc de Billy pour reprendre la conservation avec lui. En l'écoutant, elle se dit qu'il serait bien de mettre un mémo dans son bureau afin de ne point oublier de rédiger les annonces officielles sur n'importe quel événement au conseil. Et dire que plusieurs personnes prenait sa charge à la légère... Elle répondit au Duc de Billy sans le faire tarder, il se peut qu'il était pressée et besoin de réponses d'urgence.

Notre procureur nous a signalé un jour avant la constitution officielle du nouveau conseil qu'il serait absent le 26 Décembre et sera de retour le 3 Janvier, soit une semaine. Mais rassurez vous vostre grasce, il ne me semblait pas souffrant...

Il fut obligé de nous quitter pour quelques jours, cela n'était point de son plein gré. Il s'était déjà mis au travail et débattu avec mes collègues tout au long de sa présence. Le connaissant assez je ne doute point de sa ponctualité et de son sérieux .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gypsie

avatar

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: Re: Bureau du Porte Parole Ducal   Sam 3 Jan - 21:15

Martymcfly a écrit:
La réponse ne se fit point attendre... Une bonne chose...

Je vous remercie de ces précisions Dame de Montmorillon. Je suis fort aise que notre Procureur ne soit pas souffrant. Ainsi donc il s'était présenté en tête de liste tout en sachant qu'il serait absent la première semaine du mandat ducal. C'est très intéressant... Tout le monde notera son sérieux.

Léger soupir.

Heureusement que son parti, la Fondation, ne fut pas majoritaire et qu'il ne fut pas reconnu Duc... Imaginez donc un Duché comme le notre sans Duc régnant à sa tête, qui plus est la première semaine de la mandature. Ce serait intolérable... Mais ce n'est que mon avis et je suis sûr qu'il n'est pas partagé. Je crois cependant que ce n'est pas très sérieux et démontre une fois de plus le manque de sérieux de cette liste.

Marty remit son mantel un peu mieux.

Je ne vais pas vous opportuner davantage demoiselle, je devine que vous devez avoir fort à faire.

Il inclina la tête et regagna la porte. Se retournant.

La bonne journée à vous.
Roseedumatin a écrit:
Bonne journée vostre grasce.

Léger haussement d'épaules... La Porte-Parole ducale se remit au travail.
Apolonie a écrit:
Haussement d'épaules... Ce bureau est un moulins, tout le monde se fiche des questions posées... Un vrai foutoir, et elle se lasse. Le duc l'invite à poursuivre la discussion ailleurs, elle acquiesce, la mine dépitée.

Quand vous voulez FavdB. Quand vous voulez...

Et quelque peu déçue, elle lui emboite le pas pour sortir de ce bureau où elle venait déjà si rarement, et où elle ne passera pas plus souvent... Dans l'embrasure de la porte, Sa Grace préférée qui entre à son tour. Une bise glissée sur sa joue, un souffle à son oreille lui rappelant qu'il a intérêt à être à Lignières le 5 pour son mariage et lui signaler aussi qu'elle a défendu autant qu'elle le pouvait les couleurs de Varennes aux joutes angevines.

Puis elle salue d'un signe de tête l'assemblée présente... Et s'échappe. De nouveau une nausée titille sa glotte, et elle maudit intérieurement le pauvre Alayn de lui avoir infligé ça. Pressée, elle s'enfuit pour soulager son estomac à la sortie du chateau ducal... Puis reprend son chemin, passant devant le panneau d'affichage. D'un oeil distrait elle parcourt les annonces.

Deux retiennent son attention... Un sourire en coin se glisse sur ses lèvres. Certes c'est peu, mais c'est aussi beaucoup. Ainsi, elle a été entendue, elle et tous les autres qui ont été choqués. C'est exactement ce qu'elle souhaitait, rien de plus, rien de moins. Juste une condamnation publique des paroles malheureuses. Et la vie en BA reprend son cours normal.
Unan a écrit:
C'est dans une bourrasque glacé qu'Unan entra dans le bureau du porte parole. Sa cape resserré autour de son corps, les yeux un peu vague, il restait un petit moment à regarder la salle dans laquelle il venait d'entrer avant de bouger. Puis doucement il se mit à bouger. Il enleva la capuche qui masquait son visage, montrant ainsi son visage recouvert de cheveux courts et d'une barbe de quelques jours.

Salut Rosée... arf, j'allais oublié...

Unan sourire au lèvre fit une légère révérence.

Salutation Dame de ...

Il resta dans cette position jusqu'à recevoir réponse, puis continua en revenant à une position plus confortable.

Comme ça va , depuis le temps? Tu semble avoir fait beaucoup de chemin depuis notre dernière rencontre. Mais bon, je pense que tu est plus intéressée de savoir le pourquoi de ma venue.

Voila, j'ai put voir sur le dernier rapport que les conseillers du pôle économie se penchaient sérieusement sur le cas des mines, souhaitant expérimenter divers choses afin de les rendre plus rentable. Lors ...


A ce moment là, une quinte de toux le prit. Sa main se porta devant sa bouche, tandis que son corps se replia quelque peu sur lui même. Puis, se raclant la gorge, il reprit comme si de rien n'était, avec une voix un peu étranglé.


Excuse moi. Je disait donc... ah oui... donc au dernière élections, j'ai appris que le pris de vente qu'appliquait le Commissaire Au Commerce - Dame Galswinthe, je crois - pour les duchés extérieur avait changé. Je me demandais donc si le prix de la pierre avait évolué lui aussi. Ou tout du moins à quelle était sa valeur actuelle
.
Roseedumatin a écrit:
Au milieu des paperasses, la jeune Porte-Parole avait commencé à rédiger quelques missives officielles, elle trempa sa longue vieille plume dans l'encre sombre et allait la déposer sur le parchemin très fin, lorsqu'une grosse goutte d'encre atterrit sur l'ancien papier. La fureur allait se manifester... la Rosée soupira longuement en regardant le parchemin gâché pendant un long moment, elle avait appris à se contrôler suite à de nombreux événements et expériences, elle n'était plus la gamine qui explosait de colère devant la moindre chose qui ne lui plaisait pas... Elle prit tout simplement le parchemin et le froissa, puis le jeta en direction de la porte, celle-ci, une fraction de seconde avant, s'ouvrit. La boule de papier allait atterrir sur la tête de .... Unan ? Mais elle tomba sur le sol, ratant heureusement l'homme.

La Dame de Montmorillon reconnu l'ancien Bourgmestre de sa ville natale Montpensier, elle se leva pour accueillir le valeureux citoyen Montpensierois, sourire aux lèvres. Unan s'inclina pour faire une révérence mais la jeune femme fronça les sourcils et releva son interlocuteur.


Non, non, non, non ! Pas de ça avec moi !

Elle le contempla un moment, toujours souriante, heureuse de le voir après tant de mois qu'il avait passé au monastère.

Quelle agréable surprise de te revoir Unan... Comment te porte-tu ? Ta santé ? Et Helliette ? J'avoue que je n'ai pas mis les pieds en taverne depuis de longs mois déjà pour être informé de vos nouvelles...

Elle s'éclipsa un moment et lui servit habilement une chope tout pleine, la conversation pourrait être longue qui sait, elle écouta ses propos et lui répondit :

Ça tombe bien, j'allais justement de rendre visite, j'ai une demande à te faire... Mais ce n'est pas vraiment urgent... Revenons à ta question d'abord ....

Concernant la pierre, depuis le début du mandat dernier, notre CaC Galswinthe a vendu à 13,80 écus le quintal. Il fut un temps elle vendait à 15 écus et plus, mais actuellement cela est devenu impossible. La valeur actuelle est comptée à 13,50 , sachant que la vente à 13,80 n'est pas une garantie vu les tarifs d'autres contrées. Cependant il n'est pas impossible que les prix de vente puissent légèrement remonter, car la pierre semble manquer un peu à nouveau. En revanche, nous ne pourrons pas exporter de la pierre avant un bon moment. La mauvaise fréquentation des mines de pierres nous a contraints à fermer deux mines afin de ne pas justement devoir importer. Nous retrouvons actuellement tout juste les stocks de sécurité.


Elle bu une petite gorgée de son verre, et leva ses yeux bleus vers Unan, reprit la parole avec un ton inquiet.

Je pense qu'il faut que tu consultes Lady... Ou si tu veux je peux moi même te préparer un breuvage contre la toux, j'ai beaucoup appris chez les Dames Blanches guérisseuses tu sais...
Alandrisse a écrit:
Voyage, voyage.... Rengaine qui ne cessait de lui trotter dans la tête depuis que les deux Dames Blanches s'étaient retrouvées. Elles marchaient tranquillement l'une à côté de l'autre, observant plus les rues qu'elles ne se parlaient réellement. Le fait est que ce détail avait été pleinement rempli quelques heures plutôt, lorsque les apprenties s'étaient retrouvées au coin d'une rue près d'une taverne.
Officiellement, celles-ci n'étaient rentrées dans ce lieu de perdition que pour demander leur chemin...
Officieusement, les chopines avaient malencontreusement rencontré leurs mains, qui avait accidentellement buté contre leurs bouches, la bière avait de ce fait dévalé de la chopine à leurs gorges. Suite d'évènements incontrôlables qui se réalisèrent deux fois d'affilée.

Il fallait dire que les deux jeunes femmes ne s'étaient pas vues depuis quelques temps, et qu'elle passait outre ces fichus règles de conduites. Ayant survécu à cette ingurgitation de bière, les Dames Blanches se dirigèrent donc vers le bureau du Porte-Parole. Par un miracle peut-être,
elles trouvèrent celui-ci rapidement, sans même se tromper. Il fallait dire que les explications du tavernier les avait laissées un peu hésitante,
elles ne savaient pas si cela était du au fait des gestes, accompagné de murmure incompréhensible pour le pour le genre humain. Ou bien l'exemple visuelle, remplaçant les bâtiments et les rues par des chopines et de la viande séchée. Devant la porte de Rosée, Al et Ali se regardèrent. Cette dernière mit une main à sa bouche avant de pouffer de rire. Compte tenu des évènements et de la seule présence de sa soeur, elle se permettait d'oublier un instant son statut de noble. Alixe donne un petit coup de
coude dans les cotes à Alandrisse.


Bon ... On y va ?

Mine sérieuse qui reprend le dessus.

Ben frappe vas-y

Indiquant la porte du menton , elle reconnaissait ce regard qui voulait tout dire. Al se mit à bougonner toujours à elle d'interrompre... Alixe la houspillait un peu trop en ce moment, elle devrait faire attention dans les prochains jours que sa selle est bien harnachée., toutes les mêmes ces châtains claires..... La main se leva et Al frappa trois coups.

Voilà, je te préviens Alixe, je dirais que c'est ta faute si je me fais hurler dessus.

Petit sourire en coin et attend que la porte s'ouvre.
Alixe a écrit:
Esquisse de sourire qui se dessine sur son visage, yeux qui pétillent de joie lorsqu’elle regarde Alandrisse … Oui, décidemment, ces retrouvailles font du bien. Retrouvailles en terre inconnu certes, mais les deux Dames Blanches aimaient les découvertes et l’aventure. Passage par le Bourbonnais-Auvergne oblige dans leur voyage, avant de rejoindre l’escorte Royal. Elles y avaient plusieurs amis à voir, et pour Alixe … une sœur qui était plus qu’une simple sœur d’armes. Les voici donc, après une séries d’évènements, devant la porte du bureau de Rosée, qui par une missive les avait invitées dans son bureau.

Après avoir reprit le contrôle de son rire, une phrase qui prit la tournure d’une question –sans qu’elle l’ait vraiment voulue- franchit la barrière de ses lèvres.


Bon ... On y va ?

Accompagné d’un regard sérieux. Elle avait du y aller un peu trop fort, comme Alandrisse frappait … Peuf, d’habitude c’était à celle qui serait la moins têtue de céder à l’autre !

Mirettes bleus qui regarde vers le haut lorsqu’Alandrisse lui déclare qu’elle dira que c’est de sa faute … Et puis quoi encore ? Très légère grimace, à première vue invisible … Sauf par son amie. Murmure.


Tu crois vraiment que je vais te laisser faire !

Plante son regard vers la porte, attendant qu’elle s’ouvre. On pouvait entendre une voix féminine … celle de sa soeur.
Unan a écrit:
Sa tête était assaillis par ses vagues de douleurs. Vagues qui suivaient le rythme imposé par son cœur. Vagues qui ne semblaient pas vouloir cesser. Unan portât une mains vers un bord de sa cape, afin de le rapprocher. Gestes maitriser, pour essayer de les rendre anodin aux yeux de son interlocutrice. Tandis qu'il essayait de se concentrer sur ces paroles. Il allait répondre, quand il sentit qu'une nouvelle quinte de toux allait venir. Il essaya de la retenir, poing devant la bouche, tête légèrement baisser. Son visage se mit à rougir à peu, tandis que son torse avait quelques soubresaut.

Ne t'en fait pas Rosée, ça va surement passé, faut juste que s'apprenne à Amarok à fermer les portes.

Il offrit un sourire qui se voulait rassurant à la Porte Parole.


Oui j'ai put lire dans le dernier rapport économique, que le duché ne prévoyait pas d'exporter des pierres. Je posait surtout la question pour me rendre un peu plus compte de ce qu'il en était des mines aujourd'hui. Le prix à l'exportation, faisant traditionnellement partit du calcul de rendement, je me devais de le demander.

Léger tremblement de la main qui tenait la choppe. Unan envoya la deuxième main la rescousse aussi discrètement que possible. Puis quand le résultat fut satisfaisant, porte le récipient à ses lèvres.

Sinon tu a dit vouloir me voir, je...


Unan s'arrêta quand il entendit des coups porté à la porte.
Alandrisse a écrit:
Voilà qu'elles recommençaient... Bien sûr qu'elle me laisserait faire de gré ou de force. Le regard planté vers la porte, toutes deux attendirent que celle-ci s'ouvre. Les premiers instants, elles ne disaient rien, il est vrai que les Deux Dames Blanches arrivaient à l'improviste et qu'après tout, Rosée travaillait. Puis les instants devinrent de long moment...une moue septique devant la porte, Al se tourna vers Ali. Elle ouvre la bouche, la referme, la rouvre et retourne vers la porte, la discussion avait cessé. L'impression que le temps venait de s'arrêter, que les deux intruses avaient interrompu une conversation... Toujours le dont et la manière chez elle d'arriver quand il ne le fallait pas.

Les bras croisés, l'apprentie prit un air sérieux, réfléchissant soigneusement, puis colla son oreille contre la porte... Pas un son, rien de très audible en tout cas, le fait que la porte soit si épaisse n'arrangeait rien. D'un pas, elle se recule, jaugeant la situation au mieux.


Je pense qu'on devrait repasser plus tard. La pauvre, on vient la déranger dans son bureau et le fait de nous supporter toutes les deux, va être dur pour elle seule.

Regarde sa soeur, sourire en coin.

Quoique... juste moi, elle aurait survécu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bureau du Porte Parole Ducal   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bureau du Porte Parole Ducal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Aucun prisonnier n'a pu s'échapper, d'après le porte-parole de la PNH
» La porte-parole de la Minustah opine sur Haiti
» [Communication] Le Porte Parole
» La zone métropolitaine contribue à 90% à la recette fiscale
» Ce que pense Jessy Cameau Coicou de la PNH !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grande Bibliothèque Ducale :: La Bibliothèque :: Tour Nord-Ouest : La vie du Bourbonnais-Auvergne :: RP divers-
Sauter vers: