Grande Bibliothèque Ducale

Bibliothèque du Bourbonnais-Auvergne ouverte à tous
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 [conte] A la recherche des Amazones

Aller en bas 
AuteurMessage
Jojolasage
Admin
avatar

Nombre de messages : 334
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: [conte] A la recherche des Amazones   Lun 5 Juin - 0:10

A la recherche des Amazones
Ecrit par Messire Chevalerie, habitant de Bourbon
1454



N'oublions jamais que la joie, le bonheur et l'amour se trouvent dans nos cœurs, avant de vouloir aller le prendre dans celui des autres.

A la création du monde, le tout puissant travailla six jours et se reposa au septième. Le lundi qui suivit, il créa l'Auvergne ! Bouche ouverte sur les entrailles de la terre. De ses volcans sortit la genèse de la vie ; les coulées de lave déposèrent sur le sol les forces qui allaient le permettre. Champs, arbres et forêts naquirent et, avec eux, apparurent les petits peuples : farfadets, lutins et fées peuplèrent le monde.
Mara, Nictail et Ecross étaient trois petits lutins vivant dans les hauts plateaux du Nord. Ils travaillaient à différentes activités pour le bien-être de leur communauté. L'un avait son champ de blé, l'autre élevait ses moutons et le dernier se rendait fréquemment à la mine ! Ainsi allaient les journées sur les hauts plateaux ventés !
Un soir, se pochetronant volontiers à la taverne, Nic et Ecross croisèrent la route d'un farfadet conteur d'aventures et de récits en tous genres. Il leur parla d'un pays, au loin après la forêt, où vivait un peuple aux coutumes étranges et composé uniquement de femmes : le pays des Amazones! Nos deux lutins éméchés, et ébahis devant une telle nouvelle, sentirent là le bon plan pour s'évader de leur quotidien. Un endroit peuplé de femmes ne pouvait que voir d'un bon oeil l'arrivée de si beaux mâles! Ils décidèrent de partir en expédition.
Mais au moment de discrètement quitter le village, Mara les surprit avec tous leurs bagages !
- Mais où vous rendez-vous donc fagotés comme cela?
Ecross qui avait toujours été impressionné par la beauté de Mara ne sut que répondre tandis que Nic se dit qu'il fallait absolument éviter d'emmener une colombe qui les ralentirait dans leur épopée! Mais la curiosité de Mara n'avait d'égal que sa volonté. Elle les pressa de l'attendre et courut se préparer. Elle avait toujours rêvé d'explorer la forêt. Les deux garçons qui avaient bien évité de parler de ces femmes sensées les attendre se trouvèrent fort embarrassés !
Et voilà donc partis nos trois amis. Ils ne s'étaient jamais vraiment éloignés de chez eux. Et les anciens les avaient pourtant bien prévenus que le monde connu finissait aux frontières de la forêt qui bordait le village ; que la nuit y rodaient des bêtes étranges et que le vent qui se glissait entre ses arbres n'était en fait que le murmure des âmes qui s’y sont perdues à jamais ! Au bout de quelques jours de marche et nuits de frayeur, l'ambiance commençait à se détériorer !
- Nous sommes perdus Nic?
- Non Madame ! Et si Madame n'est pas contente, elle n'avait qu'à rester flooder dans sa ferme.
- Regardez cette lueur qui vient sur nous, dit Ecross.
Tous trois se couchèrent au sol ! Mais quand la lumière fut sur eux, à leur grande surprise, ils entendirent la plus douce des voies.
- Mais que font trois jeunes lutins si loin dans la forêt ?
C'était une fée, la fée Zinzin. Ecross tenait Mara apeurée dans ses bras, et se disait que la situation avait ma foi quelque chose de bon ! Nic était bouche bée ! Il ne se rappelait pas avoir déjà vu une si belle apparition! Devant ses yeux, reflétait un visage doux, tendre et affectueux qu'il savait à jamais ne pouvoir oublier.
- Nous sommes perdus, bonne fée, dit Nic.
- Nous cherchons le pays des Amazones !
- Le pays des Amazones !!! s’écria une Mara toute surprise.
Les rougeurs commençaient à monter aux joues de Ecross.
- Le pays des Amazones ? , mais vous en êtes bien loin mes bons lutins. Et qu’allez-vous donc chercher chez ces grandes guerrières aux grands pieds ?
- Guerrières ! Grands pieds ? s’exclamèrent Nic et Ecross à leur tour surpris de ces révélations.
- Oui, bien sûr, on raconte même que certaines se promènent avec de grands fouets pour mieux punir les hommes.
Nic et Ecross comprirent que le farfadet s’était bien moqué d’eux !
- Mais comment faire maintenant pour rejoindre notre village, dit Mara dont les yeux foudroyaient le pauvre Ecross !
- Je peux vous y aider si vous le voulez , dit la fée Zinzin !
Nic emballé par l’idée de faire le chemin de retour en si bonne compagnie ne s’en laissa pas compter, et tous, dans la bonne humeur, regagnèrent le village !
On dit que Ecross et Mara y vécurent très heureux, Nic s’en alla un jour vivre dans les bois auprès d’une belle et jolie fée qui d’après les anciens lui aurait jeté un sort d’amour.
Faites donc attention, peuples des grands pieds, quand vous marchez dans les bois ou à travers champs, pensez toujours que sous une feuille, une pierre ou une brindille peut se trouver un farfadet, un lutin ou une bonne fée qui, comme vous, marche sur les chemins, à la recherche de sa destinée………

Chevalerie le bienheureux………qui refuse tout procès pour sorcellerie ou diffamation contre les Amazones.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bibliothequeduba.positifforum.com
 
[conte] A la recherche des Amazones
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PAM GENTIL CANICHE ABRICOT 9 ANS recherche fa dans le 13
» recherche amie
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE
» recherche un ami
» [TUTO] Amazones ( et oui ! Vous avez bien lu ! )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grande Bibliothèque Ducale :: La Bibliothèque :: Tour Sud-Ouest : Contes, poèmes-
Sauter vers: