Grande Bibliothèque Ducale

Bibliothèque du Bourbonnais-Auvergne ouverte à tous
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les Divertissements

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jojolasage
Admin
avatar

Nombre de messages : 334
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Les Divertissements   Mer 31 Mai - 12:54

Se divertir pour oublier




Les difficultés de la vie quotidienne et l'angoisse du lendemain entraînent les hommes et les femmes du Moyen Age à profiter de toutes les occasions de rire, de faire la fête et d'oublier ces temps difficiles. Dans les villes, la rue est envahie par les musiciens ambulants, les jongleurs, les "monstreurs de bestes étranges" et les diseuses de bonne aventure. Elle peut aussi devenir le lieu de jeux collectifs, d'adresse ou de force. Alors se déroulent tirs à l'arc ou à l'arbalète, jeux de quintaine, batailles rangées à coup de cailloux... Et sur les places ont lieu des courses de chevaux ou des jeux de ballon. Dans les campagnes, on trouve surtout des jeux de ballon, ou des lancers de javelots, des tirs à l'arc, ...

En ville, mais aussi dans les grands bourgs agricoles, les fêtes donnent lieux à des abus de nourriture et de boisson, qui entraînent tous les excès. Ainsi, les viols collectifs ou individuels semblent tout à fait habituels, s'apparentant presque à un rite de virilisation.

Les principales fêtes sont religieuses, ou liées à un événement royal (naissance, mariage, victoire militaire par exemple). A ces occasions, toute la population se rassemble autour de banquets, forme des processions, danse, etc.

Dans l'enceinte des châteaux, en dehors des périodes de fête, les jeux sont un moyen d'occuper les longues journées, surtout lorsque la météo interdit les promenades ou les parties de chasse.
La mine et le hasard sont des jeux de dés très populaires, où l'argent intervient. Nous ne savons que très peu de choses sur la mine, mais il fallait apparemment faire un double six pour remporter les mises. Au hasard, il fallait annoncer si le lancer serait paire ou impaire.

Les échecs étaient aussi très pratiqués, et faisaient même partie de l'éducation des jeunes nobles. On sait que les pièces n'étaient pas tout à fait les mêmes que celles de notre jeu actuel (ainsi, la reine n'apparaissait pas), et les déplacements étaient différents eux aussi.

Les enfants pratiquaient régulièrement les billes, les échasses, les "raquettes et le volant" (ancêtre du Badminton), les boules, les bagues (il fallait jeter des bagues de métal de diamètres différents sur un bâton planté au sol) et la balançoire.

Quand aux petits garçons, ils étaient encouragés à monter à cheval, se battre avec des épées en bois, jouer à l'écu ou aux barres, et jouer "à lutter ensemble et se renverser".

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bibliothequeduba.positifforum.com
 
Les Divertissements
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Théâtre au XVIIe siècle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grande Bibliothèque Ducale :: La Bibliothèque :: Tour Nord-Est : La vie au Moyen-age-
Sauter vers: